Uxmal, un site archéologique sauvage au Yucatan

Voyages

Uxmal, un site archéologique sauvage au Yucatan

Par  | 

J’espère que vous ne vous lasser pas du récit de mon premier voyage au Mexique: c’est vrai que j’avais beaucoup de choses à vous raconter, mais nous sommes presque à la fin de celui-ci ! 😉 Aujourd’hui direction Uxmal, le dernier site archéologique que nous avons visité pendant notre roadtrip au Yucatan, un site peu touristique mais qui nous a réservé de belles surprises !

Uxmal est assez différent des autres sites que nous avons visité, tels que Coba ou Chichen Itza, car il se trouve dans la partie « montagneuse » (si on peut appeler ça comme ça !) du Yucatan, une région caractérisée par un style architectural bien à part, et assez géométrique, le style Puuc. Uxmal était le site le plus important de cette région maya, mais si vous avez envie d’en découvrir plus, il est également posssible de visiter des sites secondaires en suivant la « ruta Puuc » (avec les sites de Sayil, Kabah, etc.) – je dois dire qu’à ce point du voyage on avait déjà vu beaucoup de sites mayas dont nous nous sommes contentés de visiter le plus connu de la région, qui est donc Uxmal.

Même en arrivant assez tard, nous avons eu ici le site pour nous tout seul ou presque ! La structure la plus connue de Uxmal est aussi celle sur laquelle on tombe nez-à-nez en débarquant sur le site: et je dois dire que la Pyramide du Devin, avec sa forme circulaire unique dans la région, a eu son petit effet sur moi malgré toutes celles que nous avions déjà vues les jours précédénts ! C’est vraiment intriguant comme structure. On ne peut pas (plus?) monter à son sommet, mais je dois dire que je n’aurais sans doute pas tenté tant la pente est impressionnante !

Le site est très vaste mais la plupart des structures intéressantes à voir se trouvent dans un périmètre qui se visite facilement en deux heures. Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce site par contre, c’est l’accès assez facile à des structures qui n’ont pas été (entièrement) rénovées ou reconstituées, ça permet donc de voir plus ou moins ce sur quoi devaient tomber les premiers explorateurs en parcourant la jungle dense de cette région du Yucatan: des gros tas de pierre ! Encore une fois, on est loin du mythe des archéologues façon Indiana Jones. 😉

Par contre sur les bâtiments rénovés, on peut facilement admirer la variétés des motifs Puuc, avec une présence forte du dieu de l’eau Chaac, Uxmal étant à l’époque une région très aride ! Après la Pyramide du Devin (Casa del Adivino), nous avons également visité (dans l’ordre) le Quadrangle « de las Monjas », un grand bâtiment rectangulaire richement décoré dont on ne connait pas très bien la fonction, et en bas de celui-ci un grand jeu de pelote.

Nous avons ensuite choisi de faire un petit détour vers un groupe de temple toujours « dans son jus », le Grupo del Cementerio…

…avant de poursuivre (et terminer) par le groupe de bâtiments entourant la Grande Pyramide… et cette fois-ci je n’ai pas beaucoup réfléchi avant de monter au sommet de celle-ci ! Les escaliers sont particulièrement bien restaurés, alors si ça reste impressionnant quand on regarde en bas, la montée était quand même beaucoup plus facile qu’à Coba…

Nous avions prévu de faire un petit arrêt cenote sur le chemin du retour vers Merida, mais finalement notre journée fut écourtée par un orage sorti de nulle part 10 minutes après notre départ du site… On peut dire que notre timing a été plutôt bon pour le coup !

Bref, il ne me reste plus qu’à vous parler de l’île d’Holbox (où la météo nous aura également joué quelques tours) avant de terminer ce roadtrip mexicain à Cancun. A bientôt !

1 commentaire

  1. pierre delobbe

    10 octobre 2017 à 16 h 59 min

    superbe recit et magnifique photos vraiment

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *