The Post World Trip Trauma

Voyages

The Post World Trip Trauma

Par  | 
--// Partie 20 sur 20 dans la série Le tour du monde en 22 jours (2013) //--   

Ces derniers jours j’ai reporté à plusieurs reprises la publication de cet article, sans doute car il était synonyme de la fin complète et totale de notre tour du monde, et de son récit ici sur le blog. Ce qui me rend bien triste, j’aurais voulu que ce voyage se prolonge encore et encore ! Enfin, il est temps de prendre son courage à deux mains et de revenir sur les faits marquants de ce voyage.

These last days I have repeatedly postponed the publication of this article, probably because it meant the complete and total end of our round the world trip, and this travelbook here on the blog. It makes me very sad, I wish this trip continues again and again! But finally, it is time to be brave and go back to the highlights of this trip.

Depuis que je suis toute petite, je ne pense qu’à partir découvrir le monde, au grand malheur de ma famille pour le moins pas très globetrotter. Enfin, à l’exception de ma grand-mère qui m’a permis de quand même faire quelques voyages avant mes 18 ans: Venise, Barcelone, Saint-Tropez, Rhodes, Malte, Chypre, Londres … Des premières expériences de voyage qui m’ont effectivement donné le virus des voyages. Depuis le début de mes études, j’ai donc continué sur cette lancée en participant au maximum de voyages possibles, en fonction de mon budget: Europe, Etats-Unis, Afrique du Nord, j’ai continué à découvrir le monde, au début en style sac à dos essentiellement, puis dernièrement de manière de plus en plus « confortable ». Enfin, tout ça n’était rien comparé à ce voyage de rêve que je viens de vivre… 3 semaines en hôtels grand luxe, à travers le monde, non, effectivement, ça je n’avais jamais testé. Les conséquences, vous vous en doutez. 1) mon sac à dos me fait beaucoup moins envie maintenant et 2) je veux repartir, MAINTENANT. C’est un peu le souci d’un voyage aussi unique que celui-ci: au retour, on se sent un peu perdu, désorienté. Face à trois semaines aussi riches en aventures, le petit train-train quotidien semble bien terne… En plus, étant en pleine période de « croisée des chemins » dans ma vie, je dois dire que cela me fait encore me remettre bien plus en question. Les voyages, y a rien à faire, c’est vraiment mon « trip » (c’est le cas de le dire)… mais on en vit pas, si? Alors, je fais quoi moi?!

Since I was little, I had dreamt of discovering the world, to the great misfortune of my not very globetrotter family. Well, except for my grandmother who allowed me to make a few trips before I turned 18: Venice, Barcelona, St. Tropez, Rhodes, Malta, Cyprus, London … First travel experiences that I have actually given me the travel bug. Since the beginning of my studies, so I kept travelling as much as I could, depending on my budget: Europe, United States, North Africa, I continued to explore the world, at the beginning backpack-style essentially and lately in a more « comfortable » way. In the end, it was nothing compared to that dream trip that I have lived … 3 weeks in luxury hotels in the entire world, no, actually, that I had never tested. Consequences, as you can imagine. 1) my backpack appeals to me a lot less now and 2) I want to go back NOW. It’s a bit the concern of a travel as unique as this one: on return, you feel a bit lost, disoriented. After three weeks so rich in adventures, small daily grind seem very dull … In addition, being in the midst of « crossroads » in my life, I must say that I ask myself even more questions now. Travel really is my « trip » (if I might say) … but you can’t really make a living out of it, do you? So what do I do?!

Enfin, je vais arrêter de vous embêter avec mon « post world trip trauma », je suis sure que vous préférerez la partie qui vient: ce que je retiendrai de ce voyage.

Finally, I’ll stop bothering you with my « post world trip trauma « , I’m sure you prefer the next part: what I will remember about this trip.

Bon, déjà, quelques chiffres. Ce voyage, ça aura été:

  • 11 vols et environs deux jours et demi dans un avion
  • 9 hôtels dans 4 continents
  • 36 restaurants (sans compter les petit déj)
  • 4 kg de pris pour Fred, 2 pour moi (déjà perdus, ouf)
  • 5 guides du tonnerre
  • 5004 photos

Well, now, some numbers. This trip has meant:

  • 11 flights and about two and a half days on a plane
  • 9 hotels in 4 continents
  • 36 restaurants (excluding breakfast)
  • 4 kg gained for Fred, two for me (already lost, phew)
  • 5 perfect guides
  • 5004 pictures

Mais c’est aussi encore plus de souvenirs, que l’on gardera toute notre vie. C’est aussi des instantanés, des moments clés qui reviennent sans cesse en tête, allez savoir pourquoi ceux-là et pas d’autres. L’attente du ferry de retour sur le port d’Egine. La photo du patron dans le resto près des Halles à Athènes. L’indien au mono-sourcil dans la file pour le vol vers Amman. Les colliers de fleurs et le sourire du concierge à notre arrivée à Delhi. La marche jusqu’au « temple lotus » à pieds nus. La vue sur le Taj Mahal quand le brouillard s’est enfin levé. La fin d’après-midi dans la piscine de l’Oberoi Armavillas. Le serpent à l’hôtel d’Ubud. Ma crampe de malade à vélo en plein milieux des rizières. La vue de la chambre à Munduk et le bruit de l’eau qui se déverse dans les rizières. Les kangourous en mode gros lapins en Australie. Le chauffeur de taxi asthmatique et ses coups de frein. La vue sur Times Square depuis le Novotel. Le mémorial du 11/09 à Staten Island. L’accent de Scarlet. Et le retour à Bruxelles, accueillis par un ciel gris…

But it is also more memories that we will keep during our entire life. It is also snapshots of key moments that keep coming back in my head, god knows why these and not others. Waiting for the ferry back to the port of Aegina. The photo of the patron in the restaurant near the Halles in Athens. The Indian with the mono-brow in the queue for the flight to Amman. Necklaces of flowers and smiling concierge on arrival in Delhi. The walk to the « lotus temple » barefoot. The view of the Taj Mahal when the fog finally lifted. Late afternoon in the pool at the Oberoi Armavillas. The snake at Ubud hotel. Cramp on my bike in the midst of rice fields. The view from the room in Munduk and the sound of water flowing into the rice. Realization that kangaroos are just big rabbits in Australia. The taxi driver and his asthmatic brakings. The view from the Novotel Times Square. The memorial of 11/09 in Staten Island. The accent of Scarlet. And return to Brussels, greeted by a gray sky …

Pour tout cela et tout le reste, merci à…

  • Schweppes, Emilie et toute l’équipe pour avoir créé un concours aussi dingue et l’avoir mené à bien. Vous nous avez fait vivre les trois plus belles semaines de nos vies !
  • Eagle Travel et Julien pour avoir créé un si merveilleux programme sur mesure
  • Nikon et Fabienne pour m’avoir permis de faire de si belles photos avec le Nikon D3200 et l’objectif AF-S Nikkor 18-200 mm
  • tous nos guides, chauffeurs (à part « l’asthmatique » – sans doute plutôt fumeur trop actif – de Sydney !!), concierges, et toutes les autres personnes qui nous ont aidé à profiter au mieux de notre voyage
  • Fred, mon fidèle compagnon de voyage, pour m’avoir suivi autour du monde et avoir été un tel héros à Athènes
  • et bien sur vous, chers lecteurs, pour avoir été aussi nombreux à suivre nos aventures et à avoir été aussi enthousiastes ! J’espère que vous continuerez à suivre mes aventures en Belgique et ailleurs sur le blog. Pour le « ailleurs », Miami se trouve actuellement en tête de mes projets, suivi de près par le Mexique (mon rêve de toujours) et le Japon.

PS: en cliquant sur les différents points sur la carte, vous pourrez (re)lire tous les articles de notre tour du monde !

For all this and everything else, thank you …

  • Schweppes, Emilie and the entire team for creating a contest as crazy as this one and have completed it so well. You made us live the three best weeks of our lives!
  • Eagle Travel and Julien for creating such a wonderful personnalized program 
  • Nikon and Fabienne for allowing me to make such beautiful pictures with the Nikon D3200 and AF-S Nikkor 18-200 mm
  • All our guides, drivers (except for « asthmatic » – perhaps rather too active smoker – in Sydney!), concierges, and all others who helped us make the most of our trip
  • Fred, my faithful travel companion to follow me around the world and have been such a hero in Athens
  • and of course you, dear readers, for being so many to follow our adventures and have been so excited! I hope you continue to follow my adventures in Belgium and elsewhere on the blog. For the « elsewhere », Miami is currently head of my projects, closely followed by Mexico (my lifelong dream) and Japan.

PS: By clicking on different points on the map, you can (re) read all the articles of our world tour!

Navigation - Articles de la série :

<< Tour du monde/ Jours 21 & 22: New York – Madrid – Bruxelles



laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *