Temples d'Angkor: Angkor Wat, Angkor Thom et Preah Khan

Voyages

Les temples d’Angkor : Angkor Wat, Angkor Thom et Preah Khan

Par  | 
--// Partie 1 sur 5 dans la série Voyage au Cambodge (2014) //--   

Vous l’avez attendu plusieurs semaines, le voici enfin: notre petit carnet de route au Cambodge ! Après deux semaines sur la route au Vietnam, première grande étape de notre « demi-tour » de l’ex-Indochine, nous avons donc quitté Saigon et rejoint Siem Reap et les temples d’Angkor en une petite heure de vol seulement. Nous y passerons 4 nuits, avec 3 longues journées passées à découvrir les temples d’Angkor, qui s’étendent en fait sur plus d’une centaine de kilomètres… Pour notre première journée de visite, nous commençons par les grands classiques, les immanquables : Angkor Wat, Angkor Thom et Preah Khan, les plus grands complexes d’Angkor.

angkor_siemreap

Notre vol atterrit en fin d’après-midi à l’aéroport de Siem Reap. Nous rencontrons le chauffeur qui nous emmènera également le lendemain aux temples (nous avions choisi de varier les moyens de transport pour nos visites des temples, vous verrez ça dans les prochains articles…). En quelques minutes, nous voici déjà à notre hôtel, qui n’est pas hyper classe mais qui est très central, à deux minutes à pied du marché de Siem Reap et des rues « à touristes » (Pub Street, The Alley, The Lane…) où se trouvent la plupart des restaurants, centres de massage, magasins de souvenirs,… Pour notre première soirée sur place, nous décidons de découvrir les fameuses danses apsara, des danses kmères traditionnelles. Coup de chance, nous sommes vendredi, c’est donc jour de danse dans pas mal d’hôtels. Le Lonely Planet nous conseillait notamment le Soria Moria Hotel où le spectacle de danse, effectué par des ados, est gratuit si on prend un set menu à quelques dollars seulement. Je pense qu’on a fait le bon choix car il n’y avait que quelques tables, c’était donc assez intimiste (comparé aux salles croisées sur le chemin depuis l’aéroport, là où les tuk tuk touchent leur comm…). Ce spectacle était aussi l’occasion pour nous de goûter notre premier « amok », qui est un peu le plat national du Cambodge !

DSC07165

DSC07148

DSC07157

DSC07182

DSC07172

Le lendemain matin, nous sommes partis de bonne heure pour acheter nos pass de 3 jours pour les temples en évitant la foule de touristes. Je pense que partir une demi heure plus tôt n’aurait peut-être pas fait de tord, mais le plus important c’est que nous avons pu visiter les temples tranquillement, à part au Bayon mais celui-là, c’est le défilé de cars toute la journée… Je vous conseille donc de faire ces temples dans le même ordre que nous, car ça s’est révélé plutôt un bon choix – notre chauffeur avait raison !

Angkor Thom

Une première journée à Angkor est quelque chose de très excitant: on veut tout voir, on se rend compte de la grandeur de chaque complexe… Et on se dit que 3 jours, ça ne sera pas de trop pour découvrir tout ça. Angkor représente l’âge d’or de l’ancien empire khmer: plutôt impressionnant de se dire que ce centre religieux et politique, qui se développa du 9ème au 15ème siècle environs, a même atteint le million d’habitants!  Commencer par Angkor Thom était donc une bonne idée, car en plus d’être le plus grand complexe d’Angkor (plus de 10km carré!), c’était aussi la dernière capitale de l’empire khmer, et sans doute un de leur projet le plus grandiose. Il vaut donc mieux être encore en forme pour le visiter, car il faut compter plusieurs kilomètres de marche pour tout voir ! Nous y passerons donc la matinée, en commençant par la splendide porte sud (South Gate – nous y repasseront car il y avait beaucoup trop de touristes), et en visitant la plupart des temples situés à l’ouest de l’enceinte jusque la porte nord (une demi-journée, et nous n’avons donc fait qu’une moitié, et encore!)

Le Bayon

Depuis la porte sud, c’est entouré d’une multitude de singes que l’arrive jusqu’au Bayon, qui est situé au coeur d’Angkor Thom. Construit à la fin du 12ème siècle, le Bayon est un des temples les plus mystérieux d’Angkor (qui le serait encore plus s’il n’y avait pas autant de foule…), avec ses 216 têtes de pierre, ses 54 tours, et plus d’1km de bas reliefs ! Le baroque version khmer, voici le Bayon !

angkor (2)

angkor (1)

angkor (6)

angkor (4)

angkor (7)

angkor (207)

angkor (10)

angkor (8)

angkor (9)

angkor (11)

angkor (12)

angkor (13)

angkor (17)

angkor (18)

angkor (20)

angkor (23)

angkor (22)

 

angkor (210)

angkor (21)

angkor (25)

angkor (24)

angkor (29)

angkor (30)

angkor (28)

angkor (31)

angkor (33)

angkor (35)

angkor (34)

angkor (36)

angkor (38)

angkor (40)

angkor (41)

angkor (43)

angkor (3)

angkor (45)

angkor (47)

angkor (46)

angkor (49)

angkor (50)

angkor (51)

angkor (53)

Le Baphuon

A quelques centaines de mètres au nord du Bayon se trouve le temple du Baphuon, où l’on arrive par un long pont. Le Baphuon est la d’un mont mythique, le mont Meru, La restauration du temple a duré des années et ce n’est que depuis 2008 qu’il est ouvert au public. L’équipe de restauration a du faire face à un puzzle géant mais a finalement réussi à reconstruire (après plusieurs tentatives) l’immense figure de bouddha couché de 60 mètres de long créé à partir des pierres constituant un des murs du temple (il faut quand même bien faire attention pour le remarquer, mais une fois qu’on a trouvé la forme – c’est vraiment impressionnant !).

angkor (54)

angkor (55)

angkor (56)

angkor (57)

angkor (58)

angkor (59)

angkor (62)

angkor (63)

angkor (65)

angkor (64)

angkor (66)

angkor (68)

angkor (67)

angkor (70)

angkor (69)

(Alors, vous le voyez le bouddha??)

Le Temple Phimeanakas, la Terrasse des Elephants et la Terrasse du Roi Lépreux

Un petit chemin nous emmène ensuite directement jusqu’au prochain temple, le temple Phimeanakas, dans le prolongement duquel se trouve la fameuse Terrasse des Elephants, décorée – comme son nom l’indique – de nombreux éléphants, et un peu plus loin, la Terrasse du Roi Lépreux, décorées de nombreuses figures d’apsara (les nymphes célestes), de rois, de princesses et de nagas (les serpents mythiques).

angkor (71)

angkor (72)

angkor (73)

angkor (74)

angkor (75)

angkor (78)

angkor (76)

angkor (80)

angkor (81)

angkor (82)

angkor (83)

angkor (86)

angkor (88)

angkor (85)

angkor (220)

angkor (89)

angkor (87)

angkor (91)

angkor (93)

angkor (92)

Preah Palilay

Enfin, avant de rejoindre la porte nord et le parking où tous les tuk tuk et les chauffeurs attendent le retour de leurs clients, nous passons devant un petit temple moderne et arrivons devant un dernier petit temple que la plupart des touristes ont l’air d’ignorer, Preah Palilay. Rien d’extraordinaire, mais un grand calme ! Et ça, ça fait du bien…

angkor (94)

angkor (95)

angkor (222)

angkor (96)

angkor (97)

angkor (98)

Preah Khan

Nous sortons de l’enceinte de Angkor Thom pour nous diriger vers Preah Khan, qui se situe sur le « grand circuit » d’Angkor, ce qui veut dire beaucoup moins de touristes… Mais ceux qui ratent Preah Khan (qui veut dire « l’épée sacrée ») ne savent pas ce qu’ils manquent car ce temple fusion bouddhiste-hindou, dédié à Bouddha, Vishnu, Brahma et Shiva, dégage un charme fou, avec sa succession de corridors labyrinthiques et son petit côté sauvage.

angkor (100)

angkor (102)

angkor (105)

angkor (103)

angkor (104)

angkor (107)

angkor (108)

angkor (110)

angkor (112)

angkor (113)

angkor (114)

angkor (115)

angkor (116)

angkor (225)

angkor (118)

angkor (120)

angkor (123)

angkor (119)

angkor (124)

angkor (226)

angkor (227)

angkor (125)

angkor (127)

angkor (128)

angkor (129)

angkor (234)

angkor (132)

angkor (131)

angkor (133)

angkor (135)

angkor (134)

angkor (139)

angkor (137)

angkor (140)

angkor (141)

angkor (144)

angkor (146)

angkor (147)

angkor (148)

angkor (149)

Angkor Wat

Dernière étape de la journée: le célèbre Angkor Wat, rien de moins que le plus grand bâtiment religieux au monde !  Pourquoi Angkor Wat est-il le plus connu des temples? Car, en plus de représenter l’art khmer à son apogée (ce n’est pas pour rien qu’il est représenté sur le drapeau national), c’est le seul temple qui n’a jamais été abandonné depuis sa construction au 12ème siècle. C’est aujourd’hui toujours un lieu de pèlerinage important pour les bouddhistes, on croise donc de nombreux moines lors de la visite. On ne le dirait peut-être pas comme ça, mais la tour centrale d’Angkor Wat culmine à… 213 mètres de haut ! Le complexe est (pour le coup) assez complexe, et heureusement que la visite est bien fléchée car on s’y perdrait facilement. Les bas-relief faisant le tour du bâtiment principal sont particulièrement impressionnant. Ce bâtiment, c’est clair, a une aura toute particulière… Je ressens le même sentiment que face au Taj Mahal l’année passée. C’est un de ces endroits à voir au moins une fois dans sa vie, c’est sur.

angkor (151)

angkor (152)

angkor (153)

angkor (156)

angkor (158)

angkor (163)

angkor (162)

angkor (164)

angkor (166)

angkor (165)

angkor (248)

angkor (167)

angkor (168)

angkor (171)

angkor (173)

angkor (172)

angkor (176)

angkor (177)

angkor (178)

angkor (179)

angkor (180)

angkor (181)

angkor (183)

angkor (182)

angkor (254)

angkor (256)

angkor (184)

angkor (185)

angkor (186)

angkor (187)

angkor (188)

angkor (189)

angkor (190)

angkor (191)

angkor (192)

angkor (196)

angkor (197)

angkor (199)

angkor (198)

angkor (200)

angkor (201)

angkor (202)

angkor (203)

angkor (205)

angkor (246)

Après une telle journée, quoi de mieux qu’un bon barbecue cambodgien (« phnom pleung »)? Nous avons donc testé le restaurant « Cambodian BBQ » sur The Alley, à Siem Reap, qui propose même du crocodile ou du kangourou à se mettre sous la dent ! Plutôt pas mal, même si le barbecue coréen garde la tête… 😉

angkor (271)

angkor (274)

angkor (276)

La suite de nos aventures à Siem Reap est à suivre ici… 😉

Navigation - Articles de la série :


Visiter les temples d’Angkor éloignés en mode aventurier ! >>


4 commentaires

  1. Julie

    24 février 2014 à 21 h 58 min

    Ca a l’air incroyable! Les photos sont magnifiques! J’ai fait la Thaïlande et le Laos mais le Cambodge me tente aussi beaucoup 🙂

  2. Pingback: A la découverte des temples d'Angkor (Cambodge): jour 3 - tour d'Angkor à vélo ! | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  3. Pingback: Visite de Phnom Penh, la capitale du Cambodge | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

  4. Pingback: Une journée à Ayutthaya (Thaïlande) | Au goût d'Emma // blog lifestyle, tasty & trendy

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *