Que faire dans la Péninsule de Coromandel ?

Après avoir exploré le Northland, une longue journée de route nous attend depuis la Forêt de Waipoua pour arriver à notre prochaine destination sur l’île du Nord : la Péninsule de Coromandel, une destination gourmande connue pour ses plages sauvages (et ses moules !), située à deux heures de route d’Auckland. La Péninsule de Coromandel est une destination assez touristique en Nouvelle-Zélande, mais comme vous allez le voir, en sortant un peu des sentiers battus (il suffit d’aller un peu plus loin que les ultra touristiques Cathedral Cove et Hot Water Beach), vous y découvrirez des paysages fantastiques, des petits villages historiques, des bonnes adresses gourmandes et des lieux insolites et tout ça, sans la foule ! Le nord de la Péninsule de Coromandel, bien que difficile d’accès, fut d’ailleurs l’un de mes coups de cœur sur l’île du Nord.

Visiter la Péninsule de Coromandel en quelques jours : les immanquables

Nous avons passé deux nuits dans la Péninsule de Coromandel. En organisant bien son temps, cela permet de découvrir les endroits immanquables de cette péninsule, mais quelques nuits en plus sont nécessaires si vous souhaitez y randonner (et il y a vraiment de quoi faire à ce niveau !).

Une chose importante à également prendre en considération pour planifier votre étape à Coromandel est qu’il n’est pas possible de faire le tour de la péninsule en voiture (par contre à pied, oui !). La route 25, qui fait elle une boucle, ne vous emmène que jusque la ville de Coromandel Town, mais il serait vraiment dommage de s’arrêtez là car c’est dans la pointe nord de la Péninsule de Coromandel que les plus beaux paysages se trouvent. Explorer cette région prend beaucoup de temps puisqu’il vous faudra faire l’aller-retour sur des petites routes en grande partie non goudronnées (l’accès n’est pas conseillé aux vans, même si nous en avons quand même vu). Mais croyez-moi, ça en vaut la peine !

C’est aussi pour ça que nous avions choisi de nous baser près de la ville de Coromandel (aux charmants et très abordables Pohutukawa Coastal Chalets, dont je vous reparle plus bas), une localisation qui permet d’explorer assez facilement à la fois la partie ouest (la moins connue) et la partie est (la plus touristique) de la péninsule. Le sud minier de Coromandel, dont je vous parle à la fin de cet article, est également une destination insolite à ne pas manquer en chemin vers Rotorua.

Si vous manquez de temps, sachez également qu’il est possible de participer à des excursions à la journée organisées depuis Auckland (évidemment, ces excursions impliquent beaucoup de route).

Voici donc un petit tour d’horizon des différentes choses à voir et à faire dans la Péninsule de Coromandel en quelques jours, de l’ouest à l’est (le sens le plus pratique si comme nous vous arrivez d’Auckland et repartez ensuite vers Rotorua).

La route côtière entre Thames et Coromandel Town

En arrivant depuis Auckland, la route côtière (la Route 25) entre les villes de Thames (à la base de la péninsule) et de Coromandel Town est réputée à juste titre comme l’une des plus belles de l’île. Ici, la route longe littéralement la mer, parfois à moins d’un mètre.

Coromandel Town, ville historique & QG des foodies

Après cette route magnifique, nous arrivons à Coromandel Town, une ville « boom town » qui s’est développée grâce à la découverte d’or dans la région et qui est restée en partie dans son jus avec ses bâtiments historiques préservés.

Mais aujourd’hui, Coromandel Town c’est surtout un des meilleurs QG de la péninsule pour les foodies ! Vous trouverez dans le coin énormément de chouettes restaurants et bars. Voici quelques bonnes adresses testées et approuvées par nos soins :

  • Coromandel Takeaways (124 Wharf Road) : comme la plupart des restaurants de Coromandel ferment tôt le soir, ce takeaway est un bon choix pour un repas un peu tardif. Leur fish & chips est l’un des meilleurs que nous avons mangé durant ce voyage (et pourtant, en 5 semaines, on en a testé pas mal !).

  • Coromandel Oyster Company (1611 Manaia Road) : une autre adresse tournée vers les produits de la mer où vous pourrez déguster face à la mer de bons fish & chips, des huîtres bien fraîches et surtout une excellente sea food chowder, à ne pas manquer.

  • Le Star & Garter Hotel : il s’agit d’un des pubs historiques de Nouvelle-Zélande. L’ambiance y est plutôt sympa et on peut y manger les fameuses « green lipped mussels », les fameuses moules vertes géantes que l’on trouve dans la Péninsule de Coromandel.

Driving Creek Railway, une visite originale à Coromandel

Près de la ville de Coromandel se trouve une des activités insolites à ne pas manquer dans la Péninsule de Coromandel : le Driving Creek Railway, un petit chemin de fer de montagne construit à la main par un particulier (qui était aussi potier) qui a consacré la quasi-totalité de sa vie à ce projet titanesque. La balade en train, avec tunnels et changements de voie, jusqu’à un joli point de vue sur le golfe d’Hauraki est très agréable. Une activité parfaite pour les familles.

Port Jackson et le nord sauvage de la Péninsule de Coromandel

En continuant à longer la côte ouest vers le nord depuis la ville de Coromandel, on arrive par une petite route en grande partie non goudronnée jusqu’à Port Jackson et Fletcher Bay, où la route s’arrête tout en haut de la péninsule. « New Zealand Roads are different », le slogan qu’on voit partout sur les routes n’est pas une blague : cette route n’est pas évidente, surtout la dernière partie qui est en gravier, et c’est bien pour cela que cette région reste si méconnue (il y a d’ailleurs un petit gué à franchir sur la fin de la route entre Port Jackson et Fletcher Bay -> Google Maps. Il est traversable sans 4×4 mais à éviter en cas de forte pluie). Ces splendides paysages et points de vue tout au long de la route se méritent ! Entre collines et pâturages verdoyants d’un côté et côte et plages sauvages de l’autre, on en prend vraiment plein les yeux.

La petite route passe par plusieurs baies faciles d’accès : faites quelques arrêts et la route paraîtra moins longue. Vous pouvez aussi vous arrêter au dernier supermarché sur la route, le Colville General Store, un très chouette endroit pour acheter des souvenirs pas chers et locaux.

Au bout de la route, Fletchers Bay est le point de départ pour la Coromandel Coastal Walkway, un chemin de randonnée qui permet de rejoindre à pied Stony Bay, l’endroit où la route se termine du coté est de la péninsule. C’est une randonnée assez longue (20km) mais on peut très bien n’en faire qu’un petit bout comme nous l’avons fait (ou prendre un shuttle au départ de Coromandel pour ne la faire que dans un sens). Nous avons juste marché jusqu’à la première baie faute de temps mais cela en valait déjà la peine !

Attention aux « bouchons » sur la route (une demi-heure pour passer, sans rire ! ;) ) !

Les Waiau Falls et la Route 309

La route la plus scénique pour passer de la côte ouest à la côte est de la péninsule est la Route 309, une petite route avec à nouveau beaucoup de graviers mais elle permet d’avoir de beaux points de vue et d’avoir un aperçu des montagnes du centre de la péninsule.

Au début de la route, ne manquez pas de vous arrêter aux Waiau Falls, de jolies chutes d’eau faciles d’accès, également facilement accessibles depuis la ville de Coromandel si vous ne voulez pas faire la route dans son entièreté.

Il y a aussi des cochons sauvages qu’on peut apercevoir le long de la route, c’est assez insolite également !

Cathedral Cove

Alors, Cathedral Cove… Que dire ? Certes, c’est l’un des sites les plus visités de Nouvelle-Zélande mais c’est aussi l’un de ces endroits dont je n’ai pas trop compris l’immense popularité. Parce que soyons honnêtes, des endroits comme cela il n’y en a plein en Nouvelle-Zélande. Alors pourquoi tous les touristes se ruent-ils ici et pas ailleurs ? Peut-être en partie car c’est « la plage de Narnia » (le film) et qu’elle se retrouve souvent dans les classements des plus belles plages de Nouvelle-Zélande. Après, autant vous dire que l’expérience ces dernières années est devenue plus un parcours du combattant qu’autre chose !

De un, le parking qui se trouvait au début du sentier menant en 30 minutes environs à la plage de Cathedral Cove a été fermé car trop petit et trop d’accidents. Vous êtes maintenant obligé de commencer par 30 bonnes minutes de montée supplémentaires (et sans intérêt) depuis le village jusqu’au début du sentier ou de prendre un shuttle bus payant jusqu’à l’ancien parking. Quand la mer n’est pas agitée (raté pour nous, les bateaux ne pouvaient pas partir ce jour-là…) il y a également des water taxi qui peuvent vous y emmener, ou vous pouvez prendre part à des excursions organisées en petit bateau ou en catamaran, qui vous emmènent à Cathedral Cove via la mer. Vu l’expérience que l’on a eu en y allant par la terre, le bateau est probablement la meilleure option, mais à condition que la météo soit bonne !

Si comme nous vous vous décidez pour le shuttle, il vous restera encore à trouver d’où il part car ce n’est vraiment pas bien indiqué (il part du grand parking à l’entrée du village). Une fois trouvée, la navette est tout de même efficace car très régulière. La Cathedral Cove Walk était relativement sympathique mais le sentier était tout aussi bondé que la plage. Honnêtement, je n’ai pas compris le succès de cet endroit. Peut-être est-ce un peu plus sympa à marée basse, lorsqu’il y a plus de place sur la plage et qu’on peut passer de l’autre côté de l’arche de la « cathédrale ». Le petit point positif, c’est que la marée haute permet d’avoir l’arche en photo sans personne dessus (ce qui doit être mission impossible à marée basse !).

Vu notre expérience à Cathedral Cove, nous avons zappé l’autre lieu touristique de Coromandel, la Hot Water Beach, une plage connue pour ses sources chaudes : les touristes viennent y creuser à la pelle leur petit bain chaud naturel, sauf qu’à en voir les photos elle est à présent bondée même en y venant tôt ou très tard, ce qui enlève à l’expérience une bonne partie de son charme selon moi.

Mercury Bay Estate

Au lieu d’aller à la Hot Water Beach, et vu que la météo n’était toujours pas trop avec nous, nous avons été nous réfugier ensuite dans un vignoble plutôt sympa pas loin de Cathedral Cove, le Mercury Bay Estate, où nous avons fait une chouette dégustation de vins accompagnée de très bonnes pizzas (dont une pizza aux fameuses moules de Coromandel, sympa !). C’est probablement le vignoble avec le meilleur rapport qualité-prix que nous avons visité en Nouvelle-Zélande.

Waihi, une ville minière toujours en activité

Au sud de la Péninsule de Coromandel, la Route 25 passe par la région de Waihi, qui est une région encore moins connue que le nord de Coromandel, et qui pourtant nous a également beaucoup plu. Si vous allez vers Hamilton ou Rotorua, c’est l’arrêt parfait en chemin ! La ville de Waihi est une ville minière qui est toujours en activité. Une des activités phare ici consiste d’ailleurs à visiter la mine d’or de Waihi. Plusieurs visites autour de la ville vous permettent de découvrir le passé minier de la région.

Owharoa Falls

Près de Waihi, ne manquez pas de faire un petit arrêt aux Owharoa Falls, de sympathiques chutes d’eau faciles d’accès et proches de la route.

Karangahake Gorge Windows Walk

Mais l’activité immanquable dans la région de Waihi, c’est le Karangahake Gorge Windows Walk (Karangahake Gorge Historic Walkway), une petite randonnée facile et insolite, qui permet de découvrir un ancien site minier le long d’une splendide gorge. La balade longe les gorges et traverse d’anciens tunnels miniers, où l’on peut s’aventurer à sa guise avec une lampe torche, une expérience assez folle. Chez nous je pense que ce genre de site ne serait jamais ouvert au public sans surveillance ! Il y a également deux ponts suspendus et de nombreux vestiges de l’ancienne activité minière sur le chemin. La balade dure environ une heure et c’est l’une des plus belles courtes randonnées que nous avons fait en Nouvelle-Zélande. Facile, intéressante et surtout unique, que demander de plus !

Où dormir dans la Péninsule de Coromandel ?

Comme je vous le disais plus haut, nous avons dormi deux nuits dans la Péninsule de Coromandel au Pohutukawa Coastal Chalets près de Coromandel Town. Nous avons logé dans un petit chalet pour deux personnes (mais il y en a de plus grands) hyper cosy, avec cuisine et un balcon avec vue sur la côte ! Nous avions également un bel espace extérieur rien que pour nous avec des transats et une table de picnic. Vraiment sympa !

 

Voici également quelques autres options possibles que j’avais repéré dans la région (si vous restez plus de deux nuits je vous recommande de choisir deux logements, un à l’ouest et le deuxième à l’est ou au sud, pour couper les temps de trajet) :

  • A l’ouest (du côté de Coromandel Town) : en plus d’être pour moi la localisation la plus pratique, il y a vraiment un bon mix de logements historiques et insolites dans le coin !
    • Hush Boutique Accomodation : des cabines et cottages originaux dans un cadre sauvage juste à côté du Driving Creek Railway
    • The Bali Room : une autre petite cabane originale, d’inspiration balinaise, également située près du Driving Creek Railway
    • Karamana Homestead : un B&B au charme d’autrefois situé dans un bâtiment historique de 1872
    • Jacaranda Lodge : un autre B&B de charme à l’ancienne
    • Mahamudra Buddhist Centre : pour les amateurs d’expérience vraiment insolites, ici vous séjournerez dans un centre bouddhiste au fin fond de la péninsule !
  • A l’est (du côté de Cathedral Cove) :
  • Au sud (du côté de Waihi) :

Prochaine étape : Hobbiton !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.