Restaurants éthiopiens à Bruxelles: Kokob ou Toukoul ?

Gastronomie

Restaurants éthiopiens à Bruxelles: Kokob ou Toukoul ?

Par  | 

Encore un article que je publie avec beaucoup de retard mais… mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas? 😉 Bref, ce n’est donc plus une nouveauté, depuis quelques années maintenant nous avons à Bruxelles deux restaurants éthiopiens dont on a beaucoup parlé: le Kokob et le Toukoul. Pourquoi? Car la particularité des restaurants éthiopiens, c’est qu’on y mange essentiellement… avec les mains !

Je me rappelle de la première fois où j’ai entendu parler de ces restaurants: je n’avais aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler la cuisine éthiopienne. Piquante? Lourde? Variée? Pour répondre à ces questions, j’ai directement voulu me faire mon propre avis !

Le premier restaurant éthiopien que j’ai testé, ce fut le Kokob, situé dans une petite rue proche de ce qui est maintenant le piétonnier du centre de Bruxelles, puisque ce fut le premier à ouvrir. Depuis, j’y suis retournée et j’ai également découvert le Toukoul plus récemment, situé également dans le centre-ville. Je me suis dit que c’était l’occasion de comparer les deux restaurants, puisqu’ils se ressemblent en effet beaucoup ! Voici donc de quoi – j’espère – vous aider dans votre choix si vous voulez vous aussi découvrir un de ces restaurants éthiopiens à Bruxelles.

Un menu au Toukoul

La réservation: un point pour Kokob

En ce qui concerne la réservation (presque indispensable dans l’un comme dans l’autre), c’est le Kokob qui l’emporte haut la main puisqu’il aura fallu nous y reprendre un nombre incalculable de fois avant de finalement réussir à réserver au Toukoul ! Toujours sur répondeur et jamais aucune réponse à nos messages vocaux. Pas du tout pro de ce côté-là ! Finalement, on a du appeler le jour-même, et il ne restait plus que de la place jusqu’à 20h30, donc on a du boucler le repas assez rapidement. Je me demande bien comment tous les autres avaient réussi à réserver, quand même… Pour le Kokob, nous n’avons eu aucun souci !

La salle principale du Kokob

Le cadre: dur de choisir !

Le match est plus serré au niveau du cadre ! D’un côté, Kokob est un restaurant plutôt traditionnel, avec cependant des expositions d’art qui changent régulièrement, et de temps à autres quelques activités (concerts, danses). La décoration est stylée, le style est chaleureux et convivial.

De l’autre côté, le Toukoul se veut, en plus d’un resto-bar, une « Cultural House », avec une programmation culturelle qui se veut plus complète, avec des concerts réguliers (d’après leur site web), et une décoration plus traditionnelle, en bois et faites d’une série d’objets rappelant les arts et traditions éthiopiennes.

Je dois dire que j’ai aimé les deux ambiances, même si je recommanderais plutôt le Kokob aux amoureux et le Toukoul aux groupes d’amis ou familles.

La nourriture: le Toukoul revient dans la course…

Au niveau de la nourriture, comme je vous le disais plus haut, la particularité de ces restaurants et de proposer des plats qui se mangent avec les mains. Le principe est simple: on choisit un menu ou à la carte, on reçoit sur une grande crêpe ses petites préparations (options végétariennes des deux côtés), et on déguste en attrapant sa nourriture avec un morceau de crêpe. C’est donc assez consistant, et avec les crêpes on est vite rassasiés. La plupart des petits plats sont en sauce, avec souvent des viandes mijotées. Le tout est assez relevé, mais il y a différents degrés de piquant en fonction de ce qu’on choisit. Autant j’avais adoré la cuisine du Kokob la première fois, autant la dernière fois où j’y suis retournée j’ai trouvé que les goûts avaient été un peu trop « occidentalisés », les plats n’étaient plus assez relevés à mon goût. Bref, j’avais mieux mangé la première fois. Ici, c’est donc le Toukoul qui l’emporte (mais de peu) pour moi, avec des préparations qui me semblent un peu plus traditionnelles, de bons cocktails, et également des desserts sympas (différents goûts de glace qui changent au jour le jour, dessert à la datte à tomber,…).

Le menu du Kokob…

Et celui du Toukoul

Le gigantesque dessert aux dattes du Toukoul

Le service: l’accueil chaleureux du Kokob

On s’en doutait déjà quand on a vu la difficulté qu’on a eu pour réserver, on a sans surprise préféré le service au Kokob, très sympathique, mais surtout beaucoup moins débordé et plus didactique dans l’explication des plats. Pour une expérience plus chaleureuse, c’est selon mon expérience le Kokob qui l’emporte donc ici aussi.

Le prix: un bon rapport qualité-prix des deux côtés

Enfin, dernier point pour départager les deux adresses: le prix. Si on s’en tient aux menus (ce que nous avons à chaque fois commandé, c’est bien sur moins cher que de prendre à la carte), on est dans la même gamme de prix: entre 20€ et 30€ par personne pour le Kokob, entre 23,5€ et 27,6€ par personne au Toukoul (avec à chaque fois deux personnes minimum). C’est donc pour moi un très bon rapport qualité-prix des deux côtés… eh oui, ça ne vous aide pas ! 😉

Voilà, à vous de choisir entre ces deux restaurants éthiopiens de Bruxelles ! Mais une chose est sure: la cuisine éthiopienne est une cuisine à découvrir de toute urgence si vous n’y avez jamais goûté ! 😉

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *