Visiter Korcula et la péninsule de Peljesac

Entre Split et Dubrovnik se trouve une destination souvent oubliée mais riche en histoire et en beaux paysages : la Péninsule de Peljesac et l’île de Korcula. L’immanquable sur Peljesac est Ston, où vous pourrez grimper sur les plus grandes murailles conservées en Europe, et les deuxièmes plus grandes au monde (juste après la grande muraille de Chine, carrément !). Depuis Orebic, vous pourrez ensuite facilement accéder à l’île de Korcula, dont la vieille ville est une une petite pépite.

Visiter la Péninsule de Peljesac et Korcula en pratique

Nous avons beaucoup aimé cette étape de notre roadtrip en Croatie mais il y a plusieurs choses importantes à savoir avant d’organiser cette étape de votre voyage.

Tout d’abord, nous avons visité cette destination avant que le nouveau pont reliant la péninsule de Peljesac au continent et permettant d’éviter un passage de frontière vers la Bosnie ne soit terminé. Nous avons vu la nouvelle route en construction et cela va probablement changer le niveau de tourisme de cette destination jusque là très calme. J’espère que ce nouveau passage ne va pas trop changer les paysages de l’île, jusqu’ici tout à fait préservés.

Ensuite (mais cela risque peut-être de changer aussi), jusqu’à présent, la Péninsule de Peljesac et Korcula étaient des destinations très saisonnières. Beaucoup de choses étaient encore fermées au mois de mai, et l’hôtel que nous avions réservé a fini par ouvrir juste pour nous ! C’était agréable d’être quasi seuls au monde, mais c’est ici que nous avons eu le plus de problème pour trouver à manger (heureusement, on a fini par trouver mais on a eu un petit coup de stress quand on a vu que tout était fermé et que même la supérette du coin était très mal approvisionnée !).

Enfin, sachez que si vous n’effectuez pas comme nous un grand tour en voiture de la Croatie, vous pouvez aussi très bien visiter Korcula et Peljesac durant un « citytrip » à Split ou à Dubrovnik. Des ferrys relient Split à Vela Luka, à l’ouest de Korcula, et Orebic, d’où partent les bateaux (traversée très rapide) vers Korcula ne se trouve qu’à 2 heures de route depuis Dubrovnik. Il existe d’ailleurs également des excursions d’un jour au départ de Dubrovnik pour découvrir la péninsule de Pelješac et l’île de Korčula.

Où dormir : sur la Péninsule de Peljesac ou à Korcula ?

A part si vous comptez explorer plus que la vieille ville sur l’île de Korcula, l’option la plus facile et la moins chère est de dormir sur la presqu’île de Peljesac plutôt qu’à Korcula. Par contre, comme les liaisons en bateau se terminent assez tôt le soir, si vous comptez profiter du coucher de soleil et des spectacles estivaux de combats à l’épée (une spécialité du coin, apparemment !) organisés à Korcula, il est quasi obligatoire d’y passer la nuit.

Comme nous avions choisi de faire la traversée vers Korcula sans notre voiture (mais l’option existe) et de ne visiter que la vieille ville (l’attrait principal de l’île, surtout hors saison), nous avons choisi un hôtel sur la Péninsule de Peljesac. Nous avons logé au Viganj Bed & Breakfast (ex Heritage Hotel) à Viganj, un charmant petit village au bord de l’eau, à 10 minutes de voiture d’Orebic. Nous avons logé dans une spacieuse chambre avec une terrasse avec vue sur mer (et sur l’île de Korcula juste en face) et sur la jolie piscine de l’hôtel. Un endroit parfait et très reposant !

Voir tous les hébergements sur Peljesac

Si vous choisissez d’explorer d’avantage Korcula, vous avez quelques très bons hôtels directement dans la vieille ville, comme le Aminess Korčula Heritage Hotel qui aurait été mon choix personnel.

Voir tous les hôtels à Korkula

Que faire sur la Péninsule de Peljesac ?

Les murailles de Ston

Comme je vous le disais plus haut, l’attrait principale de la Péninsule de Peljesac, ce sont les murailles de Ston. D’ailleurs, Ston est un petit détour depuis la route côtière, que je vous recommande de faire même si vous ne comptez pas explorer Korkula ou le reste de la péninsule.

Escalader (je dis escalader, mais un chemin existe, c’est juste que ça monte parfois pas mal !) les murailles de Ston est toute une expérience ! Il s’agit des deuxièmes plus longs murs de défense préservés au monde après la Grande Muraille de Chine. Et c’est accessoirement aussi l’un des lieux de tournage de la série Game of Thrones.

A l’origine, Ston possédait 7 km de remparts. Aujourd’hui il en reste 5 km, qui relient par la montagne les villes de Ston et de Mali Ston. C’est à déconseiller si vous avez vraiment le vertige (je l’ai un peu mais ça a été car c’est quand même très sécurisé), sinon c’est vraiment une visite unique et très impressionnante ! Une fois en hauteur, on se rend notamment compte que Ston est entouré de sauneries, où l’on récolte traditionnellement le sel.

Un petit conseil cependant : essayez de la prévoir quand il n’y a pas trop de soleil car bien évidemment il n’y a aucune ombre… L’entrée est payante mais ça les vaut vraiment. Si vous n’avez pas envie de faire trop de kilomètres, il est aussi possible de juste faire la petite boucle des remparts qui entoure Ston, pour déjà avoir quelques vues très sympas. Une fois arrivé à Mali Ston (ou inversement), vous pouvez faire le retour (beaucoup plus rapide) en longeant la route. Malin Ston est aussi connue pour ses fruits de mer (en particulier les moules et les huîtres), donc si vous y êtes en haute saison (sinon je vous le rappelle : tout est fermé !) profitez-en pour aller manger dans l’un des restos de poisson de la petite ville ou l’un de ceux qu’on croise tout au long de la route côtière.

Les routes scéniques de Peljesac

Peljesac possède de très belles routes scéniques. En gros, vous avez le choix entre les routes côtières qui longent l’eau parfois de près et parfois plus en hauteur, et la route à l’intérieur des terres qui est une route « Napoléon ». En prenant celle-ci, on passe aussi par pas mal de vignobles, une des autres spécialités de Peljesac.

Sur la partie de la route côtière face à Korkula, les paysages sont vraiment splendides, et je vous recommande notamment d’y aller pour profiter du coucher de soleil sur Korkula ! C’est en faisant cela qu’on a d’ailleurs trouvé l’un des seuls restaurants ouverts à cette période : le restaurant Villa Vrgorac (qui fait aussi hôtel). On y a mangé un très bon plat de poissons et fruits de mer près de l’eau, c’est une très chouette adresse !

Le point de vue du Monastère Franciscain de Notre Dame des Anges

Serait-ce le plus beau point de vue de toute la Croatie ? En tout cas, ce panorama sur Korcula, Mljet et les autres petites îles depuis les hauteurs de Peljesac est à couper le souffle ! Ce n’est pas loin d’Orebic donc si vous y prenez le bateau, faites le petit détour, vous ne le regretterez pas !

Les plages de Peljesac

Peljesac possède quelques plages assez populaires. Nous avons fait un arrêt à la plage de Vucine (Plaza Vucine), considérée comme l’une des meilleures plages de la péninsule. On ne va pas se mentir, les rares plages croates sont souvent comme ici des plages de galet. C’est beau mais pas très confortable ! Par contre, c’était ultra calme.

Visiter le Parc National de Mljet depuis Peljesac

A la base, je voulais profiter d’être à Peljesac pour aller passer la journée sur l’île de Mljet, dont le parc national est considéré comme l’un des plus beaux endroits de la Croatie. Malheureusement, à cette époque-là, les traversées étaient peu nombreuses et on a finalement du zapper l’île (ça fera une bonne raison d’y revenir !). Mais si vous voulez visiter Mljet, sachez qu’on peut y accéder facilement en bateau depuis Prapratno, près de Ston.

Que faire à Korcula ?

Nous avons choisi de traverser vers l’île de Korcula sans voiture (horaires plus flexibles et moins cher), puisque nous n’avions prévu que d’y passer une grosse demi-journée. Depuis Orebic, le « passenger ferry » est opéré par la compagnie GV Line Iadera et le « car ferry » par la compagnie Jadrolinija. Les deux traversées prennent environs 15 minutes et vous avez l’option d’acheter votre ticket sur place ou en ligne.

La ville médiévale de Korcula, sur l’île du même nom, est l’une des plus jolies villes fortifiées de Croatie. Comme ailleurs en Croatie, on y retrouve clairement le style vénitien, puisque Korcula a longtemps fait partie de la République de Venise, comme Rovinj notamment. D’ailleurs, selon certains historiens, ce serait ici que serait né Marco Polo ! Vrai ou pas, Korcula joue clairement de ça, puisqu’il y a même un petit musée qui lui est dédié (mais il était en rénovation lors de notre visite).

Si vous n’avez pas peur du vide, ne manquez pas de monter au sommet du Campanile de la cathédrale de Korcula. Autant pour la muraille de Ston ça a été, autant ici la montée m’a vraiment fait peur : ce n’est pas du tout sécurisé, les escaliers montent dans le vide et il faut enjamber le vide tout en haut pour arriver au sommet. Bref, heureusement que les vues en valaient vraiment la peine, car je n’ai pas trop rigolé sur le moment…

La vieille ville de Korcula est aussi encerclée par une très agréable promenade sur laquelle sont installés de très nombreux restaurants. Vous avez vraiment l’embarras du choix, de la junk food au restaurant étoilé. Il y a même un bar perché au sommet d’une des tours des fortifications de la ville, le Cocktail Bar Massimo (dois-je préciser que c’était fermé ? vous commencez à comprendre !). Comme on avait pas de réservation, on a fini à la Pizzeria Pape où on a mangé une bonne pizza pas chère, et surtout avec une vue exceptionnelle. J’ai vraiment été impressionnée par la couleur de l’eau autour de la ville ! Il n’y a pas vraiment de plage ici non plus, mais des accès à l’eau existent pour profiter de cette eau translucide.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.