Carnet de voyage au Vietnam: premiers pas à Hanoï

Voyages

Voyage au Vietnam : premiers pas à Hanoï

Par  | 
--// Partie 1 sur 12 dans la série Voyage au Vietnam (2014) //--   

Et voilà, après une longue attente, notre voyage en ex-Indochine est arrivé sans prévenir… Première étape avant le Cambodge et la Thaïlande: le Vietnam ! Et comme j’ai remarqué que vous aimiez les récits style « journal de bord », je vais – comme promis – essayer de vous faire vivre ce voyage au jour le jour (les récaps, ça sera à suivre à notre retour!). Vous êtes prêt pour le récit de nos trois premiers jours? Allez, c’est parti !

hanoijour1 (13)

Jour J, 4h du mat’: je suis pas du matin, mais quand c’est pour partir en vacances, d’un coup ça va mieux. Nous mettons donc le cap vers la Gare du Midi où nous prenons le TGV vers Paris Charles De Gaule. Comme d’habitude, on arrive au moins 3 heures trop tôt et on passe le temps avec un burger à 15€ en se disant que c’est la dernière fois qu’on bouffe un truc aussi cher avant quelque temps… Enfin, notre vol Paris-Hanoï est pile à l’heure, c’est donc parti pour une digestion de 11h…

Il est minuit en Europe et 6h du mat’ heure locale lorsque nous débarquons à l’aéroport d’Hanoï. Vive le décalage horaire, moi et ma rétention d’eau édition spéciale « voyage en avion », on a hâte d’arriver à l’hôtel pour se poser un peu… Ca, c’était sans compter les absurdités administratives pour les Visas (2 queues pour le prix d’une, et on cherche encore le pourquoi du comment de cette organisation… originale) et la bonne heure d’attente pour récupérer les sacs. Ca y est, on a trouvé un aéroport plus lent que Zaventem… Déjà délestés de 90$, on est content de trouver sans trop de mal le chauffeur qui nous attendait à la sortie. Mes premières bouffées d’air frais me font penser à l’Inde, sans doute à cause du brouillard et de la bonne odeur de pollution. Nous prenons « l’autoroute », sorte de routes à 5 bandes où les quelques voitures existantes font du 40km/h au milieu des vingt mille mobilettes, et des piétons traversant au milieu de tout. Et on peut dire que les vietnamiennes ont la classe au milieu de ce grand n’importe quoi: parées pour l’hiver avec leur gros manteau en fourrure ou leur doudoune, maquillage kawaii en prime pour la plupart, elles conduisent avec des talons de 15 centimètres pour les plus modérées… Ca sent le complexe là !

hanoijour1 (26)

Ca y est nous arrivons enfin dans le vieux quartier, the Old Quarter, où se trouve la plupart des hôtels bon marché, dont fait partie le nôtre (Hanoi Culture Hostel, ex Dylan Hotel – 15$ la nuit), et où nous dormirons au milieu des klaxons pour les trois prochaines nuits. Evidemment, pas encore de chambre disponible à l’heure où nous arrivons, on nous dit d’aller faire un tour et de revenir à midi. Sauf que moi, si je sors maintenant dans ce dédale de rues que je suis trop fatiguée pour essayer de commencer à comprendre, je sens que je vais faire une crise de panique. C’était la première fois que ça m’arrivait, mais oui, le centre d’Hanoï m’a fait un petit « choc » par son animation intensive, et il m’a fallu quelques heures d’adaptation avant de m’y intégrer… Bref, nous avons attendu dans le lobby, et finalement une chambre s’est libérée plus tôt. Chance, elle se trouve au sixième et dernier étage sans ascenseur… bon, ça nous fera un petit exercice quotidien, et au moins le bruit des moteurs et des klaxons sera un peu moins fort !

hanoijour1 (25)

2 bonnes heures de sieste plus tard, fini le décalage horaire, nous voilà d’attaque (ça, c’est l’avantage d’avoir fait le tour du monde en 3 semaines, on est des warriors du jet lag maintenant…) On décide d’aller faire un tour jusqu’au Hoàn Kiêm Lake, le lac central d’Hanoï, où les vietnamiens adolescents emmènent leur copine le soir, où les adultes font leur photo de mariage, et où les touristes, eux, tentent de se reposer un peu. Sur le papier, même pas 200 mètres, en pratique on avait oublié un petit détail: nous n’avions pas encore appris à traverser les rues vietnamiennes… Et ça, c’est tout un art ! Que Fred a heureusement très vite maîtrisé, en trouvant de lui-même que le meilleur moyen de traverser était de marcher d’un pas calme et régulier, de manière à ce que les voitures et motos – qui ne s’arrêterons de toute façon pas – sachent au moins où tu vas et puisses modifier leur itinéraire pour pas te foncer dessus.

hanoijour1 (30)

hanoijour1 (28)

hanoijour1 (35)

Bref, faut pas avoir peur. On était presque arrivés quand on s’est fait avoir comme des n00bs, enfin, Fred… par une femme qui lui a posé son barda sur les épaules pour la « photo souvenir » avant de nous demander 150.000 dongs (= le prix d’un très copieux repas…) en échange de quelques bananes et morceaux d’ananas. Bref, ça c’est fait…

hanoijour1 (32)

hanoijour1 (34)

La balade autour du lac est vraiment agréable et fait un bien fou après la traversée du vieux quartier…

hanoijour1 (39)

hanoijour1 (40)

hanoijour1 (43)

hanoijour1 (47)

hanoijour1 (44)

hanoijour1 (50)

hanoijour1 (51)

hanoijour1 (54)

hanoijour1 (59)

hanoijour1 (56)

hanoijour1 (60)

hanoijour1 (61)

hanoijour1 (62)

On décide ensuite qu’il est enfin l’heure de goûter à la cuisine vietnamienne, et on se décide pour l’adresse la plus proche indiquée dans notre guide, c’est-à-dire en l’occurence Quan Bia Minh (71 Dien Liet), un petit resto sur le coin d’une rue avec une terrasse au premier étage qui permet d’observer l’animation tout en avalant quelques bières pression (bia hoi) et plats vietnamiens pas chers. Fred déguste son premier Pho, et on se régale avec des spring rolls au porc et au crabe.

hanoijour1 (66)

hanoijour1 (63)

hanoijour1 (71)

hanoijour1 (4)

hanoijour1 (8)

hanoijour1 (64)

hanoijour1 (69)

hanoijour1 (9)

hanoijour1 (75)

hanoijour1 (1)

En sortant de là, on ne peut s’empêcher de se laisser tenter par le salon de massage juste en face, proposant une heure de massage des pieds pour 200 000 dongs (env. 7€!). Après un long voyage, rien de mieux… Et bien, je savais que les massages vietnamiens étaient vigoureux, mais là, je dois dire que je suis restée plutôt crispée pendant toute la première jambe… heureusement, la surprise était un peu moins forte pour la deuxième partie, et je dois dire que j’ai même failli m’endormir ! Après ça, mes pieds avaient presque retrouvés leur taille normale en plus !

hanoijour1 (11)

hanoijour1 (96)

hanoijour1 (97)

hanoijour1 (14)

Finalement, pour terminer cette première journée, on a attendu le début du night market de Hang Ngang (à partir de 19h environs du vendredi au dimanche) près du lac, qui devient un lieu romantique incontournable la nuit… Pendant le marché, la rue entière devient un piétonnier, et ça, ça fait plaisir (même si y a quand même des motos qui s’obstinent à essayer de passer entre les stands…). On se laisserait bien tenter par la street food, mais ce midi on a déjà eu un peu de mal à la digestion, alors on remet ça à demain. Je m’achète par contre un super peigne en corne de boeuf et une épingle à cheveux pour quelques euros à peine.

hanoijour1 (82)

hanoijour1 (89)

hanoijour1 (88)

hanoijour1 (86)

hanoijour1 (102)

hanoijour1 (105)

hanoijour1 (109)

hanoijour1 (106)

hanoijour1 (110)

hanoijour1 (112)

hanoijour1 (113)

hanoijour1 (114)

Avant une nuit de repos bien méritée, nous nous rendons à un des restaurants les plus réputés de Hanoï pour découvrir la cuisine vietnamienne: Highway 4 (aussi connu pour ses cours de cuisine), qui par chance se situe juste en face de notre hôtel ! Pas facile pour s’installer à la table basse mais ça vaut le coup… Nous prenons des spring rolls au poisson chat avec une sauce style wasabi à la cacahuète qui est juste à tomber, des nouilles aux fruits de mer, des épinards vietnamiens aux champignons et de délicieux délicieux poulpes sauce chili et lemongrass. Mmmmh… Addition: 15€ environs pour 2! Cher pour le Vietnam, mais ça vaut le coup.

hanoijour1 (16)

hanoijour1 (19)

hanoijour1 (117)

hanoijour1 (24)

hanoijour1 (20)

hanoijour1 (22)

hanoijour1 (21)

Et voilà, une première journée au Vietnam qui nous aura permis de nous acclimater un peu…

Après une bonne nuit de sommeil, nous avions rendez-vous à 9h avec Hué, une étudiante vietnamienne, pour une journée de visites à travers Hanoï… La suite au prochain numéro !

Navigation - Articles de la série :


Voyage au Vietnam: à la découverte du centre d’Hanoï >>


7 commentaires

  1. Nancy

    5 janvier 2014 à 20 h 22 min

    eh bien vivement la suite, merci de nous faire partager ton voyage ça a l’air super, profite bien 🙂 Tu verras que Bangkok est aussi très animé et pollué 🙂

  2. Demoiny

    6 janvier 2014 à 17 h 38 min

    Très beau reportage qui donne envie d’en savoir plus

  3. Pingback: Carnet de voyage au Vietnam: à la découverte du centre d'Hanoï | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  4. Pingback: Que faire au Vietnam? Itinéraire de Hanoï à Saigon | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  5. circuit au laos

    26 août 2016 à 3 h 09 min

    Vietnam est une destination à ne pas rater en Asie du Sud Est. Merci bien pour cet article. Bonne continuation !!!

  6. Agence de voyage au vietnam

    29 septembre 2016 à 4 h 53 min

    C’est super chouette de nous faire partager ton expérience (même si elle date un peu maintenant ^^) En tout cas on trouve pas mal d’informations qui peuvent être bien utile si c’est votre 1er voyage au Vietnam ! Tout est bien écrit et les photos ne peuvent que donner envie de partir à l’aventure (et de donner faim pour ce qui est des restaurants) ! Pour en voir plus sur le vietnam et l’Asie du Sud-Est : http://vietnamoriginal.com/

  7. Mélissa

    14 août 2017 à 8 h 10 min

    J’adore vos photos, elles me rappellent plein de souvenirs quand je suis partie en sac à dos explorer le vietnam en avril

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *