Visiter Sedona en Arizona : mon petit guide pratique

Après avoir exploré les villes de Prescott et Jerome, connues pour leurs fantômes, on continue à explorer le côté plutôt mystique de l’Arizona à Sedona. En effet, Sedona attire les amateurs de New Age à cause de ses vortex énergétiques, des endroits réels auxquels on attribue une multitude de bienfaits pour le corps et l’esprit. Que l’on y croit ou pas, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de Sedona, avec ses exceptionnels paysages de roches rouges et cette douceur de vie bien présente. Sa nature et ce côté assez insolite en font un arrêt vraiment agréable dans le cadre d’un roadtrip dans le sud-ouest américain, ou un détour sympa depuis la Route 66. Alors, que faire à Sedona ? Dans cet article, je partage avec vous les activités immanquables à y faire (randonnées, tours en jeep,…) ainsi que de bonnes adresses et plein de conseils pratiques pour profiter pleinement de cette belle destination.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Visiter Sedona en pratique

Sedona est la deuxième destination la plus touristique de l’Arizona, derrière le Grand Canyon. Mais au contraire de celui-ci, Sedona reste beaucoup moins fréquentée par les touristiques étrangers. J’ai trouvé qu’on y trouvait surtout énormément d’américains qui y passent leurs vacances, et bien sûr la clique des adeptes du New Age, chasseurs d’OVNI, yogi et hippies en tout genre, attirés donc par les vortex d’énergie et autres phénomènes étranges qui y ont été rapportés.

Avec un tel public éclectique, la chose qui m’a le plus étonnée à Sedona, ce sont les prix. Tout y est très cher, des hébergements aux restaurants en passant par les nombreuses activités touristiques qu’on peut y faire. Et vu la popularité de la destination (auprès d’un public qui en a clairement les moyens), il faut surtout tout réserver bien à l’avance ! On trouve à Sedona quelques uns des meilleurs restaurants d’Arizona, mais ceux-ci sont en général complets et nécessitent parfois des réservations des semaines à l’avance.

Pour les hôtels, comme on le verra plus bas, les prix peuvent énormément varier en fonction de la demande, mieux vaut également s’y prendre bien à l’avance pour espérer trouver de bons prix (ceux-ci partent très, très vite).

Un de mes plus grands regrets de ce voyage a été de ne passer qu’une nuit à Sedona : la destination en mérite clairement au minimum deux, voire trois si vous aimez randonner. Les possibilités de balades dans les paysages rouges-orangés de la région sont très nombreuses, avec des options pour tous les niveaux (on en reparlera plus bas).

Enfin, sachez que Sedona est assez étendue : on y trouve un relativement petit centre-ville, puis toute une zone hôtelière et commerçante qui sétend à l’ouest et au sud. Il vous faudra absolument une voiture pour vous déplacer entre ces différentes zones. Il y a en général des parkings à côté de chaque grand point d’intérêt, mais attention : les parkings de certaines randonnées nécessitent d’avoir soit le Pass America the Beautiful, soit un « Red Rock Pass ». Le parking au niveau de Airport Mesa est privé et n’est pas inclus dans ces pass, vous devrez le payer séparément.

Où dormir à Sedona ?

Les tarifs pratiqués par la plupart des hébergements à Sedona, même les très basiques, ont été la raison principale qui m’a poussé à n’y passer qu’une nuit. Avec le recul, comme je vous le disais plus haut, je crois que ce n’est pas forcément sur cette destination qu’il faut essayer de gagner de l’argent, et deux nuits nous auraient je crois permis d’encore mieux profiter de cette sublime région en ayant le temps pour faire plus de randonnées. Les paysages que l’on voit ici sont vraiment uniques ! 

Bref, après pas mal d’hésitations, j’ai choisi de passer la nuit au Sedona Cedars Resort, un resort très confortable situé à distance de marche du centre-ville de Sedona (très pratique), avec son propre parking et une position très stratégique pour découvrir les différents points d’intérêt de la ville. 

Une des raisons pour laquelle j’avais choici cet hôtel, c’était son espace piscine et jacuzzi avec vue sur les formations rocheuses de Sedona, et son accès direct à la Oak Creek, le cours d’eau qui longe la ville, et auquel on accède via un assez long escalier depuis l’hôtel. On ne s’y est pas baignés (l’eau était assez stagnante à cette période), mais le changement d’ambiance est total là en bas : on ne dirait plus du tout qu’on se trouve à Sedona ! 

Le resort est relativement petit, ce qui veut dire que ses infrastructures ne sont en général pas trop bondées (on était les seuls à la piscine en cette fin d’après-midi !). Les chambres étaient très propres et confortables. Bref, au final, pour le prix à Sedona, ça s’est revélé être un très bon choix. Ca reste beaucoup moins cher que L’Auberge de Sedona, l’un des hôtels les plus « luxueux » de la ville, qui se trouve juste un peu plus loin, le long de la Oak Creek également. 

Voir plus de photos et les tarifs actuels ici.

Je dois quand même dire que j’ai longuement hésité à faire un gros craquage et à loger au Enchantment Resort, un resort design qui porte définitivement bien son nom, situé près du Boynton Canyon, dans un cadre encore plus paradisiaque (même si plus excentré). Ils ont des piscines spa, avec vue également, un terrain de golf et de tennis, et tout un programme d’activités bien-être (yoga et compagnie) pour ses clients. Si vous avez envie de vous faire un gros craquage lors de votre voyage, je pense que c’est probablement une des meilleures options que vous pouvez choisir – je vous laisse aller voir les photos, ça fait pas mal rêver (et je me suis promise d’y revenir un jour, en prenant plus le temps).

Quelques autres options plus « abordables » que j’avais également repérées (à nouveau, tout est relatif et varie énormément en fonction de la période de l’année à Sedona) :

  • Sky Ranch Lodge : un petit resort situé dans les hauteurs de la ville, près du Airport Scenic Lookout.
  • Hilton Vacation Club Sedona Summit : récemment repris par le groupe Hilton, ce resort possède également une piscine avec vue, et des options d’hébergements allant de la simple chambre aux appartements équipés.

Où manger à Sedona ? 

Si à première vue, manger à Sedona peut paraître un peu galère, j’ai réussi à dégôter trois bons plans dont je vous parle ci-dessous. 

Bon à savoir : la plupart des restaurants se trouvent le long de la West 89A et dans le centre-ville de Sedona (début de la North 89A). Dans le centre, vous trouverez aussi le Tlaquepaque, un centre commercial assez populaire qui reconstitue un village mexicain, avec plusieurs restaurants. Vous pouvez aussi tenter votre chance en début de service au Elote Cafe (pas de réservation possible), un restaurant de cuisine mexicaine avec un twist, très couru.

Mariposa : pour un repas avec vue à Sedona

Mariposa est considéré comme l’un des meilleurs et des plus romantiques restaurants d’Arizona, et il faut dire que sa vue y est sans doute pour beaucoup ! Ce « Latin-Inspired Grill » offre des vues panoramiques sur les roches rouges de Sedona, mais pour y manger le soir, c’est très cher, en plus d’être très difficile à réserver. Heureusement, il y a un bon plan assez « caché » pour en profiter à moindre coup : réserver une place le midi ! La carte y est plus réduite, mais aussi beaucoup moins chère. 

Et surtout, ça permet de goûter à leur célèbre « Gringo Burger » (24$ + taxes + tips quand même !) qui a reçu plusieurs prix. Pour le cadre et la vue, ça en vaut quand même la peine… Avec un cocktail à la prickly pear (un type de cactus), c’était nickel !

Pour les amateurs de burgers, vous pouvez aller le comparer avec ceux du restaurant Dellepiane, très connus eux aussi.

Senor Bob’s

Pour un repas rapide et pas cher, la bonne adresse de Sedona, c’est Senor Bob’s Burgers, Hot Dogs & More. On comprend rapidement la popularité de cet endroit : on y mange d’excellents hot dogs, et c’est vraiment étonnamment bon marché pour Sedona. Et ici évidemment, pas besoin de réserver !

Mais si jamais il y a trop de monde, vous pouvez aussi aller voir juste en face chez Coffee Pot Restaurant, un autre spot populaire, ouvert depuis les années 50.

Whole Foods Market

Si jamais vous n’avez encore jamais été dans un Whole Foods Market, c’est le moment ou jamais à Sedona ! Cette chaîne de supermarchés « bio/bobo » est particulièrement bien achalandée à Sedona, avec une belle gamme de produits locaux et américains. C’est là que j’ai découvert les boissons au houblon sans alcool Hoplark, dont je suis accro depuis ! Leur salades à composer soi-même sont également une très bonne option à prendre avec soi en rando ou pour manger tranquille le soir (c’est ce que nous avons fait). La qualité est top et les prix ne sont pas bas, mais le rapport qualité-prix reste très correct.

Que faire à Sedona ? 

Parmi toutes les destinations que nous avons traversées durant ce grand roadtrip dans le sud-ouest américain, je crois bien que c’est à Sedona qu’il y avait le plus de choses à faire. Des possibilités de randonnées multiples, des dizaines de parcours possibles en jeep (l’excursion incontournable de Sedona), des points de vue à n’en plus finir, des endroits insolites,… Il y a vraiment de quoi faire !

Je vous propose ci-dessous un bon aperçu des choses à voir et à faire à Sedona. Si vous n’avez qu’un jour sur place, essayez d’au moins prévoir une randonnée (de préférence autour d’un des vortex) et, si vous avez le budget, un tour en jeep.

Les routes scéniques

Pas besoin de marcher beaucoup pour déjà bien profiter des sublimes paysages de Sedona. La ville possède plusieurs routes scéniques qui vous offriront de superbes points de vue. Voici les trois principales.

Red Rock Scenic Byway (AZ179)

Pour arriver en beauté à Sedona depuis la I17, prenez la superbe Red Rock Scenic Byway, réputée comme l’une des plus belles routes des USA. Cette route scénique porte vraiment bien son nom, elle passe à côté de Bell Rock (voir plus bas) et d’autres formations rocheuses impressionnantes. Pour nous, ce fut une très belle introduction à Sedona.

Red Rock Loop Road

Au départ de la route AZ W 89A, cette route secondaire vous permet de faire une petite boucle qui vous offrira de chouettes vues sur les alentours, et notamment sur Cathedral Rock, le vortex le plus difficile d’accès de Sedona.

Ne manquez pas de vous arrêter au Lover’s Knoll, un spot très populaire pour le coucher de soleil et… les photos de mariage.

Depuis cette route, il est aussi possible de faire un petit détour jusqu’à Crescent Moon, un site de pic-nic dont l’accès est payant (mais où il est aussi possible de nager).

Oak Creek Canyon Scenic Drive (AZ North 89A)

Aussi appelée la Oak Creek Canyon Scenic Drive, la Route North 89A relie Sedona et Flagstaff en traversant la Forêt Nationale de Coconino. En quelques minutes à peine après avoir quitté Sedona, le changement d’ambiance est total puisque les roches rouges font place à des canyons recouverts par une dense végétation.

Au début de la route (en venant de Sedona), il y a plusieurs possibilités de randonnées dans le canyon (après le Indian Gardens Cafe & Market, un autre spot populaire pour manger sur le pouce). Un peu plus loin, on peut aussi faire un arrêt au Slide Rock State Park : la rivière forme à cet endroit des toboggans naturels et il est possible de s’y baigner (accès payant). Encore un peu plus loin, la randonnée de West Fork Oak Creek est plus longue mais permet d’accéder à « The Subway », une portion très photogénique du canyon (accès payant également).

Faute de temps (et n’ayant pas envie de payer les parkings pour quelques minutes seulement), nous nous sommes contentés de faire un arrêt au Oak Creek Overlook Vista, un point de vue installé dans les hauteurs de la route. Sur le chemin vers la plateforme d’observation se trouve un Native American Market, un marché d’artisanat amérindien.

A noter qu’il est aussi possible de faire des tours en jeep dans le Oak Creek Canyon.

Les vortex de Sedona

Les vortex, ce sont des endroits où de fortes concentrations d’énergie sortiraient de la terre, énergie que de nombreuses personnes disent ressentir en venant à Sedona. Pour les « croyants », ces endroits auraient des vertus de guérison, et seraient des endroits propices pour des pratiques spirituelles telles que la méditation, la prière ou le yoga. De nombreux « tours spirituels » sont organisés autour de ses vortex, avec à la clé plus d’explications sur ce phénomène il est vrai assez difficile à expliquer.

Si les panneaux d’information à Sedona mentionnent que les vortex sont « reconnus scientifiquement », la réalité est un peu différente (en tout cas d’après mes recherches). Mais l’important à retenir, c’est que de nombreuses personnes croient aux pouvoirs de l’énergie que dégageraient ceux-ci. Depuis les années 50, c’est tout un mouvement spirituel qui s’est développé autour des vortex de Sedona. Et si le courant « New Age » est majoritaire, on retrouve aussi une petite communauté « UFO » à Sedona, pour qui ces vortex sont l’oeuvre, évidemment, des extra-terrestres (est-ce que ceux-ci cachent des vaisseaux spacieux ou des portails inter-dimensionnels ? Je vous laisse choisir votre camp !).

Aujourd’hui, on trouverait à Sedona quatre vortex naturels principaux, là où l’énergie est la plus concentrée, ainsi qu’un cinquième vortex qui aurait été créé par l’homme (ça, j’y crois beaucoup moins j’avoue) : la Chapel of the Holy Cross. Chacun de ses vortex est accessible par des randonnées plus ou moins longues. 

Vous trouverez ci-dessous plus d’informations sur ces 5 vortex principaux, ainsi que la manière d’y accéder. Si vous voulez éviter de trop marcher, sachez qu’il existe aussi des tours en jeep de ces vortex.

Bell Rock Vortex

Le long de la Red Rock Scenic Byway se trouvent deux parkings (Bell Rock Trailhead et Bell Rock Pathway Trailhead – tous deux rapidement complets) qui permettent d’accéder au premier vortex de Sedona, le Bell Rock. On peut déjà voir la formation rocheuse qui contiendrait ce vortex depuis le parking, mais différentes possibilités de randonnées permettent de s’en rapprocher. La rando principale forme une boucle autour de Rock Bell et Courthouse Butte (environ 7 km). Vortex ou pas, cet endroit est l’un des plus populaires auprès des randonneurs à Sedona !

Juste à côté se trouve Baby Bell Rock, la « petite soeur » de Bell Rock, accessible via une courte randonnée, et qui est l’un des endroits les plus populaires de la ville pour observer le coucher du soleil.

Airport Mesa Vortex

Le second vortex de Sedona se trouve sur Airport Mesa, une formation rocheuse à laquelle on accède par la route menant à l’aéroport de la ville (d’où le nom). On se trouve ici dans les hauteurs de Sedona, et il s’agit de l’endroit le plus populaire de la ville pour observer le coucher du soleil. Honnêtement, pour le coup je n’ai pas compris l’engouement : c’était bondé, et la situation en hauteur n’offre pas pour moi le meilleur point de vue sur les rochers de Sedona, et en plus le parking est payant… 

Pour se rapprocher au plus près de ce vortex, il faut prendre la Airport Loop Trail, mais la route principale vous emmènera déjà assez proche.

Cathedral Rock Vortex

Cathedral Rock est une autre formation rocheuse, mais plus difficile d’accès. Il faut emprunter un chemin de randonnée assez difficile, qui monte beaucoup. L’alternative, c’est de parcourir la Red Rock Loop Road, comme nous l’avons fait, qui vous offrira un point de vue sur Cathedral Rock.

Boynton Canyon Vortex

Le dernier des grands vortex naturels de Sedona est le Vortex de Boynton Canyon, et c’est pour moi le plus agréable à découvrir. On y accède via une randonnée facile, puisque le vortex est accessible en moins de 30 minutes de marche depuis le parking. Il s’agit aussi d’un endroit beaucoup moins fréquenté, ce qui rend l’expérience encore plus agréable. Je vous recommande cependant d’éviter les heures les plus chaudes de la journée pour faire cette randonnée, car il n’y a pas beaucoup d’ombre. A l’arrivée, les vues sur les environs sont splendides !

A noter : des tours en trolley se rendent également au Boynton Canyon (mais la randonnée est vraiment la meilleure option si vous avez un minimum de condition physique).

Chapel of the Holy Cross

La Chapelle de la Sainte-Croix (Chapel of the Holy Cross) est l’un des endroits les plus connus de Sedona, et est donc considérée comme le cinquième vortex de la ville. Installée sur un promontoire rocheux, cette chapelle à l’architecture moderne (construite par une « disciple » de Frank Lloyd Wright dans les années 50) tranche avec le paysage qui l’entoure ! On y accède directement en voiture, ou en empruntant un petit sentier en contrebas. Depuis la chapelle, les vues panoramiques sur les environs sont superbes.

Faire une excursion en jeep à Sedona

L’autre incontournable à Sedona, ce sont les tours en jeep. Le grand intérêt de ceux-ci, c’est qu’ils permettent d’accéder à des chemins uniquement accessibles en 4×4 uniquement, pour être encore plus en immersion dans ces paysages sauvages grandioses. En choisissant votre tour, faites donc bien attention à ce que celui-ci aille dans une zone difficile d’accès, sinon l’intérêt est beaucoup moins grand. De nombreuses compagnies sont en compétition et les itinéraires possibles sont nombreux. Vous allez voir, le choix est difficile. Mais attention, attendez-vous à ce que ça secoue bien !

On a choisi d’opter pour un tour avec l’une des compagnies qui s’y trouve depuis le plus longtemps, mais qui est aussi l’une des plus chère : Pink Jeep Tours. Comme leur nom l’indique, ces tours sont reconnaissables de loin grâce à leur jeeps roses très photogéniques ! Oui, je me suis faite « avoir » par celles-ci. Le tour était très chouette, mais si le fait d’avoir une jeep rose ne justifie pas pour vous de payer plus cher, je pense honnêtement que les autres compagnies doivent être tout aussi bien.

Nous avons choisi leur itinéraire « Scenic Rim » en version deux heures, ce qui est déjà bien suffisant (les tours plus longs étaient bien plus chers). J’ai eu l’impression qu’ils laissaient ces routes en mauvais état juste pour le « fun », car je dois dire que ça secouait plus que les pires pistes que j’ai pu prendre en safari en Afrique ! Si vous faites ce tour, privilégiez plutôt un horaire en matinée, car en pleine après-midi, le point de vue panoramique (Merry-Go-Round) où vous emmène ce tour est en plein contre-jour. Mais ça en valait quand même la peine !

D’autres compagnies organisent des tours privés sur le même secteur, pour des tarifs similaires (avec Pink Jeep Tours, vous partagez la jeep avec d’autres personnes). Un exemple ici.

Parmi les autres zones populaires pour un jeep tour, on peut aussi noter le Diamondback Gulch et la Outlaw Trail.

Si vous n’avez pas le budget pour un tour en jeep, une alternative (mais beaucoup moins immersive, on ne va pas se mentir), ce sont les tours en mini bus ouverts.

Amitabha Stupa & Peace Park

Un arrêt insolite à Sedona, et facile d’accès puisqu’il possède son propre parking, c’est Amitabha Stupa & Peace Park, un temple bouddhiste en plein air conçu comme un endroit pour venir méditer, au milieu de paysages splendides. De bon matin, nous y étions seuls et c’était vraiment unique !

D’autres randonnées faciles à Sedona

Mis à part les randonnées autour des vortex, vous retrouverez plein d’autres possibilités de randos à Sedona. Voici quelques unes des plus populaires parmi celles accessibles à tous (nous avons faite la première, mais pas les autres).

Fay Canyon

Le Fay Canyon s’étend dans l’un des plus beaux secteurs de Sedona. On peut facilement parcourir ce canyon grâce à une randonnée aller-retour d’un peu moins de 5 km, la Fay Canyon Trail (parking au Fay Canyon Trailhead Car Park, qui est gratuit). Ce sentier est presque entièrement plat, mis à part un petit détour possible vers la Fay Canyon Arch, une jolie arche à laquelle on accède en crapahutant un peu (mais ça vaut le coup, à condition d’avoir de bonnes chaussures).

Devil’s Bridge

La Devil’s Bridge Trail est l’une des plus populaires courtes randonnées de Sedona, car elle permet de se prendre en photo sur un pont naturel impressionnant. Comptez deux heures de marche.

Red Rock State Park

Le Red Rock State Park est un petit parc à l’ouest de la ville (accès payant), où vous pouvez faire des petites balades faciles et prendre votre pic-nic.

Faire une dégustation de vins à la Winery 1912

Autour de Sedona, dans la Verde Valley, s’étend le Wine Country du Nord de l’Arizona. Cette zone viticole, qui peut paraître surprenante dans de tels paysages, produit pourtant de très bons vins (comme au Nouveau-Mexique, dont les vignobles ont une histoire similaire).

On peut découvrir un bel aperçu des vins d’Arizona, avec des explications passionnées, à la Winery 1912, la « tasting room » d’un des vignobles les plus variés de l’état, installé dans le centre-ville de Sedona. La pause parfaite pour les amateurs de vin (si vous êtes plutôt bière, la micro-brasserie de Sedona, la Sedona Beer Company, est installée à quelques pas de là).

Pour en découvrir davantage sur les vins de la région, il existe aussi des tours des vignobles de la Verde Valley au départ de Sedona (histoire de pouvoir déguster sans devoir conduire après !).

D’autres idées d’activités à Sedona

Pour terminer, voici quelques autres idées de choses à faire à Sedona si vous avez plus de temps : 

 

Texte et photos : Emmanuelle Hubert et Kevin Berger

 

Laisser un commentaire