La Festa dos Tabuleiros à Tomar : une fête unique au Portugal

Cet été, j’ai eu la chance d’assister à un événement unique qui n’a lieu que tous les quatre ans au Portugal : la Festa dos Tabuleiros (ou « Fête des Plateaux » en français) à Tomar, à 1h30 au nord de Lisbonne dans la région du Centre du Portugal. Egalement appelée « Festa do Divino Espirito Santo » ou Fête du Saint-Esprit, cette fête religieuse unique au monde est l’un des plus grands rassemblements de l’année au Portugal. Dans cet article, je vais vous faire découvrir avec moi cette fête haute en couleurs qu’il faut selon moi voir au moins une fois dans sa vie tant cela ne ressemble à rien d’autre.

En 2019, les festivités se sont déroulées entre le 29 juin et le 8 juillet. Cet événement unique n’ayant lieu que tous les 4 ans seulement, la prochaine Festa dos Tabuleiros se déroulera en 2023. Ça vous laisse le temps de préparer votre voyage (car les hôtels sont complets très longtemps à l’avance durant la durée des festivités !).

Qu’est-ce que la Festa dos Tabuleiros ?

Si la plupart des portugais ont sans doute déjà parlé de cette fête qui tous les quatre ans fait beaucoup parler d’elle et attire les foules, ce n’est peut-être pas votre cas.

La Festa dos Tabuleiros est l’une des plus anciennes fêtes religieuses et culturelles au Portugal. Les célébrations sont liées au culte du Saint-Esprit, qui s’est développé au Portugal dès le 14ème siècle sous l’influence de la Reine Sainte Isabelle de Portugal. C’est elle qui a lancé un grand mouvement de solidarité chrétienne et instauré la Congrégation du Saint-Esprit, avec des festivités et des rituels bien souvent empruntés aux traditions païennes déjà existantes. L’origine de la Festa dos Tabuleiros serait liée à l’une de ces traditions païennes, les fêtes des moissons qui se déroulaient en l’honneur de la déesse de l’agriculture, des moissons et de la fertilité, Cérès (d’où les fleurs et épis de blé très présents sur les tabuleiros et dans les décorations de la ville). Le culte du Saint-Esprit est de nos jours toujours très présent au Portugal (y compris dans les Açores). La colombe qui est souvent représentée sur le sommet des tabuleiros est le symbole du Saint-Esprit.

Les festivités sont restées inchangées jusqu’au 17ème siècle et, si quelques parties des festivités initiales ont disparus avec le temps, le rituel des cérémonies principales est toujours identique.

Pendant les célébrations, les femmes de Tomar, vêtues de robes blanches (symbole de pureté et de modestie), défilent dans les rues de la ville avec un « tabuleiro » posé sur la tête, et c’est donc à cet accessoire que la fête doit son nom.

Le tabuleiro est une sorte d’énorme panier ou plateau faisant environs la même taille que sa porteuse et qui peut penser jusqu’à 15 kg ! C’est pourquoi chaque femme (qui a donc 4 ans pour se préparer à ce difficile défilé) est accompagnée par un homme qui va, en cas de besoin, aider sa compagne à porter et garder en équilibre sur sa tête son tabuleiro. Les tabuleiros sont tous décorés avec des décorations en papier (souvent en forme de fleurs ou de plantes) et avec 30 petits pains (« trigos ») qui seront offerts aux plus démunis (avec également de la viande et du vin) à la fin du festival. Le tout est accroché à un panier en osier et est surmonté par une colombe symbole du Saint-Esprit ou par une croix chrétienne. Chaque paroisse/commune de Tomar prépare de son côté ses tabuleiros. Cette année, un nouveau record du nombre total de tabuleiros a été atteint, puisqu’ils étaient environs 750. C’était vraiment impressionnant !

On peut voir quelques photos d’époque de la Festa dos Tabuleiros au siècle passé à la petite expo sur les Tabuleiros à Mata dos Sete Montes à Tomar. 

Où dormir à Tomar pendant la Festa dos Tabuleiros ?

Pour assister au gros des festivités de la Festa dos Tabuleiros, nous avons passé quatre nuits à Tomar, à l’hôtel dos Templarios. L’hôtel doit son nom au fait que la ville de Tomar est connue pour être la ville des Templiers au Portugal. C’est l’Ordre des Templiers qui a fait construire la ville au 12ème, ainsi que le château de Tomar et le Couvent de l’Ordre du Christ, Tomar étant à l’époque un point stratégique important à la frontière avec le monde musulman.

L’hôtel est très bien situé, à proximité directe de la vieille ville de Tomar mais assez éloigné que pour limiter (un peu) le bruit des festivités pendant la nuit. C’est également l’un des points de départ des processions partielles du samedi, c’est donc pratique pour être directement au cœur des festivités. Les chambres sont très spacieuses, et il y a même une piscine intérieure et extérieure (avec vue sur le château de Tomar). L’hôtel fait partie de la même petite chaîne que l’hôtel Cascais Miragem où j’avais logé lors de mon tout premier voyage au Portugal, qui est dans le même style que celui-ci.

L’hôtel a également un parking très pratique mais sachez que le samedi et le dimanche, lors des grandes parades, la plupart des chemins d’accès vers Tomar vont être bloqués, donc il va falloir prévoir vos courses et visites en fonction de ça.

La chronologie des festivités de la Festa dos Tabuleiros

Même si la plupart des touristes viennent assister au dernier weekend de la Festa dos Tabuleiros, durant lequel ont lieu les grandes parades avec tous les tabuleiros, la fête commence en réalité bien avant ça. Voici la chronologie détaillée des festivités (et les dates correspondantes pour l’édition 2019). En ce qui me concerne, j’ai assisté aux festivités du 4 au 7 juillet.

Le dimanche de Pâques (21 avril 2019)

La toute première festivité de la Festa dos Tabuleiros a lieu le dimanche de Pâques avec la première procession des Etandards et des Couronnes du Saint-Esprit. Historiquement, cette parade servait à prévenir la population que la fête allait avoir lieu cette année-là. Au total les couronnes seront sorties 7 fois (le nombre parfait pour les catholiques) jusqu’au début des festivités.

Cortège des Garçons (30 juin 2019)

Une semaine avant, les enfants des écoles maternelles et primaires de Tomar vont défiler avec les costumes traditionnels, de la même manière que la parade des adultes.

Ouverture des rues populaires ornées (4 juillet)

Le côté festif commence quant à lui réellement avec l’ouverture des rues décorées le jeudi à 20h. Toute la communauté de Tomar travaille ensemble pour créer les décorations des rues, réalisées entièrement en papier. C’est tout simplement magique ! Les décorations sont gardées secrètes jusqu’à l’ouverture officielle des rues et il y a une compétition entre les rues qui sont chacune décorées différemment, la plus belle rue remportant un prix. Il y avait vraiment de l’ambiance dans les rues pour l’ouverture ! 

Vu la difficulté de prendre des photos des rues sans personne vu que c’était bondé, j’ai péniblement décidé de mettre mon réveil très tôt (5h30) pour aller me balader dans les rues décorées sans personne le lendemain matin et… je n’étais même pas la première dans les rues (un groupe de photographe partait quand je suis arrivée et pas mal de photographes amateurs sont arrivés un peu plus tard) ! Mais ça valait vraiment le coup car ce moment durant lequel j’ai eu les rues décorées pour moi toute seule était tout simplement féerique. Je vous laisse découvrir cela avec les (nombreuses !) photos ci-dessous car je crois que ça se passe de commentaire. Mes préférées étaient la rue couverte de fleurs mauves, la rue avec effet « sous l’océan » et et la rue « Alice au Pays des Merveilles ». 

En journée, quand le soleil est plus haut, le jeu de lumières et d’ombres rend les décorations encore plus belles !

Cortège du Mordomo (5 juillet)

Le vendredi a lieu la procession des « Mordomo » ou majordomes en français. Cette parade était à l’origine un hymne à la richesse, représentée par les « taureaux du Saint-Esprit ». Des taureaux sont décorés de fleurs et défilent dans la ville, accompagnés de musiciens et de chariots tirés par des chevaux ainsi que des cavaliers. A l’origine, ces taureaux étaient tués et leur viande était partagée entre tous, riches et pauvres, un symbole de fraternité. Depuis 1966, ce ne sont plus ces bêtes-là qui sont tuées et la viande qui est distribuée par les bouchers de la ville à la fin des festivités est uniquement donnée aux pauvres.

Cortèges partiaux des Tabuleiros (6 juillet au matin)

Le samedi matin, les Tabuleiros se rassemblent par paroisse (un des points de rendez-vous se trouvait justement à notre hôtel !) avant de se rejoindre dans le centre de Tomar. Les groupes passent un à un devant l’Hôtel de Ville puis les tabuleiros sont déposés jusqu’au lendemain à la « forêt nationale des 7 collines », le parc où ils seront exposés jusqu’à la parade finale du lendemain. 

Heureusement, j’avais un laisser-passer presse qui m’a permis de me déplacer plus facilement, avec les cortèges, pour pouvoir faire mes photos (du coup j’ai aussi du m’habiller en blanc et noir pour bien m’intégrer dans le cortège !). Je précise donc qu’on ne peut normalement pas se mettre au milieu des tabuleiros, mais j’ai donc pu le faire (et également le lendemain) grâce à ce sésame. En tant que touriste, je ne peux que vous conseiller de vous installer bien à l’avance à un point stratégique de la procession si vous voulez avoir de bonnes photos.

Jeux populaires des paroisses (6 juillet après-midi)

En fin de journée, des jeux populaires sont organisés dans la ville (courses et tournois à l’ancienne) – nous n’y avons pas assisté.

Procession des Bannières et des Couronnes du Saint-Esprit (7 juillet au matin)

Le samedi commence avec la procession des couronnes et des bannières du Saint-Esprit. Les 16 paroisses de Tomar ont chacune leur bannières et couronne. 

Cortège des Tabuleiros (7 juillet après-midi)

Le dimanche après-midi, c’est enfin le moment tant attendu, le cortège principal : les femmes portant les Tabuleiros, accompagnées chacune d’un homme, quittent le parc et se regroupent sur la place principale. Nous nous sommes joint à l’un des groupes que nous avons accompagné depuis le parc jusqu’à la place de la République. Ce fut une expérience unique et vraiment impressionnante avec tout ce monde tout autour ! Au fur et à mesure, les hommes, qui sont là pour aider les femmes en cas de besoin, commencent à avoir du boulot vu le poids des tabuleiros. Les hommes les prennent sur leurs épaules quand les femmes n’en peuvent plus.

Une fois arrivés sur la place, tous les porteurs de tabuleiros se rassemblent en son centre. Pour observer le spectacle, nous avons pu monter (un autre privilège) au sommet de l’hôtel de ville, face à l’Eglise Saint-Jean-Baptiste. C’était vraiment impressionnant. Les femmes déposent leur tabuleiro au sol pour la messe, durant laquelle les tabuleiros seront bénis. A la fin de la messe, la cloche de l’église sonne trois coups. Au troisième coup, dans un silence absolu, tous les tabuleiros se redressent d’un même mouvement. Quel moment, j’en ai encore des frissons ! 

Distribution de la Peza (8 juillet)

La Festa dos Tabuleiros se termine le lundi avec la distribution du vin, de la viande et du pain aux plus démunis. Cette tradition a été établie par la Raine Sainte Isabelle de Portugal pour remercier Dieu. Jusqu’en 1966, les taureaux qui paradaient étaient tués et c’était leur viande qui était distribuée le dernier jour. Aujourd’hui, la présence des taureaux durant les festivités n’est plus que symbolique, la viande donnée vient d’autres animaux.

Où manger à Tomar ?

Comme vous avez pu le voir, la ville de Tomar est vraiment bondée durant les festivités de la Festa dos Tabuleiros, il vous faudra donc réserver bien à l’avance tous les restaurants, si vous voulez en faire. Dans le centre de Tomar, nous avons mangé aux restaurants suivants.

  • Restaurant Casa das Ratas (Rua Dr. Joaquim Jacinto 6) : un restaurant très cosy situé dans l’une des rues décorées. On y mange de la nourriture typique en face de cuves à vin. Un restaurant très populaire à Tomar. 

  • Restaurante O Jardim (R. da Silva Magalhaes 54) : un resto très populaire également, avec comme spécialités les grillades et les « alheira », les (particulières) saucisses inventées par les juifs du Portugal.

  • Restaurant Abrigo da Alma (Rua Dr. Joaquim Jacinto 48A) : un resto de cuisine portugaise assez classique (pas mon préféré)

  • Drinks Wine Bar (Rua Serpa Pinto 41A) : un magasin de vin doublé d’un restaurant proposant essentiellement des taps (charcuteries, fromages, etc).

  • Restaurante do Hotel dos Templarios : le resto de notre hôtel proposait quant à lui un buffet assez copieux et assez pratique si vous ne voulez pas ressortir le soir.

Je vous parlerai dans l’article suivant des restos découverts en dehors de Tomar lors de ce voyage.

Plus d’infos: www.tabuleiros.org

J’ai été invitée par Visit Portugal et Centro de Portugal à découvrir la Festa dos Tabuleiros mais mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.