Le Va Doux Vent *, un voyage épicé à Uccle

Gastronomie

Le Va Doux Vent *, un voyage épicé à Uccle

Par  | 
--// Partie 23 sur 27 dans la série Revue des restaurants étoilés de Belgique //--   

C’est au Va Doux Vent que j’avais choisi d’emmener Fred pour ses 30 ans. Nous voici donc en plein Uccle, direction la Rue des Carmélites. Etoilé depuis 2012 et mené par une équipe jeune et dynamique, le Va Doux Vent avait tout de suite retenu mon attention. Derrière le restaurant se cachent 3 passionnés : d’un côté le chef Stefan Jacobs, la vingtaine, et Romain Mouton, qui se sont rencontrés au Sea Grill d’Yves Mattagne, et de l’autre Gontran Buyse, qui fut sommelier au Comme chez Soi pendant une dizaine d’années. Une bien belle équipe, donc !

La particularité du Va Doux Vent est de proposer une cuisine aux épices originales. Le nom du restaurant vient d’ailleurs du nom d’un mélange d’épices indiennes, le vadouvan. Le restaurant produit ses propres mélanges d’épice et vend même quelques uns de ceux-ci. Le résultat est une cuisine très contemporaine, aux influences variées: pour le chef Stefan Jacobs, utiliser les épices permet de « magnifier un produit et le faire voyager ». Le chef propose d’ailleurs une description de toutes les épices utilisées dans le menu du jour sur une carte remise aux clients pendant le repas. Le Va Doux Vent est également orienté slow food, avec une cuisine mettant en avant les produits et producteurs locaux.

vadouxvent (26)

Nous avions choisi le menu 4 services à 65€, un peu cher en comparaison avec d’autres restaurants étoilés belges, alors que le lunch 3 services est quant à lui au prix très démocratique de 35€. Nous avions reservé pour 19h30 (ce qui est déjà tard, pour nous) et étions étonnamment une des premières tables arrivées, le restaurant s’étant plutôt rempli entre 20h30 et 21h. Les ucclois mangent tard, semblerait-il… 😉
vadouxvent (7)

vadouxvent (4)

vadouxvent (8)

vadouxvent (2)

vadouxvent (5)

vadouxvent (18)

vadouxvent (17)

vadouxvent (6)

Après une petite série de mises en bouche dont un délicieux boudin noir maison, nous entamons le menu avec une truite saumonée de chez nous, lambic et gueuze Cantillon, épice des brasseurs. Sans hésitation, ce fut mon plat préféré du menu, la gueuze Cantillon apportant une touche d’amertume se mariant parfaitement avec la truite saumonée. Le mélange d’épices utilisé pour ce plat, l’épice des brasseurs, est une des premières épices créées au Va Doux Vent. Cette épice est à base de malt d’orge, de coriandre en grain, de casse, de poivres spéciaux et de sésame, torréfiés, let est utilisée ici en complément avec la bière Cantillon pour apporter les arômes de la bière au plat.

vadouxvent (11)

Nous continuons avec les sardines et les moules bretonnes, accompagnées de couscous revisité, et épice des souks, inspirée par le Raz el Hanout marocain. Très au goût de Fred, un peu moins au mien (mais je sais que j’ai toujours un peu plus de mal avec les plats à base de sardine).

vadouxvent (13)

vadouxvent (16)

Nous poursuivons le repas avec la volaille fermière de chez Jean Pierre, cresson, épice de Damré (Damré étant le village où le chef Stefan Jacobs va cueillir des plantes sauvages). La volaille « de chez Jean Pierre » est une volaille de plein air et bio qui vient d’un petit producteur dont l’élevage se situe à quelques kilomètres seulement de Bruxelles, à la ferme Cuvry. Un plat slow food très harmonieux.

vadouxvent (20)

Enfin, en dessert, arrive un plat élégamment présenté à base d’abricot poché, sureau, crème bâtarde, oublie et épice reine des prés, suivi par quelques mignardises, dont de délicieuses cerises au chocolat.

vadouxvent (23)

vadouxvent (25)

 

Bref, très bonne première expérience au Va Doux Vent. La cuisine est goûteuse et très moderne même si la clientèle est un peu trop bobo à notre goût. « Mais tu as oublié? » me dit Fred, « nous sommes à Uccle ! ».

Le Va Doux Vent fait partie des restaurants Slow Food de Bruxelles et participe à l’action « Goûter Bruxelles« . Vous pouvez retrouver la liste de tous les restaurants participant sur slowfoodbrussels.be 

Va Doux Vent 
Rue des Carmélites 93
1180 Uccle (Bruxelles)
Tel: 02/346.65.05
 
ATTENTION: RESTAURANT DEFINITIVEMENT FERME 

Navigation - Articles de la série :

<< Un repas d’exception au Comme chez Soi ** avec les vins Baron d’Escalin
Guide Michelin 2015 : les nouveaux restaurants étoilés de Belgique >>


3 commentaires

  1. Vero Ilias sur Facebook

    29 septembre 2014 à 13 h 28 min

    M’a l’air bien bon, surtout si il y a des epices 🙂

  2. Malika El Hafidoun sur Facebook

    29 septembre 2014 à 22 h 22 min

    Très plaisant à regarder! 🙂

  3. Pingback: Culinaria 2015, Belgium Effect : ode à la gastronomie belge

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *