Nouvelle adresse à Uccle pour le restaurant provençal Lou Fèrri

Je vous avais déjà parlé à deux reprises du Lou Fèrri, ce restaurant de cuisine provençale et camarguaise, spécialisé dans les préparations à la truffe. Il y a quelques mois, le restaurant – qui se trouvait auparavant à Havelange – a déménagé à Uccle, pour le plus grand plaisir des bruxellois. C’est un retour aux origines pour la chef Karin Burton qui, malgré son amour sans faille pour le sud de la France et les années qu’elle y a passé (c’est à Uzès qu’elle a créé son premier restaurant en 2005 avec son époux marseillais Claude), est originaire de cette commune bruxelloise.

La passion de Karin pour le sud se traduit par des produits méticuleusement sélectionnés et en provenance directe de la-bas, puisque la chef n’hésite pas à aller les dégoter elle-même chez leurs producteurs en enchaînant les allers-retours vers le Sud de la France ! Résultat: une cuisine on ne peut plus fraîche et de saison, et à chaque fois de belles découvertes pour nous aussi, entre traditions et innovations.

Le 25 janvier dernier, Karin Burton organisait un repas à 4 mains en compagnie du chef Olivier Douet du Lisita à Nîmes, avec des accords vins proposés à nouveau par Jérôme Castillon du Château l’Ermitage. L’occasion parfaite pour moi de découvrir le nouveau cadre du restaurant !

Il y avait une belle complicité entre Karin et Olivier Douet, ancien chef étoilé qui officie face aux arènes de Nîmes. Le chef a fait le choix en 2011 de renoncer à son étoile pour proposer une cuisine plus simple et plus économique, tout en gardant toujours de bons produits. C’es tout à son honneur !

Nous avons commencé les deux mises en bouche préparées par les chefs, l’oeuf farci (un incontournable de Karin), cette fois-ci à la truffe, écrevisse et bouillon de bouillabaisse, et pour Olivier la brandade de morue, vinaigrette à la truffe hachée.

Nous commençons également les dégustations de vin proposées par Jérôme Castillon, qui est également le président d’Ambiance Rhône Terroirs, un regroupement de 8 familles de vignerons de la Vallée du Rhône. Je suis toujours aussi agréablement surprise par ces vins, je vous recommande vraiment de les goûter si vous venez manger au Lou Fèrri.

Nous continuons avec les deux entrées, les noix de Saint-Jacques, crème de châtaignes, émulsion d’oignons doux des Cévennes (avec un peu de truffe, bien sur), et la quinquebine camarguaise, poireaux confits, une très gourmande spécialité du sud.

En plat, nous découvrons la tête de veau sauce gribiche et carottes du chef nîmois, puis la côte à l’os de taureau de Camargue AOP, réduction de Grenache Doux du Château l’Ermitage, écrasé de potimarron à la truffe, bohémienne et polenta de châtaigne de la chef du Lou Fèrri.

Place ensuite au fromage, avec une très belle préparation de Karin, le Brie de Meaux de la Ferme des 30 Arpents de Edmond de Rothschild farci maison à la truffe (truffe fraîche hachée et mascarpone: le pur bonheur !).

Enfin, nous terminons par les desserts, la pomme reinette du Vigan au miel de châtaignier, glace au miel maison et tuile aux épices, et la glace vanille maison, olives grossanes confites, et huile d’olive Négrette du Moulin Paradis. De belles saveurs du sud pour terminer le repas en beauté !

Un repas qui a bien réchauffé cette froide journée d’hiver !

Lou Fèrri
Avenue du Prince de Ligne 14
1180 Uccle (Bruxelles)
Tel +32 2 425 81 86
Fermé dimanche soir, lundi et mardi.

Invitation.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.