Premiers pas en Islande: le Blue Lagoon

Voyages

Premiers pas en Islande: le Blue Lagoon

Par  | 
--// Partie 1 sur 12 dans la série Roadtrip en Islande (2014) //--   

Voilà déjà plus d’une semaine que nous sommes de retour d’Islande, il est donc temps de commencer ce fantastique récit de voyage! Je me replonge avec – déjà – nostalgie dans mes photos et souvenirs et je me dis que, vraiment, ce roadtrip n’était pas comme les autres. Bon, déjà, cette année on avait déjà renoncé au soleil, après deux très chauds roadtrips en Sardaigne l’année passée et en Grèce il y a deux ans (je l’aime bien moi cette habitude que nous avons pris depuis quelques années de profiter de l’Europe en été, et de partir à l’autre bout du monde en hiver!). Au printemps, en Islande, il faut être content si on atteint les 15°C. Et – tant mieux pour nous ! – c’est à peu près la température que nous avons eu durant tous le voyage, excepté à Reykjavik, qui semble bien mériter son nom de « baie fumante » – on ne sait pas très bien s’il s’agit de pluie, de brouillard ou de hot springs dont les Vikings parlaient, mais en tout cas on y trouve les 3. Et 15°C en Islande, c’est beaucoup – il faut imaginer une belle journée ensoleillée à la montagne, avec 15°C, on enlève sa veste et on a encore trop chaud, quand le soleil tape! Enfin, le soleil printanier de l’Islande, nous allions le rencontrer un peu plus tard, car, à la sortie de l’avion, c’est une Islande plutôt brumeuse avec laquelle nous avons fait connaissance. Nous commencerons donc ce carnet de voyage par le récit de nos premiers pas en Islande, avec une étape incontournable: le fameux Blue Lagoon.

roadtrip_islande (33)

Pour tout vous dire, l’Islande était sur ma « wishlist » depuis presque 10 ans. Je me rappelle très clairement du jour où j’ai « découvert » l’Islande et surtout Reykjavik via un roman belge, « La Plage d’Ostende » dont la fin du récit s’y déroulait et la description de la ville m’avait tout simplement laissé rêveuse… C’est fou le pouvoir que peuvent avoir les mots, n’est-ce pas? Bref, c’est à cet épisode que je repense alors que nous nous apprêtons à atterrir à Keflavik, l’aéroport international de Reykjavik. A 300 mètres du sol, nous sommes toujours dans les nuages et on y voit toujours rien ! Je repense à mon expérience à 3000 mètres d’altitude en montgolfière juste quelques jours plus tôt, et je me dis que l’impression d’altitude est tout de même décuplée en avion, ce qui explique peut-être pourquoi Fred déteste autant le prendre. 😉

roadtrip_islande (6)

Le vol avec Icelandair, au départ de Schipol, était assez rapide (3 heures environs), à peine le temps de me replonger dans mes guides de voyage que nous y étions déjà ! L’aéroport de Keflavik est peut-être le plus grand d’Islande, mais il est tout de même assez petit, pas de quoi se perdre à l’arrivée en tout cas… Le temps d’aller acheter un pack de bières au duty free de l’aéroport (merci Sylvain du conseil, car l’alcool est vraiment hors de prix dans les villes…), Fred m’attend déjà avec nos deux valises, qui sont arrivées les premières… pour une fois, voilà qui commence bien !

Premiers pas en Islande

Nous sortons donc dans le hall des arrivées, et là, petite surprise: la compagnie de location de voitures chez laquelle nous avions réservé une voiture, Procar, ne se trouve pas avec les autres… Je cherche, je cherche… rien ! Je relis ensuite les papiers de location, qui précisent effectivement que leur bureau se situe à 1km de là, mais qu’ils offrent des navettes gratuites pour l’aller et le retour. Sauf que personne ne nous attend avec une petite pancarte à notre nom… Un petit coup de téléphone plus tard, le problème est heureusement réglé et quelqu’un de la compagnie arrive pour nous accompagner jusqu’à notre voiture dans les 10 minutes qui suivent. Nous avions choisi de ne pas louer un 4×4 car nous voulions emprunter essentiellement la « Ring Road », l’autoroute qui fait le tour du pays, route pour laquelle une simple voiture suffit largement. Pour ceux qui prévoient un voyage en Islande, je vous donnerai plus de détails sur quelle voiture louer pour votre voyage en Islande dans le guide pratique que je publierai à la suite de ce carnet de voyage.

roadtrip_islande (3)

roadtrip_islande (12)

Bref, nous voici donc dans notre petite Hyundai rouge qui va nous accompagner pendant un peu plus d’une semaine sur les routes d’Islande. Il est déjà passé 16h, nous nous mettons donc en route pour le Blue Lagoon, qui sera notre seule étape de la journée, avant de rejoindre notre hôtel à Reykjavik.

roadtrip_islande (8)

roadtrip_islande (30)

roadtrip_islande (10)

roadtrip_islande (14)

Beaucoup de touristes visitent le Blue Lagoon en arrivant ou en retournant à l’aéroport car celui-ci se trouve à seulement 20 kilomètres de là. 20 kilomètres durant lesquels j’ai déjà pourtant eu envie de m’arrêter 20.000 fois tant le paysage qui se déroule devant nos yeux est impressionnant. Je n’avais jamais vu ça: des champs de lave couverts de mousse verte à perte de vue, avec au loin, la baie de Reykjavik qui se dessine. Le temps est gris et il y a un peu de brouillard… et je pense que l’Islande doit être un des seuls pays au monde à être mis en valeur par le mauvais temps ! L’atmosphère est magique, on a l’impression d’être sur une autre planète. Et soudain, au milieu de la lave, on aperçoit… des étendues d’eau bleu turquoise. On ne s’attend pas vraiment à ça la première fois (après, on s’habitue à se faire surprendre par un nouveau paysage tous les 50km, normal en Islande quoi!).

roadtrip_islande (35)

roadtrip_islande (42)

roadtrip_islande (45)

roadtrip_islande (36)

roadtrip_islande (34)

Le Blue Lagoon

Le Blue Lagoon est un grand spa utilisant l’énergie géothermique de la région. L’eau est puisée à 2000 mètres sous terre, et permet une fois arrivée à la surface de chauffer le « lagon » naturellement entre 30 et 40°C, ce qui permet de bien se réchauffer après une petite journée de rando, ou de se remettre d’une journée de voyage, dans notre cas! L’eau du spa a également des effets thérapeutiques reconnus, car elle contient des éléments actifs tels que divers minéraux, de la silice et des algues. Durant sa baignade, on peut en plus s’appliquer un masque de boue à la silice, qui rend trop sexy, ou pour ceux qui préfèrent siroter une petite bière à 10€ tout en barbotant… Bref, un vrai moment bien-être qui a pourtant un prix: à partir de 35€ pour l’entrée standard (qui inclut l’accès à la piscine, au sauna et hammam, et masque au silice « à volonté ») – mieux vaut donc prévoir une heure ou deux pour rentabiliser un peu tout ça!

roadtrip_islande (20)

roadtrip_islande (19)

blue_lagoon_islande (21)

blue_lagoon_islande (27)

blue_lagoon_islande (23)

blue_lagoon_islande (1)

blue_lagoon_islande (26)

roadtrip_islande (22)

blue_lagoon_islande (8)

roadtrip_islande (25)

roadtrip_islande (27)

roadtrip_islande (24)

roadtrip_islande (23)

Et dans l’eau, le temps passe vite: il est déjà 19h, il est temps de rejoindre notre hôtel à Reykjavik.

roadtrip_islande (44)

Découverte de la cuisine islandaise à Reykjavik

Pour les 3 nuits passées à Reykjavik (1 au début et 2 à la fin du roadtrip), nous avons logé dans une petite guesthouse « minimaliste », la pension Borgartun, qui est située à 2-3 km du centre-ville, pas très loin de la maison Höfdi, là où Reagan et Gorbatchev se rencontrèrent en 1986 pour négocier la fin de la guerre froide.

Après une tentative ratée d’aller manger sans réservation aux 3 Frakkar (histoire à suivre!), nous nous rabattons sans trop réfléchir (il est déjà presque 20h30, et tout ferme à 21h…) sur un restaurant local en dehors du centre ville, réputé auprès des locaux: Laugaás. C’est un des plus vieux restaurants d’Islande (il date de 1978…) tenu par le chef d’origine. Le resto est connu pour ses plats de poisson et certains sont à la carte depuis l’ouverture tant ils plaisent, raconte la serveuse à qui veut bien l’entendre. On ne réalisait pas encore trop à ce moment-là, mais il se trouve que les prix sont abordables, pour l’Islande… (comptez une petite vingtaine d’euros par personne pour une soupe et un plat – la soupe étant inclue dans le prix!). J’y ai en réalité mangé le meilleur plat de tout le séjour: le gratin de poisson fris « à la Laugaás », simple mais divin (si les islandais savent faire une chose, c’est de la bonne sauce pour accompagner le poisson…).

roadtrip_islande (47)

roadtrip_islande (51)

roadtrip_islande (53)

roadtrip_islande (49)

roadtrip_islande (60)

Enfin repus, nous sommes partis pour notre première « non-nuit » de la semaine, le soleil ne se couchait pour ainsi dire pas à cette période de l’année en Islande (au Sud, il doit faire entre chien et loup pendant 1h entre 2h et 3h du mat’… et au nord, comme on le verra, c’est encore plein soleil à minuit!).

Demain, nous mettrons le cap vers le nord. Mais ça, ça sera à suivre au prochain épisode…

Navigation - Articles de la série :


Roadtrip en Islande: itinéraire de Reykjavik à Akureyri >>


8 commentaires

  1. Sylvain

    12 juin 2014 à 22 h 38 min

    Ahh… rien qu’à voir les photos, j’ai envie d’y retourner aussi!
    Content que le truc de prendre l’alcool à l’aéroport t’ait servi. Tu as pris juste de la bière? Pas de Brennivin? 😉

    • Emmanuelle Hubert

      18 juin 2014 à 14 h 02 min

      Ahah, non le Brennivin je l’ai pas trouvé à l’aéroport: je me souvenais plus du nom, juste que tu m’avais dit « bouteille noire et verte » ce qui n’aidait pas vraiment avec le nombre de bouteilles de cette couleur-là qu’il y avait 😉
      On a hésité au retour (on avait retrouvé le nom à ce moment-là) mais vu ce qu’on avait déjà dépensé sur place… on a laissé tomber 🙁 Bref: ça sera pour la prochaine fois! (comme si j’avais besoin d’une excuse 😉 )

  2. Audrey

    18 juin 2014 à 10 h 48 min

    L’Islande est vraiment un pays magnifique, j’ai vraiment envie d’y retourner un jour tout comme Sylvain !

  3. Pingback: Roadtrip en Islande: de Reykjavik à Akureyri | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  4. Pingback: Se baigner dans une piscine naturelle en Islande : Seljavallalaug hot spring | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  5. Pingback: Roadtrip en Islande : le Triangle d'Or (Golden Triangle) | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  6. Pingback: Roadtrip en Islande : itinéraire et infos pratiques | Au goût d'Emma | Blog Belge | Voyage & Gastronomie

  7. Pingback: Ski, bien-être et gastronomie dans la Vallée de Serre-Chevalier (Hautes-Alpes)

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *