Visite de Funchal, la capitale de Madère

Après Lisbonne et Tomar, c’est sur l’île de Madère que j’ai posé mes valises pour mon troisième voyage de l’année au Portugal. Si je connais déjà bien le Portugal, c’était la première fois que je découvrais une de ses îles. Je n’avais que très peu d’a priori sur Madère et j’ai vraiment été enchantée de ce petit voyage ! Madère, également appelée « l’île aux fleurs », réserve bien des surprises, à commencer par sa capitale très vivante, Funchal, où j’étais basée pendant ce voyage.

Du coup, avant de vous faire découvrir d’avantage la nature extraordinaire de l’île de Madère, ce premier article sera consacré à sa capitale, Funchal, une ville qui permet déjà d’avoir un bel aperçu de Madère et qui peut être une destination sympa pour un citytrip en plein milieu de l’Atlantique.

Funchal, la tropicale

La première surprise que m’a réservé Madère, c’est son climat : je m’attendais à une météo similaire à celle des îles Canaries, qui ne sont au final pas très loin, mais il n’en est rien. Madère possède réellement un climat tropical, très humide, et on peut avoir les 4 saisons en un seul jour ! Ca m’a plus fait penser à l’Asie du Sud-Est. Ce n’est pas pour rien que l’île est si verte. Les parcs et jardins sont également présents en abondance à Funchal. A peine arrivée à Funchal, j’ai été manger au milieu du parc Santa Catarina, au Santa Catarina Café. Un petit repas rapide, mais qui m’a permis de découvrir l’une des spécialités de Madère : le bolo de caco, pain typique de Madère, souvent utilisé comme sandwich.

Et pour digérer, quoi de mieux qu’un petit vin de Madère avec vue sur le port ?

Les jardins tropicaux de Monte Palace

Nous avons ensuite pris le téléphérique en direction des jardins tropicaux de Monte Palace, qui se trouvent tout en haut de la ville. Et ça a fait du bien de prendre un peu de fraîcheur en altitude ! Durant le trajet, on peut remarquer qu’il y a des bananiers partout, même dans la ville ! Madère est en effet l’un des plus grands producteurs de bananes d’Europe.

Avec le téléphérique, nous débarquons au sommet des jardins tropicaux de Monte Palace, un des endroits à ne pas manquer à Funchal. Ces jardins appartiennent au célèbre homme d’affaire portugais Berardo (celui qui possède aussi notamment les tout aussi immanquables Aliança Underground Museum et musée Berardo à Lisbonne). L’endroit est tout simplement dingue, avec de fortes influences asiatiques et en particulier japonaises. C’est magique de s’y promener. Il y a également une belle collection d’art africain et de minéraux dans le petit musée près de l’entrée des jardins. Par contre, les jardins sont en pente donc sachez-le : tout ce que vous descendez, il faudra le remonter après (il y a théoriquement une petite voiturette payante qui peut vous remonter jusqu’à l’entrée, mais elle ne semblait pas être active le jour de notre visite). 

Les carreiros do Monte, le moyen de transport le plus original de Madère !

Et si le moyen le plus pratique de monter jusqu’au jardins de Monte Palace c’est le téléphérique, pour la descente je vous propose un moyen de transport encore plus original : les carreiros do Monte ! Il s’agit de « voitures-luges » poussées par deux hommes, qui étaient historiquement le moyen de transport des classes aisées à Funchal.

Sensations fortes garanties : il faut être bien raccrochés, mais c’est vraiment drôle et ça vaut vraiment le coup ! Pas besoin de réserver à l’avance, les carreiros vous attendent un peu après la sortie des jardins. 

La rue Santa Maria, son street art… et son puncha !

Impossible également de manquer LA rue du street art à Funchal, la rue Santa Maria. Une rue haute en couleur et où se trouvent de nombreux petits restaurants. A l’origine, le projet des portes peintes avait pour but de redorer l’image de ce quartier auparavant mal famé. On peut dire que ça a bien fonctionné !

Nous avons mangé dans l’un des restos de cette rue animée, le restaurant Santa Maria. Nous y avons mangé deux des spécialités locales de Madère : les patelles (fruits de mer que l’on trouve très peu chez nous) et surtout le fameux sabre noir accompagné de sauce aux fruits de la passion et banane, LE plat emblématique de l’île. 

S’il vous reste encore de la force après une journée de visites, la meilleure manière de découvrir le vrai Funchal est de finir la soirée avec des locaux autour d’un « puncha » de Madère, qui est la boisson favorite des habitants de l’île. Il s’agit de punch à base de rhum de Madère et généralement de fruits exotiques ou de citron et miel. C’est super bon ! Les deux endroits recommandés par les locaux près de la rue Santa Maria sont le Barreirinha Cafe Bar (idéal pour admirer le coucher du soleil) et le Venda Velha (en journée une autre adresse incontournable pour le puncha est A Mercadora près du marché de Funchal).

Un food & wine tour à Funchal

Une autre très chouette manière de découvrir Funchal est de participer au Food & Wine Walking Tour organisé par Discovering Madeira qui permet de découvrir durant plus de 2 heures les meilleures adresses gourmandes de Funchal. La balade (60€ par personne) inclut pas moins de 9 arrêts, 11 dégustations et 6 boissons ! Un très bon rapport qualité-prix, j’ai adoré cette expérience ! Les arrêts proposés varient régulièrement, et incluent autant des adresses incontournables que des petites pépites moins connues.

Nous avons notamment découvert durant ce food tour la chocolaterie Uaucacauun chocolatier qui utilise les fruits tropicaux de Madère dans des compositions très originales.

Nous avons aussi eu l’occasion de goûter au gâteau typique de Madère, le bolo de mel, qui est fait à partir de miel, de sucre de cane et de plein d’épices (ça ressemble un peu au pain d’épice) à la Fabrica de Santo Antonio

Nous sommes également passé par un incontournable de Funchal, le Mercado dos Lavradores, un endroit très photogénique qui permet de découvrir la multitude de fruits exotiques qui existent ici (il a des dizaines de sortes de fruits de la passion, incroyable !) même si niveau prix il vaut mieux acheter dans les marchés de villages.

Juste à côté de celui-ci se trouve Cristalina Chique, un petit bar qui ne paie pas de mine mais où on a dégusté de très bons sandwichs au poisson (apparemment, c’est le snack typique de fin de soirée ici !), accompagné d’une autre boisson typique de Madère, le Brisa, un jus de fruit de la passion (délicieux aussi).

Le tour s’est terminé en beauté avec un arrêt dans un tea room très mignon, Chocolate e Menta, un autre de mes coups de cœur.

Je rajouterais également à ces bonnes adresses à Funchal le foodtruck Vantastic (en photo ci-dessous). Nous avons dégusté leurs préparations (végétariennes) durant une excursion et c’était vraiment délicieux !

Introduction aux vins de Madère chez Blandy’s Wine Lodge

Qui dit Madère dit également vin de Madère. D’ailleurs, mon voyage à Funchal coïncidait avec le Madeira Wine Festival : des activités autour du vin étaient organisées dans toute l’île.

Notre food et wine tour incluait une dégustation chez le plus ancien producteur de vin de Madère, Blandy’s, et nous sommes également retourné un peu plus tard au Blandy’s Wine Lodge pour faire la visite complète des « caves ».

Le vin de Madère est un type de vin fortifié qui ressemble un peu au porto. Sa particularité est qu’une fois en bouteille, le vin de Madère arrête de vieillir ! On peut le conserver indéfiniment à condition de changer le bouchon en liège tous les 20 ans. En général, il se boit plutôt en apéro ou en digestif.

L’autre particularité encore plus surprenante du vin de Madère, c’est qu’il est conservé dans des greniers : plus il fait chaud, mieux c’est ! C’est d’ailleurs grâce à ces conditions extrêmes qu’il se conserve si longtemps. 

On a fini le tour dans un petit musée qui retrace l’histoire de la famille Blandy, des anglais qui sont devenus LA référence pour le vin de Madère. La visite guidée s’est terminée par une dégustation de vins qui m’ont beaucoup plu (Verdelho 5 ans et Malmoy Harvest 2012).

Le Blandy’s Wine Lodge propose aussi des food pairing avec des vins de Madère. Leur lunch avec cocktail et accords est à 55€, ce qui m’a l’air d’être un très bon plan ! 

Observation des dauphins et des baleines sur un catamaran

Madère est également connue comme spot privilégié pour l’observation des dauphins et des baleines. Plusieurs compagnies proposent du whale et dolphin watching au départ du port de Funchal. En ce qui nous concerne, nous sommes partis en mer avec le catamaran de la compagnie VMT Madeira. La météo était vraiment parfaite et nous avons été assez chanceux.

D’après ce que l’on nous avait dit, il y a 99% de chance d’observer les dauphins et environ 50% de chance d’observer une des espèces de baleine… Résultat de notre sortie : nous avons vu 3 baleines mais 0 dauphins (situation assez rare d’après notre guide !).

Nous sommes presque directement tombés nez-à-nez avec un rorqual de Bryde. Le catamaran a fait une approche tout en douceur, les moteurs coupés, et le rorqual est venu vers nous. Il est vraiment passé à quelques mètres seulement ! Je n’avais jamais vu une baleine d’aussi près, c’était incroyable. Cependant, les règles d’observation sont assez strictes, on ne peut donc pas rester trop longtemps une fois que l’on a spotté une baleine et on ne peut jamais se mettre dans son chemin. Par rapport à l’Islande où j’avais eu ma première expérience de whale-watching, j’ai trouvé les baleines franchement à l’aise avec les bateaux, remontant de multiples fois à la surface près de nous.

Une fois notre temps avec le rorqual écoulé, nous sommes repartis et nous sommes directement retombé sur une maman et son petit cachalot ! Les cachalots sont plus difficiles à observer à Madère, on a vraiment eu de la chance. Ils étaient tellement à l’aise qu’ils sont restés à la surface très longtemps.

La suite de la sortie a été beaucoup plus calme. Les quelques bateaux de sortie communiquaient entre eux mais plus rien à l’horizon. Avec une telle météo, c’était vraiment étrange nous a-t-on dit de ne pas avoir vu de dauphin, car parfois on peut même les voir directement depuis le port parait-il, mais nous avons quand même profité du chemin pour ramasser tous les plastiques que l’on croisait !

Notre destination était l’impressionnant Cabo Girao, où se trouvent les secondes plus hautes falaises au monde après Hawaï ! Nous avons fait une pause face aux falaises, et ceux qui le voulaient pouvaient sortir faire du snorkeling (le matériel était fourni mais j’ai passé mon tour car l’eau était trop froide).

Nous sommes ensuite rentrés au port de Funchal en longeant la côte et en passant par un petit port de pêche traditionnel, Camara de Lobos, le plus au sud de l’île. Une bien belle matinée, je vous recommande vraiment cette activité si la météo est clémente lors de votre séjour. 

Où dormir à Funchal ?

Nous avons logé à Funchal au  Boutique Hotel, un sympathique hôtel situé au cœur de Funchal, avec un rooftop très Instagrammable, d’où on a une vue imprenable sur la ville et l’océan. J’ai beaucoup aimé la décoration de l’hôtel, avec ses parties communes très colorées et les chambres spacieuses dans les tons plus neutres. L’hôtel se situe juste à côté de la cathédrale de Funchal dans l’un des plus beaux coins de Funchal. 

Ce voyage a été réalisé grâce à Visit Portugal, Visit Madeira et Tap Portugal. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.