Que faire à Santorin ? Mon guide pratique complet !

Contrairement à ce que l’on peut facilement croire avant d’y avoir été, Santorin est très loin de se limiter à sa caldeira. Si Oia est la carte postale parfaite de l’île, ses petits villages intérieurs, ses plages de sable volcanique et ses sites archéologiques méritent eux aussi une visite ! Après avoir partagé avec vous mes bonnes adresses de restaurants et d’hôtels romantiques à Santorin, je vous propose dans cet article un bel aperçu de toutes les choses à voir et à faire à Santorin.

Visiter Santorin en pratique : ferry et transports sur place

Nous avons visité Santorin pendant une semaine, en nous baladant tous les jours et en changeant d’hôtel plusieurs fois pour découvrir tous les côtés de l’île… Et malgré tout, nous n’avons pas eu le temps de tout faire ! Dans cet article, vous trouverez tous mes conseils et recommandations pour organiser au mieux votre voyage sur place, à commencer par les transports.

Rejoindre Santorin en ferry

Pas 2000 solutions pour rejoindre Santorin : l’avion ou le ferry. Si votre ville est connectée par un vol direct pas trop cher vers l’île, ça peut être pratique. Sinon, le ferry est ultra pratique et relie Santorin à plein d’autres îles grecques. Et puis, le « island hopping » en ferry pollue quand même beaucoup moins que l’avion ! En ce qui nous concerne, nous avions pris un vol vers la Crète, et nous avons rejoins Santorin en ferry. Les sites de compagnie de ferry grecs étant souvent ultra galère à utiliser, je vous recommande d’utiliser comme nous l’avons fait le site FerryScanner. C’est une sorte de comparateur où vous pourrez voir et comparer les différentes compagnies de ferry qui existent pour votre destination, et vous pouvez aussi réserver directement via le site : pratique et efficace. On a finalement opté pour un ferry Seajets, assez rapide et très confortable.

L’autre avantage d’arriver à Santorin par la mer, c’est évidemment la vue ! Comment ne pas tomber sous le charme quand on commence à apercevoir la caldeira ? Je garde un souvenir mémorable de ce trajet en ferry.

Les bus

On en parle pas souvent, mais Santorin est pourtant assez bien desservie en bus. Le réseau est assez bon et c’est clairement le moyen le moins cher pour se déplacer, mais le problème est souvent la fréquence des bus, encore plus hors saison. Je vous conseille ce site en anglais ultra détaillé si vous voulez en savoir plus sur le système de bus (KTEL) à Santorin.

En ce qui nous concerne, nous avons juste pris le bus une fois, à la sortie du ferry (ultra pratique, les bus attendent à l’arrivée du ferry) pour monter jusqu’à Fira. Le paiement se fait à bord et les bus ont l’air assez confortables.

Les locations de quads

Au final, on a trouvé que le moyen le plus pratique de se déplacer à Santorin était le quad. Ce mode de transport très populaire ici auprès des touristes permet d’emprunter les petites routes de l’île facilement et de se garer à peu près partout (à l’inverse d’une voiture qui peut vite être encombrante et peu pratique à Santorin…).

Après avoir fait le tour de tous les prestataires de services, on a opté sans regret pour Motor Inn. Le bonus avec cette compagnie très professionnelle qui opère depuis plus de 30 ans, c’est que vous pouvez leur demander de venir vous livrer le quad où vous le souhaitez, et vous pouvez le redéposer à un autre endroit à la fin de votre location. Nous l’avions donc fait livrer à la fin de notre séjour à Oia (pas besoin de quad quand on reste dans les environs d’Oia) et on l’a rendu à l’aéroport en quittant l’île (remise pratique sans contact).

Pour ceux qui auraient peur, sachez que la conduite d’un quad est assez facile ! On avait opté pour un quad pour deux personnes, avec un coffre assez grand qui nous a permis d’y mettre nos deux gros sacs à dos sans problème. Se déplacer avec une valise en quad peut s’avérer un peu plus périlleux, même si nous avons vu plusieurs personnes le faire ! Attention également à bien mettre votre casque, et à faire attention quand vous montez ou descendez des terrains assez escarpés, car les accidents ne sont pas rares à Santorin.

Tout juste !

Que faire à Santorin ?

Par facilité, j’ai décidé de classer les visites à faire à Santorin essentiellement par zone géographique : la caldeira et Oia, les villages du centre de l’île, et la côte est et ses plages. J’ai également ajouté deux thématiques : la visite des vignobles et des sites archéologiques, car celles-ci sont éparpillées un peu partout sur l’île. A la fin de cette liste déjà assez exhaustive, je vous propose quelques idées supplémentaires de visites que nous n’avons pas eu le temps de faire.

Santorin côté caldeira

Vous le savez sans doute, ce qui rend Santorin unique, ce sont ses paysages volcaniques. La caldeira (cratère) a été créée par une ancienne éruption volcanique (certains y voient d’ailleurs une explication au fameux mythe de l’Atlantide) et des petits villages aux maisons bleues et blanches sont venus se percher au sommet des falaises de l’un des bords du cratère. Au centre du cratère, un volcan sous-marin est d’ailleurs toujours actif.

Les excursions dans la caldeira

Des excursions en bateau dans la caldeira permettent d’accéder à deux petites îles (Néa Kaméni et Paléa Kaméni) au milieu du cratère où on peut profiter de sources chaudes et observer des fumerolles, deux aspects de l’activité volcanique de l’île. C’est l’une des rares activités que nous n’avons finalement pas fait à Santorin, préférant profiter un peu plus de nos hôtels, mais c’est clairement quelque chose qui est sur notre to do list pour un prochain voyage !

La randonnée Fira – Oia

Autre manière de découvrir la caldeira, la randonnée entre Fira et Oia (10km) qui est la randonnée la plus populaire de Santorin. Celle-ci longe la caldeira tout le long, offrant des vues à couper le souffle. Entre les villages, on suit des petits chemins en terre ou en caillou bien aménagés : il n’y a donc aucune difficulté technique particulière à cette randonnée. On recommande de la faire dans le sens Fira-Oia pour profiter des vues sur Oia en marchant mais aussi pour éviter de monter le gros dénivelé sur la fin du parcours vers Oia (la montée est plus douce dans l’autre sens). Attention aux chaleurs : il n’y a quasiment pas d’ombre sur ce trajet, on vous recommande donc de ne pas faire comme nous et de le faire tôt le matin ! Heureusement, il y a quand même plusieurs endroits sur le chemin où s’arrêter pour boire un petit café grec corsé et reprendre des forces…

Fira

Fira, la capitale de Santorin, n’est pas le village le plus pittoresque mais son musée (voir plus bas) et l’église orthodoxe Saint Theodoros (aussi appelée les Trois Cloches de Fira) valent le coup d’œil.

Imerovigli et le Skaros Rock

Après avoir passé Firostefani, on arrive à Imerovigli, d’où part une petite randonnée vers le Skaros Rock, un rocher d’où on a de très belles vues sur la caldeira. Cette petite rando peut aussi s’effectuer pendant la randonnée Fira-Oia (on a choisi de la faire séparément car on galérait trop avec la chaleur ce jour-là !). Une fois arrivées aux ruines, vous pouvez continuer la descente jusqu’à une jolie église cachée. La montée jusqu’au sommet de Skaros Rock est par contre réservée aux plus téméraires car il y a une petite partie d’escalade. Ca monte et ça descend bien et il n’y a pas d’ombre, donc une fois de plus privilégier le matin pour faire cette randonnée.

Oia

Oia est l’endroit le plus touristique de Santorin mais c’est difficile de ne pas tomber sous son charme malgré tout, avec toutes ses petites maisons bleues et blanches.

Les ruines du château sont le spot le plus populaire pour observer le coucher du soleil. Mais attention, c’est bondé ! Arrivez tôt si vous voulez une place correcte…

Mais pour moi, les plus belles vues d’Oia se trouvent du côté des Blue Domes, à côté desquels nous avions le bonheur de séjourner (chez Oia Spirit). Nous avons donc pu y accéder de tout près, mais attention : la plupart des photos que vous voyez sur Instagram sont faites d’endroits où il n’y a normalement pas d’accès, que ce soit les toits des églises (un peu de respect…) ou des allées barrées par des cordons ou barrières ouvertes par les touristes je-m’en-foutistes. Voici l’accès le plus proche que vous pouvez avoir des dômes bleus en respectant les propriétés privées : en tournant à gauche vers la caldeira à la petite bijouterie qui fait le coin de la rue principale. Et le deuxième, toujours en tournant à gauche depuis la rue principale à l’embranchement suivant quand on se dirige vers les ruines du château. Les points de vue sont aussi indiqués sur Mapsme.

Et même à Oia, dès que l’on s’éloigne un peu des rues qui bordent la caldeira, on se retrouve dans des endroits bien plus calmes et tout aussi charmants !

Je vous recommande aussi de descendre – à pied ou de préférence en quad – jusqu’au petit port d’Ammoudi, pour avoir une autre vue sur Oia et pour manger dans l’un des restaurants de poissons du port.

Le sud de la caldeira et le phare d’Akrotiri

Le sud de la caldeira, moins populaire, s’explore plus facilement en quad. Nous avons longé la caldeira jusqu’au phare d’Akrotiri avec un arrêt à la Caldera Beach. Le phare est un endroit réputé pour le coucher du soleil. Il y a aussi pas mal de visites de vignobles possibles de ce côté de l’île (voir plus bas).

Les plus beaux villages de l’intérieur des terres

Avec leurs dédales de ruelles, les petits villages de l’intérieur des terres sont aussi très photogéniques, et pourtant moins touristiques. Le mieux pour les découvrir ? Se perdre dans leurs rues !

Pyrgos

Le plus connu et le plus visité est Pyrgos. Si on suit sa petite rue commerçante jusqu’au bout, on arrive à des ruines d’où on peut avoir des vues panoramiques sur l’île. Il y a aussi plusieurs petits restos et bars très sympas.

Depuis Pyrgos, poussez également une pointe jusqu’au monastère de Profitis Ilias, situé à l’un des sommets de l’île. La vue y est splendide, mais attention à la montée un peu rude !

Emporio

Emporio a été l’un de mes coups de cœur à Santorin. On y a logé dans un charmant hébergement, et ce petit village encore très peu connu m’a totalement séduit ! On y trouve des petites églises et les ruines d’un ancien château vénitien. A visiter à la golden hour pour une lumière incroyable dans ses ruelles… Juste en face du village, il y a plusieurs moulins à vent typiques auxquels on peut accéder pour de jolies photos.

Megalochori

Megalochori est un petit village photogénique avec plusieurs églises, proche du port des ferrys. Une balade très agréable.

Finikia

Finikia est un autre petit village très mignon, où nous nous sommes baladés brièvement avant d’aller manger au restaurant Lefkes. Il est proche d’Oia.

Les plages de la côte est

Après avoir exploré la caldeira à l’ouest, on passe de l’autre côté de l’île ! Cette côte moins touristique de Santorin possède de belles plages volcaniques et deux sites archéologiques qui valent le coup d’œil (voir plus bas). Nous avons parcouru toute la côte est en quad, et on peut dire que le nord de celle-ci a un moins grand intérêt. L’essentiel des curiosités se concentre au sud de cette côte de l’île.

Voici les plages principales à ne pas manquer, du nord au sud :

Kamari (Black Beach)

Une longue plage de sable noir populaire en saison, avec plein de petits restos alignés en bord de mer, mais dès la fin septembre (en tout cas en période Covid), il n’y a plus un chat ! Le bonus, c’est qu’on a eu la plage pour nous tous seuls. C’est depuis une extrémité de la plage qu’on accède au site archéologique de Théra (voir plus bas).

Perissa

Perissa est une autre plage de sable noir, encore plus longue que celle de Kamari. L’ambiance y est plus populaire.

Red Beach

Près du site archéologique d’Akrotiri, la Red Beach est, comme son nom l’indique, une plage de sable « rouge ». Son accès se fait en crapahutant un peu depuis la fin du village.

La White Beach et la Mesa Pigadia Beach

Beaucoup moins accessibles, ces plages du sud de l’île sont plus faciles d’accès en bateau. En quad, un chemin assez cahotique permet de descendre jusqu’à la Mesa Pigadia Beach où se trouve une petite taverne. De là, on peut apercevoir la White Beach avec ses falaises blanches.

Les visites archéologiques à Santorin

Les sites archéologiques de Santorin peuvent se visiter avec un même ticket, valable 3 jours, à demander au premier site que vous visitez. Je vous recommande de prendre ce ticket si vous avez un peu de temps, car les trois visites en valent la peine et permettent d’en apprendre plus sur l’histoire de Santorin.

La Cité Antique de Théra

Situé dans les hauteurs de la plage de Kamari, le site archéologique de Théra est le plus impressionnant de Santorin. La route tout en zig-zag qui monte jusqu’au site peut faire un peu peur mais vous ne regretterez pas le trajet. Nous y avons été à l’ouverture et nous étions seuls sur le site ! Sur place, il y a très peu de panneaux explicatifs sur cette cité antique, à l’origine colonie de Sparte. Je vous recommande donc de vous renseigner un peu sur le site avant la visite. Les vues panoramiques sont à couper le souffle et la balade au milieu des ruines est vraiment très sympa. Vérifiez les heures d’ouverture qui peuvent être assez limitées à certaines périodes.

Le site préhistorique d’Akrotiri

Le site préhistorique d’Akrotiri, toujours en fouilles (on peut d’ailleurs parfois voir les archéologues au travail en visitant le site, assez sympa), permet de découvrir une ancienne ville, qui fut enfouie (tout comme Pompéi) par une éruption volcanique il y a 3500 ans, et qui a été admirablement conservée. On y a même découvert des fresques, qu’on peut voir au musée de Fira.

Le musée préhistorique de Théra

Le musée préhistorique de Théra à Fira permet notamment d’admirer certains objets découverts sur les sites de Théra et d’Akrotiri. Le musée n’est pas bien grand mais permet d’avoir plus de contexte historique sur les deux sites. Je recommanderais donc si possible de commencer par la visite de celui-ci.

Les vignobles de Santorin

Santorin est également connue pour ses vignobles très particuliers qui poussent dans la terre volcanique qui semble à première vue très aride. Visiter au moins un des vignobles de l’île est une expérience intéressante pour en apprendre plus sur ces vins assez originaux et sur la manière dont ces vignes uniques au monde fonctionnent. Même si on ne trouve pas que des cépages endémiques sur l’île, ce sont souvent ceux-ci les plus intéressants. Le vin le plus typique de Santorin est le Vinsanto, un vin blanc doux produit à base des cépages indigènes Assyrtiko et Aidani, à goûter au moins une fois.

En ce qui nous concerne, nous avons visité le vignoble d’Artemis Karamolegos où nous avons fait une très chouette dégustation sur les hauteurs de Kamari. J’avais choisi ce vignoble, qui ne fait pas partie des plus connus, après avoir acheté par hasard une de leurs bouteilles de vin au magasin, qui m’avait vraiment conquise ! Pas de regret, leur gamme de vin est exceptionnelle pour l’île, et ils ont en plus un excellent restaurant sur place.

Parmi les autres vignobles réputés de Santorin qui organisent des visites et/ou dégustations, on peut citer : Venetsanos Winery (avec vue sur la caldeira), Domaine Sigalas, Gavalas Winery, Santo Wines, ou encore Vassaltis Vineyards.

Si vous voulez vous laissez conduire (et ainsi encore plus profiter des dégustations !) il existe aussi des excursions d’un jour qui font le tour de plusieurs vignobles, avec repas et dégustations.

Petit conseil qui vous surprendra peut-être : n’achetez pas vos vins directement au vignoble… ils sont moins chers dans les supérettes locales !

D’autres idées de visites et excursions à Santorin

Si vous n’en avez pas encore assez, voici quelques autres idées de visites (non testées celles-ci) à Santorin !

Où manger, ou dormir à Santorin ?

Maintenant que vous savez quoi faire à Santorin, il ne vous reste plus qu’à trouver où manger et où dormir si ce n’est pas encore fait ! Comme il faut souvent réserver bien à l’avance les meilleurs hôtels et restaurants de l’île, il est grand temps d’aller consulter mes deux autres articles sur Santorin ! ;-)

 

Texte et photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.