Cascais et la riviera portugaise, sur les traces de James Bond

Voyages

Cascais et la riviera portugaise, sur les traces de James Bond

Par  | 

Après une première visite estivale à Cascais, plutôt orientée « plage-piscine-coquillages&crustacés », je suis retournée il y a quelques semaines de cela dans cette station balnéaire située à 30 minutes à peine de Lisbonne pour découvrir un autre aspect de Cascais… sur les traces de James Bond !

Cascais vue depuis le phare Farol de Santa Marta

Cascais vue depuis le phare Farol de Santa Marta

cascais-james-bond (67)

… et vue depuis l’eau

Je dois l’avouer, je ne savais même pas que la ville de Cascais était de si près liée à l’histoire de James Bond lorsque j’y ai séjourné l’année passée. Quelle ne fut donc pas ma surprise lorsque l’office de tourisme portugais me proposa d’y retourner en mode James Bond Girl. Mission accepted, intriguée, je me retrouvais donc quelques semaines plus tard à Brussels Airport, pour prendre un vol de TAP Portugal en direction de Lisbonne.

Mon QG de luxe pour quelques jours: le Sheraton Cascais Resort !

Mon QG de luxe pour quelques jours: le Sheraton Cascais Resort !

cascais-james-bond (5)

En réalité, Cascais est liée de plusieurs manières à James Bond. Tout commence durant les années 1940. Alors que la deuxième guerre mondiale fait rage dans le reste de l’Europe, le Portugal, qui est neutre, devient un des plus importants centres d’espionnage. Les espions des deux camps se retrouvent en terrain neutre sur la riviera portugaise, et plus particulièrement à Cascais et à Estoril. De nouveaux hôtels modernes viennent d’y être construits, et l’ambiance est même plutôt à la fête ici : un sacré contraste avec le reste du continent ! En se baladant le long de la côte, on ne peut qu’essayer de s’imaginer ce que pouvait être l’ambiance à l’époque.

cascais-james-bond (91)

cascais-james-bond (87)

Parmi ces espions qui séjournent à Estoril, un nom familier: Ian Fleming ! Vous ne le savez peut-être pas, mais le créateur du personnage de James Bond fut lui-même un espion anglais. Selon les dires de Ian Fleming lui-même, c’est l’atmosphère d’Estoril durant ces années qui lui aurait inspiré le premier tome des aventures de James Bond, Casino Royale.

C’est donc le casino d’Estoril, qui existe d’ailleurs toujours, qui aurait servi de base à l’histoire de Casino Royale. Qui plus est, c’est à Estoril que Ian Fleming a rencontré l’agent double Popov, qui fut son inspiration principale pour le personnage de James Bond. Bref, on peut le dire: James Bond est né ici, à Estoril !

L’endroit le plus emblématique d’Estoril pour les fans de 007 reste l’hôtel Palacio, qui était le QG des espions anglais durant la guerre. C’est ici que Ian Fleming aurait rencontré Popov, et tous les deux y avaient en tout cas leurs habitudes. Pour preuve, les factures conservées par l’hôtel et signées par Fleming et Popov.

cascais-james-bond (95)

cascais-james-bond (99)

Mais ce n’est pas tout ! Des années plus tard, en 1969, c’est également à Estoril et à l’hôtel Palacio qu’a été tourné une partie du film Au Service Secret de sa Majesté, le seul film avec George Lazenby dans le rôle de James Bond. Dans une scène apparaît un jeune concierge de l’hôtel Palacio. 47 ans plus tard, c’est toujours José, le concierge figurant dans le film, qui vous accueillera – certes, avec quelques rides de plus 😉 – à l’accueil de l’hôtel Palacio ! Incroyable, non? José ne manque pas d’anecdotes sur sa longue carrière à l’hôtel Palacio, qui fut longtemps fréquenté par plusieurs familles royales et la haute société européenne, et vous montera très certainement avec plaisir quelques photos de son heure de gloire.


cascais-bond (7)

cascais-bond (6)

cascais-bond (5)

C’est avec José que nous finissons la visite de l’hôtel par un petit verre au Spies Bar, le bar où se retrouvaient tous les espions, et que Fleming et Popov fréquentaient aussi. Impossible de commander autre chose qu’un Dry Martini, devenu depuis lors la spécialité de la maison… shaken, not stirred ! 😉

cascais-james-bond (106)

cascais-james-bond (115)

Et pour compléter la visite de Cascais dans la peau de 007, voici quelques adresses et activités que James Bond ne renierait pas, et qui rappellent également la grande époque d’Estoril:

  • Un repas italien à l’hôtel Real Villa Italia, ancienne demeure du roi d’Italie Humberto II. Très chic !
  • Un tour en yacht le long de la riviera portugaise avec Aquastart ! Et à votre retour à la Marina de Cascais, arrêtez-vous pour un petit cocktail (on a dit qu’on se mettait dans la peau de 007, non?!) au resto-bar Hemingway.
  • Espion ou pas, ne manquez pas deux des meilleures adresses de Cascais pour manger poissons et fruits de mer: le restaurant « Mar do Inferno » près du point de vue de la Boca do Inferno et le restaurant O Pescador dans le centre-ville.

cascais-james-bond (26)

cascais-james-bond (35)

cascais-james-bond (33)

cascais-james-bond (39)

cascais-james-bond (48)

cascais-james-bond (53)

cascais-james-bond (59)

cascais-james-bond (54)

cascais-james-bond (58)

cascais-james-bond (63)

c-james-bond (66)

c-james-bond (75)

c-james-bond (78)

c-james-bond (82)

c-james-bond (85)

c-james-bond (117)

c-james-bond (118)

Pour plus d’idées d’activités à Cascais, je vous invite également à relire mon article sur mon précédent séjour détente à Cascais.

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *