Belem: une visite immanquable à Lisbonne

Voyages

Belem: une visite immanquable à Lisbonne

Par  | 

Si vous prévoyez un voyage à Lisbonne, le quartier de Belem, le long du Tage, est une visite immanquable, avec ses fameuses pasteis pour les gourmands, et ses bâtiments classés à l’UNESCO témoignant de l’époque des grandes découvertes, pour les amateurs d’histoire.

Belem se situe à quelques kilomètres du centre de Lisbonne et est facilement accessible en transports en commun (train, bus ou tram). De mon côté, je me suis rendue à Lisbonne au retour de la station balnéaire Cascais, j’y suis donc arrivée directement en train.

Nous y avons passé une petite journée, et nous avons pu visiter la grande partie des curiosités de Belem.

A notre arrivée en fin de matinée à Belem, nous commençons par une petite balade en direction de la Place Alfonso de Albuquerque et l’ancien palais royal qui est devenu aujourd’hui la résidence du président de la république.

belem-lisbonne-portugal-1

belem-lisbonne-portugal-2

belem-lisbonne-portugal-3

belem-lisbonne-portugal-5

Pour le lunch, nous nous arrêtons dans l’un des nombreux petits restaurants situés près du parc. Nous choisissons celui qui est apparemment le plus réputé, Floresta de Belém. On y mange des plats portugais typiques servis généreusement. Les grillades sont particulièrement goûteuses et bon marché.

belem-lisbonne-portugal-10

belem-lisbonne-portugal-11

Rassasiés, nous envisageons un instant de prendre en dessert un pasteis de Bélem à l’Antiga Confeitaria de Belém, le lieu à ne pas manquer à Belem pour les foodies, mais vu le monde nous décidons de repasser plus tard, pour le quatre heure, et nous commençons donc par visiter le Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jeronimos), un magnifique bâtiment classé à l’UNESCO, et sans doute l’un des plus impressionnants à Lisbonne.

belem-lisbonne-portugal-94


belem-lisbonne-portugal-21

belem-lisbonne-portugal-92

Construit à la suite des grandes découvertes portugaises et au retour de Vasco de Gama, ce monastère était à l’origine occupé par les moines de l’ordre de Sait Jérôme. Même si la foule est dense (mais elle doit l’être encore plus le dimanche matin, lorsque la visite est gratuite), la découverte du cloître et des différentes salles du monastère est tout de même impressionnante !

belem-lisbonne-portugal-28


belem-lisbonne-portugal-29

belem-lisbonne-portugal-41

belem-lisbonne-portugal-49

belem-lisbonne-portugal-68

belem-lisbonne-portugal-55

belem-lisbonne-portugal-65


belem-lisbonne-portugal-67


belem-lisbonne-portugal-78

belem-lisbonne-portugal-80

Nous retournons ensuite à l’Antiga Confeitaria de Belém, pour manger leur spécialité: les pasteis de Belém, ces petites tartelettes à la crème dont les portugais raffolent. Pour la petite anecdote, ces pâtisseries sont nées à l’époque où les couvents et monastères pullulaient au Portugal : ceux-ci utilisant énormément de blancs d’ouf pour les hosties, éclaircir le vin et amidonner les vêtements des religieuses, il leur restait énormément de jaunes d’oeuf qu’ils n’utilisaient pas. Pour éviter le gaspillage, ils se mirent donc à fabriquer diverses pâtisseries à base de jaune d’oeuf… dont la plus connue est aujourd’hui le fameux petit pasteis.

Petite astuce: pour éviter la queue interminable à l’extérieure, dirigez-vous directement dans l’une des petites salles à l’arrière de la boutique (pas la grande tout dans le fond), et sautez sur la première table qui se libère. Le service est rapide et vous pouvez également prendre ce que vous voulez à emporter !

Si on tombe au bon moment, on peut également observer la fabrication des pasteis à travers les cuisines vitrées de la pâtisserie.

belem-lisbonne-portugal-91


belem-lisbonne-portugal-84

belem-lisbonne-portugal-16

belem-lisbonne-portugal-87

belem-lisbonne-portugal-85

Nous prenons ensuite la direction du Museu Colacçao Berardo, un gigantesque musée d’art contemporain totalement gratuit et dont l’impressionnante collection a été rassemblée par le millardaire amateur d’art José Berardo. On y retrouve des oeuvres de Warhol, Klein, Polock, Miro, Lichtenstein, Picasso, Dubuffet,… Si vous aimez l’art, on peut facilement y passer des heures ! La partie la plus intéressante se situe au niveau 2 (de 1900 à 1960).

belem-lisbonne-portugal-93

belem-lisbonne-portugal-99

belem-lisbonne-portugal-106

belem-lisbonne-portugal-104

belem-lisbonne-portugal-111

belem-lisbonne-portugal-112

belem-lisbonne-portugal-113

belem-lisbonne-portugal-116


belem-lisbonne-portugal-121

belem-lisbonne-portugal-126

 

Enfin, sous un soleil tapant, nous rejoignons le point le plus éloigné depuis la gare de Belém, la Tour de Belém (Torre de Belém), l’autre bâtiment classé à l’UNESCO de Belem, le long du Tage, une ancienne tour de contrôle maritime datant de l’époque des grandes découvertes et qui surveillait l’entrée des bateaux à Lisbonne. Trop de monde, nous nous contenterons de la voir de l’extérieur.

belem-lisbonne-portugal-129

belem-lisbonne-portugal-136

belem-lisbonne-portugal-132

Nous longeons le Tage sur le chemin du retour jusqu’au Monument des Découvertes (Monumento das Descobertas), construit en 1960 pour célébrer les 500 ans de la mort d’Henri le Navigateur. Sur ce monument figurent tous les grands personnages de l’époque des grandes découvertes maritimes. Du haut de ses 50 mètres, le monument, en forme de caravelle, est très impressionnant ! Il est également possible de monter au sommet du monument via un ascenseur.

belem-lisbonne-portugal-139

belem-lisbonne-portugal-137

belem-lisbonne-portugal-142

belem-lisbonne-portugal-145

Pour continuer la découverte de Lisbonne et du Portugal, rendez-vous sur visitportugal.com.

A suivre sur le blog: la fin de mon voyage à Lisbonne et un nouveau voyage en novembre dans le centre du Portugal !

3 commentaires

  1. Christelle Libotte sur Facebook

    29 septembre 2016 à 11 h 23 min

    oui superbe endroit et délicieuses pâtisseries 🙂

  2. Lucie - WorldTravelheart

    10 octobre 2016 à 19 h 31 min

    J’ai adoré la découverte de Belem (surtout la pâtisserie) lors de mon voyage à Lisbonne ! Bravo pour ce bel article qui résume bien cet incontournable !

  3. Pingback: Caldas da Rainha: étape surprenante dans le Centre du Portugal

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *