Le Jules d'Emilie, le secret bien gardé de Watermael-Boitsfort

Gastronomie

Le Jules d’Emilie, le secret bien gardé de Watermael-Boitsfort

Par  | 

Il y a des fois où je me regrette de ne pas avoir poussé la porte d’un endroit plus tôt. C’est le cas avec le restaurant Le Jules d’Emilie à Watermael-Boitsfort. J’ai habité dans le quartier pendant des années, je suis passée devant un nombre incalculable de fois, et pourtant c’est à peine si j’avais remarqué ce petit restaurant de quartier !

Pourtant le Jules d’Emilie mérite que l’on s’y arrête: dans le style « bistronomie de quartier », ce petit restaurant est vraiment parfait. Si vous avez envie d’un bon repas, à base de bons produits, et à prix corrects, vous êtes au bon endroit. Et que ça fait du bien parfois de revenir aux choses simples et bien faites !

Même si je ne m’y étais jamais arrêtée avant, le restaurant Le Jules d’Emilie existe depuis 12 ans, et si vous vous demandez d’où vient ce nom, il fait référence aux deux enfants des anciens propriétaires.Ici, la déco est assez neutre, cosy et un peu rétro (sur la fenêtre à côté de notre table, une vieille machine à coudre, par exemple).

Le serveur nous amène la carte sur une grande ardoise noire, et même si le choix n’est pas énorme (normal puisque tout est fait maison), nous ne savons déjà pas que choisir !

Finalement, en entrée, je me laisse tenter par la spécialité du chef, les huîtres de Normandie gratinée, et dont la composition varie en fonction des saisons (aux asperges donc en ce moment). En général, je préfère les huîtres crues plutôt que cuites, pourtant ici la préparation est vraiment parfaite, le plat est très savoureux. Monsieur quant à lui choisit un autre plat bien de saison, l’oeuf poché aux asperges et au saumon fumé.

Pour continuer, j’opte pour le filet pur de boeuf Holstein cuit en croûte de sel et jus à la truffe. La croûte de sel m’est d’ailleurs présentée avant la cuisson, plutôt sympa. La viande est tendre à souhait et la sauce un pur bonheur. Malgré tout je ne peux m’empêcher de picorer dans l’assiette de Monsieur, un thon rouge mi-cuit au sésame, mousseline de vitelotte, oignons confits et sauce thaï. Le thon au sésame fond en bouche: difficile de choisir entre ces deux plats tant ils m’ont agréablement surpris tous les deux.

On termine en beauté avec, en dessert, la Dame blanche maison (tout est maison, du biscuit à la glace vanille) et la crème brûlée.

Vous l’aurez compris, ce repas fut un vrai sans faute pour moi. Voilà une cuisine bistronomique et de saison comme je les aime, sans chichis ! Au niveau des prix, le lunch est à 18€, et le menu du marché à 34€. Bref, pas besoin de dépenser une fortune pour se faire plaisir au Jules d’Emilie. Je vous le recommande sans hésiter !

Le Jules d’Emilie
Avenue du Bois de la Cambre 25
1170 Boitsfort
Tél: 02.660.26.77.
Ouvert du lundi au vendredi midi et soir.

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *