J'ai testé la cani-rando, randonnée avec des chiens de traîneau

Voyages

J’ai testé la cani-rando, randonnée avec des chiens de traîneau

Par  | 

Si je vous parle de balade avec des chiens de traîneau, vous imaginez sans doute des chiens (de préférence des huskys) tirant des traîneaux sur la neige… et moi aussi. Quand une activité avec des chiens de traîneau fut mise au programme de mon voyage dans les Vosges en février dernier, je m’attendais donc à m’asseoir sagement sur un de ces petits traîneaux et à me faire tirer par plusieurs chiens, au cœur des forêts enneigées de La Bresse… je voyais déjà le tableau ! Alors, quand on nous a annoncé que l’activité était plus précisément de la « cani-rando », j’ai été assez surprise : pas de traîneau? Mais comment les chiens vont-ils nous tirer alors? Et c’est comme ça que j’ai appris que dans la cani-rando (ou randonnée canine), les chiens, c’est toi qu’ils tirent directement ! Ce qui implique bien évidemment que tu n’es pas confortablement assis dans ton traîneau, mais que tu dois marcher… Le bon côté, c’est qu’on peut pratiquer cette activité toute l’année, le moins bon (j’allais en faire les frais) c’est que ça peut se révéler beaucoup plus physique et difficile.

Avec une telle intro, vous devez peut-être vous dire que je n’ai pas aimé cette activité. Pourtant (je dois être un peu maso sur les bords…), je garde un assez bon souvenir de cette balade. Certes, ce fut difficile (et ça m’a presque rendue malade !) mais j’ai vraiment adoré le contact avec les chiens (de vrais amours !!) et le côté insolite de toute cette expédition dans la neige, à quelques heures seulement de la Belgique – quel dépaysement !

Bref, revenons au vif du sujet ! C’est donc à la station de La Bresse que j’ai découvert et testé pour la première fois la cani-rando.

cani-rando (48)

cani-rando (1)

cani-rando (16)

C’est une meute de chiennes ravies que nous voyons sortir de la remorque de leur maître, aussi excitées que nous de la balade qui s’annonce ! Au programme : un « petit » circuit découverte d’une heure.

Nous mettons donc nos raquettes, accrochons les chiens à notre taille, et c’est parti ! Ma chienne, Orca, est un vrai puceron. Je ne vais pas assez vite à son goût, celle-ci fait donc des petits bons de sauterelle assez drôles à voir. Malgré tout, j’arrive à ne pas me faire entraîner dans sa course, et la première partie du chemin se révèle assez facile.

cani-rando (21)

cani-rando (25)

cani-rando (29)

cani-rando (26)

cani-rando (37)

« Allez quoi, avance !! »

cani-rando (32)

cani-rando (31)

Et puis, c’est là que les choses se corsèrent… le sentier habituellement dégagé ne l’était pas (il faut dire que l’épaisse couche de neige n’est pas si courante que ça dans le coin, en dehors des pistes) et la poudreuse se révéla vite assez casse-gueule !

cani-rando (39)

cani-rando (43)

cani-rando (40)

cani-rando (41)

Tour à tour, nous tombons comme des mouches… et c’est comme ça que l’on passe de ça (tout sourire/joie de vivre/Vive Orca !):

cani-rando (33)

A ça ! (ou « mais qu’est-ce que je fous là/ je suis trempée/c’est où la fin du sentier? » – oui, en vrai, j’aime bien faire la gueule, des fois 😉 )

cani-rando (35)

Eh oui, alors que je m’en sortais plutôt bien jusqu’à la moitié du chemin, un pied mal posé et hop ! me voilà avec de la neige jusqu’à la taille, et impossible de me sortir de là à cause de mes raquettes bloquées dans la neige. Bref, je suis restée comme ça un bon quart d’heure avant que mes sauveurs ne viennent me libérer (merci encore !! )… et c’est là que je me suis rappelée pourquoi je n’aimais pas la neige, à la base ! 😉

cani-rando (45)

Les lieux du crime, dernière photo avant de sauver de justesse mon appareil !

Au final, une petite dizaine de chutes plus tard, nous étions de retour à notre point de départ, pour le plus grand bonheur de tout le monde… sauf des chiennes, qui elles auraient bien continué toute la journée ! 😉

cani-rando (34)

cani-rando (49)

cani-rando (46)

Allez, pas de rancune Orca, c’était finalement une très chouette expérience, et c’est une activité qui mérite d’être plus connue. Je pense que nous n’avons pas eu de chance avec la neige ce jour-là, car il paraît qu’en général, les gens ne tombent pas comme des mouches tous les deux mètres… Je retenterais bien l’expérience l’été, sans mon « amie » la neige ! 😉

Plus d’informations: randonnée réalisée avec Sébastien Mangeonjean de Rondins et Passion, vous pouvez le contacter via son site internet pour plus de détails sur les cani-randos qu’il organise.

 Connaissiez-vous la cani-rando? Est-ce une activité qui vous tente? 

3 commentaires

  1. LadyMilonguera

    10 mars 2015 à 15 h 18 min

    C’est une expérience qu’il me plairait aussi beaucoup de tester…

  2. Carine Delanne Buch sur Facebook

    10 mars 2015 à 15 h 22 min

    Merci pour ce bel article ! 🙂

  3. Sarah Blieux sur Facebook

    10 mars 2015 à 17 h 28 min

    Je vais finir par me désabonner de ta page 😀

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *