Athènes : une mésaventure et une visite alternative

Aujourd’hui, c’est le troisième jour de notre tour du monde et comme annoncé sur Facebook, c’est thriller à la grecque sur le blog, avec Fred en mi-Hercules mi-Jackie-Chan qui a sauvé la journée… voir plus… On voulait une visite alternative d’Athènes: on l’a eu, et de manière plutôt « unexpected » comme dirait Schweppes !

PS: vous m’excuserez pour le (relativement) peu de texte mais nous avons eu peu de temps avec tous ces petits tracas, mais je me rattrape avec la septantaine de photos qui illustrent l’article je crois ;)

jour3 (46)

 

Nous avions rendez-vous avec Giorgio à 8h30 à notre splendide hôtel The Margi pour une journée de découverte « alternative » d’Athènes, que nous avions demandé car nous avions visité les « classiques » il y a 4 mois seulement de cela.

jour3 (2)

9:30, nous garons la voiture au sud de l’Acropole et commençons la journée par la découverte de la colline de Filopappou, pour admirer la vue sur le centre-ville. Enfin, ça c’était le plan. Car au bout d’un quart d’heure, alors que nous étions dans les petits chemins de randonnée, nous avons fait une mauvaise rencontre, ce qui s’appelle être au mauvais endroit au mauvais moment. C’était comme un film au ralenti. En l’espace d’une seconde, un homme (probablement drogué) surgis de nulle part, pose une main sur la bouche de Fred et brandit un couteau à sa gorge de l’autre. Incompréhension, on est tous comme paralysés un moment, surtout que l’homme ne dit pas un mot. Jusqu’à mes « NON » répétés, Fred croyait même à une blague, mais mes yeux fixés sur la lame lui on vite fait comprendre que ça n’en était pas une. Je dois dire que je nous voyais déjà, au mieux, dépouillés de tout. Sauf que Fred, après mes cris, a eu la meilleure réaction, que je n’aurais certainement pas eu (pourtant, c’est à moi qu’il aurait du s’en prendre, surtout qu’il en avait sans aucun doute à l’appareil Nikon que j’avais autour du cou, seul signe de « richesse » que nous avions à vue). En quelques secondes, Fred a donc repoussé l’emprise de notre agresseur et s’est jeté puis roulé à terre pour dévaler le plus rapidement possible la colline (au moins j’ai découvert son côté ninja…), tout comme nous juste après. Alors que l’homme hésitait à suivre, Giorgio lui a courageusement barré le chemin et il a finalement pris la fuite. On s’est donc retrouvé miraculeusement sains et saufs, grâce aux réflexes sortis de nulle part de Fred, et de Giorgio. Au final, Fred s’en sort avec juste quelques bleus et quelques plaies à la main du à sa chute. Hélas, il y a quand même eu une victime dans l’histoire: en voulant nous sauver nous et le Nikon (prêté pour la durée du voyage), c’est mon appareil photo perso, que Fred avait dans son sac, qui a rendu l’âme durant la chute. Ca fait mal, surtout qu’il n’avait même pas un an. Enfin, ce n’est pas cette épisode digne d’un mauvais épisode de « Plus Belle la Vie » qui va pour autant nous gâcher le voyage, bien au contraire, c’est vraiment dans ces moments-là qu’on a encore plus envie de profiter des plaisirs de la vie. Un vilain choc, mais qui fait bien réfléchir! Et mon message à vous tous : profitez de la vie à chaque instant, ce n’est que quand elle est menacée qu’on se rend vraiment compte de son bonheur !!

jour3 (3)

10:30… Après un passage à la pharmacie du coin, nous décidons de reprendre des plus larges chemins pour se retrouver près de l’Acropole. La police, appelée, va faire quelques patrouilles, pas grand chose d’autre à faire, surtout dans une ville aussi peuplée de drogués qu’Athènes… L’homme est sans doute déjà loin. Nous nous arrêtons donc à un café pour que le héros du jour reprenne ses esprits avec un bon « freddo ». :)

jour3 (4)

jour3 (5)

jour3 (6)

jour3 (7)

Ensuite, direction le cimetière des céramiques (ou « jardin des tuileries », comme l’appelle Giorgio, à la française). Anciennement situé aux portes de la ville, cet énorme cimetière abritait de nombreuses tombes et où l’on a retrouvé des stèles et des céramiques très bien conservées (et même des bijoux et du make-up pour les dames !).

jour3 (8)

jour3 (9)

jour3 (10)

jour3 (11)

jour3 (13)

jour3 (14)

jour3 (15)

jour3 (16)

jour3 (17)

jour3 (18)

jour3 (19)

jour3 (21)

jour3 (22)

jour3 (23)

jour3 (25)

jour3 (26)

jour3 (27)

jour3 (28)

jour3 (29)

jour3 (30)

jour3 (32)

jour3 (33)

Nous nous dirigeons ensuite vers Psyrri, puis dans les petites ruelles les plus méconnues et pleines de charme de Plaka, le quartier situé aux pieds de l’Acropole. Nous y admirons en particulier les maisons de la communauté venue de l’île d’Anafi, réputés bâtisseurs des Cyclades qui ont été invités à Athènes lorsqu’elle est devenue capitale et à qui l’on a offert ces terres, où ils ont reproduit l’architecture de leur île d’origine. Un petit coin des Cyclades en plein milieu d’Athènes: top !

jour3 (34)

jour3 (36)

jour3 (35)

jour3 (37)

jour3 (38)

jour3 (39)

jour3 (40)

jour3 (41)

jour3 (42)

jour3 (44)

jour3 (43)

jour3 (45)

jour3 (46)

jour3 (47)

jour3 (48)

jour3 (49)

jour3 (50)

jour3 (51)

jour3 (53)

jour3 (54)

Nous continuons ensuite vers les halles, près desquelles se trouve la taverne préférée de Giorgio, un minuscule restaurant souterrain fréquenté uniquement par des locaux, où l’on mange au milieu des tonneaux de vins le poisson et les légumes du jour venant tout droit des halles. Un délice !

jour3 (55)

jour3 (56)

jour3 (57)

jour3 (58)

jour3 (59)

jour3 (60)

jour3 (62)

jour3 (61)

jour3 (63)

jour3 (66)

jour3 (67)

Comme digestif, nous avons testé cette étrange mixture des vendeurs de rue appelée Salepi, une boisson assez épaisse faite à partir des bulbes d’une sorte d’orchidée… Etrange au premier abord, mais plutôt pas mal au final ! Armés de notre petit pot bien rempli, nous partons ensuite gravir la montagne de Lycabette (mieux vaut ne pas compter les marches), où nous avons enfin une belle vue panoramique d’Athènes.

jour3 (68)

jour3 (69)

jour3 (71)

jour3 (72)

jour3 (74)

jour3 (75)

jour3 (77)

jour3 (76)

jour3 (78)

Enfin, pour finir la journée, nous redescendons vers la place Syndagma, où se trouve le parlement et où nous assistons à la relève de la garde, avant d’aller dire un petit bonjour aux « CSI Acropolis » pour faire notre déclaration concernant le petit incident de tout à l’heure… Des flics qui ont beaucoup de boulot et surtout beaucoup de courage !

jour3 (79)

jour3 (80)

jour3 (81)

jour3 (1)

Demain, nous reprendrons la route direction l’Inde. Vu les horaires des avions et le décalage horaire, je doute que je sois en mesure de publier un article demain, pas d’inquiétude donc si il a un peu de retard !

Lire l’épisode suivant ici

 

13 Commentaires

  1. Oula que d’aventures et que d’émotion !
    Je préfère pas imaginer la scène mais plus de peur que de mal comme on dit.
    Prenez soin de vous et en espérant que vous faisiez plus de mauvaise rencontre.
    Bisous à tous les 2 !

  2. Punaise j’ai dû relire 2 fois le début de ton article afin d’être sûre d’avoir bien lu! J’en ai eu des frissons dis! Quel cauchemar! Et quel sang froid de ton homme héroïque! Comme quoi, on est vraiment bien peu de choses punaise! Tout est bien qui finit bien fort heureusement….Hâte de te lire dans les jours qui suivent…

  3. Oui, on a bien découvert la face cachée d’Athènes là (mais c’était pas un grec) ;) On compte bien profiter du reste du voyage, même si on fera peut-être un peu plus attention à nos arrières maintenant :) Bisous!

  4. Je lis votre 2ème article, stupéfaite par votre « rencontre » plus de peur que de réel mal. j’en suis désolée. J’adore ce pays mais c’est vrai qu’il y a de plus en plus de pauvres « ères » dans la ville mais ce n’est heureusement pas une généralité et ça peut arriver partout.
    Vous avez eu la curiosité de goûter au Salépi (je ne l’ai jamais fait…) : j’ai appris quelque chose grâce à vous (fabrication du salépi), comme quoi on en apprend tous les jours…
    je vous souhaite un bon séjour en Inde, un de mes rêves non réalisé…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.