Visiter la Cité du Vatican: la Basilique Saint-Pierre & les Musées du Vatican

Voyages

Visiter la Cité du Vatican: la Basilique Saint-Pierre & les Musées du Vatican

Par  | 

Visite immanquable lors d’un premier voyage à Rome, la Cité du Vatican m’a surprise… et pas toujours dans le bon sens du terme ! Enfin, ça reste malgré tout une expérience à ne pas manquer, surtout si vous aimez l’art car les Musées du Vatican sont gigantesques et leurs collections n’en finissent plus: je crois qu’en fait on pourrait y passer 2 bonnes journées si on voulait tout voir… Par contre, en ce qui concerne la Chapelle Sixtine: pour tout vous dire je ne l’avais même pas reconnue ! « Quoi, c’est ça? » Ce fut pour moi l’une de mes grosses déceptions à Rome avec le Colisée, les deux plus grosses arnaques du siècle – ou presque…

Bref, direction la Cité du Vatican, ville-Etat (visiter le plus petit pays du monde: check !) située au cœur de la ville de Rome, résidence du Pape et siège de l’Eglise catholique. Un monde à part, une vraie ville dans la ville. A priori, ça rigole pas. Et en pratique non plus: on vous conseille d’ailleurs d’arriver très très tôt si vous voulez en profiter sans la horde de touristes/pèlerins qui débarquent chaque jour en face de la Basilique Saint-Pierre.

Comme nous logions dans le quartier de la Piazza del Popolo, nous avons tout simplement marché jusqu’au Vatican en longeant le Tibre jusqu’au grandiose Castel Sant’Angelo (que nous n’aurons pas eu le temps de visiter mais j’en ai entendu beaucoup de bien !) avec juste en face le pont le plus connu de Rome, le Ponte Sant’Angelo et ses grandes sculptures.

La Place Saint-Pierre et la Basilique Saint-Pierre

Et là, au bout de la grande Via della Conciliazione, voilà Saint-Pierre qui se dresse devant nous !

Je pense que nous sommes arrivés sur la Place Saint-Pierre aux alentours de 7h30 et si c’était à refaire j’y viendrai même à 7h car le temps de faire la file pour passer à la sécurité (je vous l’ai dit, ça rigole pas), la place était déjà noire de monde et on ne voyait déjà plus le bout de la file pour rentrer à Saint-Pierre avant 8h. Il y a des coupe-file qui se monnaient (je ne sais pas trop si c’est de l’arnaque ou pas, si quelqu’un a testé…) mais à part ça la visite de la Basilique Saint-Pierre est totalement gratuite. J’ai aussi lu qu’il était possible de rentrer dans la Basilique Saint-Pierre via les Musées du Vatican et ainsi éviter de faire deux fois la file mais je dois dire que je n’ai vu aucune indication lors de notre visite des musées, donc je ne sais pas si c’est (encore) possible (Update d’un lecteur: c’est encore possible mais uniquement pour les groupes, le coupe-file se trouve au bout de la Chapelle à droite).

Bref, après le passage obligatoire par la sécurité, nous voici enfin dans la Basilique Saint-Pierre, gardée par les fameux gardes suisses. Je dois dire que c’est l’un des bâtiments religieux les plus impressionnants que j’ai pu voir jusqu’ici: je n’ai pas pu m’empêcher de pousser un gros « waouh » en arrivant dans la nef centrale. A ne pas manquer dans la nef droite, la chapelle de la Pietà de Michel-Ange. Mais à vrai dire, on ne sait pas où donner de la tête tant les sculptures et œuvres d’art abondent !

En sortant, pour les courageux ou si vous avez du temps (5€ via les escaliers, 7€ via les ascenseurs, ahah !) il est également possible de monter jusqu’à la coupole de Saint-Pierre (c’est la plus haute de Rome), vue panoramique à la clé bien sur.

Les Musées du Vatican et la Chapelle Sixtine

En ce qui nous concerne, nous nous sommes dépêchés de rejoindre les Musées du Vatican, car nous avions réservés nos billets en ligne avec entrée à 9h.

Pour info et parce que j’ai fait mes recherches, il n’y a pas vraiment 1000 manières de visiter le Vatican car la plus grande partie de la Cité est fermée au public. La plupart des touristes empruntent donc le même chemin (pas vraiment le choix), en longeant les murs du Vatican jusqu’à l’entrée des Musées du Vatican sur la Viale Vaticano. Pour les plus curieux qui ne veulent pas en rester là, il existe des visites guidées des jardins du Vatican, des villas pontificales et des sites archéologiques (nécropole de la Via Triumphalis). Si c’était à refaire, je crois que je participerais à l’une de ses visites car elle donne également accès aux musées après la visite. Mais pour le coup, on aurait vraiment du y passer la journée, et j’avais envie de voir d’autres choses comme c’était mon tout premier voyage à Rome ! Les visites guidées et les tickets pour les Musées du Vatican se réservent sur le site officiel des musées du Vatican (museivaticani.va). ATTENTION aux revendeurs et autres sites web qui revendent les mêmes billets bien plus chers ! Il y a quand même 4€ de frais de réservation en ligne sur le site du Vatican par billet mais croyez-moi, vous ne voulez pas faire la file pour vos tickets sur place. J’ai cru halluciner quand j’ai vu la nombre de gens à 9h qui allaient sans doute passer la moitié de leur journée dans cette file ! Je n’ai jamais vu ça. Et on était en weekend certes, mais hors saison…

Bref! Grâce à nos tickets timés, nous rentrons presque directement dans les Musées du Vatican (je dirais que ça nous a pris 15 minutes car il fallait à nouveau faire la file pour la sécurité quand même). Si vous n’aimez pas les bains de foule, je vous conseille de faire une petite séance de yoga histoire de rester calme. Pour vous donner une idée, à côté de ça, le Louvre est calme…

Comme je vous le disais plus haut, on pourrait passer plusieurs journées dans les Musées du Vatican. C’est un gigantesque complexe de plusieurs musées tous connectés les uns aux autres. Prenez une carte du musée à l’entrée (indispensable, vous pouvez aussi le télécharger à l’avance sur le site du Vatican), vous y trouverez plusieurs variantes d’itinéraire, à choisir en fonction de vos centres d’intérêts (Rome Antique, Renaissance, etc.). Un seul conseil: j’avais lu quelques guides/blogs/sites web qui conseillaient d’aller directement à la Chapelle Sixtine pour éviter le monde. Un bon conseil, ne faites pas ça: vous allez perdre un temps fou dans l’aller-retour inutile, et comme je vous l’expliquerai plus bas ce n’était même pas pour moi le moment phare de la visite…

Nous nous sommes d’abord dirigés vers le Cortile della Pigna, puis nous avons commencé par la visite du musée Pio Clementino, c’est la partie que j’ai préféré dans les collections antiques. Nous avons continué avec le musée égyptien et le musée étrusque juste au dessus (là-bas, il n’y avait personne). Ensuite, on a continué vers la Chapelle Sixtine via le parcours « long ». Il y a quelques très belles galeries, notamment la Galerie des Cartes Géographiques.

Mais ce que personnellement j’ai préféré lors de cette visite ce sont les Stanze di Raffaello, avec ces fresques méga-connues de Raphaël. Celles-là, je les ai vraiment encore trouvées plus belles en vrai ! Vraiment magnifique.

Après ça, la visite a encore continué dans plusieurs salles moins intéressantes dont une collection d’art contemporain (c’est vraiment pas la spécialité de ces musées), on commence à prêter un peu moins d’attention aux salles qu’on traverse… Et puis, soudainement, on se dit que ce n’est pas normal que l’on est pas encore passé par la Chapelle Sixtine. Sauf que si, en fait, on venait juste d’en sortir ! Il m’aura fallu entendre gueuler un des guides italiens qui passent leurs journées à dire aux groupes d’asiatiques de ne pas prendre de photos (seul endroit du musée où on ne peut pas prendre de photo) pour réaliser qu’en fait c’était cette salle… Je m’imaginais une petite salle remplie de fresques gigantesques, en fait la salle n’est pas si petite que ça, et du coup les fresques du plafond sont assez hautes et paraissent fort petites… J’ai du m’y reprendre à plusieurs fois avant de voir où se trouvait la fameuse Création d’Adam. Un peu l’effet Manneken Pis, si je puis me permettre ! 😉 Bref, du coup j’ai été assez déçues. Surtout que le nombre de touristes agglutinés dans cette salle gâche encore un peu plus l’expérience. La fin de la visite m’a un peu moins marquée également, je crois qu’on a essayé de trop en voir en un jour, à un moment j’ai vraiment saturé.

La récompense: une pizza chez Bonci !

On a terminé par la Pinacoteca avant de « fuir » et de se récompenser par un bon morceau de pizza non loin de là chez Bonci Pizzarium (Via della Meloria, 43) dont je vous parlais déjà dans mon article sur les meilleures pizzas de Rome. Ce fut mon gros, gros coup de cœur pizza à Rome, je vous conseille vraiment de vous y arrêter avant de repartir du quartier !

Au final nous aurons passé une bonne demi-journée au Vatican, au pas de course mais n’étant pas une grande fan de musées en voyage (je préfère me balader !) je pense que nous avons vu le maximum en un minimum de temps. Impossible de faire tout ça en moins de 3 heures dans tous les cas !

A suivre: notre visite aux studios de cinéma de Cinecittà, changement de registre donc !

4 commentaires

  1. Nathalie CookieetAttila

    4 janvier 2018 à 16 h 36 min

    L’escalier est tellement beau!
    « L’effet Manneken Pis », une expression a retenir 😀

  2. Mathilde

    23 janvier 2018 à 14 h 39 min

    J’avais gardé de bons souvenirs de la visite des musées du Vatican et de la Chapelle Sixtine. Je ne m’en souviens plus très bien car ca remonte maintenant mais j’avais le souvenir que les Musées du Vatican étaient un vrai labyrinthe. Je crois qu’on y a passé 4 heures sans trop savoir ce que j’ai vu (bien sur je me souviens quand même de la Chapelle Sixtine et des magnifiques chambres de Raphael et de la Grande salle des cartes, mais pour le reste je n’en ai gardé presque aucun souvenir ^^ Par contre j’avais trouvé que l’ambiance dans la chapelle était pas top avec tout les touristes qui essaient de voler des photos et les surveillants qui passaient leur temps à crier « no photo pleeeeeasse »

    • Emmanuelle Hubert

      24 janvier 2018 à 13 h 24 min

      C’est vrai que c’est un vrai labyrinthe !! Mais bon, malgré les touristes, ça reste une visite immanquable 😉

  3. Pingback: Visiter Rome en 4 jours: mon itinéraire parfait pour un citytrip

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *