Visiter Ostuni, la Ville Blanche des Pouilles

Ostuni est surnommée la « Ville Blanche » à cause de la couleur des façades des maisons de ses ruelles médiévales, blanchies à la chaux. L’ambiance de sa vieille-ville est assez unique : ce fut l’une de mes villes coups de cœur lors de notre voyage dans les Pouilles ! Vu sa situation, Ostuni peut être une chouette étape d’une nuit ou deux lors d’un roadtrip dans le Sud de l’Italie, mais peut aussi être envisagée comme une base pratique pour visiter à la fois la Vallée d’Itria (la région des trulli) et le Salento, qui s’étend au sud. Dans cet article, je partage avec vous mes conseils et bonnes adresses pour visiter Ostuni.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Visiter Ostuni en pratique

Ostuni possède un centre historique médiéval, qui s’étend sur une petite colline, et une ville plus « moderne » qui s’étend en bas de celle-ci. Contrairement à d’autres destinations des Pouilles dont seule la vieille-ville vaut le coup d’oeil, la partie plus récente d’Ostuni a aussi beaucoup de charme.

Par contre, clairement, naviger à Ostuni que ce soit à pied ou en voiture peut parfois se révéler être un peu un casse-tête. On a bien galéré pour trouver notre hébergement qui se trouvait dans une ruelle de la vieille-ville (mais vous le verrez plus bas, ça en valait clairement la peine !), mais aussi pour trouver une place de parking.

Ostuni étant une destination assez touristique, les parkings payants sont assez chers et les places en dehors de ceux-ci peuvent manquer. Finalement, sur les conseils de notre hébergement, nous nous sommes garés dans l’une des seules rues gratuites dans lesquelles les touristes peuvent se garer, la Via Vitale (juste à côté du parking payant !).

Enfin, vous l’aurez sans doute compris, il n’y a pas beaucoup de plat à Ostuni. Si vous avez des difficultés pour vous déplacer, je vous recommande de peut-être opter pour un tour en tuk tuk, bonne alternative à la marche pour explorer Ostuni.

Où dormir à Ostuni ? 

Malgré sa relativement petite taille, Ostuni a conservé beaucoup de ses bâtiments historiques, dont une bonne partie sont aujourd’hui devenus des magasins, hébergements et restaurants. Le centre historique d’Ostuni regorge de petites adresses de charme où passer la nuit, souvent assez abordables (par rapport à d’autres destinations des Pouilles).

White Dream : un coup de cœur !

Pour notre étape à Ostuni, nous avons dormi dans une petite ruelle au cœur de la vieille-ville, dans un hébergement incroyable qui avait ouvert peu de temps avant notre voyage : White Dream Ostuni. Je suis à nouveau tombée totalement sous le charme de cet endroit (ma sélection d’hébergements de ce voyage a vraiment été un sans faute !), un petit appartement insolite installé dans une vieille maison de la ville.

C’est l’agencement de l’appartement qui est plutôt insolite, mais c’est tellement réussi que ça contribue vraiment à son charme ! En entrant, on a d’abord un premier espace avec la chambre, sous voûtes, et la salle de douche séparée. Quelques marches mènent ensuite à un espace salon avec un mini espace « cuisine ». Des marches un peu vertigineuses mènent ensuite à une petite terrasse cachée à l’étage, qui offre une vue à couper le souffle sur les environs, surtout au coucher du soleil.

Mais si la terrasse est déjà magique, attendez de voir la cerise sur le gâteau de ce logement exceptionnel (surtout vu son prix abordable !)… De retour dans la chambre, des marches mènent vers des anciennes caves médiévales. C’est dans ce cadre incroyable qu’a été installée une petite piscine privative, à température parfaite. Encore un endroit que je n’avais plus envie de quitter !

Voir plus de photos et les tarifs actuels ici.

Autres options

On a choisi cet endroit car j’ai eu un coup de coeur déjà juste en voyant les photos, et car il se trouvait en plein milieu de la vieille ville (plus agréable pour se balader le soir), mais j’en avais également repéré deux autres, qui eux se trouvaient dans le bas de la ville :

  • Biancadamare : un B&B récemment rénové, dont le grand atout est sa vue sur la vieille ville (et son jacuzzi qu’on peut privatiser, avec la même vue).
  • Paragon 700 Boutique Hotel & SPA : le Palazzo Rossi, où vécut le premier maire d’Ostuni, a récemment été transformé en un hôtel haut de gamme, très design, avec une piscine extérieure et un restaurant réputé (les tarifs de l’hôtel semblent être devenus hors de prix depuis, mais il est toujours possible d’y aller juste pour le resto)

En plus de ceux-ci, j’ai également repéré, au moment d’écrire cet article, un autre hébergement récent, similaire à celui où nous avons séjourné (mais sans piscine) : le Domus Muri Bianchi.

Il y a également de nombreuses masserie de charme à proximité d’Ostuni, notamment la Masseria Il Frantoio, qui possède un restaurant bio réputé.

Que voir à Ostuni ?

Une fois garés, ça sera difficile de bouger en voiture, mais tout se parcourt sans problème à pied, même les endroits un peu plus éloignés dans la « nouvelle » ville. Si vous voulez éviter de marcher plus de 10 minutes, je vous conseille de commencer par le premier point de vue ci-dessous, puis de vous garer et de faire le reste à pied. 

On a trouvé qu’une nuit était bien suffisante pour parcourir le centre d’Ostuni, surtout qu’en hors saison la plupart des chouettes restaurants qu’on y trouve sont fermés (un classique dans les Pouilles).

Cependant, comme je vous le disais plus haut, on peut très bien se baser à Ostuni pour rayonner dans la région, puisque des destinations comme Alberobello, Grottaglie, Lecce, Monopoli et Polignano a Mare, se trouvent toutes à moins d’une heure de voiture.

Certaines masserie des environs d’Ostuni proposent également des visites autour de leurs activités de fermes, par exemple des ateliers de fabrication de mozzarella à la Masseria Fraghite ou une visite guidée avec dégustation d’huiles d’olive à la Masseria Valente.

Si vous avez envie d’en apprendre plus sur l’histoire d’Ostuni, en français, j’ai trouvé ici une visite guidée privative abordable.

Piazzetta Martiri delle Foibe – Belvedere di Ostuni

Sur la route menant au centre historique depuis le Sud, ne manquez pas de faire un arrêt sur cette petite place où se trouve un belvédère offrant une superbe vue sur la petite colline du centre historique. C’est un peu la carte postale par excellence d’Ostuni !

C’est juste à côté de celle-ci que se trouve l’autre hébergement que nous avions failli réserver à Ostuni, Biancadamare, un B&B récent qui a un jacuzzi extérieur avec la même vue, imaginez ça ! Voir les photos ici.

La Piazza della Libertà 

C’est la grande place de la « ville basse », juste à l’entrée de la colline de la vieille ville médiévale. Autour de celle-ci, vous trouverez l’Eglise de Saint-François d’Assise (qui mérite un coup d’oeil), la Colonne de Sant’Oronzo (un monument dédié au saint patron de la ville) ainsi que l’office de tourisme.

Vous trouverez dans les environs de la place pas mal de petits restos et cafés, surtout animés en soirée, notamment du côté de la Via Tamborrino.

Les remparts d’Ostuni

La cité médiévale d’Ostuni est délimitée par la « Cinta Muraria », des remparts aragonais. Les remparts font aujourd’hui encore le tour de la ville, et une promenade agréable longe une bonne partie de ceux-ci. De là, vous pourrez profiter de vues panoramiques sur les environs d’Ostuni : on voit jusqu’à la mer lorsqu’il fait beau !

La Via Cattedrale et la Cathédrale d’Ostuni

La rue principale de la ville médiévale est la Via Cattedrale, qui monte jusqu’à la Cathédrale d’Ostuni (Duomo di Santa Maria Assunta), une très belle cathédrale gothique installée dans le haut de la vieille ville. C’est aussi le long de cette rue que se trouvent les deux principaux musées d’Ostuni : le Museo di Civiltà Preclassiche della Murgia Meridionale (musée d’histoire et d’archéologique installé dans un ancien monastère) et le Museo Diocesano di Ostuni (un petit musée d’art et archéologie près de la cathédrale).

Aux beaux jours, la terrasse installée sous l’arche faisant face à la cattédrale (Arco Scoppa) est l’un des endroits les plus agréables du centre d’Ostuni.

Se perdre dans le vieux Ostuni

Mais ci qui donne tout son charme à Ostuni, ce sont vraiment ses petites ruelles où il fait bon se perdre, croisant au passage un petit resto ou café, une église ou… des chats ! Il y a également quelques chouettes boutiques d’artisans locaux (notamment pour de la poterie).

Où manger à Ostuni ?

Étant toujours assez malades lors de notre passage à Ostuni, nous n’avons testé qu’un restaurant, le Dish, un restaurant assez tendance qui se trouve dans la partie moderne de la ville. En saison, sa terrasse extérieure avec vue sur la veille ville est, on comprend rapidement pourquoi, très demandée. En novembre, c’était l’un des seuls restaurants « intéressants » ouverts le soir à Ostuni, et nous avons mangé dans la partie intérieure (la seule ouverte), à la décoration plutôt sympa.

À la carte, on retrouve des produits des Pouilles (et d’ailleurs en Italie) bien sûr, mais intégrés à des préparations souvent assez originales, comme une burrata au caviar, ou un plat de crustacés accompagné d’un sorbet au Vermouth ! Il y a vraiment de l’idée, mais on a trouvé que les assaisonnements manquaient peut-être un peu de justesse.

 

Mes autres articles de ce voyage dans les Pouilles : 

 

Texte et photos : Emmanuelle Hubert et Kevin Berger

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.