Les plus belles plages de l’Ouest de la Crète, de Balos à Preveli

La Crète est réputée pour ses plages de rêve, dont certaines se trouvent parmi les plus belles d’Europe. Les plus belles plages se trouvent dans la partie Ouest de l’île, qui est donc la destination que je recommande pour les amateurs de baignade, de farniente et de sable blanc ! De Balos Beach à la plage de Preveli, je partage avec vous dans cet article le top 5 de mes plages préférées de Crète de l’Ouest. Comment y accéder, où dormir, où manger à proximité : je vous dis tout dans ce petit résumé qui vient compléter les articles détaillés de mon carnet de voyage en Crète.

Mon top 5 des plus belles plages de Crète de l’Ouest

Balos Beach et son lagon

Il n’y a rien à faire, malgré sa fréquentation et sa popularité, Balos Beach est une plage immanquable et ma préférée en Crète. Elle se situe à la pointe nord-ouest de l’île, au bout de la Péninsule de Gramvoussa. La particularité de cette plage est qu’elle s’étend entre, d’un côté, un lagon où on peut barboter avec un niveau d’eau qui arrive en dessous de la taille, et de l’autre, la mer dont la température est particulièrement agréable car il y a peu de courant. Et je ne vous parle même pas de la couleur de l’eau ! Arriver à Balos est le plus compliqué, car il faut un minimum d’organisation : je vous explique tout dans l’article que j’ai consacré à cette plage.

La plage de Balos en pratique :

  • Accès : accès facile en bateau depuis Kissamos, plus difficile en voiture ou à pied – excursion à la journée possible depuis La Canée ou Rethymnon.
  • Où manger : il n’y a qu’un snack sur la plage mais il est aussi possible de manger dans les bateaux qui accostent sur la plage. A Kaliviani (Kissamos), je vous recommande en particulier le restaurant Gramvoussa.
  • Où dormir : le Balos Beach Hotel est le plus proche de la plage. Pour loger au calme dans les terres je vous recommande le petit village de Kaliviani (nous avons logé là : Agarathos). Pour explorer la région de manière plus large, il peut être plus pratique de loger à La Canée (au splendide hôtel Monastery Estate Venitian Harbor, voir mon article).

Seitan Limania, la plage de carte postale

Située dans la Péninsule d’Akrotiri près de La Canée (voir mon article complet), la plage de Seitan Limania est devenue connue grâce à Instagram. Il faut dire que c’est la plage de carte postale par excellence, avec son eau bleu intense. Attention cependant, la plage est toute petite (venez donc tôt ou tard) et difficile d’accès. Et vous y trouverez presque autant de chèvres que de touristes !

La plage de Seitan Limania en pratique : 

  • Accès : à pied uniquement depuis le parking situé dans les hauteurs de la plage (attention route très pentue pour y arriver, conduire lentement et prendre des chaussures de marche pour la descente qui n’est pas accessible à tous). Des petits bateaux y vont également depuis Chania mais la plage est réputée pour ses courants dangereux, ce n’est donc pas la meilleure solution.
  • Où manger : il n’y a pas de restaurant dans les environs. La meilleure option est d’aller manger à La Canée après votre journée à la plage.
  • Où dormir : à La Canée également pour profiter de ses bonnes adresses gourmandes, ou directement dans la Péninsule d’Akrotiri pour un côté plus nature.

La plage rose de Elafonisi

Connue pour sa plage de sable rose (qui doit sa couleur à l’érosion des coraux), Elafonisi est l’une des plages les plus fréquentées de Crète car elle est aussi l’une des plus faciles d’accès. Au large de la plage se trouve une petite île à laquelle on accède via le lagon (où l’eau arrive au niveau de la taille) et où vous trouverez plus de tranquillité, avec toujours la même eau bleu transparente.

La plage de Elafonissi en pratique :

  • Accès : accès facile avec de nombreux grands parkings tout autour de la plage. Excursions possibles depuis La Canée ou depuis Rethymnon.
  • Où manger : les restaurants situés autour de Elafonisi sont soit chers ou soit mal notés. En 20-30 minutes de route, vous arriverez dans des petits villages de montagne plus authentiques où des tavernes traditionnelles vous attendrons après votre journée à la plage. Nous avons mangé dans le petit village d’Elos au restaurant Filoxenia.
  • Où dormir : la plage d’Elafonisi est assez isolée. Il y a bien sur quelques hébergements dans les environs de la plage, mais la plupart des touristes qui visitent la plage logent dans une des grandes bases de la région, à savoir Kissamos, Paleochora ou Sougia. En ce qui nous concerne, nous avons logé à Kissamos puis à Sougia (dans mon hôtel coup de coeur du voyage : le Monastery Estate Retreat) et avons visité la plage en chemin !

La plage de Preveli et son incroyable palmeraie

La plage de Preveli est sans doute la moins connue de ce classement et pourtant ! Elle est l’une de celles qui m’a le plus étonnée et émerveillée. Il faut dire que l’on ne s’attend pas forcément à tomber sur une plage entourée d’une longue palmeraie en Crète ! C’est ce qui fait toute la particularité de cette plage, située à l’embouchure d’une rivière et également connue sous le nom de « Palm Beach ». Ici, vous avez donc le choix de vous installer sur la plage et de vous baigner dans la mer, ou de vous balader dans la palmeraie et vous baigner dans la rivière ! Je dois dire que cette deuxième option est encore plus cool, car il y a de l’ombre et que le cadre est vraiment unique en Crète.

La plage de Preveli en pratique : 

  • Accès : l’accès à la plage se fait à pied depuis un des deux grands parkings. Le premier, situé sur la gauche de la plage lorsqu’on la regarde depuis la mer, est payant et l’accès à la plage depuis celui-ci se fait via un long escalier de 400 marches en plein soleil. Pourquoi tout le monde se gare-t-il là ? Je ne sais pas, car le deuxième parking, situé de l’autre côté de la plage, est lui gratuit et l’accès est plus facile – l’accès à la plage se fait en 5 minutes à pied en longeant la mer via un chemin dans les rochers et il y a moins de grimpette (et ne vous inquiétez pas, vous aurez quand même un panorama sympa sur la plage avant d’y arriver). Excursion également possible depuis Rethymnon.

  • Où dormir : il n’y a pas de grands hôtels dans cette partie de la Crète mais vous trouverez plusieurs petits appartements et pensions dans les villages situés autour de la plage.
  • Où manger : il y a un snack bar sur la plage et deux petits restos près du parking gratuit. Mais je vous recommande cependant de faire 10 minutes de route depuis ce même parking, sur une route côtier scénique à souhait, jusqu’à l’une des meilleures tavernes de la côte sud et un secret bien gardé par les locaux, la Agia Fotia Taverna. On y manger les pieds dans l’eau ou presque dans un cadre relax. A la carte, un vrai festin de fruits de mer à petit prix, à accompagner par la meilleure bière de l’île, la Cretan Kings.

La plage de Sougia, plus longue plage de la Crète de l’Ouest

La plage de Sougia est relativement peu connue et pourtant il s’agit d’une des plus grandes de Crète, avec ses 1,2 km de long ! La raison : il s’agit d’une plage de galets. Mais ne vous laissez pas décourager, car l’atmosphère y est très agréable, et qu’on peut y admirer d’incroyable couchers de soleil et surtout levers de lune. Je n’avais malheureusement pas le bon objectif avec moi donc je n’ai pas de photo mais j’y ai admiré ce qui fut sans doute le plus beau lever de lune de ma vie !

La plage de Sougia en pratique : 

  • Accès : accès facile en voiture, plusieurs petits parkings autour du village.
  • Où manger : plein de petits restos sympas à Sougia ! On a beaucoup aimé le restaurant de poissons Smaragdus, le long de la plage.
  • Où dormir : on a dormi dans les hauteurs de Sougia dans un hôtel pépite, le Monastery Estate Retreat. Il y a également des petits hôtels et apparts à louer dans le village de Sougia, plus près de la plage.

D’autres plages à découvrir en Crète

Evidemment, un seul voyage en Crète n’est pas suffisant pour explorer la centaine de plages que compte la plus grande île de Grèce ! Voici quelques autres plages qui m’avaient également été recommandées et que je n’ai pas eu le temps de découvrir cette fois-ci – autant de bonnes raisons de revenir en Crète !

  • Glyka Nera
  • Matala
  • Vai
  • Falasarna
  • Paleochora
  • Red Beach

Texte & photos : Emmanuelle Hubert & Kevin Berger

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.