J’ai testé le Seoul Go City Explorer Pass : le bon plan pour visiter Séoul !

Pour mon premier article sur la Corée du Sud, j’ai décidé de vous parler d’un vrai bon plan pour faire de grosses économies lors de votre voyage à Séoul : le Seoul Go City Explorer Pass. Ce pass flexible vous permet de faire plusieurs activités incontournables à Séoul et sera rentabilisé très facilement, déjà à partir de trois activités, surtout si vous comptez faire la visite de la DMZ (à la frontière avec la Corée du Nord) ou un food tour. Dans cet article, je vous explique le fonctionnement de ce pass et les activités que nous avons choisi de faire avec.

Disclaimer : j’ai reçu ce pass en test en tant qu’affiliée Go City. Cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Le Seoul Go City Explorer Pass, c’est quoi ?

Des pass pour visiter des villes, il en existe beaucoup, mais ceux de Go City sont bien souvent les plus flexibles et complets. Après en avoir pris un pour (re)visiter New York quelques mois plus tôt, j’ai de nouveau opté pour l’un de leurs pass pour découvrir Séoul.

Les autres options de pass à Séoul

Bon, on va être honnête : il y a beaucoup moins de compétition au niveau des pass à Séoul qu’à New York, mais ceux de Go City ont de nouveau remporté mon choix. Ses principaux compétiteurs sont :

  • le Discover Seoul Pass : également beaucoup d’activités comprises, mais il n’existe qu’en version illimitée à la journée, moins pratique pour notre voyage. Une de ces particularités est que la carte du pass peut être utilisée pour les transports (budget non inclus), mais comme on a opté pour une carte de débit/transport plus économique pour le taux de change, le WOWPASS (on en reparlera), ce n’était pas spécialement utile pour nous. Voir les détails ici.
  • le Klook Pass Séoul : je vous ai déjà parlé souvent de Klook, un site de réservations d’activités très intéressant notamment pour l’Asie. Leur pass ressemble davantage au Go City Explorer Pass, mais il y a beaucoup moins de choix d’activités (10 + 3 Premium, actuellement). Voir les détails ici.

Les deux variantes Go City

Go City offre quant à eux deux types de pass pour Séoul :

  • Le Seoul All-Inclusive Pass : disponible pour une durée de 1 à 5 jours, ce pass vous donne un accès illimité à 37 activités (à l’heure où j’écris ces lignes) pour la durée choisie. Même s’il coute évidemment plus cher, si vous visitez Séoul 2 ou 3 jours complets d’affilée, il peut être intéressant, surtout que vous pouvez prendre avec celui-ci une carte SIM et une carte Tmoney (pratique si c’est le début de votre voyage). Voir les tarifs actuels ici (5% de réduction avec le code promo EMMA5).
  • Le Seoul Explorer Pass : ces pass plus flexibles vous permettent de choisir de 3 et 7 activités, que vous avez 60 jours pour faire à partir de votre première activité réalisée. C’est beaucoup plus flexible et vous avez également un grand choix d’activités (37 également au moment où j’écris ces lignes). Comme notre voyage à Séoul était divisé en deux parties (deux jours au début du voyage, deux jours après notre voyage au Japon), nous avons opté pour un Explorer Pass 3 activités, qui nous laissait plus de flexibilité. Voir les tarifs actuels ici (5% de réduction également avec le code promo EMMA5).

Certaines activités changent en fonction des saisons. Par exemple, en hiver, vous avez accès (actuellement) à une journée ski/snowboard au Elysian Ski Resort, qui a une valeur à elle seule de 120$ ! 

L’Explorer Pass est particulièrement vite rentabilisé, surtout si vous faites une activité qui coûte cher, comme le tour de la DMZ, le food tour ou l’un des parcs d’attractions inclus. Dans notre cas, le tour de la DMZ à lui seul coûtait presque le même prix que le pass 3 activités !

Faut-il réserver les activités avec le All-Inclusive ou Explorer Pass ?

Vous ne devez pas choisir au moment de l’achat de votre pass quelles activités vous allez faire. Par contre, certaines activités nécessitent une réservation (parfois quelques jours à l’avance). Lorsque vous devez réserver, c’est à chaque fois bien indiqué sur le site de Go City, avec toutes les instructions sur comment réserver.

Les trois activités que nous avons choisies (je vous les explique en détail ci-dessous) nécessitaient toutes une réservation. Pour ces trois activités, nous avons simplement dû remplir un petit formulaire avec nos numéros de pass et la date souhaitée. Les prestataires nous ont ensuite recontacté rapidement pour confirmer notre réservation.

Nos 3 activités avec le Go City Explorer Pass

Pour notre voyage de 4 jours à Séoul, coupé en deux, un pass 3 activités s’est révélé être parfait. On aurait pu prendre quelques activités en plus, mais on voulait aussi se laisser la possibilité de se balader à notre aise à Séoul.

Si comme nous vous passez environ 4 nuits à Séoul, je vous recommande de prendre un pass entre 3 ou 4 activités, maximum 5. C’est pour moi le nombre parfait pour alterner entre les visites payantes, les visites gratuites et les visites des palais (l’autre activité immanquable à Séoul, et gratuite si vous y allez en habits traditionnels – on en reparlera aussi !).

Food tour Walking Tour

La première activité réalisée avec notre Seoul Explorer Pass fut le « Korean Street Food Walking Tour ». Je vous conseille de commencer la visite de Séoul par un food tour, c’est une très bonne introduction à la ville. Ce food tour se déroule dans le quartier animé d’Insadong et au marché de Gwangjang (le marché le plus connu de Séoul, notamment suite à son passage sur Netflix dans « Street Food: Asia »).

La plupart des food tours à Séoul (comme celui-ci, ou celui-là) coûtent déjà plus de 60€. Sachant que le pass 3 activités coûtait 69$, c’était clairement une très bonne affaire. Le seul petit désavantage est que le tour inclus chez Go City n’est confirmé qu’à partir de 3 participants. Mais même un lundi hors saison, nous avons quand même été 4 participants (nous deux + un duo frère et soeur). Avec un si petit groupe, le food tour a été très interactif, on n’a pas arrêté de poser des questions !

Le tour, en anglais, a commencé dans le quartier d’Insa-dong, où nous avons fait une première dégustation avant de continuer vers l’un des Hanok Villages de Séoul, celui d’Ikseon-dong. On s’est ensuite dirigés, avec un autre arrêt gourmand en chemin, vers la destination finale du food tour : le Gwangjang Market. On y a mangé plusieurs spécialités coréennes traditionnelles, comme les bindae-tteok (pancakes aux haricots mungo), tteok-bokki (gâteaux de riz dans une sauce épicée, l’une des spécialités de Séoul), et on a aussi goûté au fameux vin de riz coréen !

Tour de la DMZ

La DMZ, soit la Zone démilitarisée, est le plus près d’où vous pourrez vous approcher de la Corée du Nord sans formalité particulière ! Pas étonnant que les tours de la DMZ soient les excursions à la journée les plus populaires au départ de Séoul. De nombreuses compagnies proposent cette excursion, et toutes partent très tôt le matin depuis Séoul (c’est dû aux restrictions imposées au niveau de la DMZ), mais toutes ne se valent pas au niveau de l’organisation. 

Le tour de la DMZ qui est compris avec le Go City Explorer Pass (avec VIP Travel), est l’un des mieux notés et, contrairement à d’autres, il n’inclut pas d’arrêt shopping forcé. Le même tour est vendu plus de 50€ sur GetYourGuide, donc à nouveau c’est vraiment très intéressant avec un Explorer Pass !

On a eu une super guide, qui a tout fait pour optimiser notre temps (ultra-réglementé) sur place. Elle avait un très bon niveau d’anglais (le meilleur qu’on ait entendu en Corée !), c’est loin d’être toujours le cas en Corée ! Elle a réussi à expliquer assez simplement l’histoire des tensions politiques entre les deux côtés du pays, avec un côté un peu personnel aussi puisque sa grand-mère était nord-coréenne. 

Même s’il est assez étonnant de voir de telles infrastructures touristiques à la frontière des deux pays, l’expérience en elle-même est plutôt fascinante, et très bizarre. On sent une propagande sud-coréenne qui essaie d’encourager la réunification (comme on peut le voir également dans la série « Crash Landing on You » sur Netflix, que je vous recommande fortement de voir).

Il faut cependant noter que ces excursions ne rentrent en réalité presque pas dans la DMZ et que l’essentiel des visites se font dans la Civilian Control Zone, qui est une zone tampon additionnelle qui se trouve avant la DMZ. Il était auparavant possible de visiter plus de la DMZ, mais suite à l’incident récent d’un « touriste » qui s’est « échappé », ces visites sont suspendues indéfiniment. 

Les 3 arrêts de la visite « classique » dite « de la DMZ » sont le Imjingak Pyeonghoa-Nuri Park, une sorte de centre de visiteurs à côté duquel se trouve le « Bridge of Freedom », le « Dorasan Observatory » (point de vue sur la Corée du Nord, on y voit notamment leur « village de propagande »), et enfin le « 3rd Infiltration Tunnel », un des tunnels construits par la Corée du Nord pour infiltrer la Corée du Sud. Si vous descendez ce tunnel (attention, la remontée est bien raide !), vous vous trouverez dans la zone de la DMZ. L’ordre de visite varie en fonction du créneau qui vous est assigné à l’arrivée.

On a eu énormément de chance avec la météo dégagée pour l’observatoire, ce qui nous a permis de pouvoir particulièrement bien observer la Corée du Nord : ce genre de météo n’arrive qu’une fois par an, d’après notre guide (pour info, c’était en novembre).

Il faut noter que cette excursion est à réserver au moins 2 jours à l’avance, et il faut absolument venir avec votre passeport (pas une copie), sinon vous ne rentrerez pas. Il est également important de noter que vous ne pouvez pas prendre en photo n’importe quoi, en particulier les infrastructures militaires sud-coréennes. Mais votre guide vous expliquera tout à chaque arrêt (et c’est là que j’espère ne pas m’être trompée dans les instructions haha).

Je vous redonnerai plus de détails sur cette excursion étonnante dans un autre article !

Nanta Theater

La troisième activité que nous avions choisie était un « food show » burlesque, le « Cookin’ Nanta Musical Comedy Show » au Nanta Theater. Je ne sais pas très bien comment décrire cette sorte de « cooking show » humoristique et théâtralisé, mais le fait que ça soit le spectacle joué depuis le plus longtemps en Corée du Sud vous donne une idée de sa popularité ! Malheureusement, les photos étaient interdites durant le spectacle, mais c’était vraiment fun.

Le spectacle, qui raconte l’histoire de trois cuisiniers qui doivent préparer un repas pour une fête, n’est (quasiment) pas parlé, tout est raconté en musique, danse et langage gestuel. C’est un pur condensé de culture coréenne ! 

En dehors du pass, le prix de ce show varie en fonction d’où vous l’acheter. Les meilleurs tarifs que j’ai trouvés étaient ceux sur Klook (mais on peut aussi le trouver sur GetYourGuide par exemple).

Les autres activités que je vous recommande de faire avec ce pass

En résumé, on a opté pour les activités les plus chères dans ce qui nous intéressait, pour rentabiliser au mieux ce pass. Ce qui a fonctionné, puisque les activités prises individuellement nous auraient coûté (si je prends les prix les plus bas trouvés en ligne au moment de notre voyage) environ 133€, alors que le Seoul Explorer Pass 3 activités coûtait (en novembre 2023) 64$ ! On parle donc d’une économie de plus de 50% ! Une très bonne affaire donc, surtout que, pour rappel, vous pouvez avoir encore 5% de réduction supplémentaire avec mon code EMMA5 !

Si vous voulez prendre un pass de plus de 3 activités, ou si vous avez envie d’en explorer d’autres que celles présentées ci-dessus, voici quelques autres options possibles avec Go City (en formule All-Inclusive ou Explorer).

Activités testées également, hors pass :

  • la location d’Hanbok : louer des habits traditionnels coréens est également une activité très populaire à Séoul, d’autant plus que cela vous permet d’entrer gratuitement dans les cinq grands palais de la ville. Mais comme je voulais être sûre d’avoir un endroit qui aurait des vêtements à ma taille (la plupart ne vont que jusqu’à un L « asiatique »), on a finalement opté pour cette option (très abordable) sur Klook.
  • N Seoul Tower : il s’agit d’un des plus beaux points de vue sur Séoul. L’accès à la tour est payant et assez cher, mais pas autant que les autres visites. On a donc choisi de nouveau de plutôt la réserver à un prix avantageux sur Klook (moins cher que sur place !)
  • Carte Sim + Tmoney card : c’est sympa que Go City propose une option pour prendre votre Carte SIM (+ carte non chargée que vous pourrez utiliser pour les transports), mais je préfère maintenant opter pour des formules e-Sim (j’ai pris la carte Asie d’Holafly pour ce voyage) qui font gagner un temps fou à l’arrivée (pas besoin de perdre du temps à acheter, échanger ou installer la carte SIM). 

D’autres activités que nous n’avons pas faites, mais intéressantes de par leur prix élevé hors pass : 

On reparlera de quelques-unes de ces activités dans mes autres articles à venir sur Séoul !

 

Go City possède des pass dans des villes du monde entier, voir la liste complète ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.