Que faire lors d'une escale en Islande?

Voyages

Que faire lors d’une escale en Islande?

Par  | 

Vous le savez, depuis mes premiers pas en Islande en mai 2014, je suis tombée sous le charme de ce pays, de sa nature grandiose mais également de sa culture et de ses surprenants habitants. Après ce premier grand roadtrip le long de la Route 1, je suis retournée en Islande en mars dernier à l’invitation d’Icelandair et j’y ai vécu une expérience totalement différente. Comme le soleil avait laissé place à la neige, j’ai redécouvert le pays sous un autre jour… Mais surtout cette fois-ci nous n’avons pas avalé les kilomètres: j’ai découvert que l’Islande était également l’endroit idéal pour une dépaysante « escale » de quelques jours, et que de nombreuses activités et découvertes étaient possibles tout en restant dans les environs de Reykjavik. En plus, grâce à la campagne #MyStopOver d’Icelandair, vous pouvez faire une escale en Islande sans frais supplémentaires (jusqu’à 7 jours) si vous voyagez vers l’Amérique du Nord ! Vous pouvez donc par exemple vous arrêter 3 jours gratuitement en Islande au retour d’un voyage vers New York (vous retrouverez tous les détails pratiques en fin d’article). Bref, plus d’excuse pour ne pas découvrir cet incroyable pays. 😉

Voici donc 10 expériences (parmi tant d’autres) à ne pas manquer lors d’une escale en Islande !

1. Découvrir le Cercle d’Or

Le Cercle d’Or est l’excursion d’un jour la plus populaire au départ de Reykjavik. En effet, ce petit circuit permet de découvrir en un jour des paysages variés: geysers, volcans, chutes d’eau, glaciers, sources chaudes naturelles,… Un vrai petit concentré de l’Islande. Mais bien sur, vous ne serez pas les seuls à vouloir découvrir le Cercle d’Or : c’est la zone la plus touristique en dehors de Reykjavik. Chaque saison y a ses avantages et ses inconvénients : l’été, c’est très fréquenté mais il y a de très chouettes balades à faire un peu partout, alors que l’hiver la foule est moindre mais il vous faut être bien équipé (et motivé) si vous voulez découvrir plus longuement à pied ces paysages.

Je vous invite à relire l’article que j’avais consacré au Cercle d’Or après notre premier voyage. Et pour la version hiver, voici les lieux que j’ai revisité lors de cette escale…

Le parc national historique de Thingvellir (classé à l’UNESCO), situé entre les plaques tectoniques européenne et américaine, et que j’ai eu très difficile à reconnaître dans la neige !

escale-en-islande (17)

escale-en-islande (16)

Notre guide Ingimundur en train de boire l’eau pure du parc

Geysir, où l’on reste bouche bée toutes les quelques minutes face aux explosions du geyser actuellement actif, Strokkur. Encore plus impressionnant l’hiver que l’été selon moi !

escale-en-islande (20)

escale-en-islande (21)

escale-en-islande (19)

Et enfin, Gullfoss : la chute d’eau est toujours aussi impressionnant l’hiver même si son débit d’eau est ralenti par la neige et le gel. On ne peut par contre pas se rendre jusqu’au bout du sentier pour l’observer de plus près (comme nous l’avions fait en été) lorsqu’il y a de la neige.

escale-en-islande (36)

escale-en-islande (39)

2. Faire de la moto-neige !

Faire de la moto-neige sur un glacier est certainement l’activité que j’ai préférée durant cette escale en Islande. C’était la première fois de ma vie que je conduisais une moto-neige et j’ai trouvé ça super sympa même si j’ai encore besoin d’entraînement avant de maîtriser parfaitement les virages ! 😉 Nous avons roulé dans le blanc quasi total sur le glacier de Langjökull, avec de la neige à perte de vue : une expérience tout simplement incroyable. Si vous n’avez pas un gros budget mais que vous souhaitez investir dans une activité un peu plus cher, c’est celle-ci que je vous conseille sans hésitation.

Pour plus d’info: Mountaineers of Iceland (excursions tout compris possibles au départ de Reykjavik)

escale-en-islande (29)

escale-en-islande (32)

escale-en-islande (31)

escale-en-islande (30)

escale-en-islande (33)

escale-en-islande (35)

3. Profiter des sources chaudes naturelles

La grande passion des islandais : se baigner ! Vous ne pouvez donc pas aller en Islande sans profiter vous aussi de ses nombreuses sources d’eau chaudes, piscines naturelles, spa et « hot tubs » (spas extérieurs naturellement chauffés). Et ce ne sont pas les choix qui manquent dans le Sud de l’Islande.

Bien sur, il y a l’incontournable Blue Lagoon, un lieu impressionnant mais très fréquenté, comme nous avions pu le constater lors de notre premier voyage. Il se situe près de l’aéroport de Keflavik, nous vous conseillons donc de vous y rendre en chemin.

roadtrip_islande (20)

blue_lagoon_islande (27)

Cependant, il y a plusieurs possibilités pour vivre une expérience alternative à proximité de Reykjavik. Par exemple, vous pouvez comme nous l’avons fait cette fois-ci vous rendre au Secret Lagoon (Gamla Laugin), une piscine naturellement chauffée et encore très peu fréquentée.

escale-en-islande (54)

escale-en-islande (141)

Si vous êtes aventureux, vous pouvez également découvrir la piscine naturelle de Seljavallalaug, un peu plus difficile d’accès mais totalement gratuite. Pour savoir comment y arriver et pour plus de photos, je vous invite à relire mon article ici (pas certaine par contre de l’état de la route en hiver… si quelqu’un a tenté le coup, n’hésitez pas à vous manifester ! 😉 ).

islande-roadtrip-sud (183)

islande-roadtrip-sud (190)

Sachez également que de nombreux hôtels disposent de leurs propres piscines géothermiques et « hot tubs »… parfait pour se mettre dans l’ambiance dès le petit matin ! 😉

escale-en-islande (81)

Hot Tub matinal à l’hôtel Frost and Fire (voir plus bas)

Mais attention, il n’est pas possible de se baigner dans toutes les sources d’eau chaude… certaines sont très, très chaudes (c’est d’ailleurs pourquoi en Islande il vaut mieux ne jamais « tester » la température de l’eau avec vos doigts si vous êtes en pleine nature ! 😉 ). Lors de cette escale, nous sommes par exemple passés par les sources de Deildartunguhver (à vous souhaits!) qui jaïssent à plus de 100°C et permettent d’alimenter en eau chaude les villes voisines depuis 1925. Le tuyau utilisé pour transmettre l’eau fait 74 km de long et est considéré comme le plus long au monde dans sa catégorie.

escale-en-islande (95)

4. Se plonger dans l’histoire islandaise à Reykjavik

Même si cette fois-ci nous n’ avons passé que 2 courtes nuits et une très chouette soirée à Reykjavik, lors de notre premier voyage nous y avions passé une journée complète et j’avais adoré l’atmosphère très relax de la capitale islandaise. On peut facilement parcourir la ville à pied et les différents musées de la ville vous en apprendront beaucoup sur l’histoire et la culture du pays.

A (re)lire pour en savoir plus : une journée à Reykjavik

escale-en-islande (120)

Reykjavik by night

un-jour-a-reykjavik (2)

Reykjavik by day

5. Passer la nuit dans un hôtel au design islandais

Si vous n’avez jamais mis les pieds dans un pays nordique, vous serez peut-être surpris du design parfois très minimaliste des hôtels en Islande. Le design islandais est dans la ligne du design scandinave, épuré et fonctionnel.

A Reykjavik, ce ne sont pas les hôtels de ce genre qui manquent. Mais pour avoir un bon service, soyez prêts à mettre le prix (on vous parle d’expérience 😉 ). Le premier hôtel de notre escale était le charmant  Icelandair hotel Reykjavik Natura, le parfait exemple de design islandais à 20 minutes à pied du centre-ville de Reykjavik. L’hôtel est décoré d’œuvres d’artistes locaux, possède une piscine géothermique et offre un petit-déjeuner de dingue, à base de produits organiques locaux.

escale-en-islande (2)

escale-en-islande (3)

escale-en-islande (5)

Nous avons passé la seconde nuit dans mon hôtel coup de cœur de ce voyage, l’hôtel Frost and Fire à Hveragerðiune ville située dans une zone géothermique importante, à un peu plus d’une heure de route de Reykjavik. Etrangement, nous avions déjà passé une nuit à Hveragerði lors de notre premier voyage et je n’avais pas vraiment été sous le charme de la ville. Cette fois-ci, mon expérience a donc été totalement différente: j’ai trouvé la ville plus charmante et impressionnante durant l’hiver et j’ai surtout adoré le bien nommé hôtel-restaurant Frost and Fire, entouré de fumerolles et de « hot springs » utilisés pour la cuisson du pain et autres mets servis au petit-déjeuner et au restaurant de l’hôtel, Varma. Cerise sur le gâteau, l’hôtel possède une piscine extérieure chauffée ainsi que deux « hot tubs » faisant face à la rivière dans un cadre tout simplement idyllique. Je n’ai pu résister à y plonger malgré la neige et la température extérieure ! Un pur bonheur et une expérience 100% islandaise… 😉

escale-en-islande (77)

escale-en-islande (57)

escale-en-islande (58)

escale-en-islande (79)

escale-en-islande (89)

Pour la troisième et dernière (courte) nuit de notre escale en Islande, nous sommes retournés à Reykjavik où nous avons dormi au luxueux hôtel Hilton Reykjavík NordicaJ’ai beaucoup aimé les grandes chambres avec vue panoramique sur Reykjavik ainsi que la décoration très contemporaine du lobby de l’hôtel. L’hôtel possède également un spa, que nous n’avons pas eu l’occasion de tester (quel dommage !).

escale-en-islande (114)

escale-en-islande (115)

escale-en-islande (116)

escale-en-islande (118)

6. Manger du poisson dès le petit-déjeuner

Votre expérience islandaise n’est pas complète si vous ne mangez pas du poisson dès le petit-déjeuner ! La star en Islande, c’est le hareng, qui se mange à toutes les sauces (et souvent dans une marinade assez sucrée). Autres spécialités islandaises à découvrir au petit-déj: le « caviar » en tube de dentifrice (le pire, c’est que c’est bon !) et les « rémoulades » islandaises à base de poisson.

escale-en-islande (4)

Hareng, caviar et remoulades à l’hôtel Natura

7. Goûter aux spécialités islandaises

Mais la gastronomie islandaise ne s’arrête pas à ça. Les spécialités islandaises sont bien plus riches que ce que l’on pourrait penser à première vue. Bien sur, on retrouvera à beaucoup de tables des gratins de poisson, du « rye bread » (pain cuit sous terre grâce à la géothermie) et de l’agneau (de la langue au cœur, tout se mange ici dans l’agneau, fumé, en soupe ou en cuisson basse température). Mais à côté de ces plats populaires, on retrouvera également des mets beaucoup plus raffinés, à déguster aux meilleures tables du pays. Comme à notre habitude, nous avons goûté à toutes ces spécialités: du macareux au requin putréfié (oui, vous avez bien lu!), nous n’avons reculé devant rien et nous vous en reparlerons avec plus de détails dans un prochain article dédié à la gastronomie islandaise.

En attendant, voici quelques adresses testées et approuvées à Reykjavik et dans les environs:

  • Restaurant Varma : cuisine slow food, gastronomique et géothermique à Hveragerði, à l’entrée du Cercle d’Or
  • Restaurant Kjöt og Kunst: également à Hveragerði, cuisine traditionnelle cuisinée grâce à l’énergie géothermique
  • Restaurant Fiskfélagið – Fishcompany : un des restaurants les plus réputés de Reykjavik,cuisine contemporaine et gastronomique, super rapport qualité-prix. Leur menu « Around Iceland » est idéal pour découvrir les produits locaux.
  • Restaurant 3 Frakkar: la gastronomie islandaise traditionnelle dans toute sa splendeur à Reykjavik. Bonne adresse pour manger du macareux.
  • Restaurant Laugaás: excellents gratins de poisson dans un des plus vieux restaurants d’Islande
  • Café Paris : un restaurant très populaire à Reykjavik, ambiance animée, plats copieux et prix raisonnables
  • Café Babalu: un café à l’ambiance cosy, parfait pour un quatre heure gourmand à Reykjavik
  • Icelandic Fish and Chips: « bistro organique » près du vieux port de Reykjavik, spécialisé dans les fish & chips.
  • Gullfoss Kaffi : délicieuses soupes islandaises traditionnelles à côté de la chute d’eau de Gullfoss
  • Restaurant Húsafell: soupes et petite restauration à l’entrée du glacier de Langjökull
  • Serre Friðheimar : soupe de tomates à tomber par terre à déguster au milieu des plants de tomates (les serres sont un autre aspect important de la cuisine islandaise)
  • Kolaportid Flea Market: le marché aux puces de Reykjavik, où vous pourrez acheter des produits islandais de toutes sortes (œufs d’oiseaux, poisson séché, viande fumée,…).
escale-en-islande (23)

Soupe d’agneau traditionnelle au Gullfoss Kaffi

escale-en-islande (72)

Lingue bleue, langoustine, légumes cuits à la géothermie et sauce au vin mousseux. De la haute gastronomie au restaurant Varma.

escale-en-islande (134)

Délicieux agneau confit des VestFirdir au restaurant Fishcompany

8. S’émerveiller devant les chutes d’eau et cascades islandaises

L’Islande possède de nombreuses chutes d’eau, plus impressionnantes les unes que les autres. Il y en a de nombreuses situées à proximité de Reykjavik, pour vous aider à les trouver une carte détaillée des principales « waterfalls » est disponible ici.

En voici 3 qui m’ont particulièrement impressionné dans le sud de l’Islande:

Gullfoss, dans le Cercle d’Or, dont je vous parlais plus haut.

escale-en-islande (38)

Les chutes d’eau de Hraunfossar, une multitude de petites chutes d’eau sortant d’un champs de lave sur près d’un kilomètre de long et se déversant dans la rivière Hvità.

escale-en-islande (112)

Skogafoss, une chute d’eau haute de 60 mètres et l’une des plus impressionnantes d’Islande.

islande-roadtrip-sud (77)

9. S’aventurer sur un glacier

Si vous avez du temps et si vous aimez l’aventure, vous pouvez également vous aventurer en voiture ou à pied (selon la saison) sur un glacier. En hiver, la seule manière d’y arriver est d’être muni d’une très bonne 4×4 voire même d’une « Super Jeep » comme celle de notre guide Ingimundur. Nous avons ainsi passé une après-midi à « escalader » le glacier de Langjökull à du 1km/heure. Même s’il faut être très patient et parfois avoir le cœur bien accroché, (se faire) conduire sur un glacier dans le blanc le plus total est une expérience en soi, croyez-moi ! Finalement, notre périple nous a permis de découvrir le plus long tunnel de glace d’Europe en avant-première, l’Ice Cave, construite plusieurs mètres sous le glacier et qui ouvrira officiellement le 1er juin 2015. C’est une excursion que je vous conseille tout de même de faire plutôt l’été, pour éviter de perdre des heures sur le glacier avant d’y arriver.

escale-en-islande (11)

Le bolide d’Ingimundur

escale-en-islande (101)

escale-en-islande (102)

escale-en-islande (103)

Arrivée à l’Ice Cave… enfin !

escale-en-islande (106)

escale-en-islande (105)

escale-en-islande (107)

Et pour les amoureux amateurs de glacer… il y a même une chapelle sous le glacier !

10. Observer la nature… tout simplement

L’Islande est la destination parfaite pour un roadtrip: qui pourrait se lasser de voir défiler tant de paysages incroyables? En plus, observer la nature, c’est gratuit : eh non, tout n’est pas hors de prix en Islande. 😉

escale-en-islande (13)

escale-en-islande (15)

escale-en-islande (25)

escale-en-islande (27)

11. Les aurores boréales… le bonus des chanceux !

Lors de mes deux voyages en Islande, je n’espérais pas voir d’aurores boréales: et tant mieux car nous n’en avons pas vu. Je connais tant de voyageurs déçus d’être « rentrés bredouille » que je ne peux vous donner qu’un conseil: ne courrez pas après, les aurores boréales sont une expérience unique mais quelle que soit la période durant laquelle vous voyagez, vous n’avez jamais la garantie de pouvoir en observer une. Et pour le pas guetter toute la soirée et la nuit, je vous suggère de vérifier la probabilité d’une aurore sur ce site de prévision météorologique.

Une escale en Islande en pratique:

Icelandair, avec sa campagne « MyStopover », propose un une escale en Islande à tous ses passagers voyageant entre l’Europe et l’Amérique du Nord, jusqu’à 7 nuits à l’aller et/ou au retour sans supplément sur le prix du billet.

Des vols directs vers l’Islande sont disponibles toute l’année au départ de Paris ou d’Amsterdam. La liaison Bruxelles-Reykjavik est ouverte uniquement en haute saison (en 2015, du 30 avril au 25 octobre et jusqu’à 5 vols par semaine en plein été), à partir de 349€ TTC l’aller-retour.

Et si vous n’avez pas envie d’organiser par vous-même votre séjour sur place, sachez que cette escale en Islande a été organisée par l’agence de voyage d’Icelandair, Iceland Travel, pour laquelle travaillait notre super guide Ingimundur, qui parlait un français parfait et n’était jamais en manque d’anecdotes intéressantes à propos de son pays !

Pour aller plus loin:
Pour plus d’idées d’activités, je vous conseille le guide de voyage « Top 10 Iceland » en anglais. Pour à peine un peu plus de 10€, il m’a été d’une grande aide: petit, pratique et rempli de bonnes adresses ! En français, le « Guide du Routard Islande » est comme à son habitude toujours très pratique également.

2 commentaires

  1. Valérie@EnvieVoyages

    14 juin 2015 à 7 h 43 min

    J’aime beaucoup l’idée de m’arrêter quelques jours en Islande en rentrant des USA. Dépaysement garanti!

  2. Pingback: Gastronomie belgo-islandaise au restaurant Souvenir à Ypres

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *