Visiter le Lac Taupo et le parc géothermique d’Orakei Korako

Après la visite d’Hobbiton et de Rotorua, nous continuons notre exploration du centre géothermique de l’île du Nord dans les environs du Lac Taupo. Taupo est une alternative plus calme, moins touristique que Rotorua mais qui permet également de découvrir certains des plus beaux sites géothermiques de Nouvelle-Zélande. En réalité, j’ai même préféré le parc géothermique d’Orakei Korako (à 30 minutes du centre de Taupo) à Wai-o-tapu et Waimangu, des sites géothermiques plus visités car plus proches de Rotorua. La vallée géothermique qui s’étend entre Rotorua et Taupo est l’un de mes plus beaux souvenirs de Nouvelle-Zélande, ce serait donc dommage de ne pas faire une étape à Taupo lors de votre roadtrip sur l’île du Nord.

Disclaimer : cet article peut contenir des liens affiliés. En réservant via ceux-ci, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui me permettra de continuer à développer ce blog.

Combien de temps passer à Taupo ?

Le centre de l’île du Nord est une merveille, mais sa météo est aussi l’une des plus capricieuses de Nouvelle-Zélande, c’est pourquoi je vous conseille très fortement de prévoir un minimum de flexibilité pour la visite de cette partie de l’île. Taupo peut être une bonne base pour plusieurs jours, car vous vous trouverez à mi-chemin entre Rotorua et le Tongariro, tous deux à une heure de route de Taupo. Loger à Taupo vous laisse la flexibilité de visiter les sites de Taupo et de Rotorua si la météo est trop mauvaise pour faire des randonnées dans le Parc national du Tongariro (ce qui est souvent le cas, malheureusement).

Si vous ne prévoyez qu’un jour par destination et qu’il pleut toute la journée (comme ça arrive souvent même en été), vous n’allez pas pouvoir profiter des attraits de la région. Et croyez-moi pour l’avoir vécu (je vous en reparlerai d’ailleurs dans le prochain article), ça ne sert à rien d’insister un jour de mauvais temps au Tongariro, à part perdre votre temps ! En plus, les hébergements à Taupo ont globalement un meilleur rapport qualité-prix qu’à Rotorua et au Tongariro, c’est un autre avantage à prendre en considération en planifiant votre itinéraire !

Nous avions prévu 2 jours à Taupo et avec du recul j’essayerais probablement d’en prévoir au minimum 3. Dans notre cas, ça nous aurait permis d’avoir un créneau pour randonner (ou faire un vol en hélicoptère) au Tongariro, alors que tout était fermé à cause de la météo les deux jours où nous étions à Taupo. Heureusement, comme je disais, puisque nous étions basés à Taupo et non au Tongariro, nous avons pu adapter notre programme pour voir les sites géothermiques de Taupo (puisque nous avions déjà vu ceux de Rotorua juste avant) avec un minimum de pluie (même si notre visite des Craters of the Moon aura été coupé courte par une grosse averse !).

Dernière remarque : il existe des survols en avion du Tongariro qui partent directement depuis Taupo. Vous pouvez tenter votre chance mais comme c’est plus éloigné, sachez juste qu’il y a encore plus de chance que ce type de vol soit annulé si la météo n’est pas bonne (et cela ne veut pas juste dire pluie ou nuage : s’il y a du soleil mais trop de vent, ça peut aussi être annulé).

Que faire autour du Lac Taupo ?

Les principales visites à faire autour de Taupo sont liées à ses sites géothermiques et volcaniques, son grand lac (pours les activités nautiques) et au fleuve de Waikato, le plus long fleuve de Nouvelle-Zélande qui trouve sa source dans le lac et commence au niveau de la ville de Taupo.

Le site géothermique d’Orakei Korako

Notre premier arrêt dans la région de Taupo, en suivant la vallée géothermique depuis Rotorua, fut à Orakei Korako, un site géothermique assez unique, auquel on accède uniquement en bateau (le transfert en bateau est compris dans le prix de l’entrée). Nous avions un peu hésité à le visiter car c’était notre troisième visite de site géothermique sur la même journée, après Wai-o-tapu et Waimangu, mais je n’ai pas regretté une seconde d’avoir terminé la journée sur ce site moins connu car au final… ce fut mon préféré !

 

Le fait que le site soit isolé et que l’on doive y accéder en bateau rend l’expérience encore plus particulière, on a l’impression de pénétrer dans un autre monde ! Une fois débarqué, le parcours est incroyable, coloré et varié… Et comme on est venu juste avant la fermeture, nous étions quasiment seuls : ça a encore augmenté au charme et à la particularité de cet endroit ! En se baladant sur les pontons et petits sentiers, on découvre notamment une splendide « Artist Palette » (encore plus belle que celle de Wai-O-Tapu pour moi, car il y avait encore plus de nuances de couleurs différentes !), des Mud pools, une grotte,…

C’était un peu plus petit et un peu plus cher que les deux autres sites géothermiques que nous avions visité juste avant, mais pour une expérience moins touristique, ça les vaut vraiment. Surtout que la visite du site est très bien organisée, puisque le bateau qui fait la navette jusqu’au site fonctionne à la demande comme un taxi plutôt qu’à horaire fixe, il n’y a donc virtuellement aucune attente.

Les Huka Falls et les Aratiatia Rapids

Nous nous sommes aussi rapidement arrêtés aux Huka Falls à notre arrivée à Taupo, même si c’est en plein contre-jour en fin de journée, mais puisque du mauvais temps était prévu pour la suite, c’était un peu notre seul créneau pour profiter de la couleur bleue intense du fleuve Waikato qui passe à cet endroit par un étroit canyon, ce qui crée une augmentation de son débit et des rapides. Nous nous sommes contentés du Huka Falls Lookout qui permet d’avoir un point de vue sur les rapides, mais si vous avez le temps il y a également des sentiers qui permettent de découvrir d’autres points de vue. C’est sensé être bondé, mais comme on voit moins bien les couleurs en fin de journée, il n’y avait quasiment personne lorsque nous y sommes allés.

Un peu plus loin sur le Waikato, se trouve aussi un autre endroit populaire mais cette fois non naturel, les Aratiatia Rapids. Ces rapides sont créées par un barrage qui s’ouvre plusieurs fois par jour. Pour les voir, il faut donc venir à des moments spécifiques (lors de notre visite c’était 10h-12h-14h-16h mais vérifiez avant de venir pour voir si ça n’a pas changé). Si c’est un endroit populaire, c’est aussi car c’est l’un des lieux de tournage du Hobbit.

Pour les amateurs de sensation forte, il est même possible de faire du jet boat sur les Huka Falls ! C’est une activité très populaire mais également assez chère.

Les Craters of the Moon

Craters of the Moon, les « cratères de la lune », sont un autre site géothermique assez étendu proche du centre de Taupo. C’est un site différent puisqu’ici on ne voit quasiment que des fumerolles, mais ce qui est impressionnant c’est qu’elles sont vraiment partout. Le site se visite via un sentier aménagé – comptez une petite heure pour en faire le tour. J’avais lu qu’il valait mieux visiter le site par météo couverte pour mieux voir les fumerolles, on avait donc décidé de caler la visite au pire moment niveau météo. Ambiance garantie, mais on s’est quand même pris une bonne grosse pluie sur la fin du parcours : c’était une véritable apocalypse, je n’ai donc pas de photos sur la fin du parcours et je peux vous dire que ma veste a mis deux jours à sécher…

Wairakei Terraces Thermal Pools : les hot springs de Taupo

Pour se réchauffer après le déluge des Craters of the Moon, nous avons été faire trempette dans les hot springs de Taupo, les Wairakei Terraces Thermal Pools. J’adore aller dans ce genre d’endroit quand il pleut ! Les bassins de ces sources thermales naturelles sont agréables et vraiment bien chauds (même s’il y a aussi des bassins à températures plus raisonnables pour alterner, ce qui est aussi un bon point car ce n’est pas toujours le cas en Nouvelle-Zélande). C’était un vrai bonheur, on ne voulait plus sortir de l’eau ! Le point négatif de l’endroit, c’est que c’est assez cher et qu’en plus, il faut payer un (gros) supplément pour pouvoir se balader autour des sources et découvrir les fameuses terrasses qui donnent leur nom au site via un sentier qui se fait en 5 minutes, ce qui pour moi est totalement insensé – nous n’avons donc pas fait le sentier.

Si vous n’avez pas le budget pour les Wairakei Terraces, il existe quelques alternatives gratuites autour de Taupo pour quand même pouvoir faire trempette dans de l’eau naturellement chaude. La première option est le Spa Thermal Park (d’où commence un sentier qui mène aux Huka Falls, donc vous pouvez combiner les deux) où on peut se baigner dans des sources chaudes dans la rivière. L’autre option sont les Taharepa Baths, une sorte de petite « Hot Water Beach » sur le Lac Taupo, près de la ville de Taupo. Comme à Coromandel, il faut ici creuser avec une pelle pour aller chercher l’eau chaude et créer sa petite piscine sur la plage. Vu la météo, on a testé aucune de ces deux options, mais elles semblent être très fréquentées quand il fait beau.

Les gravures maories

La dernière activité populaire à faire sur le Lac Taupo est la croisière en bateau qui permet de voir des gravures maories créées sur des rochers donnant directement sur le lac. Nous avions réservé une croisière en voilier pour les voir mais malheureusement celle-ci a été annulée à cause de la météo. Ils nous ont proposé de la faire à un autre moment, mais comme nous devions partir le lendemain, ils nous ont remboursé sans aucun souci. Il est aussi possible de découvrir ces sculptures lors d’un tour en kayak.

Où manger à Taupo ?

Comme nous avions un logement équipé d’une cuisine à Taupo, nous avons essentiellement profité de celle-ci, mais nous avons tout de même testé l’un des nombreux restos-bars que l’on trouve dans le centre de Taupo : le Lakehouse, une très chouette micro-brasserie face au lac, où l’on mange également de très bons tacos. Une chouette adresse pour un repas abordable et dans une bonne ambiance.

Où dormir à Taupo ?

Nous avons passé deux nuits dans les hauteurs de Taupo à la Te Tuhi Hut, un des hébergements glamping haut de gamme que nous avions dénichés chez Canopy Camping et sans doute notre préféré du voyage ! La cabane perdue au milieu de nulle part offre une vue magnifique sur les montagnes et le lac Taupo au loin. Au niveau des équipements, on avait deux pièces intérieure : une chambre et une salle de bain avec une douche semi-extérieure et bain que l’on pouvait sortir sur la terrasse extérieure via un système ingénieux une fois les portes fenêtres ouvertes ! Et au milieu, nous avions une grande cuisine ouverte sur un grand deck parfait pour prendre le soleil, ou regarder les étoiles durant la nuit. Un lieu vraiment magique !

Si vous n’avez pas le budget pour ce type d’hébergement qui, il est vrai, représente un certain budget en Nouvelle-Zélande, il existe de nombreux motels, hôtels et B&B près du lac. Voici les deux autres options qui me semblent les plus sympas :

  • Hilltop Whakaipo Estate : si vous n’avez pas le budget pour la Te Tuhi Hut mais que vous cherchez un hébergement au calme dans les hauteurs de Taupo (avec de jolies vues sur le lac), ce B&B offre une belle option, avec apparemment un excellent petit-déjeuner
  • Taupo Debretts Spa Resort : dans le centre de Taupo, pour le même prix ou presque que les autres motels classiques, vous pouvez loger dans cet hôtel qui possède ses propres piscines d’eau thermale.

Voir tous les hébergements à Taupo

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.