Que faire dans la région du Volcan Arenal ? 5 activités immanquables

La région du volcan Arenal est l’une de mes destinations préférées au Costa Rica. Cette grande région volcanique située au nord du pays est connue en particulier pour ses sources chaudes et sa nature sauvage. C’est l’endroit parfait pour une étape romantique dans l’un des beaux hôtels situés aux pieds du volcan. Profiter de la région d’Arenal nécessite un certain budget, puisque quasiment toutes les activités sont payantes (oui, même la plupart des randonnées ainsi que les chutes d’eau…). Malgré tout, des options existent pour limiter les coûts sur place tout en profitant de ce qu’Arenal a de mieux à offrir. Sources thermales, chutes d’eau, ponts suspendus, belles adresses et repas avec vue : voici les incontournables de tout séjour à Arenal, et mes conseils pour en profiter au mieux !

PS : si vous préférez vous laisser guider, il existe bien sûr de nombreuses excursions à la journée à Arenal qui combinent ces différentes activités, comme ce « Combination Tour » (oui c’est cher mais compte tenu du prix des différentes activités, ça reste un prix correct).

1 – Les sources chaudes naturelles d’Arenal

Les sources chaudes naturelles, d’origine volcanique, ne manquent pas dans la région d’Arenal ! Si vous n’avez qu’un jour à Arenal, c’est vraiment l’activité immanquable car c’est une spécificité de la région et une expérience que vous ne pourrez pas vivre ailleurs. Si vous me suivez, vous savez que j’adore les thermes et bains extérieurs et certaines des installations que l’on trouve à Arenal font partie des plus belles au monde ! Pour moi, ça vaut donc la peine d’investir une partie de votre budget pour en profiter un peu.

L’option gratuite : les sources Chollin

Pour les plus petits budgets, les sources Chollin sont la seule option gratuite à ma connaissance de la région d’Arenal. L’accès se situe juste à côté du Tabacon Hot Springs, un des plus luxueux resorts thermaux de la région (voir plus bas). Impossible de manquer l’endroit, c’est juste le long de la route et il y a en général un grand attroupement ! Nous y sommes passé mais nous n’y sommes pas restés : même si le cadre est naturel puisqu’on se baigne directement dans des petites piscines formées dans la rivière Tabacon, c’est vraiment à côté de la route. En plus, c’est bondé (c’est la seule option gratuite !) et pas super propre. Mais c’est une option qui a le mérite d’exister.

Le bon plan : Termales del Bosque

Attention, bon plan secret (enfin, il le sera un peu moins maintenant !). Comme je vous le disais, la plupart des sources thermales sont payantes, et il faut souvent compter au moins 50 € pour un accès simple à la journée, en tout cas pour les adresses généralement présentes dans les guides de voyage. Mais ça, c’est pour le centre touristique d’Arenal. À une petite heure de route du lac Arenal, on a ainsi trouvé une chouette alternative plus locale et naturelle, loin des gros complexes touristiques à l’américaine. Si vous voulez vous baigner avec les locaux, dans un cadre idyllique au cœur de la forêt tropicale, avec un bon repas compris dans le prix, je ne peux que vous recommander chaudement les Termales del Bosque ! Ce n’est qu’un petit détour en arrivant à Arenal depuis San José, et ici l’entrée à la journée coûte environ 15 USD, lunch compris ! Pour bénéficier de ce prix, il faut les contacter en espagnol via leur Whatsapp (vérifiez d’abord au cas où leurs offres du moment sur leur Facebook ou Instagram, vous y trouverez tous leurs contacts).

Nous y avons passé une petite après-midi en chemin vers Arenal et j’ai regretté de ne pas y être restée plus longtemps. Après avoir fait le check-in à l’entrée du resort (il est possible d’y dormir mais la partie hôtel est assez sommaire), nous avons profité d’un lunch local (choix entre poisson ou viande) accompagnée d’une boisson fraîche. Ensuite, depuis le parking des thermes, on arrive en 10 minutes de marche à travers la jungle (sur un petit sentier aménagé) à la rivière autour de laquelle sont installées plusieurs bassins chauffés naturellement à différentes températures allant de 27 à 40 degrés. Les plus intrépides pourront également se mettre à l’eau directement dans la rivière. L’endroit est magique ! Un petit bar est présent pour parfaire l’expérience.

L’option grand luxe : le Nayara Resort

Pour faire court, si vous préférez profiter d’installations thermales plus luxueuses que celles présentées précédemment, il est en général plus avantageux de séjourner dans un des resorts thermaux. Il n’y a pas de grand avantage à payer un accès à la journée pour 2 personnes ou plus + une nuit dans un hôtel moins sympa alors que pour un peu plus cher, vous aurez un logement beaucoup plus haut de gamme (ce qui fait aussi réellement partie de « l’expérience Arenal ») et vous avez accès aux installations thermales durant tout votre séjour, même si vous ne passez qu’une nuit sur place (normalement le jour d’arrivée et le jour de départ sont compris dans le prix).

Après avoir longuement hésité avec le Tabacon Hot Springs et The Springs, qui possèdent les plus grands complexes thermaux de la région, nous avons finalement opté pour le Nayara Resort qui possède une partie hot springs plus intimiste, dans la forêt tropicale, et tout un grand complexe de piscines, restaurants et bars. L’avantage de ce resort est qu’il possède trois parties aux prix croissants, mais vous aurez accès à l’ensemble du resort même en séjournant dans la partie la moins chère, Nayara Gardens. Les chambres sont aussi plus sympas que dans les autres resorts que j’avais repéré puisque même dans la catégorie de chambre la moins chère, vous avez au minimum un jacuzzi extérieur privé dans la chambre (pour les autres types de chambres, c’est carrément une petite piscine d’eau thermale privée !). Bref, nous n’avons pas regretté notre choix, c’était formidable ! J’ai d’ailleurs consacré un article complet au Nayara (c’est aussi là qu’on a vu le plus facilement des paresseux durant tout notre voyage).

2 – Les chutes d’eau

Le Costa Rica dans son ensemble est connu pour ses chutes d’eau, mais la région d’Arenal est particulièrement riche en belles et grandes chutes d’eau ! Cependant, comme je le disais précédemment, toutes les chutes d’eau sont privées et leur accès est payant. Le prix tourne souvent entre 10 USD et 20 USD pour y accéder. Les Chutes d’eau de La Fortuna sont les plus connues et les plus proches du centre d’Arenal. C’est là que se rendent la plupart des touristes.

Pour éviter les foules, il y a cependant d’autres options sur la route entre Arenal et Monteverde (option plus aventureuse : Catarata Viento Fresco) ou entre Arenal et San José, comme la Catarata del Toro, plus haute chute d’eau du Costa Rica, située entre le Volcan Arenal et le Volcan Poas. Étrangement, la Catarata del Toro n’est pourtant pas si fréquentée que ça, puisqu’il faut faire un petit détour pour y arriver, peu importe d’où on vient. L’accès à la chute d’eau reste facile malgré plus de 300 marches à descendre pour y arriver et l’endroit est très bien entretenu. Son propriétaire hollandais a notamment installé un beau jardin rempli de colibris à l’entrée. On peut également choisir de visiter une deuxième chute d’eau (supplément à payer), où on peut se baigner dans une eau turquoise, les Cataratas Las Gemelas. Pour faire les deux, comptez au moins une demi-journée.

3 – Les ponts suspendus du Mistico Arenal Hanging Bridges Park

Là aussi, puisque toutes les balades sont payantes à Arenal, si vous ne devez en faire qu’une, optez tant qu’à faire pour la plus impressionnante de toutes : le Mistico Arenal Hanging Bridges Park, un parc connu pour ses ponts suspendus qui agrémentent la balade à travers la forêt tropicale. De plus en plus haut à mesure que l’on s’enfonce au cœur de la jungle, les ponts sont photogéniques à souhait et accessibles à tous, à condition de ne pas avoir trop le vertige. Ce n’est pas forcément là que vous verrez le plus d’animaux, mais on a vraiment apprécié la balade ! En plus, il y a de très belles vues sur le volcan Arenal à l’entrée du parc ainsi que depuis l’un des ponts suspendus. Le parc peut se visiter avec ou sans guide. Une visite guidée n’est pas forcément nécessaire ici puisqu’on se débrouille facilement par soi-même, cependant cela vous donne la garantie de pouvoir y rentrer car le nombre de personnes pouvant y accéder est limité chaque jour et ça peut être complet en haute saison. Si vous y allez sans guide, demandez à votre hébergement s’ils peuvent réserver vos billets (c’est ce que nous avons fait).

4 – Un lunch avec vue face au Lac Arenal

Tout le monde parle du Volcan Arenal, mais le Lac Arenal est tout aussi splendide. Essayez de longer celui-ci en chemin entre Arenal et Monteverde pour profiter de superbes vues sur celui-ci. Plusieurs petits restaurants abordables se trouvent sur le chemin. Nous avons opté pour le Café y Macadamia, l’endroit parfait pour profiter d’un lunch typique (casado) avec vue !

Pour les meilleures vues sur le lac et le volcan Arenal, il faudra par contre prendre un peu de hauteur. Le Rancho Mirador Los Peñas possède de loin la plus belle vue, mais est surtout fréquenté par des motards et cyclistes (très motivés, ça monte bien). En voiture, le chemin est long et laborieux (4×4 obligatoire), et le trajet indiqué par Google Maps n’est pas correct (on ne peut pas passer par le chemin qui passe par la Arenal Lodge*, celui-ci est en réalité privé – il faut donc faire un grand tour).

* soit dit en passant, j’avais d’abord réservé (avant de craquer le Nayara…) une nuit à la Arenal Lodge qui est probablement un des hôtels avec le meilleur rapport qualité-prix à Arenal, je vous laisse aller voir sa piscine avec vue sur le volcan…).

5 – Faire du glamping

Si nous sommes montés jusqu’au Rancho Mirador Los Peñas, c’est parce que nous avions réservé un hébergement de glamping juste à côté de celui-ci, la Arenal Villa Eco Glam. Encore une expérience vraiment à couper le souffle ! Arenal possède plusieurs pépites de ce genre, mais attention à nouveau, elles demandent en général d’avoir un 4×4 pour y accéder. Si vous en avez un, c’est aussi une expérience à ne pas manquer à Arenal. Notre logement, qui avait une vue imprenable sur le volcan et le lac, était tout confort, entièrement vitré, avec une salle de bain à l’arrière. Si je l’ai choisi, c’est surtout pour son bain extérieur totalement dingue ! Même sans la vue sur le volcan, souvent cachée, l’endroit en vaut la peine. Mais c’est vrai que lorsque les nuages s’en vont et que le volcan pointe le bout de son nez… c’est un tout autre spectacle encore. L’avantage d’être juste à côté d’un petit resto, c’est qu’on ne doit pas se soucier de faire à manger, même si on est au milieu de nulle part.

Pour plus d’adresses de ce genre, je vous invite à lire mon article consacré au glamping au Costa Rica.

D’autres idées d’activités à Arenal

2 ou 3 nuits à Arenal suffisent pour effectuer ces activités immanquables. Si vous avez plus de temps ou d’autres envies, voici quelques idées supplémentaires (non testées) pour compléter votre programme.

Texte et photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.