Mon petit guide pratique des cenotes au Yucatan

Voyages

Mon petit guide pratique des cenotes au Yucatan

Par  | 

Impossible d’aller dans la Péninsule du Yucatan sans faire un petit plongeon dans un de ses cenotes uniques au monde – et comme vous l’avez vu si vous avez suivi mon carnet de voyage au Mexique, on s’est plutôt fait plaisir à ce niveau-là ! Quoi de mieux qu’un moment de détente dans un cenote après une longue journée de visites, je vous le demande?

Comme j’ai remarqué que vous étiez nombreux à être intrigués et intéressés par les cenotes, j’ai décidé de terminer ma série d’articles (avant un petit récap de tout l’itinéraire de notre roadtrip !) par un petit « guide pratique » qui devrait, je l’espère, vous être utile si vous décidez d’aller explorer les cenotes du Yucatan.

Les cenotes, c’est quoi?

Je pense qu’il faut tout d’abord vous expliquer ce que sont, en fait, les cenotes ! En effet, si vous n’avez jamais été dans cette région du monde, et si vous ne vous y êtes pas vraiment intéressés auparavant, il est fort probable que vous n’ayez jamais entendu ce mot: « cenote ». D’ailleurs, pour l’anecdote, vous avez été plusieurs à répondre à mes stories Instagram en me demandant: « mais tu veux dire quoi par « c’est noté » »? 😀

Un cenote est en réalité un gouffre ou puits naturel (ou piscine, ça fait plus touristique 😉 ) rempli d’eau douce, qui vient du mot maya « d’zonot » signifiant puits sacré. En effet, ces formations géologiques très anciennes (formée par l’impact d’une astéroïde sur la terre il y a des millions d’année) avaient un rôle important dans les rituels mayas: on a retrouvé de nombreux ossements au fond des cenotes de la péninsule, ce qui atteste que ces endroits mystérieux étaient utilisés par les Mayas pour des sacrifices. Pour tout vous avouer, je n’étais pas méga à l’aise dans les cenotes les plus profonds en repensant à toutes les horreurs qui ont pu s’y passer…

Comment accéder aux cenotes?

Au total, il y aurait plus de 10.000 cenotes dans le Yucatan: il y a donc de quoi faire ! Evidemment, tous ne sont pas accessibles facilement ni ouverts au public. Certains sont fréquentés essentiellement par des locaux, d’autres sont très populaires et peuvent être bondés les weekends. Bref, si vous comptez visiter un cenote touristique, mieux vaut y aller en semaine et tôt ou tard. Les cenotes sont en général ouverts de 8h à 17h mais ça peut varier aussi d’un endroit à l’autre (dans tous les cas, il ne sont pas ouverts après le coucher du soleil).

Tous les cenotes que nous avons visités étaient accessibles uniquement après avoir payé un ticket d’entrée, dont le prix peut être plus ou moins élevé. Comptez l’équivalent de quelques euros en moyenne. Il faut soit payer directement avant d’accéder au parking du site, soit à des guichets.

Les règles à respecter pour protéger la nature

Le cenote est un écosystème très fragile, c’est pourquoi le gouvernement mexicain a mis en place des règles pour conserver ces lieux uniques au monde (et c’est une bonne chose !). Celles-ci sont parfois reprises clairement (en anglais et/ou en espagnol) à l’entrée du site, parfois pas, donc garder toujours bien en tête que:

  • vous ne pouvez pas rentrer dans le cenote avec de la crème solaire, de l’anti-moustique ou tout autre produit chimique sur la peau afin de préserver l’eau (NB: il existe de l’anti-moustique et de la crème solaire en version naturelle, pour ceux qui sont vraiment sensibles à ces deux problèmes)
  • vous devez prendre une douche avant d’entrer dans le cenote (attention, certains sites sont vraiment très méticuleux là dessus !)
  • vous devez respecter le site, et donc ne rien cueillir, éviter de toucher les rochers, les plantes, les poissons, etc. Et bien sur ne pas fumer…

Comment bien profiter d’un cenote?

Il existe différents types de cenotes (ouverts de style lac, fermés de style grotte…) et les activités que vous pouvez y pratiquer varient d’un endroit à un autre. De manière générale, les cenotes sont de bons endroits pour faire du snorkeling car on peut souvent y observer de nombreux poissons. Bien sur, vous pouvez aussi tout simplement y nager, ou tout simplement profiter de l’endroit. Certains sites sont également très réputés pour la plongée, sachant que certains cenotes peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur…

Pour faire de la plongée, il faut souvent être encadré. N’étant pas plongueuse, je ne saurais pas vous donner beaucoup d’informations à ce sujet. Les quelques conseils pratiques suivants s’adressent donc principalement aux snorkeleurs amateurs, comme moi :

  • prenez avec vous votre propre équipement de snorkeling (masque, tuba, éventuellement gilet de sauvetage). Certains cenotes louent ces équipements mais pas tous donc il vaut mieux venir équipés. Nous avons testé durant ce voyage le masque EasyBreath de Decathlon donc je vous parlais dans un autre article.
  • prenez avec vous le strict minimum et laissez vos objets de valeurs dans votre voiture ou dans un casier si le site en propose (quelques dizaines de pesos en général).
  • je vous recommande aussi d’emmener avec vous un sac imperméable pour garder sur vous vos clés de casier ou de voiture et pouvoir nager sans vous préoccuper de vos affaires.
  • comme dit plus haut, si vous voulez avoir le cenote pour vous tous seul, il vaut mieux aller à l’ouverture ou à la fermeture, même si c’est rarement ce que nous avons fait et nous avons quand même toujours passé un bon moment !

Mes cenotes préférés

J’ai essayé de classer par ordre de préférence les différents cenotes que nous avons visités durant ce roadtrip… voici ce que ça donne, avec les liens vers les articles correspondants sur mon blog !

  • Grand Cenote (Tulum): le cenote parfait pour nager et faire du snorkeling, dans un endroit charmant !
  • Cenote Cho-Haa (Coba): ce beau petit cenote souterrain peu fréquenté fait partie d’un ensemble de trois cenotes (Tamcach-Ha et Multum-Ha) proches du site archéologique de Coba. On peut choisir d’en visiter un, deux ou trois (prix réduit dans ce cas). On a choisi celui qui nous semblait le plus beau et on a pas été déçus !
  • Cenotes X’quequén et Samula / Dzitnup X’Keken Jungle Park (Valladolid): deux magnifiques cenotes grottes à Valladolid, malheureusement dans un « parc » devenu un peu trop touristique à mon goût, d’où la troisième place.
  • Cenote Azul (Riviera Maya): magnifique cenote ouvert, c’est le premier cenote que nous avons visité et pour cela il garde une place spéciale dans mon cœur !
  • Cenote Xcacelito (Riviera Maya): petit cenote dans la jungle à côté de la plage, emplacement top mais on ne peut rester que 20 minutes dans le cenote, et c’est petit pour le monde qu’il y a.

Liste des cenotes à découvrir dans la Péninsule du Yucatan

Vous vous imaginez bien que les 10.000 cenotes de la péninsule ne valent pas tous le déplacement. Evidemment, en un peu moins de 2 semaines de voyage, nous n’avons pas pu visiter tous ceux que nous avions envie de voir, du coup je termine cet article par une liste des cenotes qui m’avaient été recommandés ou qui me semblent également intéressants à visiter, avec des liens vers des articles de blogs pour vous donner une idée de ce à quoi ils ressemblent.

  • Dos Ojos Park et Cenote Sac Actun: de bons cenotes pour plonger
  • Cenote Calavera: un petit cenote très « instagrammable » (un trou avec une échelle) juste à côté du Grand Cenote à Tulum, vu le prix d’entrée on a préféré passer notre tour.
  • Cenote Xcanche: cenote du site archéologique de Ek Balam dont on a entendu beaucoup de bien, mais faute de temps nous avons du y renoncer
  • Cenote Zaci (Valladolid): un cenote grotte en plein centre-ville de Valladolid
  • Cenote San Lorenzo Oxman (Valladolid): le cenote d’une hacienda, magnifique et apparemment peu fréquenté
  • Cenote Ik-Kil (Chichen Itza): autre cenote très instagrammable mais on a pas eu le courage de se lever encore plus tôt pour y aller avant la visite du site archéologique…
  • Cenotes de Cuzama: groupes de 3 cenotes qui se visitent à bord d’un chariot tiré par un cheval !
  • Cenote El Pit: plus grande grotte sous-marine au monde, pour les plongeurs
  • Cenote Nohmozon: beau petit cenote près de Mérida
  • Cenotes Xbatun et Dzombakal (San Antonio de Mulix): hors des sentiers battus, possible de les visiter en quad (un orage nous a empêché de nous y arrêter !)

 

1 commentaire

  1. Pham Quynh

    21 décembre 2017 à 7 h 48 min

    Magnifique endroit !

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *