Cenote Azul: ma première expérience dans un cenote au Yucatan

Voyages

Cenote Azul: ma première expérience dans un cenote au Yucatan

Par  | 

Il est temps de vous parler de ma première expérience dans un cenote au Yucatan, une autre activité immanquable sur la Riviera Maya ! Pour cette première expérience, nous avions choisi un cenote ouvert, le Cenote Azul, proche de notre hôtel à Playa del Carmen. Avec notre voiture de location, nous avons rejoint ce cenote très facilement, après un premier stop matinal à la plage d’Akumal pour nager avec les tortues de mer. Bref, la journée parfaite quoi !

Même si je reviendrai en détail sur les cenotes mexicains dans un petit guide pratique qui suivra mon carnet de voyage au Yucatan, quelques mots sur cette curiosité naturelle du Yucatan pour commencer. Les cenotes (dont le nom vient du maya « dz’onot » qui veut dire puits sacré), sont des piscines naturelles d’eau douce, la plupart ayant été formées suite à l’impact d’une météorites il y a très, très longtemps. Les cenotes peuvent être fermés (ce sont donc des grottes remplies plus ou moins d’eau douce) ou ouverts, comme le Cenote Azul.

L’eau de ce cenote est de l’eau de pluie filtrée à travers un réseau de roches calcaires. L’eau est donc presque translucide. Il se situe près de Puerto Aventuras, et est facilement accessible depuis Playa del Carmen et Tulum. Comme la plupart des cenotes, si vous voulez l’avoir pour vous tout seul, mieux vaut venir en semaine et le matin. Mais je trouve que c’est assez drôle aussi de se retrouver le weekend avec toutes les familles mexicaines venues passer la journée ici pour se reposer.

Après avoir payé l’entrée (70 pesos), on nous montre une place dans le parking situé juste à côté du cenote Azul (celui-ci est très facile d’accès, contrairement à certains autres). Nous embarquons nos masques Easybreath et nous partons à la découverte de ce grand cenote.

A côté du bassin principal surmonté par une petite falaise d’où sautent les plus intrépides (un spectacle assez drôle), il y a également plusieurs petits bassins bien cachés dans la jungle juste à côté. Dans ces petits bassins, il y a plus de poissons et de végétations, mais également beaucoup moins de monde ! On a adoré l’ambiance qui s’en dégageait.

Il n’y a pas beaucoup de profondeur dans la majeur partie du grand cenote, et faites attention: le sol est très glissant ! Je me suis félicitée d’avoir mis des chaussures de plongée, sinon je serais très certainement tombée plusieurs fois…

Enfin, pour profiter du cenote tout en préservant cet écosystème si particulier, n’oubliez pas de mettre de la crème solaire biodégradable, on vous le rappelera dans chaque cenote, les mexicains y font très attention !

Prochaine étape: Xcacel !

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *