Que faire à Tournai ? Un weekend en Wallonie Picarde

Située à une heure de Bruxelles et à 30 minutes seulement de Lille en France, Tournai est une agréable ville belge avec plus de 2000 ans d’histoire ! Avec ses 2 sites classés à l’UNESCO, un centre historique où il fait bon flâner, et une campagne environnante offrant de nombreuses opportunités de balades à pied ou en vélo, Tournai est la destination parfaite pour un weekend alliant culture et nature en Belgique. Même si j’ai grandi dans le Hainaut (la province dans laquelle Tournai se situe), je dois vous avouer qu’il m’aura fallu 33 ans pour enfin visiter Tournai ! Et je ne sais pas pourquoi j’ai attendu si longtemps, car je suis tout de suite tombée sous le charme de cette ville historique qui regorge de bonnes adresses. Alors, que faire à Tournai ? Dans cet article, je vous propose de découvrir mon petit itinéraire de 2 jours pour un weekend à Tournai et en Wallonie Picarde… le tout sans voiture !

Disclaimer publicité : cet article a été écrit à la suite d’un voyage en collaboration avec Visit Hainaut. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante. Cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Visiter Tournai et la Wallonie picarde sans voiture

Comme je vous le disais plus haut, j’ai visité Tournai et sa région sans voiture. En effet, Tournai est facilement accessible en train depuis Bruxelles (1 heure), Mons (30 minutes) ou encore Lille (30 minutes également). 

La gare de Tournai (une gare historique datant du 19ème siècle) se situe à une dizaine de minutes à pied du coeur de la ville. Cependant, comme on le verra plus bas, le quartier de la gare vaut également une petite visite puisqu’on y trouve pas mal de beaux bâtiments Art Nouveau.

Une fois dans la ville, c’est à pied que vous explorerez le mieux le centre de Tournai. Le centre historique est assez compact, et toutes les activités principales (décrites dans l’itinéraire du Jour 1) se trouvent à distance de marche.

Pour explorer les environs de Tournai et les petits villages et canaux de Wallonie picarde, je ne peux que vous recommander de profiter de l’excellent réseau de Points Noeuds de la région, qui vous permettra de vous déplacer très facilement à vélo, en empruntant pistes cyclables et RAVeL.

Tournai, une ville riche en histoire

Si c’est votre première fois à Tournai, essayez de participer à l’une des visites guidées organisées par l’office de tourisme (essentiellement en haute saison – informations sur place ou au 069 22 20 45). Car Tournai a de nombreuses histoires à raconter, depuis ses origines à l’époque gallo-romaine (durant laquelle elle s’appelait Tournacum) à ses occupations successives (elle fut française, hollandaise, autrichienne et même la seule ville belge à être anglaise !) jusqu’à nos jours.

Si Tournai est aujourd’hui belge, la ville est aussi connue comme le « Berceau de la France », puisqu’elle a vu naître la première dynastie mérovingienne. C’est à Tournai qu’on a notamment retrouvé la tombe de Childéric, père de Clovis. Pour la petite anecdote, les abeilles en or retrouvées dans celle-ci ont d’ailleurs inspiré Napoléon pour la décoration de son manteau impérial.

Par la suite, Tournai devint un grand siège épiscopal. Le Diocèse de Tournai en est aujourd’hui à son centième évêque en continu, ce qui est également totalement unique !

Pour les amateurs de BD, sachez que Tournai est également la terre d’origine des éditions Casterman, qui édita les aventures de Tintin, ou encore de Martine, personnage d’ailleurs créé par un tournaisien, Marcel Marlier ! Et ne vous étonnez pas de voir une rue Bob Morane, puisque le créateur de cet autre personnage bien connu, Henri Vernes, a lui aussi grandi à Tournai.

Que faire à Tournai en deux jours ?

Après ces quelques anecdotes qui, je l’espère, vous aurons donné envie de venir en découvrir davantage, je vous propose ci-dessous une idée d’itinéraire sur deux jours dans la région de Tournai. Le premier jour est consacré à la visite du centre historique de Tournai, avec ses immanquables (Grand-Place, Cathédrale, Beffroi…), la seconde journée vous emmènera à la découverte des alentours verdoyants de Tournai à vélo.

Jour 1 : le centre historique de Tournai

On commence par une journée entre flâneries et visites historico-culturelles dans le centre de Tournai qui vous permettra d’en apprendre plus sur l’histoire de la ville. Comme vous le verrez, Tournai possède un centre historique charmant, avec plein de petits cafés et restos. À la belle saison, il y règne vraiment une ambiance très agréable.

