Roadtrip en Islande : itinéraire et infos pratiques

Voyages

Roadtrip en Islande : itinéraire et infos pratiques

Par  | 
--// Partie 12 sur 12 dans la série Roadtrip en Islande (2014) //--   

Notre roadtrip en Islande en mai dernier a été un de nos plus beaux voyages : paysages grandioses,  sentiment de liberté sur des routes quasi désertes, un soleil qui ne se couchait presque jamais… J’ai tellement adoré que dès demain, je retente l’expérience ! Avant de vous parler de ce nouveau voyage en Islande (à suivre en direct sur Facebook et Instagram), et puisque vous avez été plusieurs à me le demander, je vous propose quelques conseils pratiques si vous souhaitez vous aussi organiser un roadtrip en Islande, accompagné d’une petite vidéo résumant notre voyage, pour vous mettre dans l’ambiance… 😉

Le climat

En fonction de la saison, votre expérience en Islande sera totalement différente. En hiver, il fait froid, les jours sont très courts mais vous pourrez en échange voir de belles aurores boréales… alors que l’été, il ne fait quasiment pas nuit et les températures peuvent être très agréables (l’intérieur des terres reste cependant assez froid). Nous avons visité l’Islande au mois de mai, ce qui est une très bonne période en particulier pour voir des baleines et des macareux. Pour affronter les changements de température rapides qui arrivent souvent en Islande, un bon conseil : emporter plusieurs couches et retirer/rajouter en en fonction de la météo.

L'Islande sous le soleil

L’Islande sous le soleil

Que mettre dans votre valise ?

(valable tout au long de l’année !)

  • Votre carte d’identité ou passeport (l’Islande fait partie de l’Espace Schengen)
  • Un maillot de bain (pour les sources chaudes naturelles et les nombreuses piscines municipales)
  • Des lunettes de soleil
  • Des gants, une écharpe et un bonnet
  • Des chaussures de villes et chaussures de randonnée
  • Un pantalon imperméable
  • Des pulls bien chauds, gilets, t-shirts et couches intermédiaires…
  • De bonnes chaussettes
  • Une veste imperméable (type blouson de ski)
  • Un bon appareil photo pour immortaliser votre voyage ! (et des jumelles, si vous aimez observer les oiseaux)
N'oubliez pas votre maillot de bain !

N’oubliez pas votre maillot de bain !

Conduire en Islande

Conduire en Islande est relativement simple, surtout sur la « Ring Road » ou « Route 1 » qui fait le tour de l’île et vous permet déjà de voir de nombreux paysages grandioses.

Conduire le long des fjords...

Conduire le long des fjords…

La limite de vitesse est en général 50km/h dans les villes et villages, 80km/h sur les routes non-asphaltées et 90km/h sur les routes asphaltées. Les contrôles de vitesse ne sont pas rares sur la Ring Road, essayez donc de ne pas dépasser ces vitesses. Certaines routes sont moins praticables que d’autres, donc faites attention et ralentissez bien à chaque changement de route. Important également : vos feux de croisement doivent être allumés 24h/24, même l’été lorsqu’il ne fait quasiment pas nuit !

La chose la plus importante à noter est que certaines routes (commençant souvent par F sur les cartes et panneaux) ne sont accessibles qu’aux voitures à 4 roues motrices (« 4wd »), donc en gros aux 4×4. Il s’agit souvent de routes secondaires, plus ou moins praticables, montant dans l’intérieur des terres. Si vous n’avez pas loué de 4×4, l’accès à ces routes vous sera interdit, et les assurances ne vous couvriront pas si vous avez un accident sur ces routes. Il faut savoir que pour un premier séjour, une voiture classique vous suffira sans doute, car on peut déjà passer plusieurs semaines en Islande en se tenant seulement aux routes principales. A vous de décider de la voiture que vous allez louer en fonction de vos souhaits !

Dernière chose mais pas des moindres, les éléments se déchaînent parfois en Islande, on ne peut donc que vous conseiller de prendre une bonne assurance à la location de votre voiture.

Sur la Ring Road

Sur la Ring Road

Le budget

Tout en Islande coûte cher… sauf admirer les paysages, ça c’est (en règle générale) gratuit ! A part si vous décidez de faire du stop et de dormir en camping, il faut donc prévoir dans les 150€ (20.000 couronnes islandaises) par jour au minimum pour l’hôtel, la nourriture et la location de la voiture.

Toujours bon à savoir également :

  • N’utilisez pas vos doigts pour tester la température de sources d’eau naturelles, certaines dépassent les 100 degrés ! Suivez les instructions autours des geysers et autres sources et ne vous y baignez que si c’est autorisé.
  • Ne partez pas pour une randonnée sur un glacier si vous n’êtes pas bien équipés (crampons et pioche sont un minimum) et si vous n’avez pas d’expérience. Il vaut mieux prendre un guide, comme nous l’avons fait. Les glaciers sont trompeurs, et les accidents sont très vite arrivés.
  • Il faut également savoir que les islandais mangent très tôt, et que la cuisine de la plupart des restaurants ferme le soir vers 20h30-21h… Il faut en tenir compte dans votre itinéraire !
  • Si vous souhaitez boire de l’alcool en Islande, achetez votre stock en arrivant à l’aéroport de Keflavik, la bière et les alcools forts y sont beaucoup moins chers que partout ailleurs.
  • Côté bonnes nouvelles : pas besoin d’adaptateur électrique et le wifi est très répandu !
Mieux vaut ne pas s'aventurer seul dans les glaciers !

Mieux vaut ne pas s’aventurer seul sur les glaciers !

Suggestion d’itinéraire pour un roadtrip d’une semaine en Islande

A noter : cet itinéraire n’est qu’une suggestion, un itinéraire « découverte » facilement réalisable en famille et tout au long de l’année (ou presque). Nous ne nous sommes pas beaucoup aventurés pour ce premier voyage dans l’intérieur des terres, n’ayant pas loué de 4×4. Pour cet itinéraire, vous n’avez besoin que d’une voiture « normale » (avec une bonne assurance malgré tout, on est jamais à l’abri).

Jour 1 : Aéroport de Keflavik – Blue Lagoon – Reykjavik (article : Premiers pas en Islande : le Blue Lagoon)

Jour 2 : Reykjavik – Akureyri (article : de Reykjavik à Akureyri)

Jour 3 : Akureyri – Myvatn – Husavik (article : le Lac Myvatn, sur les traces de Game of Thrones)

Jour 4 : Husavik – Egilsstadir (articles : Husavik, au pays des baleines et des macareux et direction les fjörds de l’Est)

Jour 5 : Egilsstadir – Vatnajökull National Park (article : icebergs droit devant !)

Jour 6 : Vatnajökull – Hveragerdi (article : le sud de l’Islande et expédition sur un glacier et se baigner dans une piscine naturelle en Islande)

Jour 7 : Golden Circle – Reykjavik (article : le Cercle d’Or)

Jour 8 (si vous avez du temps) : Reykjavik (articles : une journée à Reykjavik, les 3 Frakkar)

Une semaine et 20.000 souvenirs !

Une semaine et 20.000 souvenirs !

Bons préparatifs, et n’hésitez pas à me laisser vos questions en commentaire ! 😉

Navigation - Articles de la série :

<< Islande : les 3 Frakkar, restaurant gastronomique à Reykjavik



8 commentaires

  1. Garance Wauthier sur Facebook

    9 mars 2015 à 15 h 08 min

    It’s A-MA-ZING! 🙂 http://youtu.be/QI52dp3r2o0

  2. Leslie Leclercq sur Facebook

    11 mars 2015 à 8 h 20 min

    Super, on y va en Septembre … merci pour tes conseils !!! 🙂

  3. Pingback: L’Islande hors saison : 50 nuances de blanc | Au goût d'Emma | Blog Belge | Voyage & Gastronomie

  4. Pingback: Que faire lors d'une escale en Islande?

  5. Christel

    10 août 2016 à 9 h 14 min

    Merci pour ces conseils. Trop envie de retourner en Islande !

  6. Pingback: A la découverte de la cuisine islandaise

  7. Hardekopf Hendrikje

    19 avril 2017 à 19 h 07 min

    Bravo pour ce beau site qui donne envie de voyager et qui est à la fois une mine d’informations. J’aime!

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *