Roadtrip en Sardaigne: l'archipel de La Maddalena et la côte Est

Voyages

Roadtrip en Sardaigne: l’archipel de La Maddalena et la côte Est

Par  | 
--// Partie 7 sur 8 dans la série Roadtrip en Sardaigne (2013) //--   

Après la côte ouest et l’Isola Asinara, notre roadtrip sarde continue en direction de la côte Est de la Sardaigne. Premier arrêt: les îles de la Maddalena, archipel aux eaux turquoises, face à la Corse, et dernier lieu de résidence de Garibaldi, le fameux unificateur de l’Italie.

sardaignecoteest (74)

 L’archipel de la Maddalena

Face à la Corse se trouve ce merveilleux archipel aux plages bien cachées et aux eaux limpides. Pour y accéder, direction le port de Palau pour y prendre le ferry en direction de La Maddalena, la capitale de l’île du même nom, la plus grande de l’archipel. Avec l’Isola Caprera, ce sont d’ailleurs les deux seules îles accessibles en voiture.

sardaignecoteest (3)

sardaignecoteest (2)

sardaignecoteest (4)

sardaignecoteest (6)

sardaignecoteest (5)

sardaignecoteest (7)

Notre coup de coeur a été pour l’île de la Caprera, reliée à la ville de La Maddalena par un pont. Beaucoup plus sauvage et tranquille (la route bétonnée s’arrête au bout de quelques centaines de mètres seulement…), l’île est surtout connue comme étant la dernière demeure de Garibaldi, personnage illustre de l’histoire italienne. Et on peut dire que Garibaldi avait plutôt bon goût. Enfin, on le comprend: après avoir passé sa vie à faire la guerre, un peu de paix et de calme pour ses vieux jours était une récompense bien méritée! On peut donc visiter sur La Caprera sa maison ainsi que sa tombe (infos ici, photos autorisées uniquement à sa tombe). La visite guidée se fait en italien mais est très intéressante pour les bilingues (pour les autres, si vous n’êtes pas fana d’histoire, évitez peut-être…).

sardaignecoteest (8)

sardaignecoteest (10)

sardaignecoteest (9)

Après notre visite, nous descendons plus au nord de l’île pour trouvez une petite plage déserte pour faire une petite baignade dans cette eau turquoise qui nous fait décidément de l’oeil ! Le choix est difficile, ce n’est pas les plages qui manquent…

sardaignecoteest (13)

sardaignecoteest (16)

sardaignecoteest (14)

sardaignecoteest (15)

sardaignecoteest (19)

sardaignecoteest (18)

sardaignecoteest (20)

sardaignecoteest (21)

sardaignecoteest (106)

sardaignecoteest (107)

On est pas bien posés là, seuls sur la plage?

Nous revenons ensuite sur l’île de La Maddalena pour manger. Le Routard nous conseillait le plus vieux resto de l’île, il Ristorante-Bar Garibaldi (piazza Garibaldi), qui nous a pour une fois un peu déçu: cher, pas beaucoup dans l’assiette et certains produits sont congelés ! On se félicite d’avoir choisi le logement en agriturismo plutôt que de loger sur l’île…

sardaignecoteest (26)

sardaignecoteest (23)

sardaignecoteest (22)

sardaignecoteest (24)

Nous finissons l’après-midi par un tour de l’île en voiture (comptez à tout casser 40 minutes!), avant de reprendre le ferry vers Palau, direction la côte Est (enfin, on évitera toute de même la Costa Smeralda, Saint-Tropez sarde et son « Berluscoland »…).

sardaignecoteest (27)

sardaignecoteest (29)

sardaignecoteest (28)

 Les tombeaux des Géants (Tombe dei Giganti)

On vous avait déjà parlé dans les articles précédents des nuraghes, ces tours construites par une civilisation ancienne, qui pullulent partout sur l’île. En plus des nuraghes, cette civilisations a également construits de nombreux « tombeaux des Géants », qui étaient en fait une tombe géante où finissaient les morts de tout le village, tout rang social confondu. Comme la plupart de ces monuments sont payants, nous avons choisi de n’en visiter qu’un seul (c’est toujours la même chose…), situé sur la commune de Arzachena,  appelé « Coddu Vecchiu ».

sardaignecoteest (109)

sardaignecoteest (32)

sardaignecoteest (31)

sardaignecoteest (108)

 Spiagga Berchida

Sur la côte entre Olbia et Dorgali, pas grand chose d’intéressant à voir à part de belles plages. Nous nous arrêtons à celle de Berchida, une plage au magnifique sable blanc (même moi qui n’aime pas le sable, celui-là il me plait bien!), accessible via une route non bétonnée (comptez 10 à 15 minutes depuis la route principale). Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette bonne idée: la plage est bien remplie en comparaison aux plages quasi désertes que nous avons vu jusqu’à présent. Après une petite baignade, nous partons dans les petites dunes à la recherche des chèvres sensées abonder dans le coin. A part leurs nombreuses traces de pattes, nous ne les verrons malheureusement pas – sans doute sortent-elles uniquement quand la foule est partie. 😉

sardaignecoteest (33)

sardaignecoteest (34)

sardaignecoteest (36)

sardaignecoteest (35)

sardaignecoteest (37)

sardaignecoteest (38)

sardaignecoteest (39)

 Orgoloso et le Supramonte

Nous nous dirigeons ensuite dans la région du Supramonte, un grand massif calcaire. Parmi ses petits villages montagnards, il y en a un à ne pas manquer: Orgoloso, en quelque sorte la capitale des fresques murales sardes ! Ici, les fresques sont partout sur les murs, et prennent un caractère politique, socialiste. Elles retracent toute l’histoire moderne italienne, de Garibaldi et l’indépendance à la lutte des classes, la guerre, la résistance,… Coup de coeur pour ces murs qui deviennent parfois de vraies oeuvres d’art ! La balade dans le village est vraiment intéressante, on cherche les fresques, on essaie d’en comprendre le sens ou la symbolique…

sardaignecoteest (40)

sardaignecoteest (41)

sardaignecoteest (110)

sardaignecoteest (42)

sardaignecoteest (45)

sardaignecoteest (44)

sardaignecoteest (46)

sardaignecoteest (48)

sardaignecoteest (52)

sardaignecoteest (111)

sardaignecoteest (54)

sardaignecoteest (55)

sardaignecoteest (53)

sardaignecoteest (56)

sardaignecoteest (57)

sardaignecoteest (58)

sardaignecoteest (59)

sardaignecoteest (112)

L’adresse gourmande: le Ristorante-Pizzeria Il Portico (via Giovanni XXIII, à côté d’une peinture murale représentant le pape), qui propose à l’étage une très bonne cuisine montagnarde (pâtes au ragoût, grillade de viandes au mirto…), et au sous-sol un… bar à bière!

sardaignecoteest (47)

sardaignecoteest (51)

sardaignecoteest (49)

sardaignecoteest (50)

sardaignecoteest (113)

Le Supramonte possède également la plus grande source d’eau naturelle de l’île. On peut à Su Golone « visiter » la grotte souterraine d’où sort l’eau depuis les profondeurs du Supramonte… la grotte est d’ailleurs tellement profonde qu’aucun spéléologue n’a encore réussi à en voir le bout, et le « challenge » a déjà fait plusieurs morts. Le mystère reste donc entier… 

sardaignecoteest (62)

sardaignecoteest (114)

sardaignecoteest (65)

sardaignecoteest (64)

 Le parc naturel du Gennargentu et Cala Gonone

Dans le prolongement du Supramonte se trouve le parc naturel de Gennargentu, qui s’étend des montagnes jusqu’à la mer, à Cala Gonone. En chemin, nous passons par il Lago del Cedrino, un magnifique lac où l’on peut faire du kayak et qui est le point de départ de très belles randonnées (ah, si on avait plus de temps…).

sardaignecoteest (67)

Près de Dorgali, nous nous arrêtons ensuite aux nuraghe Mannu, qui se situe sur le circuit du « mystère des nuraghes » (elles sont effectivement assez nombreuses dans le coin). On gare la voiture et nous continuons le chemin à pied, sous un soleil tapant. On est encore une fois seuls au monde, et le guichetier s’improvise guide, dans un très bon français d’ailleurs ! Bientôt, une route bétonnée sera installée, nous dit-il, pour essayer d’attirer plus de touristes… Nous profitons donc de ce merveilleux cadre et grimpons à l’étage de la nuraghe pour admirer le paysage…

sardaignecoteest (68)

sardaignecoteest (70)

sardaignecoteest (72)

sardaignecoteest (75)

sardaignecoteest (76)

sardaignecoteest (78)

sardaignecoteest (80)

sardaignecoteest (85)

sardaignecoteest (86)

sardaignecoteest (84)

sardaignecoteest (83)

sardaignecoteest (87)

Enfin arrivés à Cala Gonone, nous nous rendons sur la plage, dont le sable n’est vraiment pas très agréable… Nous décidons donc d’aller manger de bon heure, au restaurant Il Pescatore, près du port… Décor un peu vieillot, prix un peu cher, mais la cuisine y est très bonne (nous prenons des pâtes au crabe et du carpaccio de pieuvre…).

sardaignecoteest (88)

sardaignecoteest (89)

sardaignecoteest (116)

sardaignecoteest (90)

sardaignecoteest (91)

sardaignecoteest (93)

sardaignecoteest (92)

 L’Orientale Sarda

La portion de la S125, appelée « Orientale Sarda », entre Dorgali et Tortoli est l’une des plus belles routes de Sardaigne. Elle traverse une bonne partie du parc du Gennargentu. Nous la suivons donc…

sardaignecoteest (97)

sardaignecoteest (94)

sardaignecoteest (95)

sardaignecoteest (98)

sardaignecoteest (99)

sardaignecoteest (100)

sardaignecoteest (96)

Près de Tortoli, nous nous arrêtons sur une petite plage fréquentée uniquement par des italiens, la Spiagga Marina di Cardedu, bien ombragées à certains endroits.

sardaignecoteest (101)

sardaignecoteest (102)

sardaignecoteest (103)

 Le Sud-Est

Au sud de la côte Est, il n’y a quasiment rien à voir ni à faire (2 pages dans le Routard seulement, c’est pour dire!). Nous vous conseillons donc de vous arrêtez vers Tortoli, et de reprendre alors la direction de Cagliari.

Attention tout de même, ne rentrez pas sans un petit tour à un de nos restos coup de coeur de ce voyage: La Peschiera, un des meilleurs restos « slow food » de l’île. Il ne paie peut-être pas de mine, mais le goût et la qualité des produits nous suffit ! La spécialité de la maison? Les produits de la mer… On vous conseille les pâtes maison aux coquillages et les pâtes rondes à l’oursin !

sardaignecoteest (104)

sardaignecoteest (1)

Et voilà, après cette pause gourmande, nous rentrons donc maintenant vers Cagliari, notre dernière étape…

sardaignecoteest (105)

Navigation - Articles de la série :

<< Roadtrip en Sardaigne: excursion à l’Isola Asinara, l’Alcatraz de la Méditerranée (ânes albinos en prime)
Roadtrip en Sardaigne: 24h pour visiter Cagliari >>


1 commentaire

  1. Pingback: Sardaigne: l'Isola Asinara, l'Alcatraz de la Méditérranée

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *