Les Nocturnes du Sablon et Culinaria Sablon

Gastronomie

Les Nocturnes du Sablon et les dégustations surréalistes de Culinaria Sablon

Par  | 

Vous cherchez encore quelque chose à faire ce weekend? Alors direction le centre-ville de Bruxelles, pour les Nocturnes du Sablon, qui ont lieu jusque ce dimanche ! Au programme: diverses animations dans le magasins du quartier, et surtout, pour les gastronomes, les dégustations surréalistes (la thématique cette année) des chefs de Culinaria qui ont investi la place du Sablon à l’occasion. J’y étais aujourd’hui, alors c’est parti pour le petit compte rendu qui, je l’espère, vous donnera l’envie de découvrir cet événement vous aussi (et pour ça, vous avez jusque minuit aujourd’hui, et encore jusque 17h demain!).

culinariasablon (12)

Le thème, cette année, c’est donc le surréalisme, un des éléments clé de la Belgique, quelque soit le domaine ou presque, dirai-je… Les étudiants de la Cambre ont encore une fois collaboré avec Culinaria en proposant des oeuvres d’art et les supports des dégustations, qui nous avaient déjà épaté en mai dernier.

culinariasablon (3)

Les dégustations et les chefs changent tous les jours durant ces 4 jours d’événement. Aujourd’hui, nous avons retrouvé Bart De Pooter (qui ne s’est pas trop éloigné de son tout nouveau resto étoilé, le WY, à 50 mètres de là !), Stefan Jacobs (le jeune chef étoilé du Va Doux Vent à Uccle), Giovanni Bruno (Senzanome*), et Nicolas Scheidt (La Buvette). Le thème du surréalisme était, globalement, bien respecté.

Nous avons commencé par le plat de Stefan Jacobs, qui est d’ailleurs celui des quatre que nous avons préféré: brandade revisitée sur parfum iodé. A manger sans couvert, pas facile ça par contre 😉

culinariasablon (6)

culinariasablon (5)

culinariasablon (7)

En face de Stefan Jacobs, c’était Bart de Pooter qui proposait un wrap d’entrecôte fumé mature 36 jours, consommé de boeuf, et crème d’herbe. Ah, Bart, il ne nous déçoit donc jamais !

culinariasablon (8)

culinariasablon (10)

culinariasablon (9)

Un peu plus loin, nous avons retrouvé l’équipe de Giovanni Bruno qui nous a proposé sa boîte de caviar sans caviar, avec entre autres des oeufs verts de « wasabi volant »… Original, dommage que la purée dans le fond manquait peut-être un peu d’assaisonnement.

culinariasablon (11)

culinariasablon (12)

culinariasablon (13)

Enfin, dernier arrêt: La Buvette, où nous avons gouté le pressé de lapin, accompagné d’herbes fraîches, de pain grillé et de beurre au cêpes. Je ne suis pas une grande fan du lapin en règle générale, mais cette petite préparation m’a bien plu.

culinariasablon (14)

culinariasablon (15)

Le prix? 8€ la dégustation. Pour l’originalité, je trouve encore ça correct !

En dessert, n’hésitez pas à passer prendre quelques douceurs dans les magasins du Sablon: créations sucrées de Pierre Marcolini, les chocolats Godiva, ou encore les macarons de Wittamer… Il y a le choix ! 🙂

culinariasablon (16)

 Alors, les Nocturnes du Sablon, vous y étiez/comptez y aller? 

 

2 commentaires

  1. Pingback: Les Nocturnes du Sablon et les dégustati...

  2. Pingback: A la découverte du Festin Originel de Culinaria 2014 | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *