Un weekend à Bucarest : mes conseils et bonnes adresses

Bucarest, ça peut ne pas vous parler au premier abord. « Ah, tu repars déjà à Budapest? » – mes parents s’étaient trompés de pays ! ;-) Mais qu’y a-t-il donc à voir dans la méconnue capitale de la Roumanie?! Pour tout vous dire, c’est un vol pas cher qui m’a fait me décider à aller faire un petit citytrip à Bucarest pour le weekend de la Saint-Valentin (quoi de plus romantique que le pays de Dracula, vous en conviendrez… ou pas ;-) ).

Bref, je ne savais pas à quoi m’attendre mais Bucarest fut une très jolie surprise : cette capitale européenne bon marché a une histoire riche (même si parfois un peu compliquée), une gastronomie variée et une vie nocturne très animée. Autant de bonnes raisons d’y aller !

Visiter Bucarest : avec un guide?

Si c’est votre premier voyage à Bucarest, je vous conseille vraiment de faire au moins une visite guidée pour apprivoiser la ville, découvrir son histoire sombre et complexe, ses contrastes actuels, et visiter ses sites clé avec les informations nécessaires pour les apprécier pleinement. Sans contexte, c’est une ville que vous aurez peut-être plus de mal à apprécier.

Pour découvrir Bucarest en un jour avec une guide locale pour qui la ville n’a aucun secret, je vous recommande de faire une visite privée de la ville avec Alexandra de Roaring Romania. Elle établira un programme en fonction de vos envies et de vos centres d’intérêt : nous avons passé une journée formidable à ses côtés ! Alexandra a réussi à nous faire comprendre l’histoire de la Roumanie, depuis la création de la ville et Vlad l’Empaleur (aka « Dracula »), à sa période de gloire où elle est devenue la « Petite Paris » ou la « Paris de l’Est », jusqu’au compliqué 20ème siècle avec le communisme et la révolution roumaine de 1989. Elle a également partagé avec nous toutes ses bonnes adresses, ce qui nous a permis de nous régaler également après la visite ! Et si vous avez envie de visiter la Roumanie pendant plus qu’un weekend, sachez également qu’Alexandra organise des tours plus longs dans tout le pays.

Que voir à Bucarest?

Voici un petit aperçu des endroits que j’ai préféré à Bucarest. Se balader en ville est déjà une expérience en soi, avec ce contraste permanent et assez frappant entre luxe et pauvreté, avec des bâtiments vétustes mais classés, qui sont donc à l’abandon ou presque, en attendant que le prochain tremblement de terre les réduise à néant. L’autre contraste, c’est celui des architectures, entre communisme, classicisme, et quelques bâtiments plus anciens (dont un des derniers caravansérails) dans la vieille ville.

Le quartier Uranus et le Palais du Parlement

Le Palais du Parlement, c’est la visite immanquable à Bucarest. Deuxième plus grand bâtiment administratif au monde après le Pentagone, c’est un monstre d’architecture communiste ! J’aime toujours autant ce type d’architecture grandiloquente (mais quand même pas autant que le Palais de la Culture et de la Science à Varsovie, mon petit chouchou). C’est toute une partie historique de Bucarest qui a été détruite pour construire le quartier communiste Uranus sous les ordres de Ceaușescu. Quelques bâtiments ont tout de même survécu, comme cette petite église cachée près du Palais du Parlement, déplacée de quelques dizaines de mètres par rapport à son emplacement original et conservée !

Le quartier juif

Le quartier juif de Bucarest (ou plutôt ce qu’il en reste), avec ses quelques synagogues, est un quartier qui mérite un détour.

La Cathédrale patriarcale et la Butte de la Métropole

Les églises orthodoxes, ce n’est pas ce qui manque à Bucarest ! Sur une petite colline (dealul Mitropoliei, la « butte de la Métropole »), se trouve la Cathédrale patriarcale, une basilique orthodoxe qui est également le siège du Patriarcat de Roumanie. Elle se trouve juste à côté de l’ancien palais de Roumanie, aujourd’hui siège du Sénat de Roumanie.

La vieille ville

Il est très agréable de se balader dans la vieille ville de Bucarest ! Autour de la rue Lipscani, vous trouverez plein de bars, restaurants et endroits pour sortir. Dans ce quartier branché, se trouve l’endroit le plus instagrammé de la ville, la librairie Carturesti. Faites notamment un tour au joli passage Macca-Vilacrosse et à l’auberge de Manuc, l’ancien caravansérail.

La Calea Victorei

La Calea Victorei, c’est un peu les champs Elysées roumains, ce qui reste de l’époque du « Paris de l’Est ». On trouve plusieurs musées le long de cette grande avenue, notamment le splendide musée Enescu (actuellement en rénovations?). Egalement des petits magasins sympas pour faire un peu de shopping.

La Place de la Révolution

C’est sur la Piața Revoluției que s’est déroulée la révolution roumaine contre la dictature communiste de Ceaușescu en 1989. On y trouve le Mémorial de la Renaissance, et on peut toujours y voir des traces de balles.

La Place de l’Université

La Piața Universității est également très intéressant architecturalement et historiquement parlant.

L’Athénée roumain

Je termine avec mon bâtiment coup de cœur, l’Athénée roumain (Ateneul Român), une salle de concert exceptionnelle à l’architecture néoclassique circulaire. La fresque dans la salle de concert retrace toute l’histoire de la Roumanie. Visite possible quand il n’y a pas de répétitions. Sinon, essayez d’avoir un billet pour assister à un concert !

Bucarest hors des sentiers battus

Si vous avez envie de découvrir un Bucarest encore plus hors des sentiers battus, pourquoi ne pas compléter la visite avec l’une des visites guidées alternatives en groupe de Interesting Times (aussi via Urban Adventures), une compagnie locale créée par une organisation à but non lucratif, et spécialisée dans le street art et la culture urbaine. Leur but est de soutenir des projets artistiques et culturels à Bucarest grâce à leurs visites, donc vous ferez en plus une bonne action ! Leurs visites les plus populaires? Leur « Alternative Tour » axé street art, urban life et architecture, et le « Darkside Tour », qui retrace le sombre passé de la ville, depuis le cimetière Bellu jusqu’aux atrocités du communiste, et même l’histoire du Jack l’Eventreur local. C’est ce dernier que nous avons suivi, et je vous rassure, ça ne fait pas si peur que ça. ;)

Pas le temps? Une visite au Kitsch Museum devrait déjà vous faire voir le pays d’un nouvel œil: de Dracula à la religion en passant par les Roms… un regard second degré sur les différentes facettes du pays !

 

Autre activité hors des sentiers battus : pourquoi ne pas faire un petit escape game à Bucarest?! La ville comporte pas mal de salles, et comme dans toutes les villes d’Europe de l’Est, c’est beaucoup moins cher que chez nous. Lorsqu’on a trouvé qu’il y avait une salle sur le thème de Game of Thrones chez Locked In, on a pas hésité, on a foncé ! La salle n’est pas très facile mais se joue très bien à deux, on s’en est plutôt bien sortis et on a pu monter sur LE trône !

Où manger à Bucarest?

Quelques bonnes adresses testées et approuvées pendant ce weekend à Bucarest, en grande partie grâce à Alexandra et ses bons conseils !

Journey Pub

Un restaurant-bar qui plaira beaucoup aux voyageurs ! Plusieurs salles aux atmosphères différentes, inspirées des voyages de son créateur. Commandez une limonade maison, l’une des spécialités de la maison. La cuisine est internationale et très copieuse.

Caru’ Cu Bere

Le plus vieux restaurant de Bucarest (et le plus touristique aussi). Au programme: des bières roumaines (servies si vous le voulez au litre !!) et des plats de cuisine roumaine traditionnelle, le tout pour un prix très raisonnable. En soirée, il y a des spectacles de danse pour accompagner votre repas.

Lacrimi și Sfinți

Pour découvrir une version un peu plus moderne de la cuisine roumaine, foncez dans ce petit restaurant du centre ville, on s’est vraiment régalés ! Ils produisent également leurs propres vins. Réservation plus que recommandée.

Casa Capsa

Casa Capsa est un hôtel-restaurant historique de Bucarest. Il est notamment réputé pour sa pâtisserie-chocolaterie. On s’y est arrêtés pour découvrir les petites douceurs typiquement roumaines ! Bon, rien ne vaut le chocolat belge, mais c’était quand même plutôt bon !

Bruno Wine Bar

Enfin, si vous voulez en découvrir un peu plus sur les vins romains, on vous recommande le bar à vin Bruno, qui a une très belle sélection de vin de tout le pays (et d’ailleurs aussi).

Où dormir à Bucarest?

La cerise sur le gâteau de ce beau weekend à Bucarest, ce fut Grand Boutique Hotel Bucharest où nous avons logé deux nuits. Ce boutique hôtel occupe un ancien bâtiment datant de l’époque où Bucarest était la « Petite Paris ». Ici, c’est comme si le temps s’était arrêté ! Un endroit raffiné, joliment décoré et un petit déjeuner local qui change tous les jours. Et en plus, un concert de saxophone tous les soirs du lundi au vendredi dans le bar et le resto de l’hôtel : pour une soirée hors du temps, on fait difficilement mieux. Bref, j’ai adoré !

 

 

Comme les vols Bruxelles-Bucarest sont très matinaux, nous avons passé la dernière nuit juste à côté de l’aéroport. J’avais réservé via Airbnb une chambre à l’Hôtel Otopeni, qui propose des navettes gratuites pour vous emmener à l’aéroport tout proche le matin. Propre, calme et pas cher: tout ce qu’il nous fallait pour une courte nuit.

Dans mon deuxième article sur la Roumanie, je vous parle de la deuxième partie de ce voyage en Roumanie: direction la région de Dracula, les montagnes et châteaux de Transylvanie !

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.