Tour du monde / Jour 3: unexpected Athens

Voyages

Tour du monde / Jour 3: unexpected Athens

Par  | 
--// Partie 4 sur 20 dans la série Le tour du monde en 22 jours (2013) //--   

Aujourd’hui, c’est le troisième jour de notre tour du monde et comme annoncé sur Facebook, c’est thriller à la grecque sur le blog, avec Fred en mi-Hercules mi-Jackie-Chan qui a sauvé la journée… voir plus… On voulait une visite alternative d’Athènes: on l’a eu, et de manière plutôt « unexpected » comme dirait Schweppes !

PS: vous m’excuserez pour le (relativement) peu de texte mais nous avons eu peu de temps avec tous ces petits tracas, mais je me rattrape avec la septantaine de photos qui illustrent l’article je crois 😉

Today, as announced on Facebook, this is Greek thriller story I will tell you about, with Fred mid-Hercules mid-Jackie-Chan who saved the day … and more … We wanted to visit an alternative Athens: it was indeed a rather  « unexpected » visit, as would say Schweppes!

PS: I apologize for the (relatively) small amount for text but we had little time with all this, but I think I catch up with more than seventy photographs illustrating the article 😉

jour3 (46)

Nous avions rendez-vous avec Giorgio à 8h30 pour une journée de découverte « alternative » d’Athènes, que nous avions demandé car nous avions visité les « classiques » il y a 4 mois seulement de cela.

We were supposed to meet with Giorgio at 8:30 am for a day trip exploring the « alternative » side of Athens: we asked this because we visited the « classic » city just 4 months ago.

jour3 (2)

9:30, nous garons la voiture au sud de l’Acropole et commençons la journée par la découverte de la colline de Filopappou, pour admirer la vue sur le centre-ville. Enfin, ça c’était le plan. Car au bout d’un quart d’heure, alors que nous étions dans les petits chemins de randonnée, nous avons fait une mauvaise rencontre, ce qui s’appelle être au mauvais endroit au mauvais moment. C’était comme un film au ralenti. En l’espace d’une seconde, un homme (probablement drogué) surgis de nulle part, pose une main sur la bouche de Fred et brandit un couteau à sa gorge de l’autre. Incompréhension, on est tous comme paralysés un moment, surtout que l’homme ne dit pas un mot. Jusqu’à mes « NON » répétés, Fred croyait même à une blague, mais mes yeux fixés sur la lame lui on vite fait comprendre que ça n’en était pas une. Je dois dire que je nous voyais déjà, au mieux, dépouillés de tout. Sauf que Fred, après mes cris, a eu la meilleure réaction, que je n’aurais certainement pas eu (pourtant, c’est à moi qu’il aurait du s’en prendre, surtout qu’il en avait sans aucun doute à l’appareil Nikon que j’avais autour du cou, seul signe de « richesse » que nous avions à vue). En quelques secondes, Fred a donc repoussé l’emprise de notre agresseur et s’est jeté puis roulé à terre pour dévaler le plus rapidement possible la colline (au moins j’ai découvert son côté ninja…), tout comme nous juste après. Alors que l’homme hésitait à suivre, Giorgio lui a courageusement barré le chemin et il a finalement pris la fuite. On s’est donc retrouvé miraculeusement sains et saufs, grâce aux réflexes sortis de nulle part de Fred, et de Giorgio. Au final, Fred s’en sort avec juste quelques bleus et quelques plaies à la main du à sa chute. Hélas, il y a quand même eu une victime dans l’histoire: en voulant nous sauver nous et le Nikon (prêté pour la durée du voyage), c’est mon appareil photo perso, que Fred avait dans son sac, qui a rendu l’âme durant la chute. Ca fait mal, surtout qu’il n’avait même pas un an. Enfin, ce n’est pas cette épisode digne d’un mauvais épisode de « Plus Belle la Vie » qui va pour autant nous gâcher le voyage, bien au contraire, c’est vraiment dans ces moments-là qu’on a encore plus envie de profiter des plaisirs de la vie. Un vilain choc, mais qui fait bien réfléchir! Et mon message à vous tous : profitez de la vie à chaque instant, ce n’est que quand elle est menacée qu’on se rend vraiment compte de son bonheur !!

9:30, we park the car in the south of the Acropolis and start the day by exploring the Filopappou hill to admire the view over the city center. Well, that was the plan. Because after a quarter of an hour, while we were in the small hiking paths, we made a bad encounter, what we call being at the wrong place at the wrong time. It was like a slow-motion movie. In the space of a second, a man (probably drugged) jumps out of nowhere, puts a hand on Fred’s mouth and helds a knife to his throat with the other. Misunderstanding, as we are all paralyzed for a moment, especially since the man did not say a word. Until my repeated « NO » Fred  even believed in a joke, but my eyes fixed on the blade quickly made him understand that it was not one. I must say I thought at that moment that we would be, at best, stripped of everything. Except that Fred, after my cries, had the best reaction I certainly would not have had (yet he should have taken me, especially since I had the Nikon around y neck, which was the only sign of « wealth » that we had). In a few seconds, Fred rejected the grip of our aggressor and threw himself to the ground and rolled down the hill as quickly as possible (at least I discovered his ninja side …), as we also did just after. While the man hesitated to follow, Giorgio bravely blocked his way and he eventually fled. We were therefore miraculously unharmed, thanks to Fred and Giorgio. In the end, Fred came out with just a few bruises and some wounds to the hand due to his fall. Alas, there was still a victim in this history, as while Fred was trying to save ourselves and the Nikon (on loan for the duration of the trip), this is my personal camera Fred had in his bag which died during the fall. It hurts, especially since it was not even a year old. Finally, this episode is just worthy of a bad episode of « Plus Belle la Vie » and it will definitely not ruin the trip, on the contrary, it  really is in these moments that you want to enjoy the pleasures of life even more. A nasty shock, but it really makes you think! And thus my message to you all: enjoy life in every moment, it is only when it is threatened that you truly become aware of your happiness!

jour3 (3)

10:30… Après un passage à la pharmacie du coin, nous décidons de reprendre des plus larges chemins pour se retrouver près de l’Acropole. La police, appelée, va faire quelques patrouilles, pas grand chose d’autre à faire, surtout dans une ville aussi peuplée de drogués qu’Athènes… L’homme est sans doute déjà loin. Nous nous arrêtons donc à un café pour que le héros du jour reprenne ses esprits avec un bon « freddo ». 🙂

10:30 … After a quick visit to the corner drugstore, we decided to take broadest paths to find ourselves near the Acropolis. The police were summoned, will do some patrols, not much else to do, especially in a city as populated by junkies as Athens … The man is probably already gone. So we stopped at a cafe for the hero of the day to come back to its senses with a good « freddo ». 🙂

jour3 (4)

jour3 (5)

jour3 (6)

jour3 (7)

Ensuite, direction le cimetière des céramiques (ou « jardin des tuileries », comme l’appelle Giorgio, à la française). Anciennement situé aux portes de la ville, cet énorme cimetière abritait de nombreuses tombes et où l’on a retrouvé des stèles et des céramiques très bien conservées (et même des bijoux et du make-up pour les dames !).

Then, we moved towards the ceramics cemetery (or « Jardin des Tuileries », as called by Giorgio, in French). Formerly located on the outskirts of the city, this huge cemetery housed numerous tombs and this is where they found stelae and ceramic highly well conserved (and even jewelry and make-up for the ladies!).

jour3 (8)

jour3 (9)

jour3 (10)

jour3 (11)

jour3 (13)

jour3 (14)

jour3 (15)

jour3 (16)

jour3 (17)

jour3 (18)

jour3 (19)

jour3 (21)

jour3 (22)

jour3 (23)

jour3 (25)

jour3 (26)

jour3 (27)

jour3 (28)

jour3 (29)

jour3 (30)

jour3 (32)

jour3 (33)

Nous nous dirigeons ensuite vers Psyrri, puis dans les petites ruelles les plus méconnues et pleines de charme de Plaka, le quartier situé aux pieds de l’Acropole. Nous y admirons en particulier les maisons de la communauté venue de l’île d’Anafi, réputés bâtisseurs des Cyclades qui ont été invités à Athènes lorsqu’elle est devenue capitale et à qui l’on a offert ces terres, où ils ont reproduit l’architecture de leur île d’origine. Un petit coin des Cyclades en plein milieu d’Athènes: top !

We then headed to Psyrri, then in most unkonown alleyways of the charming Plaka neighborhood, situated at the foot of the Acropolis. We particularly admired the houses of the community which came from the island of Anafi, Cyclades, known builders who were invited to Athens  when it became the capital and to whom this land was offered.  There, they reproduced the architecture of their home island. A small corner of the Cyclades in the middle of Athens: nice!

jour3 (34)

jour3 (36)

jour3 (35)

jour3 (37)

jour3 (38)

jour3 (39)

jour3 (40)

jour3 (41)

jour3 (42)

jour3 (44)

jour3 (43)

jour3 (45)

jour3 (46)

jour3 (47)

jour3 (48)

jour3 (49)

jour3 (50)

jour3 (51)

jour3 (53)

jour3 (54)

Nous continuons ensuite vers les halles, près desquelles se trouve la taverne préférée de Giorgio, un minuscule restaurant souterrain fréquenté uniquement par des locaux, où l’on mange au milieu des tonneaux de vins le poisson et les légumes du jour venant tout droit des halles. Un délice !

We then continued to the indoor market, near to which is located the favorite tavern of Giorgio, a tiny underground restaurant frequented only by locals, where you eat in the middle of wine barrels fish and vegetables of the day straight from the halls . Delicious!

jour3 (55)

jour3 (56)

jour3 (57)

jour3 (58)

jour3 (59)

jour3 (60)

jour3 (62)

jour3 (61)

jour3 (63)

jour3 (66)

jour3 (67)

Comme digestif, nous avons testé cette étrange mixture des vendeurs de rue appelée Salepi, une boisson assez épaisse faite à partir des bulbes d’une sorte d’orchidée… Etrange au premier abord, mais plutôt pas mal au final ! Armés de notre petit pot bien rempli, nous partons ensuite gravir la montagne de Lycabette (mieux vaut ne pas compter les marches), où nous avons enfin une belle vue panoramique d’Athènes.

As a « dessert », we tested this strange mixture of street vendors called Salepi : a rather thick drink made ​​from bulbs of a kind of orchid … Strange at first, but pretty good in the end! Armed with our little pot, we start to climb the mount Lycabettus (better not count the steps), where we finally had a beautiful panoramic view of Athens.

jour3 (68)

jour3 (69)

jour3 (71)

jour3 (72)

jour3 (74)

jour3 (75)

jour3 (77)

jour3 (76)

jour3 (78)

Enfin, pour finir la journée, nous redescendons vers la place Syndagma, où se trouve le parlement et où nous assistons à la relève de la garde, avant d’aller dire un petit bonjour aux « CSI Acropolis » pour faire notre déclaration concernant le petit incident de tout à l’heure… Des flics qui ont beaucoup de boulot et surtout beaucoup de courage !

Finally, to end the day,  we walked back to Syntagma Square, where parliament is situated and where we saw the changing of the guard, before paying a little visit to the « CSI Acropolis » to make our statement on the small incident  of earlier … Cops have a lot of work and a lot of courage in Athens!

jour3 (79)

jour3 (80)

jour3 (81)

jour3 (1)

Demain, nous reprendrons la route direction l’Inde. Vu les horaires des avions et le décalage horaire, je doute que je sois en mesure de publier un article demain, pas d’inquiétude donc si il a un peu de retard !

A bientôt pour de nouvelles aventures…

Tomorrow, we will start the road towards India. Considering flight schedules and jet lag, I doubt that I will be able to post an article tomorrow, so don’t worry if it is a bit late!

Stay tuned for new adventures …

Navigation - Articles de la série :

<< Tour du monde / Jour 2: Athènes – île d’Egine
Tour du monde / Jour 4: Athènes – Cap Sounion – Amman – New Delhi >>


11 commentaires

  1. Adeline Dieudonné sur Facebook

    30 janvier 2013 à 0 h 23 min

    Eh ben, ils sont fous ces grecs ^^. Faites attention à vous..
    Faites de belles découvertes
    Bisous 🙂

  2. Au goût d'Emma .be sur Facebook

    30 janvier 2013 à 0 h 25 min

    Oui, on a bien découvert la face cachée d’Athènes là (mais c’était pas un grec) 😉 On compte bien profiter du reste du voyage, même si on fera peut-être un peu plus attention à nos arrières maintenant 🙂 Bisous!

  3. SylvainDGX

    30 janvier 2013 à 0 h 27 min

    Ouf ça c’est bien terminé ! La vue sur l’acropole est juste magnifique ! Profite bien de l’Inde maintenant !

  4. doudoune

    30 janvier 2013 à 0 h 30 min

    Oula que d’aventures et que d’émotion !
    Je préfère pas imaginer la scène mais plus de peur que de mal comme on dit.
    Prenez soin de vous et en espérant que vous faisiez plus de mauvaise rencontre.
    Bisous à tous les 2 !

  5. Laracroft25382

    30 janvier 2013 à 0 h 46 min

    Punaise j’ai dû relire 2 fois le début de ton article afin d’être sûre d’avoir bien lu! J’en ai eu des frissons dis! Quel cauchemar! Et quel sang froid de ton homme héroïque! Comme quoi, on est vraiment bien peu de choses punaise! Tout est bien qui finit bien fort heureusement….Hâte de te lire dans les jours qui suivent…

  6. Mina

    30 janvier 2013 à 2 h 16 min

    Aïe pas de bol cette mauvaise rencontre!
    On s’attend à ça à Bogota à la limite mais pas à Athènes.

  7. Lilisjulyyy

    30 janvier 2013 à 8 h 27 min

    Eh ben que d’aventures … Heureusement que ça soit plutot bien fini ! Profitez du reste !

  8. audreys

    30 janvier 2013 à 11 h 46 min

    ah ben dis donc, quelle aventure et quels réflexes. Bonne continuation.

  9. Anaïs4520

    30 janvier 2013 à 11 h 52 min

    Quelle mésaventure!!
    Bravo à Fred pour ses supers réflexes!
    Bon voyage vers l’Inde 🙂

  10. Valérie

    2 février 2013 à 16 h 02 min

    Je lis votre 2ème article, stupéfaite par votre « rencontre » plus de peur que de réel mal. j’en suis désolée. J’adore ce pays mais c’est vrai qu’il y a de plus en plus de pauvres « ères » dans la ville mais ce n’est heureusement pas une généralité et ça peut arriver partout.
    Vous avez eu la curiosité de goûter au Salépi (je ne l’ai jamais fait…) : j’ai appris quelque chose grâce à vous (fabrication du salépi), comme quoi on en apprend tous les jours…
    je vous souhaite un bon séjour en Inde, un de mes rêves non réalisé…

  11. Valérie Coppens

    21 février 2013 à 13 h 12 min

    J’aime bcp la photo pr Schweppes lol :p

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *