Visite de Phnom Penh, la capitale du Cambodge

Voyages

Visite de Phnom Penh, la capitale du Cambodge

Par  | 
--// Partie 4 sur 5 dans la série Voyage au Cambodge (2014) //--   

Après quelques jours à Siem Reap pour visiter les temples d’Angkor, c’est à Phnom Penh, la capitale du Cambodge, que nous passerons la deuxième partie de notre séjour cambodgien. Une capitale moderne malgré elle qui a su renaître de ses cendres après la fin de la guerre civile. Mais le régime des Khmer Rouge et le génocide qui s’en est suivi ont laissé de nombreuses traces… Phnom Penh n’est donc pas que palais et pagodes, c’est également un lieu de commémoration de ce passé tragique du pays. Nous sommes restés 3 jours à Phnom Penh, mais un jour suffit déjà pour visiter la plupart des curiosités de la ville, à condition de le faire avec un chauffeur ou tuk tuk étant donné la grandeur de la capitale. Je vous propose donc de nous suivre aujourd’hui à travers « la perle de l’Asie ».

phnomphencollage

Arriver à Phnom Penh

Nous avions choisi de faire le trajet Siem Reap – Phnom Penh avec un chauffeur. On nous avait dit que le trajet prendrait 5-6h, finalement ça a été plus vite, malgré les travaux tout le long de la route. L’agence de voyage avait convenu avec le chauffeur de nous arrêter à 3 points de curiosité le long de la route. Pour vous dire que ces « arrêts touristiques » n’en valait pas trop la peine, au premier arrêt on ne s’est même pas rendu compte qu’il y avait un truc à voir (en fait, un pont), on pensait que le chauffeur nous proposait simplement d’aller à la toilette ! Le deuxième était un vieux temple, perdu au milieu de nulle part (même le chauffeur a du demander le chemin aux enfants du coin…), appelé « Kurahanokor » (que je n’ai d’ailleurs même pas retrouvé en cherchant sur le net). Le lunch sur le chemin (encore une fois là où les chauffeurs ont leur comm… pas possible d’y échapper) était vraiment une des pires expériences de notre voyage. Du coup, on a décidé de zapper le troisième arrêt… Je dois dire qu’après cette route, on était vachement content d’arriver à Phnom Penh !

phnomphen (84)

phnomphen (85)

phnomphen (87)

phnomphen (83)

phnomphen (89)

phnomphen (92)

phnomphen (91)

 Sisowath Quay

Sisowath Quay est la promenade assez récente de la ville qui longe le Tonlé Sap jusqu’à l’endroit où le fleuve rencontre le Mékong. C’est le centre touristiques de la ville, là où se trouvent la majorité des restaurants, hôtels et bars. Notre hôtel (Cambodiana) se trouvait également dans le quartier, avec vue sur le Mékong, mais je ne vous le conseillerais pas, c’était vraiment une grosse blague d’hôtel « pseudo luxueux ». Peut-être vaut-il mieux s’éloigner de ce quartier pour trouver un meilleur rapport qualité-prix. Enfin, au moins nous étions vraiment à une minute de cette agréable promenade le long de l’eau, qui devenait très animée le soir avec même un petit marché au début de celle-ci. C’est donc sur cette promenade que nous avons fait nos premiers pas dans Phnom Penh…

phnomphen (94)

phnomphen (95)

phnomphen (96)

phnomphen (100)

phnomphen (99)

phnomphen (102)

cambodiancookingclass (17)

 Le Palais Royal et la Pagode d’Argent

Ce complexe royal, incluant le Palais Royal et la Pagode d’Argent, est une des visites immanquables à Phnom Penh. L’entrée se situe au bout d’une route interdite aux voitures, et la sécurité est bien présente. Le site parait énorme, mais un petit coup d’oeil à la carte nous apprend que la plus grande partie du domaine est interdite d’accès au public… génial ! Et encore, apparemment nous sommes chanceux car certains jours, le roi décide de fermer d’autres bâtiments juste parce qu’il a envie…

Bref, nous commençons par nous diriger vers la Salle du Trône (dans laquelle on ne peut pas rentrer…) située dans un bâtiment assez imposant, avec un toit khmer classique. Quelques jours plus tard, nous nous rendrons compte des similarités avec le palais royal de Bangkok… Il y a quelques autres bâtiments à admirer plutôt qu’à visiter, tous bien espacés et entourés d’arbres, de fleurs, de verdure…

phnomphen (7)

phnomphen (8)

phnomphen (13)

phnomphen (6)

phnomphen (10)

phnomphen (11)

phnomphen (14)

La deuxième partie de la visite est la Pagode d’Argent (malheureusement il est interdit d’y prendre des photos) et les bâtiments qui l’entourent. La « Silver Pagoda » porte ce nom car son sol est constitué de pas moins de 5000 tuiles en argent ! Qui sont malheureusement recouvertes pour la plupart par des tapis, pour ne pas les abîmer… A l’intérieur se trouve également une statue de Bouddha décorée de presque 10.000 diamants !

phnomphen (16)

phnomphen (15)

phnomphen (17)

phnomphen (18)

phnomphen (19)

phnomphen (21)

phnomphen (22)

phnomphen (24)

phnomphen (23)

phnomphen (26)

phnomphen (27)

phnomphen (28)

La visite se termine par quelques pièces d’exposition reprenant des objets liés au roi et à la royauté, comme ses trônes, des vêtements, une reproduction d’un cortège royal, etc.

phnomphen (29)

phnomphen (30)

phnomphen (31)

phnomphen (32)

phnomphen (34)

phnomphen (33)

phnomphen (36)

Wat Phnom

Un petit temple (wat) qui a donné son nom à la ville (phnom veut dire colline, car le temple est situé sur la seule colline de la ville). L’histoire veut que le premier temple ait été construit au 14ème siècle par une femme qui s’appelait Penh et qui voulait protéger des statues de Bouddha qu’elle avait trouvé dans le fleuve… Le temple actuel n’a pas beaucoup d’intérêt, il est surtout fréquenté par des locaux. Pour la petite anecdote, on s’est longtemps demandé pourquoi on trouvait à Phnom Penh plein de petites cages remplies d’oiseaux à proximité des temples. La réponse m’a soulagé, moi qui avait peur qu’ils les attrapent pour les manger ou les tuer: en fait, les cambodgiens achètent ces petits oiseaux en cage pour ensuite les relâcher et ainsi faire une bonne action… vraiment une drôle de coutume !

phnomphen (37)

phnomphen (106)

phnomphen (39)

phnomphen (40)

phnomphen (42)

phnomphen (41)

phnomphen (43)

phnomphen (44)

phnomphen (45)

 Monument de l’Indépendance

L’Independence Monument a été construit pour commémorer l’indépendance du Cambodge et la fin de l’occupation française, en 1953. Le monument a été construit sur le modèle de la tour centrale d’Angkor Wat, le temple le plus sacré du pays…

phnomphen (46)

phnomphen (47)

cambodiancookingclass (64)

Musée de Tuol Sleng

Le musée de Tuol Sleng a été créé dans l’école qui était devenue la prison de haute sécurité S-21 utilisée durant le régime de Pol Pot. Les Khmers Rouge avaient transformé les salles de cette anciennes écoles en cellules minuscules et en salles de torture, où la plupart des prisoniers finissaient par mourir… Aujourd’hui les photos des anciens prisoniers recouvrent des salles entières, car les Khmer Rouge photographiaient chaque prisonnier qui y entrait. Cette prison, qui était la plus grande du pays à l’époque, fait vraiment froid dans le dos… En 1979, lorsque l’armée Vietnamienne a libéré Phnom Penh, il ne restait plus que 7 prisonniers vivants, qui avaient survécus grâce à des talents variés (peinture, écriture, ingénierie,…), un peu comme les survivants des camps de concentration nazis. Chose un peu inattendue, à la fin de la visite se trouvaient 2 des 7 survivants, qui vendaient leurs livres… L’un, tout sourire, avait l’air de se prendre pour une star, l’autre au contraire semblait ne s’en être jamais totalement remis et se demandait sans doute qu’est ce qu’il foutait là !

phnomphen (67)

phnomphen (64)

phnomphen (63)

phnomphen (65)

phnomphen (66)

phnomphen (68)

phnomphen (69)

phnomphen (70)

phnomphen (71)

phnomphen (73)

phnomphen (74)

phnomphen (76)

phnomphen (75)

phnomphen (77)

Le camp d’exécution de Choeung Ek

Les « Killing Fields » de Choeung Ek, situés à une dizaine de kilomètres du centre de Phnom Penh, ont été le plus grand camp d’exécution pour les prisonniers des Khmers Rouge. On y a exécuté de façon plus que cruelle plus de 17.000 prisonniers (incluant femmes, enfants et étrangers), qui étaient souvent directement amenés ici, les yeux bandés et entassés dans des camions, depuis la prison S-21. Les Khmers Rouge tuaient les petits enfants en les frappant contre un arbre, et les autres prisonniers étaient massacrés à l’aide d’autres instruments, sans jamais utiliser d’armes à feu (car il fallait économiser les munitions…). Difficile de s’imaginer toutes les horreurs qui se sont passées ici, en voyant ce champ qui a retrouvé son calme depuis des années, les touristes étant de façon compréhensible très muets lors de la visite… Au centre du camp d’exécution se trouve une stupa où ont été placés tous les os et habits des victimes retrouvé sur le site.

phnomphen (52)

phnomphen (49)

phnomphen (50)

phnomphen (48)

phnomphen (51)

phnomphen (53)

phnomphen (54)

phnomphen (55)

phnomphen (57)

phnomphen (58)

phnomphen (59)

Quelques bonnes adresses

Heureusement Phnom Penh possède quelques chouettes bars et restaurants pour se remonter le moral après ces visites plutôt éprouvantes. Voici la sélection des endroits que nous avons préférés.

Foreign Correspondents’ Club (Sisowath Quay)

Le FCC est situé dans un beau bâtiment colonial le long de la promenade. Le bar et le restaurant, situés dans les étages du bâtiment, ont une vue magnifique sur le fleuve. L’happy hour de 17h à 19h permet de goûter sans se ruiner à leurs délicieux cocktails !

phnomphen (103)

phnomphen (1)

phnomphen (3)

phnomphen (104)

phnomphen (2)

 Khmer Surin (Street 57)

Un restaurant de cuisine khmère qui sert des plats typiques dans un décor rustique. Le meilleur resto de « tour operator » du voyage.

phnomphen (60)

phnomphen (61)

 Friends (215 Ph 13)

Les employés de ce restaurant sont des anciens enfants de la rue. On y sert des tapas d’influences occidentales et orientales. Les smoothies sont également un vrai délice. Un peu cher, mais c’est pour la bonne cause, n’est-ce pas? 😉

phnomphen (80)

phnomphen (79)

phnomphen (78)

Et voilà, notre voyage au Cambodge touche presque à sa fin… avant de continuer le voyage en Thaïlande, il nous reste à en apprendre encore plus sur la cuisine khmer avec une super journée de cours de cuisine (qui sera le sujet du prochain article).

En tout, nous auront passé une grosse semaine au Cambodge, ce qui nous aura permis de voir de magnifiques choses et d’en apprendre d’avantage sur l’histoire de ce pays, mais je suis sure qu’il nous reste encore beaucoup de choses à y découvrir. Ca sera pour une autre fois, j’espère…

phnomphen (108)

Navigation - Articles de la série :

<< Cambodge: à la découverte des temples d’Angkor à vélo !
Cours de cuisine khmère à Phnom Penh et LA recette d’amok au poisson >>


6 commentaires

  1. matchingpoints

    10 mars 2014 à 13 h 38 min

    C’est le titre de votre post qui nous a emmenés ici !
    Nous venons de rentrer d’un voyage de 3 semaines au Thaïlande et ensuite au Cambodge et vos photos rappellent de tels bons souvenirs…Votre article sur Phnom Penh est bien plus explicite que le nôtre, mais nous avons fait plusieurs petits articles. Bonne continuation

  2. very easy kitchen

    11 mars 2014 à 9 h 51 min

    j’y ai passé le 31 décembre, deux jours avant de remonter le mekong jusqu’à Koh Trong, le nord et ensuite Angkor. j’ai fait a peu près les mêmes visites que toi. je n’ai pas encore eu le temps de poster le compte rendu mais c’est pour bientôt

  3. Amandine@Unsacsurledos

    14 mars 2014 à 14 h 12 min

    Salut Emma,
    un plaisir de lire tes souvenirs du Cambodge et de la capitale.
    Nous avons aussi visité le Palais Royal (que nous n’avons pas franchement apprécié) mais pas par contre les lieux commémoratifs liés aux Khmers Rouges …
    Je sais que cela fait partie de l’histoire du pays, des lieux « à voir » … mais l’histoire, je l’ai lue, vue en reportages, … avant de venir, discutée aussi avec certaines personnes sur place. Et je reste encore sous le choc de la visite de camps de concentrations nazis, peu désireuse de voir les autres sites témoins des pires horreurs dont sont capables les hommes.

    Pour les bonnes adresses, nous avons aussi manger à Friends; très bon, très chouette accueil, un peu cher mais comme tu le dis, c’est pour la bonne cause. Par contre, il était souvent super plein : ils refusaient du monde tous les soirs ! Mieux vaut arriver tôt ou réserver 😉

    Après presque un mois au Cambodge, je conclus avec la même opinion que toi : trop court et encore plein de choses à découvrir 😉

    • Emmanuelle Hubert

      15 mars 2014 à 0 h 22 min

      Coucou Amandine,
      Je comprend ta « réticence » à visiter ces lieux de commémoration. Je connaissais l’histoire aussi avant de venir, mais pas dans les détails, c’est pour ça qu’on a voulu faire ces visites…
      Au final, je trouve que Phnom Penh n’a qu’un intérêt limité, la meilleure chose qu’on y a fait c’est suivre le cours de cuisine dont je t’avais parlé. On a même pas pu profiter de beaucoup de restos car notre budget devenait vraiment limite ^^ Si j’avais eu plus de temps, c’est sur que j’aurais préféré me lancer à l’aventure dans l’est du Cambodge.
      Ca sera pour une prochaine fois, n’est ce pas? 😉

  4. Pingback: Cours de cuisine khmère à Phnom Penh et LA recette d'amok au poisson | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  5. Pingback: Vietnam: en moto dans les méandres du Delta du Mekong

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *