J’ai testé des restaurants étoilés à Tokyo à moins de 20€ !

Manger dans un restaurant étoilé pour moins de 20€ ? C’est possible à Tokyo, et je dirai même plus : vous aurez l’embarras du choix ! Un de mes objectifs principaux lors de mon deuxième voyage à Tokyo était de tester quelques uns de ses restaurants étoilés « originaux » (dans le sens où il s’agit de restaurants qui, en Europe, n’auraient jamais eu d’étoile). Ramen, soba… comme vous le verrez, il y a pas mal de possibilités pour un repas étoilés à moins de 20€ à Tokyo… à condition de savoir prendre le temps (d’attendre) ! 

Des ramen étoilés ?!

En Asie, le guide Michelin récompense régulièrement des restaurants de type « street food » ou avec une unique spécialité (ramen, soba, tonkatsu, sardine,…). Le point commun entre ces restaurants, c’est qu’il ne faut pas forcément beaucoup d’argent pour aller y manger… mais par contre il vous faut du temps devant vous ! Ils ont en effet très souvent des systèmes de réservation compliqués ou absents, avec un temps d’attente assez long à prévoir sur place. Bref, ça ne sert à rien de s’y pointer sans avoir planifié un minimum la chose. Pour l’instant, j’ai testé les trois dont je vous parle ci-dessous mais j’en ai d’autres sur ma liste pour un prochain voyage, notamment Nakiryu près de Ikebukuro ou encore Soba Sasuga à Ginza.

On pourrait discuter longtemps du bien fondé de ces étoiles Michelin dans ce type d’adresse populaire. Même si j’ai été au premier abords assez perplexe, le fait que le guide Michelin récompense dans des pays comme le Japon un savoir faire hyper pointu, en phase avec la culture gastronomique du pays, et ce quelque soit le « standing » du restaurant, ne peut être qu’applaudi. Cependant, j’ai l’impression tout de même que les choix finaux restent influencés par notre version du luxe à l’occidentale, avec par exemple ces fameuses truffes dans les ramen de chez Tsuta – même si j’adore la truffe, je plaide coupable, était-ce vraiment nécessaire d’en inclure et est-ce que ces ramen n’auraient pas déjà été inoubliables sans ça ? Je me pose la question. Dites-moi ce que vous en pensez en commentaire.

Petit tuyau pour essayer d’aller le jour où il y a le moins de monde : regarder les estimations d’affluence sur Google maps pour l’endroit en question, ça a bien marché pour moi !

Ah oui : en général, le thé est compris dans le prix, donc vous n’avez pas besoin de comptez de budget en plus pour les boissons !

Tsuta

Ma première expérience étoilée au Japon fut chez Tsuta, un restaurant de ramen 1 étoile Michelin situé au nord de Tokyo. Je voulais vraiment le découvrir car il s’agit du tout premier restaurant à ramen à avoir obtenu une étoile au guide Michelin ! Pour pouvoir y manger, nous avons du planifier toute notre journée autour de ce repas car le processus de réservation de Tsuta est l’un des plus compliqués… mais ça valait le coup.

Pour pouvoir y manger le midi, vous devez venir le matin même au restaurant chercher un ticket qui vous donnera l’heure à laquelle vous pouvez revenir le midi. Si vous arrivez assez tôt, vous pourrez choisir votre créneau. Pour récupérer votre « ticket de réservation », il vous faudra donner un acompte de 1000 yen par personne. On avait lu que ça pouvait être complet très, très tôt, du coup nous avons prévu d’y aller en pleine semaine. Comme nous y étions début décembre, une période assez creuse à Tokyo (et pourtant parfaite pour découvrir la ville), il y avait assez peu de monde ce jour-là, et à notre arrivée un peu après 8h du matin il restait encore beaucoup de place. Nous avons donc choisi le premier créneau horaire, puisque nous allions rester dans le coin en attendant – et le temps a passé assez vite aux jardins de Rikugi-en !

Nous y sommes retournés un peu avant l’heure prévue sur notre ticket. Une petite file s’était alors formée sur le côté du restaurant, avec les personnes ayant leur réservation au même créneau que nous. Une fois dans la file, on nous a repris notre ticket et rendu notre caution. Puis, un à un, on nous a appelé pour aller passer notre commande à la machine qui se trouve à l’intérieur du restaurant, procédé typique de commande dans des restaurants à ramen. Comme il n’y a qu’une machine et que le restaurant est petit, ce procédé permet aux autres clients ne ne pas avoir leur repas perturbé par ceux en train de passer leur commande. C’est une machine bien rodée. Il y avait plusieurs types de ramen, mais on a un peu choisi au hasard parmi les spécialités de la maison, ne sachant pas trop quoi prendre. Comptez environs 15€ par personne.

Une fois installées à notre place au comptoir, on a finalement vu une fiche reprenant un peu plus d’info en anglais sur les différents ramens. En réalité, la première particularité ici est qu’il s’agit de soba (faites maison bien sur) préparées comme des ramen. La seconde particularité est qu’ils intègrent de la truffe dans leur bouillon.

Je dois avouer que ce ramen était vraiment différent de tous les autres que j’ai déjà pu manger, le bouillon était vraiment exceptionnel, et les ingrédients de qualité utilisés font toute la différence, la viande était si tendre… Bref, je dois donc l’admettre, c’est le meilleur ramen que j’ai pu manger jusqu’à présent. Et je ne pense pas que je trouverai une adresse qui bat cet endroit avant longtemps…

Kyourakutei Soba

Forte de cette première expérience, j’ai voulu retenter l’expérience dans un autre restaurant étoilé, Kyourakutei Soba. Le restaurant se trouve dans le quartier de Iidabashi. Ce n’est pas un quartier touristique mais il est facile d’accès et même si je ne m’y suis pas attardée, il y avait pas mal de magasins sympas.

La spécialité du restaurant Kyourakutei Soba ce sont les nouilles soba et les tempura. J’y suis allée sans réservation un soir de semaine. Je pense qu’ils prennent quelques réservations mais ça me semblait compliqué, alors j’ai tenté sans en me basant sur les jours les moins fréquentés d’après Google maps, mon meilleur ami (qui m’a par exemple appris que si le restaurant semblait bondé le midi, il était beaucoup plus calme le soir). Je suis arrivée en début de soirée et le restaurant était loin d’être rempli !

On m’a installé directement au comptoir et j’ai été servie hyper rapidement. Ici, il y a une petite carte en anglais qui facilite le choix. J’ai pris un des set recommandés (Kisetsu Tempura Soba), qui consistait en un bol de nouilles soba chaudes accompagnées d’un assortiment de tempura (ils vous servent un mix de légumes et produits de la mer de saison) pour environs 20€. 

Les tempura étaient délicieux. Par contre, même étoilées, je ne suis toujours pas fan des nouilles soba lorsqu’elles sont préparées de manière traditionnelles… Mais c’est vraiment une question de goût, car la qualité était là !

Attention, si mes souvenirs sont bons ils ne prennent pas les cartes.

Nakajima

Pour ce dernier restaurant étoilé, on prend à présent la direction de Shinjuku. Ici, on est en plein quartier touristique, donc c’est vraiment facile à combiner à un programme de visite même si c’est votre premier voyage au Japon. Le restaurant est ouvert midi et soir mais pour manger pour moins de 20€, il vous faudra aller pour le lunch. En effet, le midi, le restaurant Nakajima propose plusieurs set à moins de 1000 yen ! Incroyable mais vrai. J’ai opté pour le « deep fried set » à 800 yen (moins de 7€ !!), et j’ai demandé un sashimi en supplément. Ici, tous les plats sont à base de sardine (iwashi), la spécialité – originale ! – du restaurant. 

Le restaurant ne prend pas de réservation pour le lunch, il faut donc arriver tôt si vous voulez avoir de la place, et quoi qu’il arrive il vous faudra faire au minimum 30 min-1h de file. Je suis arrivée environs 45 minutes avant l’ouverture du restaurant

Les sardines frites étaient bonne mais c’est le sashimi de sardines que j’ai préféré, c’était excellent !

Le service était très rapide et sympa. Une super bonne affaire !

 

Pour continuer la lecture, mes autres articles sur Tokyo : 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.