Le parfait itinéraire d’une semaine dans le Péloponnèse

Destination parfaite pour un premier roadtrip en Grèce continentale, le Péloponnèse est connu pour ses sites antiques, dont plusieurs sont classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO (Olympie, Corinthe, Epidaure, Mycènes,…), mais aussi pour ses petits villages pittoresques, pour ses plages, et bien sûr pour ses vins et sa gastronomie ! Dans cet article, je vous propose mon itinéraire parfait si vous avez une semaine dans le Péloponnèse. Celui-ci est basé sur mes deux voyages dans cette belle région, en 2012 et en 2020.

Disclaimer publicité : les articles de mon blog peuvent contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Quelle est la meilleure période pour visiter le Péloponnèse ?

La meilleure période pour visiter le Péloponnèse est en mai ou en septembre. En juillet et août, il peut faire très chaud et il y a beaucoup de monde. Mais de nombreuses choses sont fermées hors saison : j’ai vu une énorme différence entre septembre (mon premier voyage) et octobre (mon second voyage). En octobre, nous avons eu moins de choix au niveau des hôtels et des restaurants. Si cela ne vous dérange pas, alors la basse saison peut aussi être agréable : j’ai déjà voyagé en Grèce continentale au moins de janvier avec un beau ciel bleu tout le long, mais il faut avoir un minimum de chance.

Mon itinéraire pour une semaine dans le Péloponnèse

Voici les différentes étapes que je vous recommande pour un roadtrip autour du Péloponnèse, dans le sens anti-horloger.

Jour 1 : Arrivée dans le Péloponnèse et étape à Corinthe

Le plus simple est de prendre un vol jusqu’à Athènes, où vous pourrez récupérer une voiture de location. Si vous n’avez jamais visité Athènes, je vous recommande d’y passer 1 ou 2 jours au début ou à la fin de votre voyage, si vous avez le temps. Attention cependant à votre voiture à Athènes : privilégiez les parkings sécurisés d’hôtels (même s’ils sont chers) pour éviter la catastrophe (on a entendu des histoires folles et moi-même ai connu une tentative de vol à Athènes durant un autre voyage, donc faites vraiment attention !).

Comptez environ une heure pour rejoindre Corinthe, la porte d’entrée du Péloponnèse, depuis Athènes. Pour cette première après-midi, je vous conseille de commencer par la visite (rapide) du Canal de Corinthe puis du site archéologique de Corinthe.

Hôtel : 1 nuit à Corinthe (je vous recommande le Maria’s Boutique Rooms dans le Vieux Corinthe, juste à côté du site archéologique : une petite pépite vraiment pas chère !). Voir tous les hébergements à Corinthe.

Mon article complet sur Corinthe : Visiter Corinthe, une étape incontournable dans le Péloponnèse

Jour 2 : le train à crémaillère Diakopto-Kalavrita et Patras

Après une visite matinale d’Acrocorinthe, la forteresse qui surplombe le Vieux Corinthe, je vous propose de découvrir un endroit moins populaire, mais que j’avais beaucoup aimé lors de mon premier voyage : le village de montagne de Kalavrita, auquel vous pouvez accéder par un train en crémaillère (cog railway) unique en Grèce, qui traverse le Vouraikos Canyon pour rejoindre le village depuis Diakopto à travers ponts et tunnels creusés dans la roche. Horaires et tarifs ici. Si vous n’êtes pas pressés, ça fait une belle excursion à la journée !

S’il vous reste du temps, je vous propose de finir la journée à Patras, et de vous arrêter visiter l’Achaia Clauss Winery, qui propose un des meilleurs vins du Péloponnèse, le Mavro Daphné. À Patras, vous pouvez aussi vous rendre au château (avec de magnifiques vues sur la région).

Hôtel : pour cette deuxième nuit, je vous propose 2 options :

  • Si vous préférez la ville : 1 nuit à Patras (voir tous les hôtels à Patras): lors de cette étape, j’avais passé une nuit à Diakopto mais comme il n’y a pas grand-chose à faire dans le coin, je vous recommande plutôt de loger à Patras, une ville qui semble bouger ces dernières années avec notamment de nouveaux boutique hotels établis dans des bâtiments historiques, comme le splendide The Bold Type Hotel, où je comptais loger lors de mon second voyage avant de me décider à la dernière minute de faire un détour par Zakynthos (cette île ionienne accessible en ferry – mais attention pas en voiture de location, il faut relouer un transport sur place – est une bonne option si vous voulez prolonger votre voyage de quelques jours).
  • Si vous êtes plutôt plage : 1 nuit au Dexamenes Seaside Hotel, un nouvel hôtel dans un cadre « industriel-chic » face à la plage, occupant une ancienne exploitation viticole. Coup de malchance, il fermait pour la saison un jour avant notre arrivée… Mais je compte bien y retourner un jour !

Jour 3 : de Patras à Olympie

Après un petit tour à la plage le matin (pas mal de choix dans les environs), ce troisième jour dans le Péloponnèse est consacré à la visite du site archéologique d’Olympie (pourquoi pas en réalité virtuelle ?) et de ses deux musées.

Hôtel : 1 nuit à Olympie (je ne vous recommande pas forcément celui où nous avons logé – si c’était à refaire, je pense que j’opterais pour le Bacchus). Voir tous les hôtels à Olympie ici.

Mon article complet sur Olympie : Visite du site archéologique d’Olympie dans le Péloponnèse

Jour 4 : les petits villages d’Arcadie

Direction à présent le cœur du Péloponnèse : l’Arcadie, qui est connue pour ses petits villages de montagne encore préservés et sa nature luxuriante. C’est aussi l’endroit parfait pour faire un peu de randonnée, ou en tout cas aller découvrir le Monastère de Prodromos, un ancien monastère construit dans la roche au cœur des gorges du Lousios.

Hôtel : 1 nuit dans l’un des petits villages d’Arcadie, je vous recommande le Kanto’s Guesthouse dans le village de Stemnitsa – nous avons eu un coup de cœur aussi bien pour ce village que pour ce petit logement tenu par des passionnés !

Mon article complet sur l’Arcadie : Visiter l’Arcadie, dans les montagnes du Péloponnèse

Jour 5 : Mystra et la Péninsule du Magne

Aujourd’hui, direction la splendide Péninsule du Magne au sud du Péloponnèse en passant par Mystra, un site classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour son art byzantin. Possible également de s’arrêter à Sparte, un autre site antique.

Je vous conseille de passer deux nuits dans la Péninsule du Magne pour profiter pleinement de ce petit paradis. Autrefois quasiment abandonnée, ça fait une dizaine d’années que de (riches) étrangers retapent ce bout du monde, qui devient petit à petit un endroit tendance… sans perdre son charme (pour l’instant). Bref, si vous aimez le combo beaux paysages – bonne bouffe – bonnes adresses : le Magne devrait vous combler !

Hôtel : 2 nuits dans la Péninsule du Magne. Je ne retombe plus sur l’endroit où nous avions logé il y a 10 ans (mais ça a tellement bougé depuis que ça n’existe sans doute plus). Si on devait y retourner, je logerais aujourd’hui au Kyrimai Hotel ou à la Citta dei Nicliani. Ou peut-être au Brazzo di Maina ou au Petra & Fos Boutique Hotel & Spa ? Vraiment trop de choix si comme moi vous aimez les endroits historiques qui ont du charme ! Voir tous les hôtels dans la Péninsule du Magne.

Jour 6 : randonner dans la Péninsule du Magne

Une journée pour explorer le Magne à votre aise. Demandez à votre hébergement leurs recommandations de randonnées car il y en a vraiment plein !

Jour 7 : Mycènes et Nauplie

Un peu de route aujourd’hui pour remonter du Magne jusqu’à Nauplie en visitant la cité antique préhellénique de Mycènes, berceau de la civilisation mycénienne, une des visites qui m’a le plus impressionnée dans le Péloponnèse. Le site voisin de Tirynthe, moins impressionnant, est aussi classé à l’UNESCO.

Ensuite, direction Nauplie, la première capitale de l’État grec, considérée comme l’une des villes les plus romantiques de Grèce avec ses petites rues aux airs d’Italie.

Hôtel : 1 nuit à Nauplie dans l’historique Ilion Hotel (voir tous les hébergements à Nauplie ici).

Mon article complet sur Nauplie : Visiter Nauplie (Nafplio), la ville romantique du Péloponnèse

Jour 8 : Epidaure et le Golfe saronique

On finit ce voyage en apothéose avec la visite du célèbre théâtre d’Epidaure, un des sites antiques les plus connus en Grèce car le théâtre est incroyablement bien conservé. Si vous voulez poursuivre la visite d’Epidaure de manière originale, sachez qu’il est aussi possible de découvrir en snorkeling l’ancienne agora d’Epidaure en nageant une trentaine de mètres depuis la plage de Spilia. Si vous rêvez d’explorer une cité antique engloutie, c’est le moment !

Hôtel : en fonction du temps que vous avez, vous pouvez soit reprendre un vol dans l’après-midi, soit passer une dernière nuit sur le Golfe saronique, sur la presqu’île de Monemvasia, voir même sur l’île d’Hydra avant de rentrer à Athènes.

Si vous avez encore plus de temps en Grèce, je vous conseille de visiter également les îles saroniques. Je garde un excellent souvenir de l’île d’Egine et de l’île d’Agistri.

Quel guide de voyage pour le Péloponnèse ?

Pour accompagner votre visite des sites du Péloponnèse, découvrir de bonnes adresses et des endroits un peu plus hors des sentiers battus, je vous recommande le Guide du Routard Grèce continentale qui est vraiment utile et très bien fait sur cette destination. C’est celui que j’avais utilisé pour mon premier voyage. Les Guides Verts Michelin (qui ne me déçoivent jamais) possèdent aussi un Guide Vert Week&GO Péloponnèse et Athènes.

 

Pour poursuivre la lecture : mes autres articles sur le Péloponnèse 

D’autres idées de voyages en Grèce :

 

Texte & photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.