Coup de cœur : Monastery Estate Retreat, hôtel avec piscine privée en Crète

La Crète, ce n’est pas forcément que des hôtels all-in et des plages bondées. La preuve en images avec une pépite dénichée sur la côte sud de l’île, le Monastery Estate Retreat et ses chambres avec piscine privée abordables, dans un style minimaliste, propice au repos. Cet hôtel de rêve est niché dans les Montagnes blanches près de Sougia, dans une partie de l’île certes un peu difficile d’accès (vive les petites routes de montagne !) mais préservée, et dont les petits villages tranchent totalement avec les grandes stations balnéaires sur la côte nord de la Crète.

Monastery Estate Retreat, le meilleur choix pour explorer la Crète hors des sentiers battus

Appartement au même groupe que le Monastery Estate Venitian Harbour, l’hôtel tout aussi charmant et design où nous avions séjourné à La Canée (dans une chambre avec un jacuzzi privé cette fois !), le Monastery Estate Retreat se distingue des autres hôtels du genre parfois trop bobos… et trop chers. Ici, vous trouverez un rapport qualité-prix au plus juste, et un service aux petits soins, mais dans une ambiance on ne peut plus familiale.

Début octobre, une de ces chambres avec piscine privée (l’hôtel n’a qu’une seule chambre sans piscine) nous est revenue à seulement 90€ la nuit. Certes, la Grèce est peu chère mais les prix flambent pour les hôtels avec piscine ou jacuzzi privé, très à la mode en ce moment.

L’hôtel

Le gros plus de l’hôtel est sa situation bien au calme dans le petit village de Moni, face aux montagnes, tout en étant à quelques minutes de voiture de la côte et de Sougia. L’hôtel est aussi, comme je vous l’expliquerai plus en détails en fin d’article, l’endroit parfait pour partir explorer la riche côte sud-ouest de la Crète, où se trouvent quelques unes des plus belles plages et des plus belles randonnées de l’île. Même si pour être honnête, une fois qu’on y est installé, on a plus trop envie de bouger !

On a vraiment adoré le concept des Monastery Estate, qui arrivent à combiner avec grâce des infrastructures luxueuses, qui suivent les dernières tendances, mais qui n’oublient pas non plus les traditions grecques, et mettent ainsi en valeur le patrimoine et les produits locaux. L’hospitalité grecque est un concept bien maitrisé ici, puisqu’on se sent comme à la maison dès la réservation et que les petites attentions agrémentent le séjour, des gourmandises locales offertes à l’arrivée, à l’apéro à base de vin grec offert pour notre dernière nuit sur place, en passant par les conseils personnalisés du personnel pour découvrir la région. Un service vraiment parfait !

Un séjour au Monastery Estate Retreat inclut également une heure chaque jour dans le spa privatif de l’hôtel, lui aussi très design, avec sauna et hammam. Un ou deux jours par semaine, l’hôtel collabore également avec une masseuse locale qui propose des massages dans l’espace spa. Les prix sont pour ce service plutôt similaire à ceux proposés en Belgique ou en France, mais les produits utilisés sont très qualitatifs. J’ai opté pour un massage signature, et j’ai adoré !

Si vous préférez les jacuzzis aux piscines privées, Monastery Estate possède une deuxième adresse dans le village, le Monastery Estate Guesthouse, qui offre des appartements luxueux tout confort, avec cette même vue sur les montagnes, et avec des jacuzzis extérieurs privatifs. Les piscines n’étant pas chauffées, optez plutôt pour cette option si vous venez en Crète hors saison !

Les chambres avec piscines privées

Les 11 chambres du Monastery Estate Retreat possèdent toutes un style minimaliste, qui allie béton lissé, bois et tons chauds pour un résultat stylé mais aussi chaleureux. Nous avons logé dans une des Suites Junior (il existe quelques suites encore plus grandes !) à laquelle nous accédions par une entrée privée. Tout a été pensé pour préserver la tranquillité de chaque client (d’ailleurs des vitres teintées ont été installées au bout des piscines, ce qui malheureusement gâche un peu la vue quand on est dedans mais fait gagner en intimité).

La piscine privée est surplombée par un transat et la terrasse est également équipée de mobilier pour s’installer à l’ombre. Les grandes baies vitrées donnent ensuite sur un petit salon et un espace bureau. On accède par quelques marches à la chambre, avec un lit King size. La salle de bain possède quant à elle un grande douche italienne, et j’ai aussi eu un gros coup de coeur pour leur gamme de produits de toilette.

Le restaurant

Si lors de notre séjour, l’hôtel n’avait pas encore recommencé à servir des petits-déjeuners pour cause de pandémie, nous avons eu la chance de pouvoir manger un soir au restaurant de l’hôtel, qui a rouvert pile à temps pour notre dernier soir sur place, et qui fut l’un des meilleurs endroits où nous avons mangé en Crète, et sans aucun doute le meilleur restaurant où nous avons mangé sur la côte sud ! Situé sur la terrasse supérieure de l’hôtel, le restaurant propose une cuisine grecque revisitée avec des des twists originaux. Un repas raffiné et ultra gourmand, à base de produits frais et locaux (la carte est donc limitée mais le choix est déjà assez difficile à faire comme ça !), et accompagné de bons vins, pour un prix très raisonnable. Que demander de plus ?

Que faire autour du Monastery Estate Retreat à Sougia et dans le sud-ouest de la Crète ?

La situation du Monastery Estate Retreat à Sougia est parfaite pour explorer les plus beaux coins du sud-ouest de la Crète ! Belles plages, randonnées, petits villages typiques, sites archéologiques… Voici un petit aperçu des endroits à ne pas manquer autour de l’hôtel.

Le petit village de Moni

L’hôtel se situe dans les hauteurs de Sougia, dans le petit village de Moni, un petit village qui mérite une petite balade car il a gardé toute son authenticité. Ne manquez surtout pas l’unique taverne-restaurant du village, la Taverna An To Petyxeis. Vous y dégusterez à petit prix un repas ultra local, à base de produits locaux et organiques – ils font même leur propre fromage ! Vous pourrez aussi visiter l’ancienne église de Agios Nikolaos, un ancien monastère datant du 13ème siècle, et l’église de la Sainte-Vierge.

Seuls au monde sur le site archéologique de Elyros

L’hôtel est également proche d’un site archéologique oublié des touristes, celui de l’ancienne ville antique de Elyros, près du village actuel de Rodovani, qui était autrefois une des cités les plus importantes de Crète. Si vous voulez vivre l’expérience d’explorer un site antique en étant entièrement seuls, ne manquez pas cet endroit, certes totalement perdu, mais qui a un certain charme. Vous y découvrirez notamment une belle citerne romaine, perdue au milieu des oliviers. Il y a pas mal de ruines à voir mais le site est mal indiqué, donc il faut un peu crapahuter dans les herbes hautes ! Le site se situant sur une colline, il y a également un beau panorama sur la mer et les montagnes depuis celui-ci.

Sougia, sa longue plage et ses restaurants

Le grand avantage du Monastery Estate Retreat est de se situer dans un village ultra calme tout en étant à 10 minutes de la plage de Sougia, qui est considérée comme la plus grande plage de la Crète de l’Ouest, avec ses 1,2km de long ! Autant vous dire que vous y trouverez facilement de la place ! Il s’agit d’une plage de galets mais il est assez agréable de se baigner dans son eau transparente. Sougia n’est pas trop touristique, on y trouve plutôt les « touristes alternatifs » dirons-nous, et il y a beaucoup de restaurants très sympas le long de la plage et dans les petites rues du village.

Je vous conseille notamment d’aller manger (mais n’oubliez pas de réserver si possible) au très populaire restaurant Anchorage, connu notamment pour ses énormes grillages de poissons et fruits de mer. L’ambiance est sympathique et la carte assez variée.

On a également beaucoup aimé le restaurant de poisson Smaragdus, qui propose uniquement des produits frais et fraîchement pêchés – donc allez-y plutôt le midi pour avoir du choix, le soir il y a souvent une bonne partie de la carte indisponible, même si c’est aussi l’endroit parfait pour admirer le coucher du soleil…

Randonnée au site archéologique de Lissos et dans les Gorges de Lissos

Bon nombre de randonnées dans le sud de la Crète sont assez difficiles d’accès, dans le sens où il faut souvent organiser un transfert en bus, taxi ou bateau dans l’un des deux sens. Une des randonnées les plus faciles à organiser, et qui vaut vraiment le coup est celle qui relie le port de Sougia au site archéologique et à la plage de Lissos, via les Gorges de Lissos. Pour les plus courageux, il est même possible de faire cette randonnée à pied dans les deux sens mais en suivant les conseils de l’hôtel j’ai préféré prendre le bateau taxi du port de Sougia à la plage de Lissos. Je vous recommande vraiment cette option car avec la chaleur et l’état du sentier, faire l’aller-retour aurait vraiment demandé beaucoup d’énergie. Le bateau taxi part à heure fixe du petit port de Sougia – renseignez-vous dans le village la veille pour confirmer l’horaire du moment et réserver votre place. On parle de quelques euros par personne, donc c’est vraiment très abordable.

Il faut compter au moins une demi-journée pour cette petite excursion. En ce qui me concerne, je me suis rendue de bon matin à Sougia pour prendre le petit bateau, qui m’a amenée jusqu’à la plage de Lissos. Après quelques minutes de marche vers les terres, on tombe directement sur les premiers vestiges du site archéologique de Lissos, qui n’était autre que le port de la cité antique de Elyros, dont je vous parlais ci-dessus. Lissos a été occupé durant l’époque romaine et jusqu’au début de l’époque byzantine. Aujourd’hui, on peut notamment y découvrir une ancienne église byzantine, l’ancienne nécropole (splendide à explorer mais chemin un peu abrupte) et la cerise sur le gâteau de splendides mosaïques bien préservées. Je vous recommande d’utiliser l’application Mapsme pour vous situer plus facilement sur le site et voir où sont les différentes ruines.

C’est au niveau des mosaïques que le sentier de 6km permettant de rentrer à pied à Sougia commence. Assurez-vous d’être bien chaussés, j’insiste (je n’avais pas pris de chaussures de marche et j’ai du jeter mes chaussures à l’arrivée tant elles avaient morflé sur le chemin, donc oui ça ne rigole pas !). Je vous conseille de faire le chemin dans ce sens-là car il commence avec la montée la plus difficile, et que celle-ci aurait probablement été plus dangereuse à faire en descente. Le chemin longe la falaise avec plusieurs passages de semi-escalade, qui restent abordables mais faites bien attention quand-même. L’hôtel nous avait dit qu’il s’agissait d’une « promenade » facile, pour moi c’est quand même plutôt une randonnée de niveau moyen – pas pour la distance mais pour le dénivelé en pleine chaleur et ce crapahutage. Bref, la promenade s’est révélée un peu plus difficile que prévue, mais je dois dire que ça en valait la peine car les vues étaient splendides tout au long ! Ici aussi, j’étais presque seule sur les ruines, ce qui est toujours pour moi un moment assez incroyable.

La redescente via les Gorges de Lissos permet de bénéficier d’un peu d’ombre sur la fin du trajet et de découvrir des paysages totalement différents, entourés par ces grandes falaises, avant de rejoindre enfin le petit port de Sougia.

Les Gorges de Samaria et les Gorges de Agia Irini

Comme je vous le disais plus haut, les Gorges de Lissos sont les plus facilement accessibles grâce à la navette de bateau rapide et sur demande au départ de Sougia. Cependant, les plus connues sont les Gorges de Samaria. La randonnée ici est plus longue, et il faut plus d’organisation puisque depuis Sougia, il faut prendre le bus publique ou un taxi tôt le matin jusqu’à Omalos, puis descendre les Gorges et reprendre un bateau le soir depuis Agia Roumeli jusqu’à Sougia. Autant vous dire que c’est plus facile à organiser en pleine saison – en octobre, il n’y avait déjà plus beaucoup de bateaux et on a finalement abandonné.

Les Gorges de Agia Irini sont une autre alternative, encore moins connues, mais qui permettent d’avoir une expérience similaire. On y accède en bus ou en taxi. Le départ se fait au village de Agia Irini, puis on descend les gorges à pied, et il est possible de rejoindre le petit village de Moni en 30 minutes depuis la sortie des gorges.

La fameuse plage rose de Elafonissi

La plage rose de Elafonisi est l’une des plus connues de Crète et elle se trouve à environs 90 minutes de route (sinueuse) depuis Sougia – une distance qui n’est pas si longue que ça pour le sud de la Crète où tout est assez éloigné ! On a décidé de visiter la plage sur notre chemin entre Balos et Sougia, mais ça peut également faire une excursion d’une journée facile. Comme Balos, Elafonissi est assez populaire mais une fois que l’on s’éloigne des transats payants et qu’on traverse l’eau (qui arrive à la taille pour accéder à l’île qui se trouve dans le prolongement de la plage), on est beaucoup plus tranquille et la couleur de l’eau est encore plus incroyable ! Par contre pour le « sable rose », il s’agit surtout de reflet et personnellement j’ai déjà vu des plages bien plus roses que ça (en Indonésie notamment), mais les paysages sont tout de même très sympathique, avec ce petit lagon et l’île à explorer. Il y a également une deuxième plage à côté d’Elafonisi, la plage de Kedrodassos, bordée de cèdres, qui est aussi très réputée.

Les restaurants autour de la plage étant par contre pas fameux, je vous recommande plutôt de manger sur le chemin du retour. Le petit village de montagne d’Elos, à 30 minutes de route de la plage, est un bon choix car vous y trouverez de nombreux restaurants traditionnels. Nous avons opté pour la taverne Filoxenia et nous y avons très bien mangé, comme toujours dans ce genre de petit resto en Grèce !

 

Texte & photos : Emmanuelle Hubert et Kevin Berger

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.