Mes astuces pour voyager léger : le minimalisme en voyage

Vous le savez, je suis loin d’être une « backpackeuse » dans le sens classique du terme vu mon petit penchant pour les restos gastronomiques et hôtels hauts de gamme. On ne se refait pas. Pourtant, et cela surprend souvent beaucoup de personnes, je voyage très souvent avec juste un sac à dos ! Pourquoi? Tout simplement parce que voyager léger est hyper pratique et permet de gagner un temps fou. Il m’est déjà arrivé de partir plusieurs semaines avec juste un sac à dos ! Et sans pour autant avoir une garde-robe spécifique (les vêtements en polyester, pas vraiment mon style). En connaissant les bonnes petites astuces, c’est en réalité très facile d’en arriver là.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment je fais pour arriver à partir avec si peu d’affaires, et comment je fais pour garder des vêtements propres en voyage malgré tout.

Pourquoi choisir de voyager léger?

S’il fallait encore vous en convaincre, voici quelques exemples de situations où le fait de voyager léger m’a fortement facilité le voyage !

  • On ne peut pas toujours prévoir la taille du coffre d’une voiture de location, et dans certains pays ça peut être dangereux de laisser ses affaires à la vue. En voyageant léger, le problème ne se pose pas !
  • Dans un bus ou dans un train, il n’y a pas toujours énormément de place pour les bagages. On peut être amenés à mettre les gros bagages en soute (ce qui n’est pas toujours super safe sur de longs trajets) ou alors il faut laisser ses bagages dans une consigne, dont le prix varie souvent en fonction de la taille du bagage. Là aussi, moins de bagage vous avez, plus facile sera le voyage !
  • De plus en plus, les compagnies aériennes limitent le nombre de bagages à main dans les cabines. Si votre bagage rentre sous le siège devant vous, on ne peut pas vous forcer à le mettre en soute. C’est un gain de temps non négligeable à l’arrivée, il ne faut pas attendre son bagage pendant parfois très longtemps.
  • Et qui dit pas de bagage en soute, dit aussi aucun problème en cas de grève – de plus en plus courante – des bagagistes dans les aéroports !

Voilà essentiellement pourquoi j’ai choisi de voyager léger !

Sur cette photo, on ne le dirait pas, mais j’ai l’essentiel de mes bagages sur mon dos (c’était plus facile de visiter avec notre sac à dos que de le laisser en consigne dans une gare où on n’était même pas certains de repasser !) 

Le minimalisme en voyage : comment y arriver ?

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas vraiment adepte du minimalisme dans la vie de tous les jours, mais pourtant, je ne sais pas pourquoi, le minimalisme en voyage, je ne pourrais plus m’en passer. Ça a changé ma vie. Vous pouvez voir l’évolution qui a encore eu lieu depuis mon article sur mes bagages en voyage. Je vous avouerai que pour moi, la seule difficulté c’est de constamment devoir expliquer aux personnes que je rencontre en voyages (car les regards étonnés sont nombreux) comment je fais pour voyager avec si peu. Oui, je n’ai pas le look de la « backpackeuse » et oui, je débarque souvent dans des hôtels 5 étoiles avec mon sac à dos. Ça ne me gêne pas du tout ! Il ne faut pas forcément être dans l’esprit backpackeur pour pouvoir voyager léger. Tout le monde y gagne !

L’étiquette personnalisée sur mon sac à dos dans le Rovos

Voici mes conseils essentiels pour réduire la taille et le poids de votre bagage.

Le bon choix de bagage

La première astuce est bien évidemment d’opter pour un sac à dos plutôt qu’une valise carry-on : tout d’abord car c’est moins lourd (donc on peut mettre plus de choses dedans avant d’arriver au poids limite du bagage à main), et aussi car vous ne risquez pas, comme je vous le disais plus haut, de devoir le mettre en soute si le vol est complet, vous pouvez toujours le mettre à vos pieds dans l’avion. Avant, je voyageais plus souvent avec une valise carry-on, mais après m’être faite « avoir » plusieurs fois à devoir tout sortir de ma petite valise (ordi, matériel photo et tout ce qui ne peut pas aller en soute), ne pas savoir quoi en faire et finir par mettre une valise quasi vide en soute, j’ai laissé tomber et je n’en prend quasiment plus jamais.

Choisir un sac à dos qui tient sur la durée et qui peut s’adapter à tous les voyages est également essentiel. En ce qui me concerne, j’en reviens toujours à mon grand chouchou, le sac à dos voyage que j’utilise depuis 3 ans: le Momentum 32 de Osprey. Je vous en parlais déjà en 2016, et il n’a pas pris une ride depuis. 

On prend juste une valise pour deux en plus des sacs à dos pour les grands voyages, car Monsieur est un peu moins minimaliste que moi… ;-)

Ne prendre que le nécessaire

On emporte le strict minimum.

Pour les vêtements, quelques affaires suffisent puisque je m’arrange pour pouvoir les laver en voyage (voir plus bas). Essayez d’être honnête avec vous et n’emportez pas d’affaires que vous savez pertinemment que vous ne mettrez pas. Ce qui veut dire pour moi, au maximum 2-3 pantalons, 4-5 tops, sous-vêtements pour 4-5 jours et quelques autres vêtements en fonction de la destination (maillot de bain, pulls, gilets,…). Pour les destinations ensoleillées, je prends pas mal de robes en général car ça prend moins de place et en général ça sèche vite. Je range le tout plié et roulé en boule, ça permet de gagner pas mal de place.

Et pour les chaussures, je mets toujours la paire de chaussure la plus lourde/imposante (chaussures de randonnée, souvent) pour prendre l’avion, et je prends si besoin dans mon sac une paire de ballerines classe et une paire de Havaianas passe-partout (le modèle Luna m’a aussi changé la vie). C’est tout.

Exemple typique de tenue facile à laver et qui ne prend pas de place !

Pour le nécessaire de toilette, privilégiez les versions mini des produits que vous utilisez en général chez vous (n’oubliez pas de ne pas dépasser les 100 ml par contenant si vous ne prenez qu’un carry-on). Comme beaucoup de produits sont en général disponibles dans les hôtels, je ne prends en général que le strict minimum : brosse à dent, dentifrice, un petit après-shampoing au cas où, produits pour laver mes vêtements (voir ci-dessous) et quelques médicaments et matériel pour les blessures.

Pour le « matériel touristique » (brochures, guides, etc), je ne prends quasi plus rien en version papier. Je voyage avec des Google docs et des Google maps, c’est super pratique et ça prend 0 place !

Le plus lourd reste mon ordinateur (mais j’ai pris un petit format très léger) que j’essaie souvent de ne plus prendre et mon matériel photo (et encore, là aussi j’ai réduit sa taille puisque je n’utilise plus de gros réflex, juste un appareil hybride avec un ou deux objectifs).

Laver ses vêtements en voyage

Comme voyager avec un sac à dos me laisse relativement peu de place pour mes affaires, j’utilise donc la bonne vieille technique des backpackers: je lave mes vêtements en voyage. En plus de me faire gagner énormément de place, ça permet de laver rapidement des tâches délicates ou de faire partir les mauvaises odeurs, ce qui arrive souvent quand on voyage plus ou moins « activement » (randonnées et crapahutages divers). Par exemple, lors de mon dernier voyage en Indonésie, l’ensemble des vêtements que j’ai portés pour faire l’ascension du volcan Kawah Ijen avaient une odeur de soufre insoutenable. Il fallait donc les laver, et je ne peux pas toujours donner mes affaires à l’hôtel pour qu’ils s’en occupent (certains ne proposent pas ce service, ou alors le délai est trop long). Du coup, j’étais bien contente d’avoir pris avec moi tout le nécessaire pour laver moi-même ces vêtements.

Pour le matériel à emporter, j’ai beaucoup tâtonné, car le succès du lavage dépend beaucoup des produits que vous utilisez. Pour une lessive facile (linge pas trop sale ou tâché), j’utilise en général un bon vieux bloc de savon de type savon de Marseille, à nouveau ça permet d’économiser de la place, ce n’est pas liquide donc ça passe dans le carry-on, et ce n’est pas très lourd. 

Pour les tâches et les traces sur les vêtements, j’utilise depuis peu les produits détachants spécialisés Dr. Beckmann. Les tâches qui ne partent pas avec un savon classique, ce sont typiquement les salissures liées à des activités outdoor (randonnées, treks, safari), les grosses traces de déo ou de transpiration, et parfois les taches de maquillage. C’est pourquoi je vous recommande en particulier ces deux détachants en voyage : 

  • Nature et Cosmétiques : contre les taches d’herbe, terre et maquillage.
  • Rouille et Déodorant : contre les taches de transpiration et déodorant (et de rouille, mais ça ne m’est encore jamais arrivé, ça !)

Ces deux détachants sont en petit format de 50 ml, ce qui passe sans problème en bagage à main si vous prenez l’avion avec.

Il y en a aussi d’autres qui peuvent s’avérer très utiles comme Sang et Protéines (pour les bobos), Matières grasses et sauces (pour les grands gourmands !), ou encore Fruits et Boissons.

Le principe d’utilisation est assez simple. Il suffit d’appliquer le produit sur la tâche, d’attendre le temps recommandé pour chaque produit et de laver normalement après. Il faut quand même faire attention car les instructions d’utilisation sont différentes entre les produits. N’oubliez pas de vérifier avant utilisation. Pour les taches d’herbe par exemple, il faut laisser agir 15 minutes, tamponner avec un chiffon sec puis laver. Pour les tâches de transpiration par contre il faut laisser agir environ 1 heure, ne pas sécher puis laver. J’ai déjà testé sur des vêtements très tâchés, et ça fonctionne très bien.

Après avoir fait sa lessive à la main, le plus important est de bien essorer. Et pour les vêtements plus épais, s’il ne fait pas assez chaud pour les sécher dehors en une nuit, je les passe un peu au sèche-cheveux avant de les laisser finir de sécher.

Et vous, êtes-vous adeptes du minimalisme en voyage? Quelles sont vos astuces pour voyager léger? 

Création de contenu sponsorisée. Mon opinion reste, comme d’habitude, entièrement indépendante.

2 Commentaires

  1. J’aimerais bien voyager aussi léger que toi mais j’ai du mal à sélectionner mes vetements. J’en prends toujours beaucoup trop et pourtant sur place j’ai l’impression de ne pas avoir les bonnes et en général je ne mets pas tout ce que je porte. Je ne pourrais pas voyager avec un tel sac car c’est souvent ce que je porte sur mon dos pour des balades à la journée (entre les vêtements éventuels dont je peux avoir besoin, le matos photo, l’eau et parfois les pique-nique, ca me remplit déjà un gros sac !)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.