Mon petit guide pour visiter Monument Valley

Monument Valley est l’un des symboles de l’Ouest américain. Rendu célèbre par les Western de John Wayne notamment, ou plus récemment par des films comme Forrest Gump, ce petit parc appartenant à la nation des indiens Navajo mérite clairement une visite. Mais attention : celle-ci doit être préparée bien à l’avance, les logements proches du site pouvant se compter sur les doigts d’une main, et étant comme vous vous en doutez très prisés. Dans cet article, je vous donne tous mes conseils pour passer une journée parfaite à la Monument Valley, ou « Tsé Biiʼ Ndzisgaii » (la vallée des rochers), de son nom Navajo.

Comment visiter Monument Valley en pratique ?

Situé à la frontière entre l’Arizona et l’Utah, Monument Valley n’est accessible que par une seule route, la US 163

Sur quel fuseau horaire se trouve Monument Valley ?

La première chose à laquelle vous devez bien faire attention, c’est le fuseau horaire, qui peut parfois prêter à confusion dans cette partie des USA. Même si géographiquement, Monument Valley se trouve en Arizona, celui-ci se trouve dnas le territoire de la Nation Navajo, qui elle respecte l’heure de l’Utah. Ces deux états se trouvent dans le fuseau horaire du Mountain Time (MT), sauf que… L’Arizona n’applique pas l’heure d’été (Daylight Saving Time), mais l’Utah si !

Cela veut dire que si vous venez durant l’heure d’été à Monument Valley, vous allez perdre une heure en venant (comme nous l’avons fait) du Grand Canyon ou de Page vers Monument Valley (quand il est 10h à Page, il est déjà 11h à Monument Valley…).

Utilisez plutôt des sites ou applications de fuseaux horaires pour vérifier, si vous avez des rendez-vous pour des excursions, car nous nous sommes rendus compte que l’heure du téléphone n’était pas toujours bien mise à jour !

Faut-il payer pour visiter Monument Valley ?

L’autre chose à bien prendre en compte, c’est que Monument Valley, tout comme Antelope Canyon, n’est pas inclus dans le pass America the Beautiful, car ce n’est pas un parc national mais un Navajo Tribal Park. Le parc appartenant à la Nation Navajo, ce sont eux qui le gèrent. Vous devrez donc compter 8$ par personne et par jour pour accéder au parc.

Où dormir à Monument Valley ? 

La « subtilité » principale du parc, comme je vous le disais en début d’article, est que c’est un parc très demandé, mais avec très, très peu de possibilités d’hébergements. Ce qui veut dire, évidemment : des tarifs souvent un peu prohibitifs, et des hébergements à réserver parfois une année ou plus à l’avance.

Bref, si vous comptez loger à proximité de Monument Valley (ce que je vous recommande chaudement : une nuit suffit), c’est probablement la première réservation d’hôtel à bloquer lors de la planification de votre roadtrip américain !

The View : le seul hôtel du parc 

The View, le seul hébergement qui se situe à l’intérieur-même du parc (à l’entrée de la Valley Drive – voir plus bas), est la seule manière de pouvoir rester sur le site en dehors des heures d’ouverture officielles, qui, en fonction du moment de l’année, ne permettent sinon pas toujours de bien profiter du lever ou du coucher du soleil. Evidemment également, c’est l’option la plus chère. Cet hôtel a « la » vue de carte postale de la Monument Valley : elle se paie.

Goulding’s Lodge : une bonne alternative voisine

L’alternative principale, et celle pour laquelle nous avons finalement opté, c’est la Goulding’s Lodge, qui se situe juste de l’autre côté de la route d’accès au Visitor Center (mais côté Utah !), aux pieds de la Rock Door Mesa.

Cette option est un peu moins chère, et même si ce lodge est un peu plus éloigné de Monument Valley, je peux vous dire que les vues sur les buttes depuis notre terrasse au lever du soleil étaient tout de même magiques également (surtout si vous avez la chance d’avoir une chambre au « premier rang », comme nous). Les chambres sont très confortables, et la piscine chauffée intérieure est un petit plus sympathique.

Si vous cherchez le calme ou que vous aimez les adresses plus historiques, c’est aussi une bonne option puisqu’il s’agit du plus vieil hôtel de Monument Valley. En effet, c’est grâce à ses propriétaires d’origine, les Goulding, que Monument Valley a été découverte par Hollywood et que John Wayne est venu y tourner toute une série de Western populaires (la « John Wayne Cabin » rappelle cette partie de son histoire également). Le petit musée était par contre malheureusement fermé lors de notre visite. 

Voir plus de photos et les tarifs actuels ici.

Loger plus loin

Si vous ne vous y prenez pas assez à l’avance, ou si les tarifs de ces hébergements sont trop élevés pour vous, il vous faudra alors rejoindre au minimum Kayenta au sud (30 minutes de route) ou Mexican Hat au nord (30 minutes de route également). Vous y trouverez quelques options d’hôtels et motels plus « standards », mais le choix n’est pas dingue non plus.

A Kayenta, le Hampton Inn Kayenta Monument Valley, avec sa piscine extérieure, semble plutôt agréable. Sinon, il faut rouler jusqu’à Bluff, à une heure de route au nord. Quelques bonnes options aussi là-bas, comme le Bluff Dwellings Resort, qui propose notamment des hébergements en tipi. Et pour ceux qui cherchent plutôt le contact humain, le Canyon Wren Bed and Breakfast semble également très sympa.

Où manger à Monument Valley ?

Là non plus, pas trop de choix ! Les deux seuls restaurants de la zone sont ceux des deux hôtels, The View et Goulding’s Lodge. Si ça peut être une bonne option pour le midi (on avait à la base pensé manger à The View le midi, mais on est finalement arrivés trop tard depuis Page), le soir oubliez si vous voulez voir le coucher du soleil, car ils ferment tous les deux très tôt !

A notre retour de notre balade à cheval (voir plus bas), la cuisine était déjà fermée… Et aucune autre option pour acheter quoi que ce soit à cette heure-là dans les environs (le petit shop de notre hôtel était fermé aussi). On a donc du se contenter de manger les quelques snacks qui nous restaient dans la voiture ! Pour éviter ça, essayez de faire vos courses sur la route, au cas où…

Que faire à Monument Valley ?

Comme je vous le disais plus haut, Monument Valley est un parc relativement petit, et perdu au milieu de nulle part… Il y a donc relativement peu de choses à faire dans le coin, et toutes celles-ci peuvent se faire facilement en un seul jour. 

Lookout Point : un premier aperçu de Monument Valley…

Après avoir payé vos billets à une petite cahute à l’entrée du parc, l’accès à Monument Valley se fait via The View, où se trouve l’hôtel mais aussi le restaurant et le Visitor Center. C’est à la gauche de celui-ci que se trouve LA vue la plus « classique » de Monument Valley, avec les trois buttes (Merrick Butte, West Mitten Butte, East Mitten Butte) en premier plan… Incontournable, mais pas le seul beau point de vue à voir ! 

Traverser le parc avec la Valley Drive

Le Visitor Center est le point de départ pour la Valley Drive, une route scénique traversant le parc et vous permettant d’accéder à une série d’autres points de vue tout aussi grandioses. C’est facile à suivre puisqu’il n’y a que cette boucle que vous pouvez parcourir par vous-mêmes : vous ne pourrez pas vous tromper ! 

Si les conditions météo sont bonnes (comme c’était le cas durant notre voyage), cette route de 27 km au total peut tout à fait se parcourir en « self-drive » avec une voiture 2×4 (pas besoin de 4×4), même si elle n’est pas bitumée, à condition de conduire prudemment. Cependant, nous avons remarqué que nous étions ce jour-là quasiment les seuls à faire cette boucle avec notre propre voiture. En effet, beaucoup de touristes semblent opter pour les tours guidés qui y sont proposés.

Honnêtement, si votre budget est limité, je pense que vous pouvez tout autant profiter du parc par vous-mêmes. Mais si vous avez le temps ou l’argent (c’est plutôt le temps qui manquait de notre côté), participer à l’une de ces excursions peut vous permettre d’en apprendre plus sur ce parc, en plus de ne pas devoir conduire cette route et ainsi mieux profiter des paysages. 

En tout cas, nous avons été subjugés dès le premier point de vue. La boucle passe également par l’autre point de vue le plus connu de Monument Valley, le John Wayne Point. Un Navajo à cheval permet d’immortaliser ici une des scènes mythiques des Western américains. Mais attention : si vous voulez le prendre en photo (ou monter vous-même sur le cheval), il faudra payer !

« Heureusement », nous sommes arrivés juste au moment où il semblait avoir fini sa journée (je dois dire que je ne suis pas fan du cheval devant rester immobile ici toute la journée…) : ça nous a permis d’aller nous-même jouer les figurants. Peut-on faire plus cliché que ça ? Je ne pense pas ! 

Au fil des kilomètres, vous dévouvrirez également les autres buttes et mesas qui forment la Monument Valley : Elephant Butte (dont la forme rappelle celle d’un éléphant), The Three Sisters, Totem Pole,… Le tour peut aussi bien se faire en une heure qu’en deux ou trois heures, en fonction des arrêts que vous faites en chemin !

D’autres manières de découvrir Monument Valley 

Les visites guidées

Les visites guidées en 4×4 avec les Navajos permettent de parcourir la Valley Drive sans risque et en en apprenant plus sur l’histoire du site, mais surtout, certaines de ces visites vous permettent d’accéder à une partie du parc qui n’est pas accessible sans guide. Je vous recommande donc plutôt d’opter pour les tours étendus, plutôt que pour la visite « classique », qui a moins d’intérêt vu que vous pouvez la faire par vous-même (surtout que cette visite ne dure qu’1h30, ce qui est assez rapide !).

Le « Backcountry Tour » est le tour que nous aurions choisi si nous avions eu un peu plus de temps. Celui-ci vous permet d’explorer un autre secteur, avec d’autres points de vues, mais vous permet aussi de découvrir un hogan (l’habitat traditionnel des Navajos) et d’écouter de la musique traditionnelle. Cette visite est plus longue, elle dure 3h30.

Le « Mystery Valley Tour » permet de découvrir un vallée voisine, avec la visite de ruines et pétroglyphes Anasazi (le peuple qui habitait la région avant les Navajos), et d’admirer d’autres curiosités naturelles, dont des arches. Cette visite dure environ 2h30. 

Ces deux dernières visitent sont à faire en complément de la Valley Drive, qui reste le grand incontournable à ne pas manquer malgré tout. Des excursions au lever du soleil ou au coucher du soleil sont également possibles (et peuvent être une bonne option si vous ne logez pas à The View).

Balade à cheval à Monument Valley : une expérience unique !

Nous avions envie d’inclure une balade à cheval dans notre itinéraire de découverte de l’Ouest américain, et Monument Valley me semblait être l’endroit parfait pour ça ! 

Après avoir parcouru la Valley Drive, nous avons donc terminé notre journée avec une balade à cheval privée au coucher du soleil, avec un guide Navajo. C’était vraiment un moment magique, même s’il est arrivé avec beaucoup de retard (ce qui fait que nous sommes rentrés quasiment de nuit et quand le restaurant de l’hôtel était déjà fermé !). 

La « golden hour » avec la vue sur les formations rocheuses de Monument Valley est incroyable. La balade était facile, même si je dois dire qu’ils ont un côté un peu sauvage, ces chevaux du Far West ! Mais ce fut la clôture parfaite pour l’une des plus longues mais aussi des plus belles journées de ce voyage…

Nous avions réservé cette excursion à cheval sur Viator. Si celle-là n’est pas disponible, vous en trouverez une alternative ici.

La randonnée

Nous avons visité Monument Valley début juin, et je dois dire que les températures étaient déjà plutôt très chaudes à cette périodes de l’année (même si le printemps est en général considéré comme la meilleure période pour visiter ce parc). Ajoutez à cela les restrictions liées à la pandémie qui n’avaient toujours pas été levées lors de notre voyage en 2022 dans la Nation Navajo, et vous comprendrez pourquoi nous n’avons pas fait ce qui doit tout de même être en temps normal une autre belle manière de découvrir Monument Valley : la randonnée.

Un seul sentier peut se parcourir sans guide à l’intérieur du parc : la Wildcat Trail, qui tourne autour de West Mitten Butte sur environ 5 kilomètres. Une balade qui ne semble pas particulièrement difficile, à part le manque d’ombre qui nous a donc rebutté. Il faudra revenir, peut-être à un moment plus frais de l’année (il peut même neiger ici durant l’hiver !).

Et même en avion !

Si vous avez envie de vous faire un gros plaisir, sachez qu’il est également possible de survoler Monument Valley (combiné à Canyonlands) au départ de Moab en Utah. Une expérience qui doit être fantastique également, mais avec un prix qui va avec…

Sur la route : le célèbre Forrest Gump Point

Enfin, si vous quittez (ou arrivez) à Monument Valley par le nord, côté Utah, ne manquez pas de faire un arrêt au célèbre Forrest Gump Point sur la Route US 163. Vous ne pourrez pas le manquer : quelle que soit l’heure, il y aura probablement l’une ou l’autre voiture d’arrêtée !

Après le cliché mythique au John Wayne Point, vous pourrez en faire un autre ici. En effet, c’est à ce point précis que Forrest Gump décide d’arrêter de courir, dans le film du même nom. Avec Monument Valley en arrière-plan, la vue est sublime… et ce n’est pas pour rien si j’ai depuis décider de l’utiliser en page d’accueil de mon blog : j’adore cette photo ! Evidemment, faites bien attention à la circulation avant de poser pour la photo au milieu de la route (heureusement, il n’y a pas trop de trafic en général).

Depuis le Forrest Gump Point, nous avons mis directement le cap sur Moab. Mais s’il vous reste du temps, je pense qu’un petit arrêt à la Valley of the Gods peut valoir la peine également. Comme celle-ci n’est également pas inclue dans le pass America the Beautiful, nous n’avions pas envie de payer juste pour y passer rapidement (nous n’avions pas le temps pour plus dans notre itinéraire), mais je crois qu’on reviendra probablement un jour dans cette région pour en explorer les recoins moins connus !

 

Laisser un commentaire