Visiter Wellington, la capitale de Nouvelle-Zélande

Après Napier, notre dernière étape sur l’île du Nord de Nouvelle-Zélande avant de traverser vers l’île du Sud était Wellington, l’agréable capitale du pays, et un immanquable pour les fans du Seigneur des Anneaux ! Située à l’extrémité sud de l’île du Nord, cette ville animée, réputée pour sa qualité de vie, mérite qu’on lui consacre au minimum un jour de visite plutôt que d’y passer en coup de vent juste pour prendre le ferry vers Picton. En ce qui me concerne, j’ai même regretté de ne pas y avoir passé une seconde nuit ! Dans cet article, je vous propose mon petit itinéraire pour découvrir Wellington en environs 24 heures, ainsi que quelques bonnes adresses à découvrir sur la route de Wellington depuis Napier et la Hawke’s Bay.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Sur la route de Wellington

Nous n’avons pas choisi de nous attarder plus que ça dans le sud-est de l’île du Nord (même avec 5 semaines sur place, il faut faire des choix !), mais les arrêts à faire entre Napier et Wellington ne manquent pas. En plus de ceux que nous avons faits, la Brasserie TUI et les lieux de tournage du Seigneur des Anneaux (voir ci-dessous), voici quelques idées supplémentaires de visites, en fonction de vos centres d’intérêt (ceux-ci sont indiqué dans l’ordre, de Napier vers Wellington) :

  • « The longest place name in the world » : anecdotique, mais un petit détour permet de découvrir l’endroit avec le plus long nom au monde : Taumatawhakatangihangakoauauo tamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu (je vous laisse le soin d’essayer de le prononcer !)
  • Waihi Falls : des chutes d’eau qui se visitent facilement, pas loin de ce fameux endroit
  • Castlepoint : un endroit très isolé (gros détour), connu pour son phare qui offre une vue panoramique sur la côte sauvage
  • Martinborough : une autre région viticole populaire, assez proche de Wellington. Comme nous venions déjà de visiter les vignobles de la Hawke’s Bay, nous avons choisi de zapper cette étape, un peu à regret. Pour ne pas galérer avec les horaires d’ouverture des vignobles, il est possible d’y aller en excursion organisée depuis Wellington.
  • Putangirua Pinnacles : des formations rocheuses particulières, accessibles via une randonnée assez populaire.
  • Cape Palliser : le point le plus au sud de l’île du Nord.
  • Seal Coast : la côte est aussi connue pour ses « fur seals » (otaries à fourrure), des « safaris » en jeep sont organisés pour partir à leur rencontre.

La Brasserie TUI

Notre premier arrêt après avoir quitté Napier fut le site de la Brasserie TUI (TUI Brewery HQ), la brasserie néo-zélandaise la plus populaire. Ils possèdent un très populaire café-restaurant sur le site de la brasserie. Avec la grande terrasse extérieure, c’est l’arrêt parfait. Par contre, il y avait tellement d’attente pour pouvoir manger qu’on s’est contenté d’un tasting de leurs bières.

Rimutaka Crossing Lookout

La route entre Napier et Wellington est plutôt scénique. Un des plus beaux tronçons est la traversée de la chaîne de montagnes de Rimutaka, dont vous pouvez avoir une belle vue panoramique depuis le Rimutaka Crossing Lookout.

Les lieux de tournage du Seigneur des Anneaux autour de Wellington

Avec le fameux studio Weta Workshop situé à Wellington (voir plus bas), les alentours de la ville regorgent de lieux de tournage du Seigneur des Anneaux. Certains sont faciles à trouver par soi-même, d’autres moins. Nous avons choisi de visiter par nous-mêmes les plus connus, mais si vous êtes de grands fans et que vous ne voulez rien rater, vous pouvez participer aux visites guidées d’une demi-journée ou d’une journée complète au départ de Wellington qui vous permettront de découvrir facilement tous ces sites.

Voici les 2 arrêts « Seigneur des Anneaux » que nous avons fait en dehors du centre de Wellington :

  • « Rivendell » : la contrée des elfes a été filmée dans le Kaitoke National Park. On y trouve un des seuls décors de la trilogie d’origine qui a été conservé. Celui-ci est relativement facile à trouver depuis le parking (cherchez « Rivendell Car Park »). On aurait pu rester beaucoup plus longtemps dans le Kaitoke NP, car on y trouve de nombreuses possibilités de randonnées, dont une populaire qui commence par un sympathique pont suspendu situé juste de l’autre côté du parking (on a juste été jusque là !).

  • « The Gardens of Isengard » : les jardins d’Isengard ont été tourné au Harcourt Park. Un arrêt plus anecdotique, car il n’y a pas grand chose à voir.

Que faire à Wellington ? Activités et bonnes adresses par quartier

La ville de Wellington est assez étendue, et pour aller d’un quartier à l’autre, il y a pas mal de marche. Il vaut donc mieux visiter quartier après quartier. Le centre est difficilement accessible en voiture mais les quartiers plus éloignés du centre le sont plus facilement. Voici un petit aperçu des choses à faire par quartier, ainsi que quelques bonnes adresses pour manger et boire un verre. Wellington ne se limite pas à ces quartiers, mais c’est dans ceux-ci que vous trouverez l’essentiel des activités touristiques : les autres quartiers sont plutôt des quartiers résidentiels.

N.B. : Wellington est connue comme l’une des villes les plus venteuses de Nouvelle-Zélande (ce qui lui doit son petit surnom « Windy Welly »), et effectivement, on a pu le remarquer ! Faites attention en cas de grand vent dans les sommets de la ville.

Wellington Central

Situé en bord de mer, Wellington Central est le cœur animé de Wellington. C’est le quartier des affaires, des musées et des galeries d’art. C’est aussi depuis ce quartier que partent les ferrys vers Picton sur l’île du Sud (voir plus bas).

Les choses à faire dans ce quartier :

  • Se balader sur l’agréable promenade de bord de mer, la Waterfront Walk, qui longe tout le quartier jusqu’à Oriental Bay, parsemée de sculptures d’artistes néo-zélandais.
  • Voir les bâtiments du gouvernement : Beehive (siège du premier ministre) et le Parlement de Nouvelle-Zélande (qui peut se visiter gratuitement).

  • On y trouve aussi la station basse du funiculaire qui permet de rejoindre le Jardin Botanique dans les hauteurs de la ville (voir plus bas).

Te Aro

Situé dans le prolongement de Wellington Central, Te Aro est le quartier des restaurants et des bars. C’est ici que vous trouverez la plupart des bonnes adresses de la ville. Il y en a un nombre fou : ce fut assez difficile de faire notre choix !

Côté mer, l’activité touristique principale du quartier est le musée Te Papa Tongarewa, le plus grand musée dédié à la culture et à l’histoire de Nouvelle-Zélande. C’est énorme et en plus, c’est gratuit (sauf certaines expos temporaires et les visites guidées qui sont payantes). Clairement, on avait pas prévu assez de temps pour le voir.

Cuba Street est l’axe principal autour duquel sont agglutinés la plupart des nombeux bars, restos et cafés de Te Aro. Nous y avons mangé chez Logan Brown Resto & Bar, réputé comme l’un des meilleurs restaurants de la ville. Nous avons profité de leur formule « Pre-theater Menu », un menu à prix réduit (quasiment 50% de réduction par rapport au prix plein) à condition d’y manger avant 18h le soir. Une très bonne adresse dans le très beau cadre.

Wellington, et en particulier le quartier de Te Aro, est aussi connu pour ses microbrasseries artisanales. Nous avons été boire un verre dans l’une des plus tendance de la ville, la Garage Project Taproom. Beau choix de bières et service super sympa !

L’avantage de Te Aro est aussi que l’on y trouve toutes sortes de cuisines du monde qu’on a parfois difficile à trouver ailleurs en Nouvelle-Zélande. On en a donc profité pour également tester un restaurant malaisien du quartier, le Little Penang. C’était mon tout premier repas malaisien, et j’ai adoré.

Mount Victoria

Situé à l’est du centre-ville, le quartier de Mount Victoria est tout en pente et se visite assez difficilement à pied ! Au sommet du quartier, s’étend un grand parc (en fait, carrément forêt, c’est assez fou !) qui est l’un des plus grands poumons verts de la ville. Vous y trouverez :

  • le Mount Victoria Lookout : un des plus beaux panoramas sur la ville, et aussi un endroit fréquenté pour le coucher du soleil.

  • le « Hobbit’s Hideaway« , un des lieux de tournage du Seigneur des Anneaux. Plutôt difficile à trouver, on l’a vu uniquement car on a suivi une des visites guidées du Seigneurs des Anneaux qui s’y trouvaient en même temps ;-)

Kelburn

Kelburn est l’un des quartiers situés dans les hauteurs de Wellington et pas des plus faciles d’acsès non plus ! C’est ici que nous avions loué un Airbnb et mon dieu, si je n’avais pas eu mon vaillant chauffeur, je crois que j’aurais laissé la voiture en bas tant les rues sont raides et en épingles à cheveux ! Mais évidemment, on peut y observer de jolies vues sur la ville en contrebas.

Ce quartier universitaire possède plusieurs espaces verts, le principal et le plus touristique étant le Jardin Botanique de Wellington, auquel on accède à pied ou par le funiculaire qui part de Wellington Central (le funiculaire est payant, mais l’accès au jardin botanique est gratuit). Le mieux est d’y arriver en funiculaire (car ça monte beaucoup et que ce n’est pas facilement accessible en voiture non plus) et de redescendre à pied. C’est un chouette endroit, avec de belles vues, mais je m’attendais que le jardin en lui-même soit plus grand.

A l’autre extrémité du quartier, sur Highbury, se trouve également Zealandia, un sanctuaire pour la vie sauvage qui est un peu un hybride entre la réserve naturelle et le zoo, puisque les animaux sont dans leur milieu naturel, mais que la réserve est clôturée. La réserve a notamment permis de réintroduire en Nouvelle-Zélande plusieurs espèces indigènes. C’est donc une visite à envisager si vous voulez vous assurer ou presque de voir certains des animaux « rares » de Nouvelle-Zélande, très difficiles à voir en pleine nature, comme le kiwi. Si voir un kiwi est votre but, le mieux est de participer à une de leurs visites guidées nocturnes. Comme nous avions déjà eu la chance folle d’en voir un en milieu naturel plus tôt dans notre voyage, nous n’avons pas visité Zealandia, mais je gardais la visite sous la main « au cas où ».

Miramar

Le dernier quartier de Wellington qui mérite une visite, et en particulier pour les fans du Seigneur des Anneaux, est le quartier de Miramar, le « quartier du cinéma », situé de l’autre côté de la Evans Bay. A l’entrée du quartier, on est d’ailleurs accueilli par une grande pancarte « Wellington » façon « Hollywood », clin d’oeil au surnom de Miramar : « Wellywood », puisqu’il s’agit d’un mini Hollywood néo-zélandais où se trouvent la plupart des studios de cinéma du pays.

Weta Workshop

La visite principale du quartier est le fameux studio de Weta Workshop, qui crée des effets spéciaux, costumes, maquettes et accessoires divers pour le cinéma. S’ils ont travaillé pour un paquet de films connus (Avatar, Narnia, District 0, King Kong,…), ils sont surtout connus pour leur travail dans les films du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. Je recommande la visite très intéressante à tous les cinéphiles, et pas seulement aux fans du Seigneur des Anneaux. La visite se fait uniquement en visite guidée d’environs 1 heure (à réserver un peu à l’avance), et on ne peut faire des photos que dans certains espaces, afin de préserver les designs. A la fin de la visite, on peut poser toutes ses questions à l’un des designers du studio. Avec Hobbiton, ce sont vraiment les deux visites cinéma à ne pas manquer en Nouvelle-Zélande. Si vous ne faites pas la visite, vous pouvez tout de même aller faire un tour dans leur boutique en accès gratuit, où vous verrez déjà quelques unes de leurs designs utilisés dans des films.

Le cinéma Roxy

Nous avons également été voir un film au Roxy, le cinéma historique du quartier de Miramar, où ont souvent lieu les avant-premières de films en Nouvelle-Zélande (dont celles du Seigneur des Anneaux). On y trouve pas mal de goodies liés au cinéma néo-zélandais, et il y a une grande statue de Gandalf devant le cinéma. Très chouette expérience si vous avez un bon niveau en anglais !

Où dormir à Wellington ?

Comme la ville de Wellington a beaucoup relief, le plus facile est de loger dans le bas de la ville (Wellington Central ou Te Aro), au contraire de ce que nous avons fait. Notre Airbnb dans le quartier de Kelburn était très sympathique mais aussi très difficile d’accès. Je crois que si j’avais dû conduire, j’aurais abandonné la voiture avant d’arriver au Airbnb ! Mais c’est vrai que la vue est plutôt sympa depuis les hauteurs de la ville (je crois qu’il n’existe plus car je ne retrouve plus le lien).

Parmi les hôtels les mieux côtés dans le bas de la ville, vous trouverez The Intrepid Hotel sur Cuba Street (haut de gamme, localisation parfaite à Te Aro), le Quest 256 Lambton (moyen de gamme à Wellington Central) et The Marion Hostel (auberge de jeunesse à Wellington Central).

Voir tous les hébergements à Wellington.

Prendre le ferry depuis Wellington vers Picton

La plupart des touristes passent par Wellington pour prendre le ferry qui relie la capitale néo-zélandaise à Picton sur l’île du Sud. Deux compagnies de ferry opèrent depuis Wellington, à vous de voir en fonction des horaires qui vous arrangent le mieux :

Ouvrez l’œil car il parait qu’on peut voir des orques dans le port de Wellington à certaines périodes de l’année (personnellement, en décembre/janvier, on en a pas vu !).

Si vous craignez le mal de mer (et franchement à l’aller ça a été dur dur… un des plus longs moments de ma vie… les vagues font très rapidement plusieurs mètres de haut, encore plus les jours de grande tempête), il existe aussi l’option des vols intérieurs. L’aéroport de Wellington est l’un des plus grands de Nouvelle-Zélande, et vous permettra de rejoindre facilement l’île du Sud.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.