Visiter Zagreb, la capitale de la Croatie

Si Zagreb est loin d’être la capitale européenne la plus populaire, la capitale de la Croatie a pourtant beaucoup de charme. Ville animée, étudiante et très axée sur la culture, Zagreb allie les héritages de différentes époques et atteste d’une histoire récente bien chargée. Entre les quartiers hauts de la ville plus historiques et le bas de la ville qui sent bon le début du siècle avec ses bâtiments Belle Epoque et Art Nouveau, se balader dans Zagreb est un vrai plaisir. Dans cet article, je partage avec vous les plus jolies découvertes de notre visite d’un jour à Zagreb, qui clôturait notre grand roadtrip en Croatie.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Zagreb en pratique

Zagreb est une capitale à taille humaine qui se parcourt très bien à pied en un jour, même si l’exploration de ses nombreux musées et monuments vous prendra bien plus longtemps. Comme nous n’avions qu’une petite journée et une nuit sur place, nous nous sommes essentiellement baladé entre la Ville Haute et la Ville Basse, ne visitant qu’un seul musée (mais non des moindres) pour nous abriter d’une grosse averse.

Une voiture à Zagreb est plus encombrante qu’autre chose. Si vous voulez éviter de payer plein pot, les parkings situés un peu à l’extérieur de la Ville Basse sont les moins chers (nous nous sommes garés dans un grand parking près de la gare qui s’est avéré être gratuit le dimanche, c’était bingo !). Il y a un bon réseau de trams et bus à Zagreb mais, hormis le petit téléphérique qui permet de rejoindre d’une manière très sympathique la Ville Haute, c’est une ville que je vous recommande d’explorer à pied.

Dernière note pratique : lors de notre voyage à Zagreb, une partie des mesures sanitaires n’avaient pas encore été levées. Ceci incluait les restaurants dont seules les terrasses pouvaient être ouvertes (sauf pour les restos dans les hôtels). Nous sommes tombés un jour où les averses se sont enchaînées, ce qui a malheureusement compliqué nos plans pour vous dénicher comme d’habitude de bonnes adresses gourmandes à Zagreb. Heureusement que nous avions bien choisi notre hôtel (ce qui nous a permis de quand même manger le soir !) mais à part ça, ça a été très dur de trouver un truc sympa à se mettre sous la dent. Pour goûter aux spécialités culinaires de Zagreb (qui sont pourtant nombreuses), on aurait peut-être du réserver un food tour

Que faire à Zagreb ?

Si vous n’avez qu’un jour à Zagreb, je vous recommande de commencer par explorer la Ville Haute (très compacte) puis de vous balader dans la Ville Basse (plus étendue) avec le temps qu’il vous reste.

Zagreb ayant eu un rôle central dans l’indépendance de la Croatie, il existe aussi des visites guidées consacrées à la période de la guerre de Croatie dans les années 90. Celles-ci n’étaient pas organisées pour cause de pandémie lors de notre voyage mais ça m’aurait bien intéressé d’y participer pour en apprendre plus sur l’histoire récente très mouvementée de la Croatie. Ces visites vous emmènent notamment visiter des souterrains et tunnels utilisés durant la guerre.

La Ville Haute de Zagreb

La ville haute de Zagreb est le centre historique de la vile. A l’origine, il s’agit de deux collines qui étaient auparavant séparées par une rivière : Gradec (la ville féodale) et Kaptol (la ville épiscopale avec la cathédrale). Nous avons essentiellement exploré le côté Gradec. On y trouve pas mal de petites églises et des places agréables, que je ne vous détaillerai pas entièrement ici (le mieux est de se laisser porter par ses pas), mais voici quelques endroits à ne pas manquer.

Le funiculaire de la Ville Haute

Nous avons pris le petit funiculaire (à la fin de la rue Tomiceva) datant de la fin du 19ème siècle qui permet de monter facilement au sommet de la colline de Gradec, pour une somme modique. Mais si vous préférez l’éviter, la montée n’est en réalité vraiment pas longue via les escaliers : avec ses 66 mètres de long, il parait d’ailleurs que c’est le plus petit funiculaire du monde !

La Promenade Strossmayer et la Tour Lotrscak

A la sortie du funiculaire, vous tomberez directement sur une tour qui faisait partie des fortifications médiévales de la ville, la Tour Lotrscak. Il y a un belvédère à son sommet qui permet d’avoir une vue panoramique sur la ville mais celui-ci était malheureusement fermé. On a tout de même réussi à avoir de jolie vue en empruntant la Promenade Strossmayer, qui suit l’ancien tracé des remparts de la ville.

Le Musée des Cœurs Brisés (Museum of Broken Relationships)

A l’époque de ma visite, Netflix n’avait pas encore adapté ce concept en film, mais j’avais déjà entendu parler de ce musée à l’idée plutôt originale, puisqu’on y expose des objets liés à des ruptures (surtout) ou à des deuils. C’est souvent drôle, parfois émouvant, et en général assez inattendu ! On a pris le temps de lire la plupart des histoires qui y sont présentées, et je dois dire que ça s’est terminé en visite plutôt émouvante. Il est possible (mais en général pas obligatoire) de réserver son billet en ligne.

L’Eglise Saint-Marc

L’église la plus reconnaissable de Zagreb est l’église Saint-Marc, dont les tuiles du toit portent les symboles de Zagreb. Dommage que celle-ci ne se visite pas.

La Porte de Pierre

La seule porte médiévale rescapée de Gradec permet de rejoindre facilement et via un joli chemin la ville basse ou Kaptol.

La Cathédrale de Zagreb

La deuxième partie de la Ville Haute, Kaptol, s’étend autour de la Cathédrale de Zagreb, qui fut autrefois la cathédrale la plus à l’est d’Europe. Grâce à ses hauts clochers, la cathédrale serait apparemment encore aujourd’hui le plus haut monument de Croatie, ce qui est tout de même assez fou !

La Ville Basse de Zagreb

Le changement d’ambiance est total lorsque l’on redescend dans la Ville Basse, qui s’étend des pieds de la ville haute jusqu’à la ligne de chemin de fer. Cette partie de la ville est beaucoup plus récente (19ème siècle – début du 20ème siècle), comme en témoigne son architecture typique de l’Europe centrale, mélange de styles Sécession, Belle Epoque et Art Nouveau (Jugenstil). Cette partie de la ville est aussi beaucoup plus animée, avec de nombreuses terrasses et espaces verts. Il est très agréable d’y flâner !

La Place du Ban-Josip-Jelacic et la rue Ilica

Aux pieds de Gradec se trouve la place principale de la ville, toujours très animée. Dans le prolongement de la place se trouve la rue Ilica, la principale rue commerçante de la Ville Basse, où s’alternent magasins et restaurants.

La Rue Ivan-Tkalcic

Chaque capitale a sa « rue des restaurants » plus fréquentée par les touristes que par les locaux : à Zagreb, c’est celle-ci. Elle n’en garde pas moins pas mal de charme, mais à part pour boire un verre, les deux adresses que nous avons testé sur celle-ci n’était vraiment pas terribles au niveau culinaire.

Du théâtre national au Jardin botanique

Le premier grand espace vert / centre culturel de la Ville Basse s’étend entre le Théâtre national croate sur la Place du Maréchal Tito jusqu’au Jardin Botanique. Vous y trouverez aussi le Musée des Arts Décoratifs, le Musée Mimara et le Musée Ethnographique. Dans ce quartier, on peut encore voir quelques bâtiments qui n’ont pas été rénovés, et le contraste est vraiment frappant.

De la Place du Roi Tomislav à la Place Nikola Zrinski

Ce deuxième grand espace vert de la Ville Basse, plus à l’est, est encore plus agréable que le premier, et beaucoup de locaux viennent s’y prélasser lorsqu’il fait beau. En remontant depuis la gare, vous passerez le Pavillon des Arts (créé à l’origine pour l’Expo Universelle de Budapest de 1896), l’Académie des Arts et des Sciences, la Galerie d’Art Moderne et le Musée Archéologique.

Quelques excursions au départ de Zagreb

Zagreb étant très éloignée de la côte, la capitale croate est au final plus proche de Ljubljana en Slovénie que des autres destinations touristiques croates. Si vous en avez l’occasion, je ne peux que vous recommander de faire un arrêt dans cette autre capitale méconnue qui avait été un vrai coup de cœur il y a quelques années. Il existe des excursions à la journée depuis Zagreb qui combinent la visite de Ljubljana et du Lac de Bled, les deux immanquables en Slovénie !

Le parc national des Lacs de Plitvice, ultra touristique mais un véritable immanquable en Croatie, reste quand même assez proche de Zagreb puisqu’il se trouve à 2 heures de route. Il est donc possible (pas l’idéal, mais réalisable) de le visiter à la journée (en excursion organisée par exemple) si vous avez prévu un citytrip à Zagreb plutôt qu’un roadtrip en Croatie.

Moins connu à l’international mais je m’y serais bien arrêtée sur le chemin du retour vers la Belgique si on avait eu le temps : la ville baroque de Varaždin (où se trouve le plus ancien hôtel de ville d’Europe) et le château de Trakoscan, près de la frontière slovène. Egalement faisable en excursion d’un jour depuis Zagreb.

Où dormir à Zagreb ?

Vu les relativement petits prix des hôtels à Zagreb par rapport aux destinations plus touristiques sur la côte croate, nous avons décidé de nous faire plaisir à Zagreb en passant la nuit à l’Hôtel Esplanade, le grand palace 5 étoiles historique de la ville, construit à l’origine pour les voyageurs de l’Orient-Express ! Sa situation proche de la gare et à l’entrée de la Ville Basse est vraiment pratique. On a séjourné dans une grande chambre très spacieuse avec une magnifique salle de bain. Avec son style Art Déco, c’est le genre d’hôtel « vieille Europe » qui me plait personnellement toujours beaucoup, on a vraiment l’impression de remonter le temps !

L’hôtel possède aussi plusieurs bars et restaurants, dont un restaurant étoilé. N’ayant pas réservé, nous avons plutôt opté pour leur brasserie (Le Bistro) nous avons été ravis du repas. Le service était aux petits soins et nous avons pu notamment tester l’une des spécialités de la ville qui est aussi l’une des spécialités historiques de l’hôtel : le « štrukli », un plat gratiné avec des pâtes, du fromage frais et de la crème. Encore une fois, très vieille Europe, mais c’était très bon.

Souvent j’hésite entre beaucoup d’hôtels dans les grandes villes que je visite mais je dois dire qu’à Zagreb mon choix a été vite fait, et je ne peux que vous recommandez de faire la même chose tant les prix sont raisonnables pour ce type d’expérience !

Voir les prix actuels de l’Hôtel Esplanade

 

Texte et photos : Emmanuelle Hubert et Kevin Berger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.