Découverte: le nouveau site de L'Air du Temps à Liernu

Gastronomie

Découverte: le nouveau site de L’Air du Temps à Liernu

Par  | 
--// Partie 2 sur 27 dans la série Revue des restaurants étoilés de Belgique //--   

DSC_0019

C’est au milieu des champs de la Hesbaye, toute de blanc vêtue pour l’occasion, que nous avions rendez-vous ce mercredi pour découvrir la  version (quasi) finale de L’Air du Temps ce mercredi. Car oui, c’est officiel, Sang Hoon Degeimbre a réouvert les portes de son restaurant 2 étoiles, dans un nouvel espace amélioré, à Liernu. Une grande ferme blanche, le nouveau QG de Sang Hoon et de son équipe, entourée de 5 hectares de terres pour lesquels le chef a de grands projets: cultures, verger, potager (et peut-être même vignoble?). Une chose est sure, les produits utilisés n’en seront qu’encore plus locaux ! Le terroir est en effet une chose essentielle dans la cuisine de Sang Hoon, et c’est pourquoi il a voulu dédier cette ouverture à ses producteurs locaux, tous présents pour l’occasion, avec un menu « Terroir contemporain » reprenant les meilleurs produits de la région.

Surrounded by the fields of Hesbaye, dressed in white for the occasion, we discovered last Wednesday the new site of the 2-star restaurant L’Air du Temps, in Liernu (near Eghezée). A large white farmhouse, the new HQ of Sang Hoon and his team is actually surrounded by 5 hectares of land for which the chef has big plans: crops, orchard, vegetable garden (and maybe even wine?). One thing is sure, the products used for the restaurant will be even more local! The terroir is indeed an essential part of the universe of Sang Hoon, and that is why he wanted to dedicate this reopening to his local producers, all present for the occasion, with a menu entitled « contemporary Terroir « .

DSC_0053

Mais avant toute chose, faisons un petit tour du propriétaire… Il y a d’abord L’Orangerie, un espace de réceptions (que l’on avait déjà découvert à l’occasion de la Korean Street Food Experience), dédié également aux cours de cuisine donnés par le chef, pour adultes mais également pour les enfants ! Cette fois, c’est là que nous avons été accueillis et pris l’apéro. En guise d’apéritif, une bonne entrée en la matière, avec les lacto carottes et terreau de céréales, millefeuille de choux rave, chips soufflé au céleri rave et shiitake et moules frites (pas les traditionnelles, mais bien des moules dont la coquille a été remplacée par une préparation frite.)

But before anything else, let’s do a little tour of the property… First, there is L’Orangerie, a space for receptions (we had already discovered it during the Korean Street Food Experience), also dedicated to cooking classes given by the chef for adults but also for children! This is where we took the aperitif this time.

DSC_0031

DSC_0013

DSC_0023

DSC_0026

DSC_0025

Ensuite, dans un autre bâtiment, le restaurant.  Plusieurs petites pièces reliées par un long couloir avec une vue imprenable sur la campagne avoisinante, Un cadre dépouillé mais chaleureux, intime. C’est dans la salle « cave à vins » que je suis installée: nous mangerons donc face à de grands crus aujourd’hui ! Pour les curieux, direction la cuisine, la grande cuisine ! Un espace où, on l’espère, San continuera à innover pour épater encore et toujours nos papilles ! Et dans quelque mois L’Air du Temps deviendra également une maison d’hôte, avec l’ajout de cinq chambres et d’un sauna à l’étage, pour transformer un bon repas en un séjour à la campagne !

Then, in another building, is the restaurant. Several small rooms connected by a long corridor with a view on the surrounding countryside, An almost nude space but still warm and intimate. I had lunch in the « wine cellar » room. For the curious, to the kitchen now, the huge kitchen! A space where, hopefully, Sang Hoon Degeimbre will continue to innovate and impress us! And in a few months, L’Air du Temps will also become a guest house, with the addition of five rooms and a sauna upstairs: a nice way to turn a good meal into a little trip to the Belgian countryside!

DSC_0030

DSC_0033

DSC_0052

DSC_0043

DSC_0049

DSC_0038

DSC_0048

DSC_0101

DSC_0047

DSC_0055

DSC_0037

DSC_0070

DSC_0067

DSC_0058

Viens maintenant le temps de la dégustation… Ou plutôt des nombreuses dégustations, car Sang Hoon nous a encore une fois gâtés et épatés, en transformant le « petit lunch » prévu au programme en une après-midi de découvertes culinaires avec des plats plus grandioses les uns que les autres (pour notre plus grand plaisir, bien entendu!). Comme je vous l’ai déjà dit, ce sont ses producteurs qui étaient aujourd’hui à l’honneur dans le menu. Chaque dégustation mettait donc en valeur des produits de l’un de ses fidèles producteurs. Avec, comme accompagnement et en alternance, de très bons vins blancs (et un rouge, ne l’oublions quand même pas) et ses traditionnelles eaux aromatisées (mention spéciale pour le millésime 2010 « Les Creisses », vin de Pays d’Oc, et pour l’eau Topinambour – citron vert).

Here comes tasting time now … Sang Hoon once again spoiled and amazed  us by transforming the « little lunch » programmed into an afternoon of culinary delights. As I have already told you, his producers were at the center of the menu. To accompagny the dishes, alternately, very good white wines (and one red) and its traditional flavored water (special mention for the 2010 « Creisses » Vin de Pays d’Oc, and his water topinambour – lime).

La danse des plats (ou des oeuvres d’art, c’est comme on veut… ) commence avec le BBB en salaison du boucher Filip Rondou, accompagné de fromage frais, suivi par l’anguille fumée-Kalamansi et poudre de foie gras mettant à l’honneur la Ferme de la Tour et Joël de Schrevel. Eh toi, fidèle lecteur qui me connais bien, je te vois déjà un peu interloqué: moi, anti-foie gras qui mange du foie gras?! Il faut dire que Sang Hoon voulait tellement nous surprendre que nous n’avons lu le menu qu’à la fin du repas ! Et pour le coup, il m’a donc bien surpris, mais il est tout pardonné, car je suis sure que Monsieur le producteur ne gave pas ses oies ou canards à la chaîne, et (j’espère) qu’il les traite quand même bien. Fin de la parenthèse, mais je me devais de le préciser car vous savez que c’est un sujet qui me tient à coeur ! Nous avons poursuivi la dégustation avec un petit gris et ses petits légumes, un plat assez traditionnel pour une fois, tout droit venu de chez Corinne Flamend et de la Ferme du Vieux Tilleul. Viens maintenant le tour du petit hommage à la Corée, avec un délicieux plat à base de Saint-Jacques blanches et de topinambour. Ensuite, mon gros coup de coeur du jour, un plat qui rappelle les petits soldats que nos mamans nous faisaient pour accompagner nos oeufs quand on était petits (dommage que nos mamans n’avaient pas deux étoiles elles aussi… ): l’oeuf oméga 3 accompagné de truffes de Carpentras, le plat dédié à la Ferme de Frocourt. Accompagné de vin blanc à boire dans un petit tube style éprouvette de chimie: quelle bonne idée ! Un hommage bien placé à cette cuisine moléculaire que Sang Hoon apprécie tant.

The dance of the dishes (well, dishes, you could also call them works of art …) begins with the BBB beef from Filip Rondou, followed by smoked eel- foie gras powder and Kalamansi from the Ferme de la Tour and Joel Schrevel. Hey you, faithful readers who know me well, I can see you’re a little taken aback: I, anti-foie gras eat foie gras?! I must say that Sang Hoon wanted to surprise us so that we only read the menu at the end of the meal! And for once, I was so surprised, but it’s forgiven, because I’m sure Mr. Producer (hopefully) treats the animals a lot better than in the « industrial » process. End of digression, but I had to clarify this because you know that this is a subject dear to my heart! We continued the tasting with an escargot and vegetables, a traditional enough dish  for once, coming straight from Corinne Flamend and La Ferme du Vieux Tilleul. Comes now a small tribute to Korea, with a delicious dish of Saint-Jacques and topinambour. Then my big favorite of the day, a dish that reminds me of the « little soldiers » that our mothers made ​​us to accompany our eggs when we were kids (I wish our mothers had not two stars too…): the omega 3 egg with Carpentras truffles, dedicated to the Ferme de Frocourt. Accompanied by white wine to drink in a small test tube : what a great idea! A tribute to the molecular cuisine Sang Hoon appreciates so much.

DSC_0074

82

84

86

Vous en voulez encore? Tant mieux, nous n’en sommes qu’à la moitié ! On continue donc avec le cabillaud sauce au chorizo (De Jager), le sublimissime choux brûlé-kimchi-navet (Benoît Blairvacq), et le pigeonneau (deuxième coup de coeur, quelle tendresse cette viande !) – ail noir et citron confit hommage à Jean-Yves Bruyerre. On retrouve ensuite Filip Rondou qui fait décidemment de la bonne viande avec un Angus Beef 60 jours de maturation, furikaké et coques. Dernier plat salé, le chèvre frais – scarole, lard, façon tarte al’djote (Père Françis – Ciplet).

Want more? Good, we’re only half way! So we continue with the cod with chorizo ​​sauce (De Jager), the sublime burned cabbage – turnip kimchi (Benoit Blairvacq) and pigeon (second favorite, what tenderness that meat!) – black garlic and lemon confit, tribute to Jean-Yves Bruyerre. Then the return of the fabulous meat of Filip Rondou with Angus Beef 60 days of maturation, furikake and shells. Last salty dish, fresh goat cheese, escarole, bacon (Father Francis – Ciplet).

DSC_0089

92

0095a

98

99

Pour finir en beauté, en dessert, les carottes textures (Le Zèbre Vert), et un assortiment de mignardises pour accompagner le thé, avant de vite reprendre la route avant que le verglas ne fasse des dégâts !

To finish off, as dessert, carrots textures (The Green Zebra), and an assortment of sweets to accompany the tea.

106

101b

N’oublions pas non plus les magnifiques céramiques utilitaires créées pour le restaurant par la fabuleuse Bibenbou, avec laquelle j’ai eu la chance de partager ma table !

En résumé, un hommage, exécuté à merveille, à la matière première sans laquelle la cuisine de Sang Hoon Degeimbre ne serait pas la même, et une invitation, à vous tous, à venir également découvrir ce terroir et cette cuisine qui le revisite si bien. Sang Hoon Degeimbre est pour moi un des chefs belges le plus innovants, et le restera encore longtemps, j’en suis sure !

Let’s not forget the beautiful utilitarian ceramics created by the fabulous Bibenbou, with whom I had the chance to share my table!

In summary, a tribute, performed beautifully, to the raw material without which the cuisine of Sang Hoon Degeimbre would not be the same, and an invitation to you all to come and try this wonderful dishes for yourself . Sang Hoon Degeimbre is for me one of the most innovative chefs in Belgium, and will remain so for a long time, I’m pretty sure!

 Photos prises avec le Nikon D3200 et l‘objectif AF-S DX NiKKOR 18-200 mm 

 

Navigation - Articles de la série :

<< Restaurant Terborght: une cuisine moderne et raffinée
Restaurant Lemonnier : une cuisine innovante dans le Val de Lesse >>


11 commentaires

  1. ben

    23 janvier 2013 à 11 h 07 min

    Ho waouw je viens de lire ton article sur l’air du temps… premier que je lis en entier d’ailleurs! Je troue que c’est toi qui décris le mieux ce repas magnifique du 16 janvier!
    Merciiiiiii! Et J’espère que ton voyage a bien commencé?
    J’espère qu’on se croisera encore… Tu es tellement nature j’adore 🙂

    • Emma

      23 janvier 2013 à 16 h 49 min

      Merci Ben 🙂 tu me fais vraiment un très beau compliment là, je ne sais pas quoi dire! J’espère aussi que l’on se recroisera, j’ai vraiment adoré ce lunch tous ensemble!! (et on part dimanche pour le voyage, je posterai tout ici si ça t’intéresse de le suivre!)
      A bientôt 😉

  2. Pingback: Concours anniversaire #2: Wonderbox Happy Birthday | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  3. Pingback: Génération W, ou quand 10 chefs wallons s'associent pour promouvoir notre gastronomie ! | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  4. Pingback: Récapitulatif de l'année 2013 et projets pour 2014 ! | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  5. Pingback: Guide Michelin 2014: voici la nouvelle liste des restaurants étoilés en Belgique ! | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  6. Pingback: A vos agendas: un Festin Originel pour Culinaria 2014 | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  7. Pingback: Culinaria 2015, Belgium Effect : ode à la gastronomie belge

  8. Pingback: Génération W: Banquet à 20 mains et nouveaux chefs !

  9. Pingback: SAN Bruxelles: le tour du monde en bols gastronomiques

  10. Pingback: 4 ans de blog, 4 ans de gourmandises ! - Concours anniversaire #2

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *