L'éveil des Sens: un avis mitigé

Gastronomie

L’éveil des Sens: un avis mitigé

Par  | 
--// Partie 4 sur 27 dans la série Revue des restaurants étoilés de Belgique //--   

Pour la dernière édition en date des RestoDays, nous avions choisi un restaurant étoilé de la région de Charleroi: l’Eveil des Sens. Ravis de nos dernières expériences étoilées dans les provinces de Namur et du Brabant Flamand, nous voulions ainsi continuer notre petit tour de Belgique gastronomique. Hélas, tout n’a cette fois pas été du goût d’Emma…

For the latest edition of RestoDays we selected a starred restaurant in the region of Charleroi: L’Eveil des Sens. Pleased with our recent starred experiences in the provinces of Flemish Brabant and Namur, we were so glad to continue our little tour of Belgian gastronomy. Alas, this time everything was not so perfect…

20130316_132810 J’ai beaucoup hésité quant à la manière de vous parler de ce restaurant: qui suis-je pour critiquer un restaurant qui a reçu les louanges des critiques du Michelin et de bien d’autres? Et puis je me suis dit que cela ne changerait rien à ce que je fais ici à chaque restaurant que je visite: vous donner mon avis, à coeur ouvert, tout simplement ! Un avis plutôt mitigé donc sur ce restaurant malheureusement.

I hesitated a lot about how to tell you about this restaurant: who am I to criticize a restaurant that has received critical acclaim from Michelin and many others? And then I told myself that this would not change what I do here for every restaurant I visit: give you my own opinion, with an open-heart description! So it is rather a mixed opinion, unfortunately, for this restaurant…

Des « frivolités gourmandes cuisinées » en entrée, seule la petite crème aux cranberry ne m’aura pas laissé de marbre. En ce qui concerne le premier des deux plats principaux, le skrei (encore et toujours lui) aux petits pois, anguille fumée, choux et accompagné de bouillon de cidre et de pommes, il m’a semblé une version plus fade de la sandre accompagnée elle aussi d’anguille fumée et de petits légumes, goûtée il y a peu au restaurant Lemonnier, lui aussi étoilé. Nous avons ensuite continué (après une longue attente) avec une canette des Dombes accompagnée d’un jus infusé à la fêve de Tonka et de cuisses confites en parmentier (texture style panade… pas des plus agréables). Meilleur plat du menu tout de même, avec la cuisson parfaite de la canette et les petits légumes en accompagnement qui étaient parfaitement cuits et assaisonnés. Vient, enfin, le dessert, un ananas revisité avec une petite crème vanille et une mousse à la coco. Frais et agréable, sans grande découverte de goût.

From the small hot and cold starters, only the small cranberry cream stayed in my mind. With regard to the first of the two main courses, skrei (once again) with peas, smoked eel, cabbage and broth with cider and apples, it seemed like a bland version of the pike, accompanied also smoked eel and vegetables, we tasted last time at restaurant Lemonnier, also starred. We then continued (after a long wait) with a Dombes duckling accompanied with a juice infused with tonka bean and a  Parmentier with candied thighs(texture pap-style … not pleasant). Best course of the menu anyway, with the perfect cooking of the duckling and the accompanying vegetables were perfectly cooked and seasoned. Finally there was the dessert, a pineapple revisited with a little vanilla cream and coconut mousse. Fresh and pleasant taste without great discovery.

Pour tout vous dire, moi qui n’ai d’habitude jamais besoin de prendre de notes car quand une chose me plait, elle me marque, ici il y a des plats dont, même en revoyant les photos, j’ai vraiment eu du mal à retrouver de quoi ils étaient composés. Je n’ai pas mal mangé, loin de là, mais ma déception vient surtout du fait que je n’ai pas fait de découverte culinaire transcendante ici, peut-être car il y avait beaucoup (trop) de déjà vu. Enfin, à côté de cela, il y a quand même eu quelques couacs côté cuisine: le pauvre Fred a eu un bon gros morceau de nerf dans son américain minute et a enchaîné avec une belle arête dans son poisson. Etait-ce parce que le personnel de salle ne gère pas vraiment une salle remplie , comme c’était le cas lors ces Restodays (une chose rare? on peut vraiment se poser la question)? Pour leur défense, les patrons avaient apparemment été chercher du personnel ailleurs spécialement pour cette « action ». Il n’empêche, pour un restaurant étoilé, c’est quand même très décevant: on « paie » l’étoile mais on ne la retrouve pas vraiment dans l’assiette, ni dans le service (description des plats en 3 mots par les serveurs: alloooo, t’es serveur dans un resto étoilé et t’as pas de vocabulaire, non mais ALLO QUOI!!) (désolée pour ça, c’était plus fort que moi!)

To be honest, I usually never need to take notes because when I like something, I remember it, but here there are dishes that even reviewing the photos, I really struggled remembering what they were made of. I have not had a bad meal, far from it, but my disappointment comes mostly from the fact that I have not done any transcendent culinary discovery here, perhaps because there were (too) much of déjà vu. Finally, besides this, there were still a few quirks on the kitchen side: poor Fred had a good chunk of nerve in his « américain » (raw steak) and continued with a beautiful ridge in his fish. Was it because the staff really does not handle a full room, as was the case in these RestoDays (a rare thing? I really wonder)? In their defense, the bosses apparently brought some new staff specifically for this « action ». Nevertheless, as a Michelin-starred restaurant it is still very disappointing:  you « pay » the star but you don’t really find it in the cuisine or in the service (food description in 3 words by servers: hellooo, you’re server in a restaurant and you do not starry vocabulary, not but what, HELLO, are you serious!) (well, I guess this buzz doesn’t mean a lot to you if you’re not French-speaking but you might want to see that!)

En conclusion: je vais laisser le bénéfice du doute à L’éveil des sens, j’ai tellement entendu de bonnes choses sur ce restaurant que j’espère que ce n’était qu’une mauvaise journée, pour eux comme pour moi. Et j’espère que si vous décidez de tester ce restaurant par vous-même, vous l’aurez cette petite étincelle qui m’a manqué ce jour-là!

In conclusion: I’ll give the benefit of doubt to this restaurant, I heard so many good things about L’Eveil des Sens that I hope it was just a bad day for me as for them. And I hope that if you decide to try this restaurant by yourself, you have that little spark that I missed that day!

(Vous m’excuserez pour la mauvaise qualité des photos, prises avec le smartphone de Fred pour cause d’oubli d’appareil photo…)

(I apologize for the poor quality of photos, but they were taken with Fred’s smartphone as I forgot my camera in Brussels …)

20130316_133443

20130316_132621

20130316_133935

20130316_132826

20130316_132815

20130316_134333

20130316_135050

20130316_133449

20130316_142932

20130316_145720

Adresse: Rue de la Station 105, 6110 Montigny-le-Tilleul. Tel: 071 31 96 92

Navigation - Articles de la série :

<< Restaurant Lemonnier : une cuisine innovante dans le Val de Lesse
Kamo: une cuisine japonaise étoilée (Ixelles) >>


11 commentaires

  1. Au goût d'Emma .be sur Facebook

    25 mars 2013 à 22 h 12 min

    On ne peut pas tomber sur la perle rare à chaque fois ! J’espère que ma prochaine expérience va rattraper celle-ci 🙂

  2. Laurence Boussard sur Facebook

    25 mars 2013 à 22 h 07 min

    en voyant les photos déjà ça ne me tente pas et en lisant ta description encore moins…

  3. Laurence Boussard sur Facebook

    25 mars 2013 à 22 h 15 min

    j’espère aussi en tout cas, c’est chouette de lire 🙂

  4. Kateline

    26 mars 2013 à 15 h 56 min

    Petite question: tu avais payé combien le menu?

    Dans le plat bleu, j’ai l’impression que tu n’as qu’un radis lol

    • Emma

      26 mars 2013 à 16 h 06 min

      Ahah, oui c’était très « gastronomique »…
      Comme c’était les RestoDays, le prix était fixe pour tous les restos participants: 21€ le lunch, 28€ le soir + 15€ par étoile. On a donc payé 36€ (1 étoile) car on a été le midi (sans les boissons). Je suis contente de ne pas avoir été le soir. 🙂

  5. Nmaja

    28 mars 2013 à 16 h 36 min

    Peut-être le fait que ce soit un menu spécial Resto Days ?
    Tu n’es pas la première dont j’entends la déception sur ce restaurant qui reste tout de même dans ma liste de « ceux qui me donnent trop envie pour le jour où j’aurai des petits (ou plutôt gros) sous à dépenser » 😉

    • Emma

      28 mars 2013 à 16 h 40 min

      J’ai déjà été plusieurs fois à des restos dans le cadre des RestoDays et j’avais jusqu’à présent toujours été 100% satisfaite – la qualité du menu doit être (et est normalement)équivalente à ce que le resto propose en temps normal…
      Garde plutôt tes sousous pour L’Air du Temps, encore 100x mieux que la Tram Experience d’y aller « en vrai » 🙂

  6. Pingback: Bon plan: comment réduire son addition dans les restaurants gastronomiques et étoilés en Belgique? | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  7. Pingback: A vos agendas: un Festin Originel pour Culinaria 2014 | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  8. Pingback: Culinaria 2013: le compte-rendu comme si vous y étiez ! | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  9. Pingback: Guide Michelin 2015 : les nouveaux restaurants étoilés de Belgique | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *