Tour du monde/ Jours 21 & 22: New York - Madrid - Bruxelles

Voyages

Tour du monde/ Jours 21 & 22: New York – Madrid – Bruxelles

Par  | 
--// Partie 19 sur 20 dans la série Le tour du monde en 22 jours (2013) //--   

Et voilà, après 3 semaines merveilleuses entre la Grèce, l’Inde, Bali, l’Australie et les Etats-Unis, nous bouclons maintenant la boucle et retrouvons notre plat pays… Voici donc le récit de notre dernier jour à New York (avec Bruce Willis en guest star !) et de notre retour à Bruxelles.

That’s it, after three wonderful weeks between Greece, India, Bali, Australia and the United States, we now complete our world tour and come back to our flat country … Here is the story of our last day in New York (with Bruce Willis as a guest star!) and our return to Brussels.

DSC_0647

Après une matinée passée tranquillement à l’hôtel (on profite une dernière fois), nous nous mettons en marche en direction de la gare de Grand Central pour retenter l’Oyster Bar (complet le jour de la Saint-Valentin). Heureusement pour nous, nous avons la bonne idée d’arriver vers 11h40, car la file des clients attendant son ouverture est déjà énorme… Ca présage du bon ! Une demi heure plus tard, nous avons enfin une table. Le toit en voûte et l’ambiance générale est vraiment géniale. On nous avait conseillé de goûter la clam chowder, une soupe typique de la région à base de palourdes américaines. On a donc goûté deux versions: la Manhattan (tomatée) et la New York clam chowder (à la crème). Accompagnées bien entendu de quelques huîtres blue point (la plus ancienne variété d’huîtres US) et d’un verre de vin blanc d’une cuvée spécialement créée pour les 100 ans de Grand Central et de l’Oyster Bar. On cherche toujours le pourquoi du comment de ces petits pots de ketchup et de sauce aigre-doux pour les accompagner. Ah, les américains des fois 🙂

After a morning spent quietly at the hotel (we enjoy it one last time), we start running towards the Grand Central Oyster Bar to try again (as it was full on Valentine’s Day). Fortunately for us, we had the good idea to get there at 11:40, because the queue of customers waiting for its opening was already huge … It’s a good omen! Half an hour later, we finally have a table. The arched roof and the general atmosphere is really great. We had been advised to try the clam chowder soup, typical of the region.  So we tasted two versions: the Manhattan (with tomatoes) and New York clam chowder (with cream). Accompanied, of course, some blue point oysters (the oldest variety of oysters in U.S.) and a glass of white wine from a wine created especially for the 100th anniversary of Grand Central Station and Oyster Bar. We still try to figure out why to put these jars of ketchup and sweet and sour sauce to accompany the oysters… Ah, Americans can be weird sometimes 🙂

DSC_0640

DSC_0656

DSC_0645

DSC_0644

DSC_0646

DSC_0655

DSC_0652

DSC_0653

DSC_0654

Nous quittons ensuite Grand Central pour aller prendre un petit cocktail chez PJ Clarke’s, un bar tout en bois style Western, histoire de fêter la fin de notre tour du monde (et de faire passer un peu notre tristesse !). Mention spéciale pour le Passionate Cosmopolitan, au fruit de la passion !

We then leave Grand Central to have a cocktail at PJ Clarke’s, a wooden Western-style bar, to celebrate the end of our round the world trop (and to cheer up a bit!). Special mention for the Passionate Cosmopolitan, with passion fruit!

DSC_0657

DSC_0660

DSC_0661

DSC_0662

DSC_0669

DSC_0664

DSC_0670

Après tout ça, il était déjà temps de nous rediriger vers Times Square et notre hôtel pour reprendre les bagages. A quelques minutes de Broadway, Fred m’agrippe par le bras et me dit d’une voix tremblotante (on reconnaît le fan…): « cette fois c’est vraiment Bruce Willis !!! ». Bon, pour tout vous dire, depuis qu’on est aux USA, je ne sais pas pourquoi, mais Fred n’arrêtait pas de me faire la « blague », à chaque fois qu’on voyait un chauve, du « oh regarde c’est Bruce Willis ». Vous vous rendez donc bien compte qu’au bout de 3 jours comme ça, ma réaction a logiquement été de lui dire d’arrêter ses blagues. Et pourtant… Il y a bien un chauve qui lui ressemble là juste devant nous, mais le temps que j’accorde de l’intérêt à l’histoire de Fred, lui s’était rendu compte qu’il avait été « spotted » et s’était déjà retourné pour continuer sa route, accompagné d’une jeune femme et d’une poussette (bon, si j’avais pas arrêté de lire Voici, là j’aurais déjà été convaincue je pense. Damn it, il faut que je me remette aux news people). Enfin bref, comme je voulais être sure, nous l’avons donc suivi sur un bloc ou deux,jusqu’à ce qu’enfin il se retourne et que je sois obligée de le reconnaître  c’est bien Bruce ! Mais quelle petite croquette en vrai… Il doit en faire de la gonflette dans ses régimes pré-tournages ! Enfin, à part sollicitation massive pour voir la malheureuse photo que j’ai prise de lui, je vous ferai grâce de mes talents de paparazzi et vous laisserai faire travailler votre imagination 😉 .

Après ce petit détour, nous partons enfin en direction de l’aéroport, pour prendre notre vol vers Bruxelles avec escale à Madrid. Iberia Airlines restera dans notre esprit comme la pire compagnie qu’on aura eu durant le voyage, voir même jusqu’à présent dans notre vie. Pas de TV pour les 6h de vol, des bizarreries avant le décollage, des turbulences pendant tout le vol et aucune annonce du capitaine lui aussi tout aussi bizarre (et pour nous remettre de tout ça, des boissons et de la bouffe en version XXS)… Enfin, après 6h d’ennui entrecoupé de sursauts, on est quand même bien arrivés à destination. L’aéroport Madrid-Barcelona est un labyrinthe géant, où les espaces vides et inutiles prennent le dessus sur tout le reste. Du coup, on a pas trop eu le temps de s’ennuyer avec ce transfert digne du big aéroport de Hong Kong.

Nous arrivons donc dans l’après-midi du 17 à Bruxelles, où un ciel gris nous accueille. Ah, je suis déjà nostalgique… Enfin, pas étonnant après une expérience de la sorte !

Rendez-vous demain pour un petit article récapitulatif ou je répondrai également à toutes les questions que l’on m’a posées durant le voyage (n’hésitez pas si vous en avez une aussi!).

After all that, it was time to head back to Times Square and to our hotel luggage. A few minutes from Broadway, Fred grabbed me by the arm and said in a trembling voice (true fan there …): « this time it REALLY is Bruce Willis! ». Well, to explain everything, since we were in the USA, I do not know why, but Fred kept « joking » saying, every time we saw a bald: « oh look c is Bruce Willis.  » So you do realize that after three days like this, my reaction has consistently been to tell him to stop his jokes. And yet … There is indeed a bald man in front of us who looks just like him, but by the time I start paying attention to Fred’s story, he had realized that he had been « spotted » and had started walking again, accompanied by a young woman and a stroller (well, if I had not stopped reading tabloids, I would have been already convinced I think. Damn it, I must start again reading gossips and people news). Anyway, as I wanted to be sure, we have therefore followed him a block or two, until finally he turns around and I am obliged to acknowledge this is Bruce! But he doesn’t look at all « all muscles » in real … He must just exercise before films! Finally, apart if you really want to see the not so brilliant picture of him, I will spare you my paparazzi talents and let your imagination work ;-).

After this detour, we finally leave the airport for our flight to Brussels with a stop in Madrid. Iberia Airlines will remain in our minds as the worst company we have had during the trip, and even so far in our lives. No TV for a 6-hour flight, some strange stuffs happening before takeoff, turbulence throughout the flight and no announcement of the captain also equally weird (and to recover from all this, drinks and food… size XXS) … Finally, after 6 hours of boredom punctuated by bursts, we reached our destination. The Madrid-Barcelona airport is a giant maze, where empty and useless spaces take precedence over everything else. So, we do not have much time to get bored during this transfer, worthy of the big airport in Hong Kong.

We arrive in the afternoon of the 17th in Brussels, where the gray sky welcomes us. Oh, I’m already nostalgic … Well, not surprising after an experience like that!

See you tomorrow for a short summary where I will also answer any questions that have been asked during the trip (do not hesitate if you have one too).

 

Navigation - Articles de la série :

<< Tour du monde/ Jour 20: New York
The Post World Trip Trauma >>


10 commentaires

  1. Nmaja

    20 février 2013 à 21 h 00 min

    Des huitres au Ketchup, ils sont fous ces Américains :p

  2. Corinne Van Damme sur Facebook

    20 février 2013 à 20 h 29 min

    merci pour tous ces récits !!! 🙂

  3. Kassy Kellen sur Facebook

    20 février 2013 à 20 h 29 min

    malheureusement ton lien tel quel ne fonctionne pas lorsque l’on clique dessus 🙁

  4. Corinne Van Damme sur Facebook

    20 février 2013 à 20 h 33 min

    chez moi pas de souci

  5. Julie Anciaux sur Facebook

    20 février 2013 à 23 h 04 min

    Superbe récit..qu-as tu ramener comme souvenirs?

  6. Au goût d'Emma .be sur Facebook

    21 février 2013 à 7 h 14 min

    on a ramené pas mal de petites choses sympas ! 🙂 notamment: de NY, des Reese, balle et gant de baseball pour Fred, quelques vêtements US bradés pour moi, pour Bali des vêtements en batik (un tissu typique de là bas), du café, pour l’Australie du jerky de kangourou !, pour l’Inde des statuettes de Ganesh (le dieu éléphant porte bonheur), deux colliers artisanaux, une étole qui servira de nappe, et pour la Grèce une carafe de vin comme on utilise dans les restos ! Voilà pour le principal 🙂

  7. Mariem

    21 février 2013 à 12 h 15 min

    J’adore la clam showder version NY ( mais découvert à San Francisco).
    Allez bon come back home
    Merci. Pour avoir partagé votre voyage.
    +1 pour voir la picture de la crevette

  8. Bernadette Fontenelle sur Facebook

    21 février 2013 à 11 h 39 min

    Petit coucouuu!

  9. amaya

    21 février 2013 à 13 h 11 min

    Merci pour ce beau periple . Quelle belle aventure !

  10. Art'emi

    12 décembre 2014 à 14 h 13 min

    Je veux voir la photo de Bruce moi 😀

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *