Test de la nouvelle Peugeot 308 sur les routes d'Alsace

Voyages

Test de la nouvelle Peugeot 308 sur les routes d’Alsace… à la découverte de l’univers Peugeot!

Par  | 

Je vous en avais déjà parlé, j’ai eu récemment l’occasion de tester, en avant-première, la nouvelle Peugeot 308 lors d’un blog trip en Alsace. Une proposition que je n’aurai pu refuser vu mon amour pour les roadtrips, comme vous avez déjà pu le remarquer… J’ai ainsi pu passer plusieurs heures au volant de la « bête », tester ses différentes options, mais Peugeot a également profité de l’occasion pour nous faire découvrir son univers, avec une visite à la fameuse usine Peugeot de Sochaux, ainsi qu’au Musée de l’Aventure Peugeot, situé non loin de là. Voici donc le récit de ces deux jours de folie, ainsi que mon avis sur le nouveau né de la marque !

DSC_0936

« L’aventure Peugeot » commence pour moi, ainsi que pour les autres blogueurs belges qui m’accompagneront, Sam, Sara, Jenthe et Steven, à Zaventem… à 5h du matin ! Car oui, on décolle tôt, très tôt, direction l’aéroport de Bâle, où l’équipe Peugeot nous attend. Nous sommes les premiers à arriver, à 7h30… Une longue journée en perspective ! Nous récupérons les premières voitures que nous testerons et nous formons les duos pour les 2 jours de test à venir: Samuel sera donc mon copilote ! On nous remet un roadbook, et le GPS de la voiture est déjà réglé pour que nous puissions facilement suivre l’itinéraire, à travers villages pittoresques et routes de campagne et de montagne, que l’équipe nous a concocté pour l’occasion. Equipe qui est d’ailleurs déjà bien rodée, car nous ne serons pas moins de 800 journalistes et blogueurs venus du monde entier à tester la nouvelle Peugeot 308 en Alsace pendant 5 semaines ! Et nous faisons partie, nous les blogueurs européens, de la cuvée de la deuxième semaine…

DSC_0518

DSC_0522

Nous nous lançons sur la route avec une Diesel. Premières impressions plutôt bonnes !

Le design change carrément de la « vieille » 308 ! Epurée, la voiture est très élégante…  Et l’intérieur est plutôt spacieux, tout comme le coffre.

DSC_0556

DSC_0529

DSC_0552

DSC_0949

DSC_0520

DSC_0560

DSC_0525

Et surtout, pratique pour nous mesdames: l’accès et démarrage main libres – les clés peuvent rester dans notre sac, la voiture peut démarrer et s’ouvrir du moment que celles-ci sont à proximité. Ca, j’adore ! Tout comme la caméra de recul, et le frein de stationnement électrique, pratique aussi pour les têtes en l’air comme moi…

Parmi les autres options, j’ai bien aimé aussi le réglage de siège électrique – je suis jamais douée pour ces réglages alors ça facilite la vie. Par contre le siège masseur… plutôt gadget même si c’est marrant 😉

Nous découvrons aussi le nouveau Peugeot i-Cockpit, un poste de conduite innovant, qui se compose de:

  • un volant compact (351 mm x 329 mm) – élaboré pour créer des sensations dynamiques intenses. Ce petit volant est un peu perturbant au départ, mais il s’avère très maniable au final ! Il permet de suivre facilement la route, sans grands mouvements. La conduite est vraiment fluide, les sensations sont bonnes, et même en pleine montée la voiture a vraiment une bonne puissance, pas besoin de mettre le pied au plancher (ça me change de ma voiture 😉 ).
  • un combiné tête haute qui permet de lire toutes les infos tout en regardant la route
  • une console centrale haute, avec un écran tactile de 9,7 » – inspirée du style tablette, épurée, c’est un changement plutôt audacieux: on a conservé uniquement les boutons obligatoires, tout le reste est tactile et très intuitif. On y retrouve la plupart des commandes: climatisation, aides à la conduite, multimédia, navigation, téléphonie, PEUGEOT Connect Apps, et paramètres véhicules. Effectivement on atteint facilement chaque commande en quelques clics seulement. Seul bémol: le logiciel est assez lent et les cartes du GPS pas très claires (là, j’ai regretté mon Tom-Tom tout le long et on s’est perdu quelques fois!). Une petite collaboration avec un des leaders du marché n’aurait pas été de refus à ce niveau-là 😉

DSC_0530

DSC_0565

DSC_0761

Petite chose que j’ai bien aimé: le signal rouge sur le rétroviseur, quand une voiture vous dépasse, que ce soit à gauche ou à droite… plus besoin d’avoir peur des angles morts avec ça!

DSC_0537

GOPR0596

(Les photos au Go Pro sont signées Sam Piroton !)

Par contre, le régulateur de vitesse (pratique en soi), est situé sur une des branches à gauche du volant, plutôt bien caché et pas facile à utiliser vu qu’on ne voit pas ce qu’on touche… Je suppose que ça devient une habitude avec le temps, mais on a bien galéré pour trouver comment l’utiliser !

DSC_0516

DSC_0534

DSC_0536

DSC_0545

DSC_0546

DSC_0542

GOPR0597

Après une première partie de l’itinéraire effectuée par Samuel, je prend le relais jusqu’à l’usine Peugeot, à Sochaux, fief de Peugeot depuis des années. C’est là-bas que se déroulera la conférence de presse une fois que nos amis blogueurs venus d’Angleterre, d’Allemagne, d’Autriche, de Suède,… seront également arrivés. Mais tout d’abord, direction le musée de l’Aventure Peugeot, situé à quelques minutes de l’usine. Le conservateur nous donne une visite guidée passionnante, on sent qu’il pourrait parler de l’histoire de Peugeot des journées durant ! J’apprend ainsi, entre autres, que Peugeot n’a pas tout de suite construit des voitures, mais a commencé par créer, notamment, des ressorts de montres, et de lames de scie, spécialité grâce à laquelle est d’ailleurs né le symbole Peugeot, le lion, choisi pour son analogie avec la lame d’une scie (aussi rapide, souple, et tranchant que la lame…).

DSC_0562

DSC_0571

DSC_0577

DSC_0584

DSC_0582

DSC_0580

DSC_0588

DSC_0587

Autres productions notables de Peugeot: les cycles, les moulins à café, ou encore la crinoline, accessoire de mode ayant disparu depuis lors (heureusement pour nous!).

C’est à la fin du 19ème siècle que Peugeot se lance dans l’automobile. Les premières voitures étaient un succès quand elles étaient vendues à 40-50 exemplaires… Ca a bien changé depuis lors, nous ne serions pas là sinon 😉

DSC_0591

DSC_0598

DSC_0602

DSC_0606

DSC_0610

DSC_0623

DSC_0631

DSC_0632

DSC_0637

DSC_0635

DSC_0645

Nous avançons dans le temps… croisant au passage la magnifique Peugeot Landaulet de 1920 ayant fait une apparition plutôt remarquée dans Midnight in Paris de Woody Allen (c’est Woody lui-même qui avait insisté pour utiliser cette voiture et pas une autre, pour représenter l’élégance française de l’époque… et effectivement elle est magnifique!).

DSC_0649

DSC_0656

DSC_0655

DSC_0652

D’autres modèles ne déméritent cependant pas…

DSC_0663

DSC_0662

DSC_0667

DSC_0668

DSC_0670

DSC_0678

DSC_0676

DSC_0682

Nous bouclons la visite en vitesse, et enchaînons avec une visite exclusive de l’usine Peugeot. Nous suivons de A à Z les étapes de montage et d’assemblage de toutes les Peugeot qui passent par l’usine. Les robots sont plutôt impressionnants… et je suis totalement épatée par l’organisation que tout ça nécessite…

DSC_0683

DSC_0687

DSC_0688

DSC_0719

DSC_0726

DSC_0735

DSC_0738

DSC_0740

Enfin, c’est l’heure de la conférence de presse. Parmi les points techniques de la présentation de la nouvelle 308 je retiendrai:

  • sa masse allégée (-140kg), ce qui en fait la voiture la plus légère de son segment (à quoi ça sert? à réduire le choc en cas d’impact, par exemple…). Ces kilos ont été gagnés grâce à l’utilisation d’aciers innovants, composites et aluminium (27kg), grâce à des processus d’assemblage innovants (10kg), grâce à la conception optimisée (33kg), et grâce à l’optimisation de chaque pièce (70kg).
  • son aérodynamique très haut niveau, qui réduit la consommation 
  • ses émissions de CO2 record: à partir de 82 g/km et 3,1 l/100 km, grâce à des motorisations efficientes et technologiques et à des pneumatiques à Ultra Basse Résistance au Roulement, développés en partenariat exclusif avec Michelin (qui permettent en plus de réduire la distance de freinage sur route mouillée).
  • last but not least, la Peugeot 308 sera produite en France, à l’usine de Sochaux que nous venont de visiter, et où nous nous trouvons encore !

DSC_0746

DSC_0745

DSC_0742

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à notre point de chute pour cette nuit… Le Resort Barrière Ribeauvillé.

DSC_0754
GOPR0595

DSC_0757

DSC_0755

DSC_0763

La dernière partie du circuit du jour permet de vraiment bien tester la voiture, dans les cols de montagne, sur la bien nommée « route des crêtes »… Et elle tient bon ! C’est la première fois que je vois ce à quoi ressemblent des stations de ski l’été… plutôt surréaliste !

DSC_0774

DSC_0789

DSC_0792

DSC_0796

DSC_0801

DSC_0804

DSC_0803

DSC_0806

DSC_0802

DSC_0808

DSC_0810

DSC_0815

En tout cas, les paysages sont magnifiques, et la ville de Kaysersberg,  proche de notre hôtel, est un vrai coup de coeur: voici l’Alsace dans toute sa splendeur !

DSC_0828

DSC_0830

DSC_0832

DSC_0834

DSC_0837

DSC_0839

DSC_0844

DSC_0841

DSC_0846

DSC_0849

 

DSC_0854

Après quelques petits détours par des vignes, nous voilà enfin à l’hôtel, magnifique, que je ne peux que vous conseillez si vous passez dans le coin ! Place maintenant à la détente… Peugeot nous a préparé un festin, accompagné de très bons vins d’Alsace (à retenir: le Gewurzttraminer grand cru Kaefferkopt, Domaine F. Schwach, pour ceux qui aiment le vin blanc fruité) ! La nuit sera, encore une fois, plutôt courte…

DSC_0860

DSC_0861

DSC_0879

DSC_0882

DSC_0889

DSC_0892

DSC_0863

DSC_0869

Le lendemain, nous rechangeons encore une fois de voiture, jusqu’au Château du Haut-Koenigsbourg, puis jusqu’à un circuit sur lequel nous ferons quelques tests supplémentaires.

DSC_0896

DSC_0902

DSC_0903

DSC_0904

DSC_0905

DSC_0909

DSC_0919

DSC_0918

DSC_0924

DSC_0929

DSC_0930

DSC_0932

Si je devais vous recommander une seule option sur votre Peugeot 308, sans aucun doute ce serait le freinage automatique d’urgence. Nous avons eu l’occasion de le tester sur un circuit et je suis plus que convaincue de son utilité – ça peut vous sauvez la vie ! Bien sur, ça fait un drôle d’effet la première fois qu’on teste ce système, car ce n’est pas vraiment naturel de garder de la vitesse sans bouger à l’approche d’une cible… Mais nous avons ainsi pu nous rendre compte que ça marchait super bien: après deux avertissements, si le conducteur ne réagit pas (en cas d’inattention ou d’endormissement par exemple), la voiture prend le relais et freine pour vous… Le freinage est complet jusqu’à env. 80-90km/h, ensuite le freinage s’effectue toujours mais limite juste la force de l’impact. Les images sont plus parlantes que les mots, alors voici la petite vidéo que j’ai filmé (uploadée par Samuel), lors un des tests effectués sur piste, à 50km/h.

DSC_0938

DSC_0943

Ce dispositif fait partie de l’option « Driver Assistance Pack« , qui utilise un radar situé à l’avant de la voiture, et qui comprend également le régulateur de vitesse actif (le truc bien caché sur le côté gauche du volant dont je vous avais déjà parlé – ça n’en reste pas moins très utile également une fois qu’on a appris à s’en servir! Ca permet de garder, par exemple, 1 seconde de distance avec la voiture de devant: la voiture s’adaptera à sa vitesse.), et l’Alerte Risque Collision, la première alerte, visuelle et sonore, qui vous indique de freiner pour éviter une collision, avant l’ultime étape que constitue le Freinage Automatique d’Urgence.

Et voilà, après ce dernier test, nous avons repris l’aéroport, où nous avons passé l’aprèm… 6 bonnes heures à tuer avant notre vol, gloups ! Enfin, heureusement qu’on avait un bon petit groupe pour passer le temps ! 😉

Merci encore à Peugeot et à toute la super équipe qui nous a encadré lors de ces 2 jours de test et qui a su gérer cette organisation de malade! La nouvelle Peugeot 308 a été lancée en France cette semaine et le sera dans les semaines à venir en Belgique. N’hésitez pas à aller faire un tour chez votre garagiste Peugeot pour tester la bête par vous-même ! 😉

4 commentaires

  1. Féline

    16 septembre 2013 à 11 h 24 min

    Bravo pour cet article, très sympa à lire 🙂 Avec de bien belles photos de la région, c’était une superbe expérience que nous avons également pris plaisir à vivre !

  2. Pingback: Miscellanies of the month #3 - septembre 2013 | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  3. Pingback: Test de la nouvelle Peugeot 308 SW sur les routes de la Côte d'Opale | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *