Sur les pas de Courbet à Ornans - Vallée de la Loue & du Lison

Voyages

Sur les pas de Courbet à Ornans – Vallée de la Loue et du Lison

Par  | 

J’ai découvert le mois passé une région française qui m’était encore inconnue jusqu’à peu : la Franche-Comté. Bien évidemment, j’en avais déjà entendu parler de cette région, et je connaissais sa réputation gastronomique (ah, le fameux comté !), mais étrangement je ne m’y étais jamais arrêtée. C’est maintenant chose faite, et nous avons découvert avec plaisir une région à la nature incroyable (grottes, cascades, rivières, sources,… et bien sur les Montagnes du Jura), qui propose des possibilités d’activités en tout genre, et où l’on est super bien accueilli. Bien sur, en quelques jours, il nous était impossible de découvrir la région toute entière, d’ailleurs le but de notre voyage était bien précis… A l’occasion de l’exposition exceptionnelle de la très polémique Origine du Monde de Courbet à Ornans (jusqu’au 1er septembre), nous sommes partis à la découverte de la région natale de ce peintre réaliste connu des amateurs d’art du monde entier, né près d’Ornans et qui a représenté à maintes reprises la fabuleuse nature des Vallées de la Loue et du Lison. Je vous propose donc aujourd’hui un petit itinéraire entre art et nature à la découverte du Pays de Courbet.

franchecomte_courbet (20)

Ornans, « petite Venise comtoise » et ville natale de Courbet

Le Musée Courbet à Ornans et l’exposition de l’Origine du Monde

Notre voyage commence à Ornans, ville natale de Gustave Courbet, qui abrite aujourd’hui le récemment rénové Musée Courbet. Avant de découvrir par nous-mêmes les lieux dépeints par Courbet, nous commençons donc par découvrir les oeuvres du peintre au fil des expositions permanente et temporaire du musée.

franchecomte_courbet (3)

A droite, le Musée Courbet

franchecomte_courbet (7)

Un des bâtiments abritant aujourd’hui le Musée Courbet

franchecomte_courbet (8)

L’exposition temporaire du moment : l’Origine du Monde…

gustave-courbet-autoportrait-desespere

Un des nombreux autoportraits de Courbet, sans doute le plus célèbre

L’exposition permanente (seule partie où les photographies sont autorisées) est bien agencée, et on y retrouve au fil des salles quelques unes des œuvres les plus célèbres du peintre. Si vous aimez l’histoire de l’art comme moi, je suppose qu’il est inutile de vous présenter ce peintre réaliste, pour les autres (ou si vous voulez vous rafraîchir la mémoire) je vous propose d’aller jeter un œil à la page Wikipedia qui lui est dédiée. Je vais éviter de vous faire un cours complet d’histoire de l’art, mais la vie de Gustave Courbet est passionnante, c’est quelqu’un qui a totalement révolutionné le monde de la peinture au 19ème siècle. Il faut savoir qu’au 19ème siècle, on ne représentait pas des paysages, des paysans (et encore moins le sexe d’une femme !) comme sujet principal d’un tableau de grand format, ce qui était réservé essentiellement à la peinture d’histoire. C’est cette hiérarchie des sujets et des genres que le réalisme va remettre en cause, et Courbet sera un des premiers à contrer cet ordre établi. C’est vraiment un artiste que j’apprécie beaucoup pour tout ce qu’il a apporté au monde de l’art… même si malheureusement de son vivant (comme beaucoup d’artistes) il est resté un grand incompris et fut même contraint de finir sa vie en exil en Suisse (ses opinions politiques allant de paire avec sa révolution artistique…).

gustave-courbet-enterrement-ornans

L’Enterrement à Ornans

L’Enterrement à Ornans, pour ne citer qu’une des œuvres réalistes les plus connues du peintre, est un tableau qui nous paraît peut-être anodin aujourd’hui… pourtant, à l’époque de sa création (1849-50), celui-ci a créé un vrai scandale ! Une oeuvre si grande (plus de 3m x 6m) pour représenter une scène de village (avec comme modèles les vrais habitants du village en plus!) ? Impensable pour les critiques de l’époque ! « Oh ! Les laides gens ! Et quel peuple ! Et quand on est fait comme cela… l’on devrait au moins avoir le droit de ne pas se faire peindre ! », dira par exemple un des critiques…

franchecomte_courbet (52)

L’exposition permanente au Musée Courbet

franchecomte_courbet (55)

franchecomte_courbet (59)

franchecomte_courbet (62)

franchecomte_courbet (61)

franchecomte_courbet (65)

Après une visite libre de l’exposition permanente, nous prenons part à une visite guidée de l’exposition temporaire : « Cet Obscur Objet de Désirs : Autour de l’Origine du Monde ». Visite guidée qui fut sans aucun doute la visite de musée la plus intéressante que j’ai pu vivre jusqu’à présent ! Notre guide était d’ailleurs si intéressante que même Fred, qui est loin d’être un adepte d’art, fut scotché à ses commentaires durant les 2 heures de visite !

Si l’oeuvre phare de l’exposition est bien entendu L’Origine du Monde de Courbet (moins besoin d’expliquer les raisons du scandale qu’un sujet comme celui-ci peut causer !), l’exposition passe en revue le traitement du sexe féminin dans l’art à travers les époques ainsi que les réactions d’autres artistes par rapport à l’Origine du Monde de Courbet. Et la première de ces « réponses » d’artistes que l’on aperçoit en entrant dans l’expo est… « Ceci n’est pas l’Origine du Monde » de… (sans surprise) Magritte. Ce qui est intéressant, c’est que même à l’époque de Magritte, cette oeuvre était encore « cachée » par ses propriétaires successifs. Ce qui fait que Magritte avait seulement vu une copie en noir et blanc de l’oeuvre, et ce qui explique que sa « copie » de l’Origine du Monde soit miniature (même lui n’avait sans doute pas pu imaginer que Courbet aie représenté ce sujet avec de telles dimensions!) et que les couleurs ne collent pas.

Voici une des anecdotes que vous pourrez découvrir durant cette visite que je ne peux que vous recommander chaudement si vous avez l’occasion de passer par Ornans d’ici le 1er septembre 2014 !

gustave-courbet-origine-du-monde

L’Origine du Monde de Courbet

Infos pratiques :
Le Musée Courbet est ouvert tous les jours sauf le mardi. 
Tarif : 6€ l’entrée + 2€ pour l’exposition temporaire. Visite guidée : 4€. 

Ornans,la petite venise comtoise et ville natale de Courbet

Le Musée Courbet est loin d’être le seul lieu d’intérêt de la jolie ville d’Ornans. La ville natale de Courbet n’est pas surnommée la « Petite Venise comtoise » pour rien : ses maisons suspendues, ses anciens hôtels particuliers, ses petits ponts traversant la Loue… lui confèrent un charme fou. Pour découvrir la ville et ses secrets, nous vous suggérons de prendre part à la visite guidée organisée gratuitement le mardi à 17h en juillet et en août. C’est un vrai passionnée de la région, André Humbert, qui vous guidera à travers la ville.

courbet_ornans

L’Ornans de Courbet vs. l’Ornans d’aujourd’hui…

franchecomte_courbet (5)

Petits ponts sur la Loue.

franchecomte_courbet (2)

Notre guide en plein dans ses explications

franchecomte_courbet (16)

Au loin, le château d’Ornans

franchecomte_courbet (11)

franchecomte_courbet (50)

franchecomte_courbet (15)

L’Eglise d’Ornans

franchecomte_courbet (18)

La « pisseuse » d’Ornans… détail original d’un ancien hôtel particulier !

franchecomte_courbet (49)

franchecomte_courbet (23)

franchecomte_courbet (22)

franchecomte_courbet (28)

franchecomte_courbet (24)

franchecomte_courbet (31)

Le revers de la médaille d’habiter en bord d’eau : les inondations ! Un habitant tient le relevé depuis plusieurs dizaines d’années sur le mur de sa maison…

franchecomte_courbet (34)

franchecomte_courbet (30)

franchecomte_courbet (36)

Une sculpture de Courbet sur la place d’Ornans : le Pêcheur de Chavots

En complément à la visite du centre ville, vous pouvez également suivre un des Sentiers Courbet (Sentier 1 – Parcours de Vie, ou Sentier 2 – Parcours des Roches) ou louer un vélo électrique (en face de l’office du tourisme) pour monter jusqu’au château d’Ornans, dont il ne reste aujourd’hui que des ruines, mais d’où l’on a une superbes vues sur les environs.

franchecomte_courbet (44)

franchecomte_courbet (40)

franchecomte_courbet (41)

franchecomte_courbet (45)

Et pour finir, quelques oeuvres de Courbet représentant les environs d’Ornans…

Copie de Gustave_Courbet_Environs_d_Ornans

Courbet-Paysage-de-la-Region-Ornans

Gustave-Courbet-Falaises-pres-Ornans

 Différentes visites guidées et itinéraires partent d’Ornans, renseignements auprès de l’Office du Tourisme d’Ornans.

La Vallée de la Loue

Depuis Ornans, les Vallées de la Loue et du Lison se visitent facilement en une demi-journée chacune. Nous avons commencé par le petit « roadtrip » à travers la Vallée de la Loue, qui fait 26km aller depuis Ornans jusqu’à la Source de la Loue. Durant ce parcours qui longe la Loue, on découvre plusieurs villages labellisés « Petites Cités Comtoises de Caractère », de jolis villages historiques.

Voici les endroits où nous nous sommes arrêtés en chemin.

Vuillafans

Comme beaucoup de villages dans les environs, Vuillafans est à l’origine un village viticole, même si la viticulture a aujourd’hui cessé dans la région. Son Eglise du 15ème siècle abrite un retable classé (que nous ne verrons pas, l’église étant fermée…) et un pont à arches du 17ème siècle.

franchecomte_courbet (74)

franchecomte_courbet (75)

franchecomte_courbet (73)

franchecomte_courbet (76)

franchecomte_courbet (78)

Lods

Lods, c’est sans doute le village le plus « carte postale » que nous ayons traversé ! On y trouve d’anciennes forges et maisons de vignerons datant du 16ème et 17ème siècle, ainsi qu’un Musée de la Vigne et du Vin. On peut aussi emprunter un petit sentier qui longue la Loue à cet endroit, et remonter jusque la source de la Loue, pour les grands marcheurs.

franchecomte_courbet (86)

franchecomte_courbet (89)

franchecomte_courbet (90)

Mouthier-Haute-Pierre

Ce village est la capitale comtoise du kirsch ! Dans les hauteurs du village, se trouve un belvédère avec une vue sur toute la Vallée de la Loue et sur les Montagnes du Jura : le Belvédère de Hautepierre. Pour y arriver, il vous faudra prendre la direction Hautepierre-le-Châtelet durant 5km depuis le centre de Mouthier-Haute-Pierre. Ensuite, comptez 10 minutes de marche jusqu’au belvédère depuis le parking.

franchecomte_courbet (92)

L’Eglise de Mouthier-Haute-Pierre

franchecomte_courbet (94)

franchecomte_courbet (98)

franchecomte_courbet (103)

franchecomte_courbet (111)

franchecomte_courbet (112)

Nous reprenons ensuite la route direction la Source de la Loue, entre montagnes et plaines…

franchecomte_courbet (113)

franchecomte_courbet (114)

 La Source de la Loue

La Source de la Loue et son cirque rocheux de 150 mètres de haut a été représentée pas moins de 14 fois par Courbet. Il faut dire que le spectacle de l’eau jaillissant depuis la grotte est assez grandiose ! Pour y accéder, il suffit de suivre un sentier facile pendant 600 mètres depuis le parking. Les environs de la source ont été aménagés pour accueillir les touristes. Ces infrastructures modernes gâchent un peu la magie du lieu tel qu’a pu le connaître Courbet, mais permettent cependant de s’asseoir et de contempler les pieds à moitié dans le vide le spectacle de la Loue.

franchecomte_courbet (184)

Impressionnante Source de la Loue

courbet_paysage1

La Source de la Loue selon Courbet vs. la source aujourdhui.

franchecomte_courbet (117)

franchecomte_courbet (118)

franchecomte_courbet (119)

courbet loue

franchecomte_courbet (120)

Pour aller plus loin, vous pouvez suivre le Sentier de Courbet 4 (Parcours Source de la Loue), un long parcours de 5h/13,5km.

 Le Belvédère du Moine

Le dernier stop de notre roadtrip avant de retourner vers Ornans est le Belvédère du Moine, un autre panorama sur la Vallée de la Loue. Pour y arriver, il suffit de suivre la direction Renédale depuis Ouhans (assez bien indiqué). Ici, le parking se trouve à quelques mètres seulement du belvédère, c’est donc un arrêt rapide !

franchecomte_courbet (122)

franchecomte_courbet (123)

franchecomte_courbet (124)

La Vallée du Lison

Après Ornans et la Vallée de la Loue, nous avons mis le cap sur la Vallée du Lison, où se trouvait notre deuxième logement (dont je vous parlerai plus tard!). Comptez 27 km depuis Ornans jusqu’à la Source du Lison. Nous avons trouvé les villages de la Vallée du Lison est un peu moins « photogéniques » que ceux de la Vallée de la Loue, du moins dans la première partie du trajet. Il faut dire que le temps n’était pas non plus avec nous ce jour-là. Nous avons commencé par visiter les points les plus éloignés d’Ornans, avant de remonter la Vallée.

Le Pont du Diable à Crouzet-Migette

Le Pont du Diable est un pont assez impressionnant construit au dessus du « Petit Lison », au 19ème siècle. Le pont doit son nom à la sculpture du Diable qui s’y trouve, mais également à la légende selon laquelle le constructeur du pont aurait vendu son âme au Diable afin de consolider le pont car celui-ci s’écroulait chaque nuit. Légende ou pas? A vous de voir ! 😉

franchecomte_courbet (153)

franchecomte_courbet (152)

franchecomte_courbet (151)

La Source du Lison

La Source du Lison fait partie d’un cirque rocheux abritant également la grotte Sarrazine et le Creux Billard. Cet endroit fut aussi peint à de nombreuses reprises par Courbet. L’atmosphère est ici aussi assez magique, et comme on y a installé moins d’infrastructures touristiques qu’à la Source de la Loue, on peut s’imaginer plus facilement ce que Courbet a pu y voir au 19ème siècle.

franchecomte_courbet (156)

franchecomte_courbet (157)

Une source historiquement importante. A l’entrée du site, un écriteau nous explique : « La source du Lison est à l’origine de la législation sur la protection de l’environnement. En 1899, le propriétaire d’un moulin aujourd’hui détruit, prévoyait de capter l’eau et de remplacer la cascade par une conduite forcée. La source étant propriété communale, les habitants de Nans-sous-Sainte-Anne se mobilisèrent et firent appel au député, Charles BEAUQUIER. Après deux procès, ils gagnèrent définitivement en 1902. »

courbet_souce_lison

La Source du Lison de Courbet vs. la Source du Lison d’aujourd’hui

franchecomte_courbet (161)

franchecomte_courbet (158)

franchecomte_courbet (162)

franchecomte_courbet (164)

Petit pont enbrumé menant à la grotte Sarrazine

franchecomte_courbet (168)

 

 

Gustave Courbet, La grotte Sarrazine

La Grotte Sarrazine selon Courbet

franchecomte_courbet (172)

La Grotte Sarrazine aujourd’hui

Pour aller plus loin, voir le sentier de Courbet 5 : Parcours du Lison et ses sources (5km, facile). 

A voir également dans la Vallée du Lison : Nans-Sous-Sainte-Anne (joli village typique, où nous avons logé), et le Château de Cléron, que nous n’avons pas eu le courage de visiter à cause de la pluie…

Découvrir les Vallées de la Loue et du Lison de manière alternative : descente en canoë, via ferrata, spéléologie, canyoning,…

Pour les plus intrépides, sachez également qu’il est possible de découvrir les Vallées de la Loue et du Lison de manière plus sportive ! La Base Evolution 2 près d’Ornans propose toute une série d’activités dans le coin. Cela va de la Via Ferrata (quand il fait beau), à l’escalade, l’accrobranche, le canyoning, le Spider Jump,…

Nous avons testé deux des activités proposées par la Base : le canoë et la spéléologie. Même que Fred a failli me tuer en canoë… qu’est-ce que je ferais pas pour vous, hein?! 😉

Le canoë-kayak

Différents parcours sont possibles au départ de la base, et le transport en navette est inclus dans toute location. Avec guide (heureusement !), nous avons parcouru le trajet Vuillfans – Ornans dans un canoë duo. La descente est un peu plus « acrobatique » que la descente de la Lesse, il y a toute une succession de rapides et barrages à passer sur le trajet. Le point positif, c’est qu’il y a plus de courant, et qu’on avance assez vite. Le point négatif, quand on se trouve avec quelqu’un comme Fred dans un canoë, on joue à remonter le courant, et on se retrouve calé SOUS le canoë en dessous de la rapide, dans une eau à 13°C. J’ai légèrement vu ma vie défiler devant moi, heureusement que notre guide a eu de bons réflexes. Comme quoi il vaut toujours mieux être accompagnés de professionnels, un accident est vite arrivé ! A par cet incident, j’ai quand même passé un bon moment, c’est une descente qui peut être sympa à faire en famille.

franchecomte_courbet (69)

La base d’Ornans

franchecomte_courbet (175)

Fred, sur de lui avant le drame… « T’inquiète, je gère, j’ai eu 19/20 au bac canoë ! »

franchecomte_courbet (177)

franchecomte_courbet (176)

franchecomte_courbet (179)

franchecomte_courbet (79)

franchecomte_courbet (80)

Et plouf ! Ca, c’est pas nous, mais ils ont du avoir froid aussi (quoique eux ne sont pas restés coincés sous l’eau…)

franchecomte_courbet (81)

franchecomte_courbet (84)

Barrage: 3 – canoës: 0

 Spéléologie (et descente en rappel en bonus)

Le lendemain, nous étions (un peu) remis de nos émotions, et nous avons continué à jouer aux aventuriers avec une initiation à la spéléologie dans la Grotte des Faux Monnayeurs, dans la Vallée de la Loue. Je précise qu’un guide est plus que fortement recommandé, même si la grotte est ouverte à tous : il s’agit d’une grotte active, où le niveau de l’eau peut vite changer en fonction des conditions climatiques. C’est donc accompagné d’un pro que Fred, Feodora (qui nous rejoignait pour l’occasion) et moi-même nous sommes aventurés dans cette grotte de l’âge du Bronze… au sol très glissant ! N’ayant pas le meilleur équilibre du monde, je n’ai pas trouvé ça très facile, et j’ai d’ailleurs abandonné un peu avant les autres. Fred, par contre, a vraiment adoré. Surprise à la fin de l’activité : nous ressortons de la grotte 30 mètres au dessus d’où nous étions rentrés… et pour retrouver notre point de départ nous allions devoir redescendre grâce à une descente en rappel. Bon, là pour le coup, Fred et notre guide m’ont tous les deux dit par la suite qu’ils pensaient que je n’allais pas oser le faire en voyant la tête que je faisais une fois que l’on m’a attaché… pourtant : I did it ! Et c’était encore plutôt sympa… Deviendrai-je une casse-cou avec toutes ces aventures?! 😉

franchecomte_courbet (188)

franchecomte_courbet (187)

franchecomte_courbet (190)

franchecomte_courbet (189)

franchecomte_courbet (191)

Là, tout en haut, c’est ce qu’on va devoir redescendre tout à l’heure…

franchecomte_courbet (192)

Fred, the King of the Cave…

franchecomte_courbet (193)

Feodora, prête à faire une petite plongette dans le lac interne? 🙂

franchecomte_courbet (194)

Lumière droit devant !!

franchecomte_courbet (195)

Et voilà, sortie de la grotte. Faut pas avoir le vertige !

franchecomte_courbet (196)

Moi, pas vraiment à l’aise juste avant la descente en rappel

franchecomte_courbet (198)

Feodora se lance la première !

franchecomte_courbet (201)

Petit jeu : mais où est donc Fred sur cette photo? 🙂

franchecomte_courbet (205)

 Pour la liste complète des activités et tarifs, direction le site internet de Evolution 2 Gorges de la Loue

Se restaurer

Il fallait bien évidemment que nous testions aussi la gastronomie locale ! En réalité, c’est à notre chambre d’hôtel (Le Nid d’Hirondelle, à Saule – détails à suivre dans un autre article !) et lors de notre cours de cuisine à L’Atelier du Chef à Nans-sous-Saint-Anne (article à suivre également) que nous avons dégusté les meilleurs plats. Mais nous avons quand même visité quelques restaurants sympathiques…

Le restaurant de l’Hôtel de France (Ornans)

Cuisine un peu gastro, entrées très bonnes mais déception sur les plats principaux qui ne nous semblaient pas très frais…

franchecomte_courbet (71)

franchecomte_courbet (72)

Le Canoë-Café (Base Evolution 2 à Ornans)

Le resto-bar de la Base Evolution 2 est populaire de par la vue unique qu’on y a sur la Loue. Le samedi, on peut y assister à un dîner-concert de Jazz Vocal. La nourriture est bonne et l’ambiance est très familiale (ce qui veut dire aussi beaucoup de bruit !).

franchecomte_courbet (138)

franchecomte_courbet (139)

franchecomte_courbet (141)

franchecomte_courbet (133)

franchecomte_courbet (146)

franchecomte_courbet (144)

L’Auberge du Château (Cléron)

Restaurant traditionnel qui sert des produits du terroir. Simple mais gourmand !

franchecomte_courbet (147)

franchecomte_courbet (148)

Pas testés car pas le temps/complet mais entendu de très bonnes choses sur les restaurants suivants :

La Truite d’Or (Le Bistro à Micka) à Lods

Le Courbet à Ornans (Bib gourmand avec terrasse sur la Loue)

La Griotte à Saules

Hébergement

Nous avons testé deux hébergements qui ont vraiment été deux coups de coeur:

Les chambres et table d’hôtes « Nid d’Hirondelle » à Saules

Les Cabanes de Charme du Château de la Marquise Mirabelle à Nans-sous-Saint-Anne

Si vous voulez rester dans le thème « Courbet », l’office du tourisme propose également un séjour « Sur les pas de Courbet » à partir de 81€ par personne pour 2 jours/1 nuit. Plus d’informations à l’Office du Tourisme d’Ornans ou sur ornans-loue-lison.com

Rejoindre la Franche-Comté

Nous nous sommes rendus en Franche-Comté en voiture. On descend facilement vers la Franche-Comté en évitant les péages depuis la Belgique. Comptez minimum 5h30 de trajet jusqu’à Ornans.

Plus d’infos sur la Franche-Comté : franche-comte.org

Plus d’infos sur Ornans et les Vallées de la Loue et du Lison : ornans-loue-lison.com

Je remercie chaleureusement le Comité Régional du Tourisme de Franche-Comté et l’Office du Tourisme des Vallées de la Loue et du Lison pour l’accueil. 

4 commentaires

  1. LadyMilonguera

    14 août 2014 à 14 h 40 min

    Le coin semble bien agréable, plein de charme,et l’expo très intéressante…

  2. Pingback: Le Nid d'Hirondelle : chambres et table d'hôtes chaleureuses au Pays de Courbet | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  3. Pingback: Escapade en amoureux : dormir dans une cabane perchée en Franche-Comté | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  4. Pingback: Montagnes du Jura: itinéraire sur les Routes du Comté

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *