Roadtrip sur la Route des Vins d’Alsace : notre itinéraire

Je suis récemment partie pour un roadtrip d’une petite semaine le long de la Route des Vins d’Alsace. Nombreux grands crus, vins biologiques, assemblages innovants,… l’Alsace et ses vins sont bien plus riches que l’on pourrait le penser ! Au programme de ce voyage : des visites de vignobles, de caves à vins, des beaux villages alsaciens tels que Colmar, Eguisheim, Kientzheim, Riquewihr… mais aussi beaucoup d’autres surprises comme un tour en montgolfière au dessus des vignes ! Dans cet article, vous retrouverez le résumé de cette découverte oenotouristique de l’Alsace.

Disclaimer : cet article a été écrit suite à un voyage de presse avec le CIVA (Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace. Cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Arrivée en Alsace : Eguisheim

Je rejoins l’aventure avec un jour de retard, mon roadtrip à moi commence donc à Eguisheim. J’ai juste le temps de faire un tour rapide dans la ville et de grignoter un délicieux bretzel avant la première dégustation. Quelle belle façon de commencer le voyage, dans les charmantes ruelles de cette petite ville qui a d’ailleurs été élue plus belle ville de France… on comprend pourquoi !

eguisheim (1)

eguisheim (4)

eguisheim (3)

eguisheim (6)

eguisheim (7)

eguisheim (11)

eguisheim (9)

Visite de la coopérative Wolfberger à Eguisheim

Les dégustations de cette après-midi se déroulent à la coopérative Wolfberger, dont une sélection de vins est vendue dans les magasins Cora en Belgique.

Wolfberger est la plus grande coopérative d’Alsace, mais aussi la première, créée en 1902. La coopérative possède plusieurs boutiques en Alsace, mais est également présente sur les 5 continents, de l’Asie aux Etats-Unis… C’est donc une grosse entreprise, qui regroupe à l’heure actuelle pas moins de 450 vignerons adhérents et plus de 1200 hectares de vignes, en faisant ainsi la première superficie de terroirs Alsace Grands Crus !

On peut voir ce « gigantisme » comme un point négatif, loin de la sensibilité que pourrait avoir un petit vigneron, cependant d’un autre côté c’est également la seule cave à posséder le label d’Agriculture Raisonnée en Alsace, pour son respect de l’environnement et des raisins. Certains adhérents se sont d’ailleurs carrément convertis au bio.

eguisheim (13)

eguisheim (14)

eguisheim (15)

L’infrastructure doit donc être à la hauteur des 14 millions de bouteilles produites par an… et nous découvrons vite lors de notre visite que chaque journée est organisée méticuleusement afin que la production suive. L’oenologue qui nous accompagne nous explique par exemple qu’elle passe en moyenne 3 à 4 heures par jour à déguster tous les vins en fermentation !

eguisheim (18)

eguisheim (19)

eguisheim (20)

eguisheim (23)

eguisheim (25)

eguisheim (27)

Ces 14 millions de bouteilles sont réparties entre environs 45% de crémants (produits à Eguisheim), 45% de vins (mis en bouteille à Colmar) et 10% d’Eaux-de-Vie. Et pas moins de 350.000 de ces bouteilles (essentiellement des Pinot Gris, Blanc et Noir) prendront la direction de la Belgique, où elles seront distribuées dans les grandes surfaces (Cora, Colruyt), mais aussi via le réseau traditionnel (cavistes, restaurateurs).

Il va de soi que la gamme de produits proposés par Wolfberger est impressionnante aussi: cela va des Grands Crus aux Crémants, en passant par les Eaux-de-Vie d’Alsace ou encore les vins bios.

eguisheim (30)

Il est donc temps de déguster tout cela (enfin, pas tout, quand même!). Nous nous focaliserons sur les références permanentes disponibles au Cora :

  • le Crémant d’Alsace brut : composé d’un assemblage de Pinot Blanc et de Pinot Noir, parfait pour l’apéritif, frais et croquant)
  • le Muscat 2013 : très floral et pas trop sucré, accompagne bien les apéros ou les entrées et plats légers
  • et enfin le Pinot Noir 2012 : très aromatique, avec une note de fruits noirs en fin de bouche, conseillé avec les buffets froids, les charcuteries ou encore les couscous et tajines.

eguisheim (32)

Nous goûterons également le crémant Chardonnay vieilli en fût de chêne ainsi que le Riesling Grand Cru Rangen 2009 avec une belle richesse aromatique. Le Grand Cru Rangen est le plus méridional des Grands Crus d’Alsace. Cultivé par des moines depuis le 13ème siècle, on dit qu’il aurait même inspiré des écrivains tels que Montaigne! Il a la particularité d’être cultivé sur un sol volcanique, en pente raide à 85% nécessitant des vendanges manuelles « en rappel ». C’est mon coup de coeur et un très bon choix si vous passez par la coopérative et souhaitez rapporter quelques « souvenirs » ;)

Une des dernières nouveautés chez Wolfberger est le Black Papillon, qui a pour particularité d’être un assemblage de différents cépages, dont la « formule » reste secrète… Il faut savoir que les vins d’Alsace sont en général des monocépages, et lorsque l’on parle d' »assemblage », il s’agit souvent d’assemblages au sein du même cépage. Le Black Papillon est donc une innovation dans le domaine des vins d’Alsace, que j’ai pour ma part appréciée.

eguisheim (34)

Et enfin, nous nous devions de goûter également les eaux-de-vie, avec une petite Fleur de Bière pour la route qui est plutôt bien passée…

eguisheim (36)

Plus d’infos sur Wolfberger

Le micro-climat et le terroir alsacien

En quittant Eguisheim, nous nous arrêtons au milieu des vignes. Richard Kannemacher, le très pédagogique directeur marketing du CIVA, le Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace, en profite pour nous en apprendre d’avantage sur le fameux micro-climat alsacien ainsi que sur le terroir de la région…

eguisheim (39)

Colmar : l’hôtel Quatorze et cours de cuisine chez Cardamome

Direction maintenant Colmar, où nous passerons la nuit. Je découvre le très moderne Hôtel Quatorze, mon coup de coeur de ce voyage, situé en plein centre-ville.

Plus de photos de l’hôtel Quatorze ici.

eguisheim (44)

eguisheim (46)

A peine le temps de faire une petite sieste que nous repartons déjà en direction de l’activité de ce soir : un cours de cuisine à l’atelier Cardamome, avec bien évidemment du wine pairing au programme !

Isabelle Sipp, la maîtresse des lieux, nous avait concocté un menu assez international, moi qui espérait apprendre à faire une bonne choucroute, c’est raté ;) Malgré tout, nous avons quand même passé un bon moment, et dégusté une fois de plus de bons vins d’Alsace !

eguisheim (49)

eguisheim (51)

eguisheim (55)

eguisheim (56)

eguisheim (57)

Avec tout ça, il est déjà plus de minuit… et oui, j’avais oublié un petit détail : demain, réveil à 4h du mat…

Les vignobles alsaciens vus du ciel : baptême de l’air en montgolfière

Lorsque l’on nous a annoncé un réveil surprise à 4 heures du matin, nous l’avions vite compris : nous étions sur le point de partir faire de la montgolfière, histoire de prendre un peu de distance vis-à-vis des vignobles… Cette expérience insolite est, je pense, une bonne introduction à cette semaine alternative autours des vins alsaciens. Voici donc l’histoire de notre baptême de l’air pas comme les autres !

montgolfière (32)

Il est 4h, les blogueurs et journalistes se réveillent à Colmar. Nous quittons un peu à contre-coeur (pour l’instant) notre lit à l’Hôtel Quatorze, à Colmar, pour rejoindre l’équipe des montgolfières Aérovision.

montgolfière (1)

Avant d’embarquer, nous écoutons bien sagement les consignes de sécurité pour l’atterrissage. Notre pilote est rassurant : l’atterrissage se fait en douceur dans les champs dans 95% des cas !

montgolfière (4)

Une fois la montgolfière gonflée, avec l’aide de tous, il est enfin l’heure de nous envoler… Nous prenons de l’altitude tout doucement, profitant bien du lever du soleil au dessus des montagnes et des vignes des environs.

Si j’ai pu avoir un moment d’appréhension avant le décollage, celui-ci est vite parti: faire de la montgolfière est déroutant tant on ne sent pas du tout que l’on est en altitude. La nacelle est stable, et les distances sont faussées depuis la montgolfière.

Résultat, il ne nous reste plus qu’à contempler le paysage qui se dessine devant nous… Plus nous prenons de l’altitude, plus c’est magique!

montgolfière (19)

montgolfière (20)

montgolfière (23)

montgolfière (34)

montgolfière (41)

Notre pilote, souhaitant nous emmener vers le Château du Haut-Koeningsbourg, comme il le fait généralement avec ses passagers, continue à prendre de l’altitude pour essayer de trouver un vent qui nous y emmènera. 2000 mètres, 3000 mètres… toujours pas de bon vent, et à cette hauteur un petit doute s’installe quand même…

Nous sommes si haut que nous n’apercevons même plus de vignes mais bien… les Alpes !

montgolfière (44)

montgolfière (50)

montgolfière (42)

Nous finissons donc par renoncer, et laissons le vent nous ramener vers une zone où nous pourrons atterrir sans encombre. Là encore, c’était il semblerait trop demander au vent.

Après une bonne heure à raser la cime des arbres, les cheminées et autres fils électriques, nous atterrissons… dans l’allée du garage d’un couple de retraités, en plein milieu d’un village dans lequel aucune montgolfière n’avait atterri depuis 20 ans.

Imaginez la tête des habitants (tout le village avait sorti son appareil photo), et la notre quand notre pilote nous a ordonné de prendre la position d’atterrissage dans ce petit coin de route!

Une chose est sure, nous nous trouvons dans les 5% de cas d’atterrissages « pas évidents », mais nous nous en sortons plutôt pas mal, avec au final un seul petit accroc à la toile et une bouteille de Crémant pour remercier les propriétaires sympathiques « pris au piège » par une toile de montgolfière pendant plus d’une heure! ;)

montgolfière (54)

montgolfière (53)

montgolfière (55)

montgolfière (56)

montgolfière (57)

montgolfière (58)

Après tant d’aventures, nous recevons une belle récompense : un certificat de baptême de l’air en montgolfière, accompagné d’une coupe de Crémant d’Alsace, pour ne pas faire de jaloux. ;). Bref, une expérience dont on se souviendra sans doute longtemps !

Tenté(e) par un baptême de l’air en montgolfière au dessus des vignobles alsaciens? Toutes les infos pratiques sont sur aerovision-montgolfiere.com

Le Domaine Schlumberger à Guebwiller

De retour sur terre, nos dégustations continuent (dormir, ça sera pour plus tard!), direction les Domaines Schlumberger à Guebwiller.

Le domaine Schlumberger fut fondé en 1810 et appartient à la famille Schlumberger depuis sept générations, trois membres de la famille y travaillant toujours. Nous sommes ici chez le plus gros propriétaire viticole alsacien, avec plus de 140 ha de vignes.

Et ce qui est drôle, c’est que la famille ne s’arrête pas là: les Schlumberger sont également un leader mondial dans le domaine de la machine textile. Bref, tout le village leur appartient, ou presque.

Le premier pays d’exportation pour Schlumberger est la Belgique, où l’on retrouve une sélection de vins chez Delhaize. La collaboration entre Schlumberger est Delhaize ne date d’ailleurs pas d’hier: déjà après la guerre, les vins du domaine partaient pour la Belgique dans des gros barriques et ils étaient mis en bouteille directement par Delhaize – ce qui en fait leur plus vieux client ! Un vieux barrique commémore d’ailleurs cette époque dans l’entrée de l’espace vente.

Cette fidélité de longue date donne à Delhaize le privilège de pouvoir choisir en premier ses millésimes. La production des vins choisis est alors terminée uniquement pour le Delhaize.

schlumberger (4)

schlumberger (5)

schlumberger (6)

schlumberger (9)

schlumberger (15)

Après une visite des installations de production et au caveau de dégustation de la famille, nous reprenons la route : pour comprendre l’ampleur de ce domaine, rien de mieux qu’une petite ballade en 4×4 sur les hauteurs des vignes!

schlumberger (26)

schlumberger (27)

schlumberger (29)

La vue depuis les hauteurs de Guebwiller est dingue, et pourtant nous ne voyons seulement qu’une partie des 850 km de rangs de vignes, dont la moitié sont des grands crus.

Les vins sont toujours récoltés à la main, avec l’aide de chevaux de trait (pratique qu’ils n’ont jamais abandonné!) et tous les vins fermentent ici en fût de chêne. Au total, pas moins de 700.000 bouteilles sont produites à l’année, pour une gamme d’environs 24 vins dont une partie est bio.

schlumberger (32)

schlumberger (36)

schlumberger (21)

Chez Schlumberger, la qualité est primordiale et on hésite pas à déclasser du vin si celui-ci ne répond pas aux attentes de la maison (celui-ci est alors revendu à d’autres producteurs…).

Schlumberger fournit également certains restaurants 2 et 3 macarons, et des caves sont spécialement réservées pour ces tables étoilées.

Schlumberger possède également la plus grande cave en bois d’Alsace. Chaque vin passe en général 6 mois en foudre et sont affinés entre 18 mois et 2 ans dans des cuves en acier.

schlumberger (10)

schlumberger (14)

Nous dégusterons ensuite, au milieu des vignes, plusieurs vins produits par Schlumberger en exclusivité pour le Delhaize, dont mon coup de coeur, le muscat Princes Abbés 2013, excellent avec, par exemple, des asperges.

schlumberger (42)

Il faut également savoir que Schlumberger ne produit qu’environs 3500 bouteilles par jour, chacune étant manuellement vérifiée. Si Schlumberger peut se permettre de prendre son temps, avec pas moins de 7 millésimes en stock qui attendent d’atteindre leur « apogée », c’est que – au contraire de la plupart des viticulteurs – les Schlumberger ne vivent pas du domaine, mais bien de leurs activités dans l’industrie textile.

Le but du domaine n’est donc pas essentiellement de faire de l’argent, mais bien de préserver au mieux l’héritage de la famille. C’est pour préserver cette qualité qu’ils ont également choisi de travailler en biodynamie :

Plus d’infos sur les Domaines Schlumberger

Dégustation de tartes flammées chez Flamme & Co à Keysersberg

Nous reprendrons ensuite la direction de Kaysersberg pour (re)découvrir une des spécialités culinaires d’Alsace : les tartes flammées.

Un des restaurants spécialisé dans ces « pizzas » alsaciennes est Flamme & Co, qui les revisite dans un cadre très moderne.

Derrière ce concept se cache Olivier Nasti, le chef étoilé du Chambard. La qualité est donc au rendez-vous et le menu dégustation nous permet ainsi de déguster les flammées classique, italienne, aux herbes fraîches, au saumon, au foie gras, au Munster et aux pommes.

schlumberger (47)

schlumberger (48)

schlumberger (49)

schlumberger (50)

schlumberger (52)

Riquewihr

C’est dans la charmante ville de Riquewihr, la « Perle du Vignoble alsacien » que nous passerons la nuit ce soir.

Notre hôtel, l’Hôtel de la Couronne, se situe au coeur de la cité médiévale, dans une maison typique datant du 16ème siècle. Un charme traditionnel et authentique…

Voir plus de photos de l’Hôtel de la Couronne ici

riquewihr (6)

riquewihr (1)

riquewihr (34)

schlumberger (53)

Le lendemain matin, je ne pourrai m’empêcher de me lever plus tôt pour parcourir tranquillement les ruelles de la ville, entourée de vignes… Riquewihr est pour moi une des étapes immanquables de la Route des Vins d’Alsace !

riquewihr (8)

riquewihr (12)

riquewihr (14)

riquewihr (16)

riquewihr (18)

riquewihr (33)

riquewihr (20)

riquewihr (21)

riquewihr (23)

riquewihr (25)

riquewihr (27)

riquewihr (24)

riquewihr (31)

riquewihr (32)

riquewihr (13)

Kientzheim

Mon roadtrip en Alsace continue à Kientzheim, un charmant petit village coloré, proche de Kaysersberg. Notre premier arrêt dans le village est la Confrérie Saint Etienne, une des plus anciennes confréries viticoles de France.

kientzheim (24)

La confrérie Saint Etienne

Fondée aux alentours de 1400, cette ancienne confrérie – qui occupe aujourd’hui un magnifique château du 16ème siècle – a depuis toujours eu pour but de surveiller la qualité des vins mis sur le marché dans la région.

En 1848, les activités de la confrérie furent suspendues pendant près d’un siècle, et celle-ci fut réactivée en 1947 par un groupe de passionnés.

Depuis sa réactivation, la confrérie suit le même règlement qu’établi lors de sa création, à une exception près : au lieu de ne s’occuper que des vins du coin, l’activité de la confrérie s’étend maintenant à l’ensemble de la région de production alsacienne.

kientzheim (2)

kientzheim (23)

kientzheim (3)

En tout, la confrérie Saint Etienne regroupe aujourd’hui 3000 membres (avec des délégations à l’étranger, notamment en Suède, en Belgique, aux Etats-Unis,…), dont 500 membres réguliers, 110-120 grands conseillers et 70-80 conseillers.

En 1957, a également été mis en place le concours du Sigille (sceau, en latin), qui récompense les meilleurs vins.

Pour obtenir un Sigille, le vin présenté doit obtenir au moins 7/10 sur deux critères : sa qualité et sa typicité. Chaque vigneron doit également déposer 12 bouteilles de tous les vins sigillés dans l’oenothèque de la confrérie. Ce n’est donc pas une petite oenothèque que possède la confrérie, d’autant plus que s’y trouvent aussi des vins datant d’avant le début du concours, jusqu’en 1949).

Au total, aujourd’hui, ce sont plus de 60.000 bouteilles qui composent cette unique oenothèque. Tous les deux ans, environs 500 bouteilles sont mises aux enchères, c’est la seule solution si vous désirez vous en procurer une !

kientzheim (14)

kientzheim (7)

kientzheim (13)

kientzheim (12)

L’oenothèque comporte également une collection très particulière, la collection Méquillet. Celle-ci fut retrouvée en abattant un mur. Elle fut en réalité emmurée au début du 20ème siècle pour être protégée des envahisseurs. On y retrouve des vins datant de 1834 à 1936 : une collection tout simplement incroyable !

kientzheim (15)

kientzheim (17)

Notre visite à la Confrérie Saint Etienne fut également l’occasion de découvrir les produits Lekouglof, une petite société innovante qui revisite le traditionnel Kouglof alsacien en miniature et gastronomique, et avec une nouvelle texture entre la madeleine et le financier (disponible en Belgique chez Knudde).

kientzheim (9)

La dégustation qui suivit la visite de l’oenothèque fut une des plus uniques de ce voyage, avec un Riesling et un Toquet Pinot Gris tous deux de 1990. C’était la première fois que je goûtais d’aussi vieux vins, et faut avouer que c’est une expérience vraiment unique.

kientzheim (22)

kientzheim (21)

kientzheim (19)

Plus d’infos sur la Confrérie Saint-Etienne

Repas chez Côté Vigne

kientzheim (26)

Après la visite, nous nous dirigeons vers la place du village pour un lunch en terrasse au restaurant Côté Vigne, très bonne adresse pour déguster aussi bien des spécialités locales – choucroute top ! – que des plats plus modernes.

kientzheim (30)

kientzheim (31)

kientzheim (32)

Le Domaine André Blanck

La journée se poursuit ensuite chez André Blanck, qui se trouve être le voisin de la Confrérie Saint-Etienne – nous n’avons donc encore une fois pas trop loin à aller !

Le domaine André Blanck existe depuis 7 générations. C’est Charles Blanck qui nous reçoit dans l’ancienne cour de la Chevalerie de Malte.

Nous sommes ici chez un petit producteur, qui ne produit qu’entre 60.000 et 100.000 bouteilles par an, et possède 14 ha seulement. Celui-ci collabore depuis longtemps avec le Cora, et on peut y retrouver en Belgique certains des vins produits ici, dont un Riesling et un Gewurztraminer.

kientzheim (34)

Les infrastructures chez les Blanck sont beaucoup plus petites comparées aux autres producteurs visités jusqu’à présents. Charles Blanck nous montre l’héritage de son grand père (les cuves en bois) et celui de son père (les cuves en inox). Charles et Michel, son frère, travaillent ensemble et font tous de A à Z. 

Aujourd’hui, Charles est fière de nous présenter la première grappe de Pinot gris fleuri, tout juste ramenée des vignes par son frère. C’est un événement important, car cela veut dire que la maturité aura lieu 105 jours plus tard !

Leurs vignes se situent sur le territoire du village, et bien que ce soit un territoire assez limité, celui-ci a la particularité de comporter 5 types de sous-sols différents, et 2 grands crus : le Schlossberg et le Furstentum.

kientzheim (36)

kientzheim (41)

Nous passons maintenant à la dégustation. Nous avons décidé de faire une dégustation un peu spéciale aujourd’hui pour le direct avec la Belgique, en proposant des accords fromages et vins blancs. Car si beaucoup de personnes pensent que le fromage se déguste avec du vin rouge, en réalité dans bien des cas c’est un cliché, et les connaisseurs vous conseilleront la plupart du temps du vin blanc.

kientzheim (45)

kientzheim (46)

En résumé :

  • Le Pinot Blanc (ici, 2012 Rosenburg) se marie très bien avec les fromages doux comme le triple crème : on trouve une belle complémentarité entre l’onctuosité du fromage et la légèreté du vin.
  • Le Riesling (ici, un Grand Prix Schlossberg 2012 et un 2005) quant à lui se marie bien avec les fromages de chèvre.
  • Quant au Pinot Gris (ici, 2013) c’est avec le comté qu’il fusionne le mieux.
  • Le Pinot Noir (ici, 2011 et 2012) est parfait pour accompagner du Munster (mais également les grillades).
  • Enfin, la dernière association du jour est le Gewurztraminer (ici, Schlossberg 2012 et 2007) et les fromages forts (tels que le bleu, la Fourme d’Ambert, ou encore du fromage de Herve)

kientzheim (47)

Autres associations possibles : un Sylvaner avec du fromage frais, un Crémant d’Alsace avec du Camembert ou du brie, ou encore des vendanges tardives avec du vieux gouda ou du parmesan.

A noter également : un grand cru peut en général se conserver très longtemps, de 5 à 20 ans, voire plus dans de bonnes conditions.

kientzheim (50)

Plus d’infos sur le Domaine André Blanck

La cité médiévale de Bergheim

Nous passerons la fin de journée et la nuit à Bergheim, une jolie cité médiévale.

Notre hôtel, La Cour du Bailli possède un espace spa sur le thème du vin (VitisSpa), mais malheureusement, trop enthousiasmés par les vins André Blanck, celui-ci était déjà fermé à notre arrivée.

Voir plus de photos de La Cour du Bailli ici.

kientzheim (62)

kientzheim (51)

Nous partons donc directement pour le restaurant La Bacchante, situé à quelques pas de l’hôtel. Un bon repas traditionnel pour ma dernière soirée en Alsace…

kientzheim (54)

kientzheim (56)

kientzheim (60)

Le Domaine Fernand Engel à Rorschwihr

Pour mon dernier jour sur la Route des Vins d’Alsace, direction Rorschwihr, un petit village situé au pied du château du Haut-Koenigsbourg, pour une visite du Domaine Fernand Engel et une dégustation de ses délicieux vins bio.

fernandengel (18)

C’est Xavier Baril, gendre et maître de chai, qui nous présente aujourd’hui le domaine Engel, à commencer par sa fille Amélie, qui a été élue Reine des Vins d’Alsace en 2012 – une grande fierté pour la famille !

fernandengel (29)

fernandengel (30)

Le domaine Fernand Engel est le plus grand domaine familial d’Alsace, avec une production propre de 500.000 bouteilles par an (dont une partie réservée pour les magasins Cora de Belgique) : c’est en quelque sorte le « plus grand des petits » comme Xavier Baril le dit lui-même.

Le domaine s’étend sur 53 hectares de vignes réparties dans 7 villages différents, et la grande particularité de ce domaine est que l’entièreté des vins produits sont bio.

fernandengel (17)

fernandengel (10)

fernandengel (22)

fernandengel (20)

Les vins produits ici sont très qualitatifs,  la liste des distinctions reçues par le domaine est d’ailleurs plutôt impressionnante. On sent ici une très bonne ambiance de travail, et ce n’est pas pour rien si le maître de chai nous avoue au bout de quelques minutes qu’il se sent plus proche des belges que des français : « les alsaciens, c’est des belges qui allaient en Suisse et n’ont pas trouvé la route » !

Le bio est ici un mode de vie, et le domaine étant le 30ème metteur en marché d’Alsace, ils sont la preuve vivante que le bio à grande échelle, c’est possible ! Une agriculture biologique, cela veut dire que les vignes sont cultivées sans engrais chimiques, ou tout autre produit chimique de synthèse.

Ici, on protège le vignoble essentiellement en utilisant des plantes (semis de mélanges d’espèces dans les rangs de vignes, pulvérisations de décoctions à base d’ortie, camomille, saule, etc.). La production du domaine est devenue bio il y a 13 ans, « par pragmatisme », et ici on rêve qu’on ne parle plus de bio mais que celui-ci soit le seul mode de production…

fernandengel (10)

fernandengel (6)

fernandengel (12)

fernandengel (24)

Après une petite dégustation de cerises du vignoble, place maintenant à la dégustation des vins, l’essentiel tout de même !

fernandengel (3)

Nous commençons par les Crémants d’Alsace. Le domaine Fernand Engel produit des effervescent aux bulles très fines, qui représentent environ 20% de leur exportation. Ces effervescents sont également très réputés, et le domaine a été deux fois dans le top 10 des meilleurs effervescents du monde.

Nous commençons par goûter les Crémants 2007 et 2010 de La Trilogie de Engel. L’originalité de ce Crémant est qu’il subit un processus de triple fermentation (dont Xavier Barril a eu l’idée en visitant une brasserie en Belgique !) : une première en cuve et deux en bouteille. Au final, le vin atteint 22 à 23 grammes de sucres restants naturels – il n’y a donc pas de sucres ajoutés. Pourquoi Trilogie? Tout simplement car 3 cépages sont utilisés pour élaborer cet effervescent, qui se compose de 80% Chardonnay, 10% Pinot noir et 10% Pinot gris.

fernandengel (32)

fernandengel (33)

Nous passons ensuite au Pinot gris Grand Cru Gloeckelberg 2011, actuellement disponible au Cora. Celui-ci a été deux fois coup de cœur au guide Hachette des Vins et a également reçu une Médaille d’Or au classement des meilleurs Pinot Gris du Monde en 2013. Un vin unique, je vous conseille de vous en procurer quelques bouteilles de toute urgence !

fernandengel (38)

fernandengel (39)

Le Domaine Engel produit aussi un Pinot Noir Le Meyerhof, un vin dont les bouteilles sont comptées, produit au vignoble du Château de Meyerhof (deuxième année pour la cuvée 2012).

Ce vin un peu particulier est produit dans un clos historique avec une haute densité de pieds, ce qui permet d’avoir plus de compétition et plus de maturité. Au total, ce Pinot Noir représente seulement 66 ares et 1800 bouteilles – c’est donc une production très exclusive. C’est un rouge sec, sans sucres restants.

fernandengel (36)

Enfin, nous goûtons au fameux Gewurztraminer Grand Cru Altenberg 2012 qui vient d’être élu le meilleur Gewurztraminer du monde (il y a de quoi être impressionné !) et dont ils ont réservé également une partie de la production pour les magasins Cora en Belgique.

Ici, 78 grammes de sucre restant et 18€ pour un vin vraiment exceptionnel… A découvrir par vous-même, encore une fois.

fernandengel (40)

fernandengel (1)

Plus d’infos sur le Domaine Fernand Engel

fernandengel (14)

Et pour continuer l’exploration de la Route des Vins d’Alsace…

C’est ici que notre petit roadtrip sur la Route des Vins d’Alsace s’achève… mais celle-ci ne s’arrête pas là ! Lors d’un voyage qui a suivi, j’ai eu l’occasion de découvrir une partie plus au nord de la Route des Vins d’Alsace, au départ de Strasbourg. Découvrez cet article ici !

Si vous cherchez à avoir un avant-goût de la Route des Vins d’Alsace en une seule journée, regardez ces visites guidées d’un jour au départ de Colmar ou au départ de Strasbourg.

 

Mes autres articles sur l’Alsace :

8 Commentaires

  1. Magnifique article, un roadtrip qui donne envie (on va négocier avec belle maman pour caser les loulous unn week end, sinon je continuerai à voyager grâce à tes articles) ;-)

  2. Nous sommes heureux que la visite d’Eguisheim, et de notre cave coopérative, vous ait plu. N’hésitez pas à revenir quand vous le souhaitez et à vous abonner à nos différents supports d’informations pour rester informée de nos actualités.
    À très bientôt Emma.

    L’équipe WOLFBERGER

  3. Bonjour ! Je connais la société Wolfberger depuis 2008. J’ai eu plusieurs fois l’occasion de goûter de superbes vins présentés par d’autres vignerons, tous aussi passionnés les uns que les autres, mais j’avoue avoir plus qu’un faible pour la production Wolberger. Entre autres, Pinot Noir Cuvée du Prince Hugo 2013, Pinot Noir La Louve 2009, Muscat Cuvée Comtesse 2012, Pinot Gris Grand Cru Rangen 2010 et le fantastique Riesling Vendanges Tardives 2009… Wawwwwwwwww… 2 caves coopératives visitées, Eguisheim et Colmar. Personnel très aimable et jamais avare d’un conseil. Toujours un immense plaisir et beaucoup d’impatience à l’idée de rentrer chez soi déguster autour d’une bonne table ! Surtout, ne changez rien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.