Les films introductifs de l’office de tourisme de Tournai

Situé juste en face de la Cathédrale, l’office de tourisme de Tournai est un bon premier arrêt, pour prendre vos informations, mais aussi pour assister aux deux films (payants, 20 minutes chacun) qui y sont projetés :

  • « Les Folles Histoires de Tournai » : un petit film ludique qui vous permettra d’avoir un aperçu rapide et bien fait des deux millénaires d’histoire de Tournai (je n’ai vu que celui-ci).
  • « De la pierre au ciel », un film en 3D qui retrace l’histoire de la Cathédrale Notre-Dame de Tournai.

La Cathédrale Notre-Dame

On ne peut pas la manquer puisqu’elle domine la ville avec ses 5 clochers, ses 134 mètres de long et 83 mètres de haut, la Cathédrale Notre-Dame est un joyau architectural et le symbole de Tournai.

Seule cathédrale belge classée à l’UNESCO, la construction de la Cathédrale Notre-Dame a débuté au 12ème siècle et celle-ci est en travaux… depuis 2006. Une bonne partie a déjà été rénovée, et la dernière partie devrait être attaquée d’ici peu. Avec en perspective, un nouvel espace touristique qui devrait y voir le jour à la fin des travaux. En attendant, on peut toujours visiter librement la cathédrale.

Le Beffroi

À quelques mètres de la cathédrale se dresse le Beffroi de Tournai, classé lui aussi au Patrimoine mondial de l’UNESCO avec 22 autres beffrois de Belgique et de France. Il était auparavant possible de monter à son sommet pour profiter d’une vue panoramique sur la ville mais ce n’est actuellement plus possible. La date de réouverture reste assez floue. Il vous faudra donc vous contenter d’admirer depuis l’extérieur le plus ancien beffroi de Belgique, haut de 72 mètres et datant lui aussi du 12ème siècle.

La Grand-Place de Tournai

Le Beffroi surplombe l’agréable Grand-Place de Tournai, bordée de maisons à pignon. On ne le dirait pas comme ça, mais celles-ci furent reconstruites suites aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. La plupart de ces maisons abritent aujourd’hui des cafés et restaurants aux terrasses très populaires. Je dois dire que c’est plutôt agréable de s’y attabler (voir mes bonnes adresses en fin d’article). Vous y trouverez également une Halle aux Draps de style Renaissance, ainsi que l’Église Saint-Quentin. 

En vous faufilant dans un petit passage situé à la droite de celle-ci, vous arriverez via un petit jardin caché au Fort Rouge, ancienne tour défensive datant du 12ème siècle. 

Le Musée des Beaux-Arts de Tournai

Autre incontournable à Tournai pour les amateurs d’art et d’architecture : le Musée des Beaux-Arts de Tournai, le seul musée conçu comme tel par le célèbre architecte belge Victor Horta, et également le seul musée belge à exposer deux Manet (« Argenteuil » et « Chez le Père Lathuille »). Construit en 1928, ce musée dont les salles d’exposition sont surmontées de coupoles en verre montre bien la transition entre l’Art Nouveau et le modernisme/l’Art Déco.

La plupart des oeuvres qui y sont exposées sont issues de la collection du mécène bruxellois Henri Van Cutsem. On peut aussi y admirer des oeuvres de Bruegel, Van Gogh, Ensor, Rubens, Seurat, et bien d’autres. D’importants travaux de rénovation devraient commencer en 2024 : vérifiez donc le site du musée avant de vous y rendre.

Collections des Arts décoratifs (crypte de l’Hôtel de Ville)

Juste à côté du Musée des Beaux-Arts, ne manquez pas de rentrer dans l’Hôtel de Ville (entouré d’agréables jardins). Vous y trouverez un ancien cloître mais aussi une collection d’arts décoratifs, bien cachées dans sa crypte ! Ces collections de faïences et porcelaines tournaisiennes sont libres d’accès (du lundi au vendredi de 9h à 17h) et permettent de découvrir l’une des activités qui a fait la renommée internationale de la ville.

Les plus vieilles maisons de Tournai

Faites également un tour par la rue Barre-Saint-Brice pour découvrir aux numéros 10 et 12 les deux plus vieilles maisons de la ville, construites au 12ème siècle à la même période que la cathédrale, dont l’une est aujourd’hui un temple protestant. Ces maisons romanes seraient parmi les plus anciennes en Europe.

Tournai Art Nouveau

Comme dans de nombreuses villes belges, le centre de Tournai recèle quelques jolies façades Art Nouveau, principalement dans le quartier de la gare, notamment sur l’avenue Van Cutsem, ainsi que dans le quartier de l’Hôtel de Ville.

Des visites guidées Art Nouveau sont régulièrement organisées par l’office de tourisme (renseignez-vous auprès de l’office de tourisme pour connaître les prochaines dates), qui vous permettront de découvrir l’histoire derrière ces façades.

L’église Saint-Jacques et ses fresques

Une autre belle découverte dans le centre de Tournai (tout proche de mon hôtel, voir plus bas) est l’église Saint-Jacques. Essayez d’y arriver via la pittoresque Rue Piquet pour une jolie vue. N’oubliez pas de lever les yeux pour admirer sous les voûtes des fresques d’anges musiciens datant du début du 15ème siècle et récemment rénovées. Splendide !

Le Pont des Trous et les quais de l’Escaut

Vous aviez peut-être entendu il y a quelque temps la polémique autour du pont médiéval de Tournai, le Pont des Trous. Déjà rehaussé dans les années 40 pour faciliter la navigation fluviale, il vient d’être reconstruit pour faciliter encore davantage la traversée de l’Escaut. D’après mon petit sondage, les tournaisiens sont finalement plutôt contents du résultat. Je dois dire que les travaux de rénovation des quais qui ont accompagnés cette reconstruction ont crée une promenade ombragée très agréable le long de l’eau.  

Je vous conseille d’ailleurs de finir votre journée à Tournai par une balade le long des quais de l’Escaut, qui ont d’ailleurs été créés sous Louis XIV, lorsqu’il fit canaliser l’Escaut. Le long de l’eau, vous trouverez plusieurs terrasses de restaurants et bars pour profiter du coucher du soleil, dont Tatie Danielle by Emma – dont je vous reparle dans mes bonnes adresses en fin d’article.

Jour 2 : balade à vélo en Wallonie Picarde

Pour ce deuxième jour dans la région de Tournai, on part explorer la Wallonie Picarde en vélo ! Cette région campagnarde très verdoyante est l’une des plus préservées de Wallonie, et l’endroit parfait pour profiter de la nature. La Wallonie Picarde, c’est 1600 km de points-noeuds balisés, connectés aux réseaux de Flandre et de France. 

L’itinéraire « En vélo, entre la Cité des 5 Clochers et les Voies d’Eau »

L’itinéraire d’une quantantaine de kilomètres que nous avons suivi, intitulé « En vélo, entre la Cité des 5 clochers et les Voies d’Eau« , nous a fait suivre l’Escaut en empruntant la majeur partie du trajet des RAVeL, des anciens chemins de hâlage et des petites routes de campagne très peu fréquentées, en passant par le Grand Large de Péronnes. Si comme moi, vous n’aimez pas partager la route avec des voitures quand vous faites du vélo, cet itinéraire est vraiment parfait !

Je ne connaissais pas bien la Wallonie picarde et j’ai été agréablement surprise par cet itinéraire très champêtre et relaxant. Entre les cours d’eau, les champs et les petits villages Pour les amateurs de bière, il est aussi possible de faire quelques arrêts brassicoles en route, à la Brasserie du Grand Mir ou à la Brasserie de Brunehaut.

Vous trouverez plus d’itinéraires sur le site de Visit Wapi, la Maison du Tourisme de Wallonie picarde, ou vous pouvez également vous procurer la carte des points-noeuds à l’office de Tourisme de Tournai.

En pratique, il est possible de récupérer de (très bons) vélos électriques directement à la Gare de Tournai, via La Véloterie (à réserver à l’avance, attention aux heures d’ouverture pour la remise des vélos après votre balade). Facile et très pratique quand on vient en train !

D’autres alternatives

Si le vélo, ce n’est pas pour vous, il existe aussi de nombreuses possibilités de randonnées, pour tous les niveaux, dans la région de Tournai. Voir ici la brochure « Randonnées dans nos villages tournaisiens ».

S’il fait mauvais, pas d’inquiétude car Tournai possède d’autres musées qui devraient vous occuper pour un jour en plus :

  • Le TAMAT ou Musée de la Tapisserie et des Arts textiles, dédié à l’art de la tapisserie à Tournai, du 15ème siècle à nos jours.
  • Le Musée d’Histoire Naturelle, plus ancien musée d’Histoire naturelle de Belgique.
  • Le MuFIm ou Musée de Folklore et des Imaginaires, dédié à la vie quotidienne et aux traditions à Tournai depuis le 19ème siècle. Le petit jardin à l’arrière du musée offre une vue alternative sur la Grand-Place de Tournai.

  • La Maison de la Marionnette, où vous pourrez découvrir des marionnettes du monde entier. Le musée est entouré par un petit parc caché, qui peut être un chouette endroit pour un pique-nique.
  • Le Musée Archéologique (actuellement fermé), situé dans l’ancien Mont-de-Piété.
  • ou encore le Musée d’Histoire militaire, dédié à l’histoire militaire du Tournaisis de 1100 à 1945.

Où manger et boire un verre à Tournai ?

Je terminerai cet article, comme à mon habitude, par quelques bonnes adresses testées et approuvées durant ce petit weekend à Tournai !

Comptoir 17

Même si c’est plutôt touristique, manger sur la Grand-Place de Tournai fait partie des incontournables de la ville. On profite de ce cadre historique attablé à l’une des grandes terrasses alignées sur la place. Nous avons opté pour l’une des adresses les plus populaires, le Comptoir 17. On s’est laissés tenter par l’une de leurs suggestions du moment, le burger « canadien » avec sirop d’érable et poutine, qui était très copieux !

Adresse: Grand-Place de Tournai. Réservation en ligne possible ici.

Tatie Danielle by Emma

Quand j’ai vu le nom de ce restaurant, j’ai été obligée de le tester ! Situé sur les quais de l’Escaut (avec une agréable terrasse aux beaux jours), ce petit restaurant à la chouette décoration intérieure propose une carte courte, mais une cuisine du marché et de saison. Le soir, les prix sont plutôt élèves (pour Tournai) mais le menu lunch est plus abordable. Service très agréable et de belles saveurs dans l’assiette.

Adresse : Quai du Marché au Poisson 21. Attention, il vaut mieux réserver (téléphone : 0470 22 06 66).

Le Stoemp

Mon coup de coeur à Tournai fut pour ce petit restaurant caché derrière la gare de Tournai : Le Stoemp, rattaché à l’ASBL La Ressourcerie (magasin de seconde main). On y déguste une cuisine du marché (ardoise uniquement, toujours un bon signe !) préparée à partir de produits de petits producteurs locaux.

Le résultat, c’est un rapport qualité-prix incroyable (vraiment), avec par exemple un stoemp potiron à 6€ seulement. On a opté pour un excellent plat de coucou de Malines, potimarron, ail noir et purée à l’oignon à seulement 14€, qui avait bien le niveau de certains restaurants bistronomiques, voire plus. Pour finir le repas, une gigantesque et excellente crème brûlée vanille à 6€. Bref, pour les petits budgets, ne manquez surtout pas cette pépite cachée de Tournai. Par contre, pensez à réserver

Adresse : Bd Eisenhower 63

Au Dé Potté

Juste en face de la cathédrale, je suis tombée sur un super bar à jeux, Au Dé Potté. Il est possible d’y jouer gratuitement à différents jeux de société, dont des vieux jeux typiques de la région tels que le jeu de fer. 

À la carte, on retrouve une majorité de boissons locales avec une belle sélection de bières notamment, dont la seule bière brassée à Tournai-même, la Tournay de la Brasserie Cazeau. Un super concept, avec une vue imprenable sur la Cathédrale depuis leur terrasse conviviale.

Adresse : Vieux Marché aux Poteries 2A

Aux Glaces d’Antan

Envie d’un petit 4 heures ? Faites comme les locaux et rendez-vous Aux Glaces d’Antan, une adresse de glaces artisanales très populaire à Tournai, ouverte depuis 1987. Il est possible de prendre des cornets à emporter, ou de goûter leur vaste carte de coupes dans leur tea room (avec terrasse). J’ai opté pour la coupe du Chef : glace spéculoos, chocolat et praliné, avec sauce caramel, amandes grillées et une vraie chantilly. Très copieux !

Adresse : Rue de Courtrai 35

Où dormir à Tournai ?

Le centre-ville de Tournai offre très peu de possibilités d’hébergement. L’Hôtel d’Alcantara est l’une des meilleures options. Les chambres restent assez standard (même si celle que j’ai eu avait été récemment rénovée). L’hôtel se situe dans une ancienne maison du 17ème siècle, mais possède une décoration très moderne. Un bon choix si vous souhaitez une situation centrale à Tournai.

Voir plus de photos et les tarifs actuels ici.

Un peu plus loin du centre, vous trouverez quelques options plus romantiques, comme le ONIRO – Luxury Rooms & Wellness Suites ou la Secret Room Tournai.

 

Découvrez d’autres articles sur le Hainaut :

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.