Que faire à Santa Cruz de Tenerife ? Un jour dans la capitale de Tenerife

Vous vous en rappelez sans doute, cet été je me suis rendue dans les îles Canaries pour découvrir l’une de ses îles les moins connues, la petite et splendide île de La Gomera. Comme je le vous disais dans l’article que j’ai dédié à cette belle découverte, aucun vol direct ne permet de rejoindre directement La Gomera à partir du continent à cause de la taille de son aéroport : il faut faire escale dans une autre île des Canaries, et dans la pratique la grande majorité des touristes visitant La Gomera viennent de l’île de Tenerife. L’aéroport de Tenerife-Nord, par lequel nous devions transiter, se trouvant près de la capitale de l’île, Santa Cruz de Tenerife, c’est donc là que nous avons la journée avant de prendre notre vol retour le lendemain. Et je dois avouer que je ne m’attendais pas à découvrir une ville si agréable à visiter !

Que faire à Santa Cruz de Tenerife ?

Tenerife étant l’une des îles les plus touristiques de l’archipel, honnêtement, je ne pensais pas que sa capitale aurait grand intérêt. Au final, une journée n’a même pas été suffisante pour découvrir l’entièreté des attraits de la ville. C’est pourquoi je consacre finalement un article à Santa Cruz de Tenerife, qui est au final un très bon point de chute que ce soit pour un début ou une fin de voyage à Tenerife, ou comme escale vers une autre destination des Canaries. Si vous aimez bien manger (et boire), l’histoire et l’architecture, je pense que vous devriez y trouver votre compte vous aussi.

Le centre historique de Santa Cruz de Tenerife : un petit air d’Amérique latine

Depuis notre hôtel, nous sommes partis à la découverte du centre historique de Santa Cruz de Tenerife en commençant par une visite au Mercato de Nuestra Señora de Africa, un grand marché essentiellement alimentaire, où l’on peut faire des courses mais aussi manger. Tout n’était pas ouvert lors de notre visite et nous n’avons finalement pas mangé sur place, mais l’endroit était tout de même sympa.

Si vous aimez l’art, juste en face du marché,  vous pouvez également visiter le Tenerife Espacio de las Artes (TEA), le musée d’art contemporain de Tenerife.

En ce qui nous concerne, comme notre ventre criait famine, nous avons continué à chercher un restaurant dans les ruelles du centre-ville. Au passage, nous avons découvert le Théâtre Guimerá, le plus vieux théâtre des îles Canaries, construit en 1849.

Et finalement, c’est un peu par hasard que nous sommes arrivés dans l’une des plus belles rues de Santa Cruz, la Calle Dominguez Alfonso, qui donne vraiment l’impression d’être en Amérique latine ! On y trouve plusieurs restaurants populaires, dont le Guannabi dont j’avais beaucoup entendu de bien, mais lui aussi n’était pas ouvert, du coup nous avons fini dans un restaurant mexicain qui s’est révélé être une petite pépite, El Rincon de Frida. Ca faisait longtemps que je n’avais plus aussi bien mangé mexicain mais surtout, j’y ai dégusté ce qui était de loin la meilleure margarita de ma vie !

Ensuite, nous avons continué notre balade (sous une chaleur étouffante) en direction de la Plaza de España, en passant par l’église Nuestra Señora de la Concepción, une église du 16ème située sur une petite place très agréable.

La Plaza de España est la place principale de Santa Cruz qui symbolise assez bien le mélange architectural et culturel qu’on trouve à Santa Cruz !

Santa Cruz design : l’auditoire de Santa Cruz et le Parque Maritimo Cesar Manrique

En longeant la mer (pas de plage dans le centre-ville malheureusement), on arrive assez vite dans une partie plus moderne de la ville, développée autour du symbole de Santa Cruz : l’Auditorio de Tenerife « Adán Martín » de l’architecte Santiago Calatrava, sorte d’Opéra de Sydney miniature.

Et c’est aussi ici que se trouve l’autre endroit immanquable à Santa Cruz : le Parque Maritimo Cesar Manrique. L’artiste canarien le plus célèbre (peintre, architecte, sculpteur), dont j’avais pu découvrir les incroyables constructions à Lanzarote, a designé pour Santa Cruz une énorme ensemble de piscines extérieures d’eau de mer et contrairement aux piscines qu’il a designé à Lanzarote, celles-ci sont ouvertes au public ! Si vous aviez donc rêvé comme moi à Lanzarote de pouvoir vous baigner dans une des piscines de Manrique, vous pourrez le faire ici, en déboursant quelques euros seulement. Et oui, la sculpture située près de l’entrée du parc (« Wind Sculpture ») est également de Manrique.

Perdu au milieu de ces deux constructions ultra modernes se trouve le château de San Juan Bautista, ou le « Château Noir », construit au 17ème siècle et classé comme Patrimoine historique d’Espagne et château le mieux conservé de Tenerife.

C’est là que s’est terminée notre balade dans Santa Cruz de Tenerife. J’avais initialement prévu de monter jusqu’aux Jardins Botaniques (Palmetum) situés un peu plus loin, qui possède une des plus grandes collections de palmiers au monde et d’où on peut avoir une vue panoramique sur Santa Cruz, mais ceux-ci ferment assez tôt et la chaleur était trop accablante ce jour-là pour y monter à pied.

Nous avons fait le choix d’explorer le centre de Santa Cruz comme nous n’avions pas de voiture, mais sachez qu’une des plages les plus populaires de Tenerife se trouve à tout juste 15 minutes de voiture ou de taxi de la ville : la Playa de las Teresitas, une plage artificielle de sable doré (tout droit venu du Sahara !), Tenerife possédant plutôt naturellement des plages volcaniques de sable noir.

Et puis évidemment, une multitude de tours organisés d’un jour ou même d’une demi-journée partent de Tenerife et peuvent permettre de voir encore plus de choses si vous avez peu de temps sur l’île. En une demi-journée, vous pouvez par exemple visiter la réserve de biosphère d’Anaga, classée à l’UNESCO, ou participer à une visite guidée de Santa Cruz. Si vous avez la journée, vous pouvez faire une excursion sur le volcan Teide ou faire le tour de l’île.

Où dormir à Santa Cruz de Tenerife ?

Nous avons passé la nuit à l’hôtel Escuela Santa Cruz, un hôtel confortable avec une petite piscine et d’originaux patios remplis de palmiers ! Pour un court séjour, c’est un très bon rapport qualité-prix. L’hôtel se trouve à distance de marche du cœur de la ville mais dans un quartier assez calme (à condition que votre séjour ne coïncide pas avec un match de foot car le stade se trouve juste à côté !). Le restaurant de l’hôtel est quant à lui correct, sans plus.

J’ai visité Santa Cruz de Tenerife dans le cadre d’un voyage organisé par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le gouvernement des Iles Canaries. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.