Que faire à Trogir en Croatie ? Itinéraire pour une journée de visite

Après deux jours à Sibenik, notre roadtrip en Croatie s’est poursuivi à Trogir, charmante cité médiévale bien conservée, classée au Patrimoine mondiale de l’UNESCO, et l’un des lieux de tournage de la série Game of Thrones. Voici mon petit itinéraire pour visiter cette jolie ville historique située à environs 30 minutes de route de Split et 1 heure de Sibenik, qui se visite très facilement en un jour, et même en une demi-journée.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog. 

Que faire à Trogir en Croatie ?

Le centre historique de Trogir se situe sur une petite île reliée par des ponts à la côte d’un côté, et à une autre plus grande île (Ciovo) de l’autre. Comme vous allez le voir, Trogir est donc assez compacte (environs un kilomètre carré) et on en fait vite le tour… d’autant plus que tous les musées, et même l’église, étaient fermés lors de notre voyage. Je ne sais pas si c’était du à la pandémie, ou si c’est tout simplement une ville qui vit surtout en saison. Mais malgré tout, c’est une visite qui vaut la peine, et un arrêt à ne pas manquer entre Sibenik et Split.

L’entièreté des visites dont je vous parle dans cet article se situent sur l’île de Trogir. Si vous êtes en voiture, je vous conseille de vous garer sur le grand parking situé juste avant le pont pour piétons qui mène à Trogir depuis la côte, puis de faire à pied le tour de la ville, si vous le souhaitez dans le sens que je vous propose ci-dessous.

Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez par exemple visiter Trogir dans le cadre d’une journée d’excursion au départ de Split qui combine la visite de Trogir avec celles de la Forteresse de Klis (autre lieu de tournage de Game of Thrones) et la ville romaine de Salona.

Le canal de Trogir

En empruntant le pont qui permet de rejoindre la vieille ville de Trogir, vous pouvez soit entrer directement en ville via la Porte de la Terre-Ferme, soit (comme nous l’avons fait) commencer la balade en longeant le canal qui sépare Trogir du continent. Il est longé par un petit parc qui vous emmènera au premier arrêt historique : la Tour Saint-Marc.

La Tour Saint-Marc

La première fortification de Trogir que l’on croise en chemin, c’est la Tout Saint-Marc, datant de l’époque vénitienne. Cette tour construite pour se protéger des invasions turques est bien préservée et on peut normalement monter à son sommet pour profiter de la vue.

Le Château de Kamerlengo

De l’autre côté d’un terrain de foot posé là très étrangement, se trouve le Château de Kamerlengo, un ancien fort datant lui aussi de l’époque vénitienne. On peut normalement (pour rappel, je mets « normalement » car tout était fermé lors de notre visite…) monter au sommet de ses remparts pour profiter de la vue sur la promenade et sur la ville.

La promenade de Trogir

En poursuivant le tour extérieur de la ville de Trogir, on arrive ensuite sur une promenade piétonne encore plus agréable, sur laquelle se trouvent plusieurs restaurants et bars (assez chers) et l’Eglise Saint-Dominique. Pour avoir une belle vue sur la promenade et la ville derrière, je vous conseille d’aller jusqu’au pont qui relie Trogir à l’île de Čiovo, avant d’enfin pénétrer au cœur de la ville.

La Porte de la Mer

A la fin de la promenade, vous pouvez également découvrir une des parties les mieux conservées des remparts de Trogir, avec notamment la Porte de la Mer, la plus jolie porte de Trogir préservée.

La Cathédrale Saint-Laurent

Après avoir emprunté une petite ruelle pittoresque, on débarque au cœur de la ville, sur la place Jean-Paul II (Ivana Pavla II), où se trouve le principal édifice religieux de Trogir : la Cathédrale Saint-Laurent, construite entre le 13ème et le 15ème siècle. Même si vous ne rentrez pas dans la cathédrale (l’accès est payant quand celle-ci est ouverte) pour visiter son intérieur et monter au sommet de son campanile (pour une vue panoramique sur Trogir), vous pouvez tout de même admirer son portail datant du 13ème et vraiment splendide.

La place Ivana Pavla II

Outre la Cathédrale Saint-Laurent, vous trouverez également sur la place Ivana Pavla II d’autres bâtiments intéressants : la Tour de l’Horloge de style Renaissance, la Loggia datant du 13ème siècle, l’Hôtel de ville de Trogir (s’il est ouvert on peut accéder à une cour intérieur de style gothique), la Chapelle Sainte-Barbara, ainsi que d’anciens palais vénitiens (dont le splendide Palais Cipiko datant du 15ème siècle). Bref, c’est l’endroit incontournable à voir à Trogir !

Se perdre dans les ruelles de Trogir

Avant de quitter Trogir, nous nous sommes ensuite perdus dans ses petites ruelles médiévales pour en découvrir les merveilles cachées. Cette ville bien préservée offre un véritable voyage dans le passé, et son architecture a gardé la trace des différentes époques de son histoire, de l’époque hellénistique à l’époque vénitienne. On en a aussi profité pour chercher quelque chose à manger. Tous les restaurants qui me semblaient bien étaient eux aussi fermé, on s’est donc rabattus sur un petit snack qui vendait des « fritto misto » et c’était au final bien sympa de continuer la balade en mangeant !

Que faire dans les environs de Trogir ?

Puisqu’il est fort probable que vous ayez fini la visite du vieux Trogir en une demi-journée, il est possible en saison de compléter votre journée avec l’une des balades en bateau qui partent du petit port de Trogir.

Les deux destinations principales des excursions en bateau au départ de Trogir sont :

  • La Grotte Bleue, à laquelle on accède en petit bateau uniquement pour admirer les couleurs bleues intenses créées dans la grotte par les reflets du soleil (un peu comme à Zakynthos en Grèce). La plupart des excursions combinent la visite de la Grotte Bleue et d’autres îles proches de Trogir. Cette excursion d’un jour est la plus complète avec la visite de la Grotte Bleue et de 5 îles (elle inclut notamment la visite de la vieille ville de Hvar et du temps pour du snorkeling).
  • Une autre petite croisière populaire part à la découverte du Lagon bleu, qui est également combiné à la visite des îles. Cette excursion d’une demi-journée combine la visite du Lagon Bleu avec du temps libre sur l’île de Šolta. Si vous avez une journée entière, cette excursion plus complète de 8 heures ajoute également à l’itinéraire ci-dessus la visite de la Lagune Blanche et du village de pêcheurs de Drvenik Mali.

Via la terre ferme, Trogir est aussi une bonne base pour visiter d’autres destinations croates intéressantes : Split, Sibenik et le Parc national de Krka (dont je vous parle dans d’autres articles) sont facilement accessibles par vous-même ou en excursions organisées. Il est même possible de traverser la frontière pour une journée en Bosnie, qui n’est pas loin depuis Trogir !

Voici quelques excursions bien cotées au départ de Trogir vers ces destinations :

Pour une activité plus actives, sachez qu’il existe aussi en haute saison des tours en kayak de Trogir ou du Lagon bleu.

Où dormir à Trogir ?

Si vous logez dans la vieille ville de Trogir, faites attention à ce que votre hébergement propose un parking gratuit, sinon vous risquez de dépenser pas mal en parking si vous vous y basez plusieurs jours, surtout en haute saison (le prix du parking à Trogir dépend de la période de l’année). Il y a plein de petits B&B et appartements qui ont l’air splendides au cœur de Trogir, mais à nouveau lors de notre voyage il n’y avait pas encore beaucoup d’endroits qui avaient réouvert malheureusement. Voici quelques options sympas que j’ai repéré :

  • Guest House Tragurion : des chambres et appartements avec cuisine très abordables, avec parking gratuit
  • Villa Kudelik – Stone Story : dans une gamme de prix légèrement supérieure, cette villa propose des chambres avec parking gratuit, et même un splendide appartement avec jacuzzi privé extérieur !
  • Palace Derossi : pas de parking gratuit pour ce joli petit palace, mais un gros avantage : une terrasse avec un jacuzzi avec vue sur les toits de Trogir !
  • XII Century Heritage Hotel : si vous préférez les services d’un hôtel, celui-ci est l’un des seuls du vieux Trogir.

Voir tous les hébergements à Trogir

Par facilité, nous avions choisi de séjourner en dehors de la vieille ville, au Ola Hotel, un hôtel moderne et « adults only » situé en front de mer, avec un parking privé. Nous avons logé dans une jolie chambre spacieuse avec vue sur mer. La terrasse aménagée était particulièrement confortable, et il y avait aussi un agréable bain ouvert dans la chambre (en plus d’une salle de douche). L’autre gros avantage de cet hôtel, c’est son infinity pool sur le rooftop de l’hôtel. Comme il ne faisait pas beau ce jour-là malheureusement, on a plutôt profité de leur espace wellness intérieur (ouvert toute l’année), avec une piscine, un petit sauna, et un bel espace de relaxation. On avait également choisi la formule demi-pension, par facilité vu le peu de restaurants encore ouverts lors de notre voyage. On avait le choix entre un menu poisson, viande ou végétarien. J’ai choisi le menu poisson et tout était très frais, c’était excellent. Bref, une bonne adresse qui a l’avantage de pouvoir rayonner plus facilement dans les destinations autour de Trogir.

Voir les prix actuels du Ola Hotel

 

Texte et photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.